Jump to content
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

entre inspi et JJ mon coeur balance aidez moi


Fabinou
 Share

    Recommended Posts

    Bonjour à tous

     

    Salut,

     

    Les "backmounted" sont des faux poumons "verticaux" qui se positionnent le long de la bouée des 2 cotés: Inspiration, JJ-CCR. Les autres faux poumons dorsaux sont une poche au dessus du canister de chaux, donc, une fois de l'eau dedans, elle va plus facilement s'étendre dans le canister de chaux alors que sur les "backmounted" elle va tomber au fond des faux poumons.

     

    Amicalement

     

    Euh... ben non !

    Sur le rEvo par exemple les FP sont bien tout le long de la caisse.

     

    Par contre je te rejoins sur le fait que le FP expiratoire est en partie haute et donc assez proche du canister, donc une entrée d'eau par le DSV mouille plus facilement la chaux.

     

    A toute

    Arno

    Link to comment
    Share on other sites

    • Replies 426
    • Created
    • Last Reply

    Top Posters In This Topic

    Top Posters In This Topic

    Posted Images

    Bon ceci dit, si je laisse les Inspidivers parler tous seuls, ils vont finir par nous faire croire que leur système est parfait...

     

    Pour l'instant on discute calmement, en argumentant, alors c'est pas la peine de te fâcher.

     

     

    N'oublions pas que le role de piège à eau assuré par ce T se paye par :

    6 joints (3 par T) et autant de source de fuite

    et une chicane à la circulation du gaz ce qui augmente le WOB

    rien n'est parfait...

     

    Si tu me trouves des Inspirations qui fuient, il faut me les montrer, même Pascal qui avait une machine depuis 7 ans sans rien faire dessus n'avait pas de soucis. Après 5 ans, je viens de changer quelques joints, non pas qu'ils n'étaient plus étanches, mais leur aspect vintage craquelé, à force de montage/démontage de la boucle, ça ne m’inspirait rien qui vaille. Ensuite il ne faut pas oublier que le diamètre des tuyaux est plus important sur l'Inspiration que sur le rEvo et quant au WOB, je ne parierai pas là dessus. L'inspiration est vraiment très confortable à respirer (poumons sur les épaules, les autres le sais pas) et je crois me souvenir que sur le rEvo il y a eu plusieurs modifications au cours de sa carrière pour améliorer précisément ce point :rolleyes:

     

     

    Salut,

     

    Des histoires de DSV mal ouverts/fermés on en a tous, ça se calme avec la pratique.

     

    Amicalement

     

    Bertrand

    Link to comment
    Share on other sites

    Bon je suis pas là pour relancer le débat poumons d'épaule VS poumons dorsaux, je pense que le sujet à déjà bien été débatu et que chacun y trouvera ses arguments pour l'un ou pour l'autre.

    Bon ceci dit, si je laisse les Inspidivers parler tous seuls, ils vont finir par nous faire croire que leur système est parfait...

    Relax Tybo, la discussion n'est pas de savoir quel est le meilleur ou le moins mauvais mais juste de discuter suite à une histoire de chaux mouillée. De plus on ne parle pas de faux poumons d'épaule mais des versions backtmounted en relation à ce qu'il y a sur le JJ ou Inspi. C'est vrai qu'il faut suivre la discussion Tybo sinon tu risques d'attraper un ulcère chaque fois que tu verras le mot "revo".

     

    N'oublions pas que le role de piège à eau assuré par ce T se paye par :

    6 joints (3 par T) et autant de source de fuite

    et une chicane à la circulation du gaz ce qui augmente le WOB

    rien n'est parfait...

    Comme tu le dis, rien n'est parfait mais là encore la discussion ne portait pas sur ce sujet mais uniquement sur les possibilités de mouiller la chaux. De plus pour ta culture il y a 2 fois 2 joins par T sur Inspi. Soit 4 et non 3. Sur les machines APD tous les joints sont doublées sur les tuyaux.

    Ceci dit, si tu me trouves une fuite (hormis peut-être chez les souillons) sur un T avec 4 joints statiques je veux bien te payer le repas.

     

    Si tu manipules le DSV comme il faut, il ne doit pas entrer d'eau dans ta boucle !

    Vu le nombre de manoeuvre que j'impose à mes élèves en formation, heureusement qu'on noie pas la boucle à chaque fois !

    Quand à sauter à l'eau DSV ouvert... bin c'est plus un soucis de machine, mais de plongeur...

    Donc je veux bien qu'avoir un piège à eau performant soit un grso plus pour une machine, mais faut pas non plus faire peur au plongeur débutant avec la noyade de la boucle.

    Perso depuis que je pratique et enseigne j'en ai vu deux :

    - une élève débutante qui à mal réouvert son DSV, et entre-ouvert, on respire bien dessus, mais l'eau rentre...

    - immergé ma machine dans le bac de rinçage DSV ouvert... qui à dit boulet ?

    Restons humain Tybo car le "si tu manipules comme il faut" c'est la belle théorie du revendeur ou de l'être parfait. Tu connais d'ailleurs la citation "Le seul homme à ne jamais faire d'erreurs est celui qui ne fait rien". Dans la pratique il nous arrive tous de faire des gaffes voire de grosses erreurs et tu ne fais certainement pas exception à la règle. L'erreur est malheureusement souvent humaine comme tu le dis très bien mais peut-être es-tu un extra terrestre ?

    Sauter à l'eau DSV ouvert voire enlever l'embout en surface en oubliant de le fermer, oui cela m'est arrivé et même après 9 ans de pratique. Comme quoi personne n'est parfait. Je l'avoue je ne suis qu'un faible humain !

    Link to comment
    Share on other sites

    Après 5 ans, je viens de changer quelques joints, non pas qu'ils n'étaient plus étanches, mais leur aspect vintage craquelé, à force de montage/démontage de la boucle, ça ne m’inspirait rien qui vaille.

    J'ai maintenant 9 ans de pratique (10 début 2014) de l'Inspi et je n'ai changé qu'une seule fois les joins de tuyaux. Pour la même raison que toi, ils commençaient à se craqueler. Comme quoi même avec des doubles joints craquelés ça marche toujours et je n'ai jamais eu de fuites.

    De plus il ne faut pas oublier que la boucle est à iso pression avec l'extérieur. Ce qui réduit donc l'usure (aucune contrainte sur le joint) et par conséquence les fuites. En fait c'est tout simplement le temps qui les tuent ou encore une mauvaise graisse silicone non compatible.

    Link to comment
    Share on other sites

    Merci à tous pour vos contributions (pour le néophyte que je suis), même si j'aimerais bien voir des photos qui montrent bien mieux qu'un discours le principe de piège à eau sur les différentes machines ... :rougi:

     

    ... enlever l'embout en surface en oubliant de le fermer, oui cela m'est arrivé et même après 9 ans de pratique ...

    Oui çà m'est arrivé en baptême (voir CR sur l'autre fil), et même sous l'eau en tournant la tête un peu brusquement ... c'est pourquoi je m'intéresse à la question ;)

     

    ... après plus de 7 années de Joky, je passe sur JJ-CCR ...

    ... La fixation des bouteilles de diluant et d'oxygène s'effectue avec une simple sangle. De cette manière il est possible de fixer des bouteilles de 2 à 12 litres... !

    Intéressant çà ... car dans mon CdC, j'aimerais bien emmener le recycleur en voyage et louer les bouteilles sur place, et on ne trouve pas forcément des 2 ou 3l sur place d'après ce que j'ai compris ...

    Pour une utilisation purement mer (pas de spéléo) dans la zone [0-30 voire 40], le JJ serait-il judicieux ou bien est-ce comme donner de la confiture aux cochons ;)

     

    HS=ON

    ...Si tu as le temps de basculer sur ta BOV, tu as le temps de prendre un détendeur de secours, même si t'es à la seconde près...!

    Je témoigne en connaissance de cause...!

    C'est bien toi qui as eu un OAP dans le Gouron ? J'ai découvert ton récit dans le dernier Octopus, bigre cela fait froid dans le dos ... :( en tout cas bravo pour ton sang-froid et le partage de ton expérience, c'est salutaire, j'espère que tu t'en es bien remis maintenant - (PS : et grosse surprise de te lire parler d'Hervé, un ex-collègue de travail que j'ai connu il y a une dizaine d'années)

    HS= OFF

    Link to comment
    Share on other sites

    Pourquoi l'eau rentre avec le DSV entre-ouvert ?

    Parce que l'étanchéité se fait avec un joint et donc s'il n'est pas sur son plan, alors ça fuite... pas beaucoup mais suffisement pour faire de gros glouglou au bout de 20 minutes...

     

    Bon le coup du rinçage !!! Ca me fait penser à ceux qui plongent étanche ouverte !!

    Ah mais ça aussi j'ai fait le coup de l'étanche, et au mois de décembre, s'il vous plait...

     

    Relax Tybo

    Ah mais je suis parfaitement relax, c'est juste qu'il falait bien mettre un petit grain de sel dans cette belle homogénéïté d'Inspidivers... ;-)

     

    A+

    Tybo

    Link to comment
    Share on other sites

    Oui çà m'est arrivé en baptême (voir CR sur l'autre fil), et même sous l'eau en tournant la tête un peu brusquement ... c'est pourquoi je m'intéresse à la question

    Je te rassure cela m'est encore arrivé (en surface mais jamais sous l'eau) il n'y a pas longtemps.

    D'ailleurs j'avais également fait le test en piscine d'enlever l'embout sans le fermer, de le lâcher et de le laisser remonter au-dessus de la tête puis de le reprendre. L'embout est donc rester quelques secondes ouvert sous l'eau. A n'en pas douter de l'eau est entrée (c'était le but du jeu) mais cela ne correspondait même pas à l'équivalent d'un petit verre d'eau. Donc l'erreur est possible mais cela est certainement variable comme expliqué précédemment suivant le type de faux poumons utilisés.

    Link to comment
    Share on other sites

    Parce que l'étanchéité se fait avec un joint et donc s'il n'est pas sur son plan, alors ça fuite... pas beaucoup mais suffisement pour faire de gros glouglou au bout de 20 minutes...

    Oui, cela aussi ça m'est arrivé. Fichtre, j'en fais des gaffes !

    Cependant dans ce cas on se rend très rapidement compte du PB (rarement 20mn sauf peut-être pour un gros débutant et encore car il va vite s'inquiéter) car le bonhomme boit également l'eau et en plus tu as les glouglous caractéristiques du gaz qui s'échappe à l'extérieur (avec les bulles qui passent devant le masque) sans compter l'eau qui part dans le tuyau expiratoire et qui génère aussi des glouglous à l'expiration. Mais là aussi tout dépend de la taille de la fuite et donc du niveau d'ouverture de l'embout.

    Link to comment
    Share on other sites

    D'ailleurs pour info, avec les faux poumons d'épaule (ça doit même mieux marcher avec les backmounted), j'avais fait le test (pour le fun), tj en piscine (qu'est-ce qu'on s'amuse en piscine !), de vider le faux poumon expi par la purge. Le Megalodon est un des rares recycleurs que je connaisse qui est équipé de deux purges dont une basse mais sur l'Inspi il n'y en a qu'une seule placée à mi-hauteur.

    Avec un faux poumon rempli volontairement à un bon tiers et en se mettant à 45° pour mettre la purge au point bas on peut vider presque entièrement le faux poumon. C'est un peu acrobatique mais cela se fait facilement.

    Ceci dit même avec un tiers du faux poumon expi rempli la ventilation se fait très bien. Mais bon avec un faux poumon rempli au tiers je ne peux plus me mettre sur le dos au risque d'envoyer la flotte vers le canister.

    A tester pour ceux qui ont des backmounted mais je pense que cela doit se faire très facilement car la purge est basse et donc correctement placer pour purger sans faire de cabrioles.

    Link to comment
    Share on other sites

    Pour une utilisation purement mer (pas de spéléo) dans la zone [0-30 voire 40], le JJ serait-il judicieux ou bien est-ce comme donner de la confiture aux cochons ;)

     

    C'est bien toi qui as eu un OAP dans le Gouron ? J'ai découvert ton récit dans le dernier Octopus, bigre cela fait froid dans le dos ... :( en tout cas bravo pour ton sang-froid et le partage de ton expérience, c'est salutaire, j'espère que tu t'en es bien remis maintenant - (PS : et grosse surprise de te lire parler d'Hervé, un ex-collègue de travail que j'ai connu il y a une dizaine d'années)

    HS= OFF

     

    Salut

     

    qui peut le plus peut le moins pour le JJ. La profondeur n'est qu'un critère de plus ou de moins dans le choix de la machine. Mais là, on parle de profondeurs déraisonnables...!

     

    Oui, c'est moi le "survivant" du Gouron. Je me suis super bien remis et assez rapidement. Je te remercie...! Et j'ai repris les plongées il y a dix jours...! Trop cool...!

    Pour Hervé, oui, on partage les mêmes aventures depuis....!!!??? Un certain nombre d'années....! Super copain le Hervé...!

     

    A+

    pe

    Link to comment
    Share on other sites

    Pascal est-ce que tu as déjà partiellement inondé/mouillé ta chaux (sur Inspi, bien sûr) et si oui quelle a été la réaction du tempstick. Indiquait-il tj quelques chose. AMHA il ne doit plus indiquer grand chose car la température doit devenir quasi homogène dans tout le canister.

     

    Oui, il dit des conneries jusqu'à te demander de passer sur BO vu que les capteurs de température ne marchent plus comme il faut, le TEMPSTICK passe de noir à blanc et déclenche l'alarme.

    De toute façon il est plus que temps de remonter mais pas forcément de passer sur BO. La première condition c'est d’être bien en deçà de l’essoufflement et d'y rester, tout début de respiration difficile doit inciter à passer sur BO et la baisse de PPO2 qu'on va avoir ne va aider à calmer cet essoufflement voir même va l'amplifier. Si on a pas de paliers, pas grave mais si on a un palier (ou un plafond), c'est une autre histoire.

    La 2° chose qu'on peut faire c'est de réduire son effort mécanique à l'inspiration et là seul les poumons d'épaule permettent ça. Il faut d'abord se débarrasser de l'eau dans le poumon expi s'il y en a soit en actionnant la purge une fois penché en avant soit en dévissant un peu l'inflateur O2 tout en soufflant profondément pour chasser l'eau vers le bas (ça se fait aussi avec les dorsaux et même plutôt mieux pour l'INSPI) et ensuite aider le gaz à traverser l'eau qui reste en bas du canister en jouant de la cornemuse avec le poumon expi (là c'est pas possible en dorsal ou avec un latéral carénè) en même temps qu'on inspire. Pour l'avoir fait au palier pendant 10MN, je peux dire que ça change la donne et une fois qu'on a pris le rythme ça se fait bien.

    Link to comment
    Share on other sites

    Petit rectificatif Pascal, le mano n'a rien a voir la dedans ni le temps ;)

    Y'a deux chose bien différente à expliquer et je pense que d'autre machine fonctionne pareil, mais vous mélangez les chose.

     

    Le tempstick, lui fonctionne avec des capteurs de température, il est là pour voir si la chaud à démarrer et là on est bien d'accord.

    Pour l'usure de la chaud le tempstick n'a plus rien a voir là dedans l'usure de la chaud se fait uniquement via le Solénoïde, le Sentinel calcul tout simplement l'usure avec une formule et le nombre de déclenchement du solénoïde et rien de plus.

     

    Si on plonge en manuel on peut faire le mois avec la même chaud et elle sera toujours à 100% :lol:

     

    Pour le reste j'ai pas tout suivit car sa part dans tout les sens :D

     

    Merci pour l'explication, ma compréhension n'était pas complète mais tu me confirmes bien que le TEMPSTIK du SENTINEL ne fait que mesurer la présence de chaux et pas son usure (sauf totale) ce qui n'est pas le cas de celui de l'INSPI.

    Moi qui aime bien piloter en manuel, ça me plairait pas.

    Les manos électroniques sur le SENTINEL, du coup on peut s'en passer ou pas ?

    Link to comment
    Share on other sites

    N'oublions pas que le role de piège à eau assuré par ce T se paye par :

    6 joints (3 par T) et autant de source de fuite

     

    C'est vrai mais c'est faux, c'est très bien foutu et ça n'a pas du arriver à beaucoup de plongeur et ce dans toute la vie de leur machine. Le PB n'est pas là.

     

    et une chicane à la circulation du gaz ce qui augmente le WOB

    rien n'est parfait...

    Tybo

     

    Ha ça oui, aucun doute il y a "avantage rEvo" (attention le canister et les poumons du rEvo sont très différents des autres "dorsaux"), mais ça se paye par un moins bon piège à eau et par une "discipline" bien plus rigoureuse car aucun droit à l'erreur (du moins la chaux sera mouillée de suite, si on règle vite le PB, ça va quand même le faire).

    Link to comment
    Share on other sites

    Create an account or sign in to comment

    You need to be a member in order to leave a comment

    Create an account

    Sign up for a new account in our community. It's easy!

    Register a new account

    Sign in

    Already have an account? Sign in here.

    Sign In Now
     Share


    • Dernières Discussions

    • Similar Topics

      • 2
        A l occasion d'un voyage club, j'ai passé une semaine à l'Estartit avec le club El rei del mar. Le club est dans l hôtel " panorama" où nous avons logé. 7 plongées sur la réserve des iles Medes et 3 sur la côte. Le club est très sympa et très pro, nous avions un bateau pour le club avec la possibilité de laisser les affaires à bord entre les 2 plongées du jour. Bateau et spacieux et avec ascenseur, très agréable... Un petit mot sur l'hôtel situé à 10 mn à pied du port, très bien,
      • 7
        Bonjour a tous   Est ce que certain connaissent la côte entre Tarragone et Valence et où il vaut mieux plonger ? Cet été je vais aller pile entre les deux et lorsque je regarde sur Map ce qu'il existe comme club, Ben c'est pas folichon.  Il n'y en a qu'un. Ca me fait un peu peur. Ça veut peut être dire que y'a pas grand chose à voir.   Alors que j'ai l'impression qu'il y a plus de club si je vais au nord sur Tarragone ou au sud sur Valence. Mais pour le coup je ne s
      • 5
        Bonjour, je cherche de l'aide, je m'explique, mon fils de 14ans pratique la plongée depuis 3 ans. Le problème c'est que lorsque il descend, à partir de 3 mètres, il ressent des douleurs aux oreilles , malgré qu'il fasse correctement le vassalva. Chaque plongée avec le club peut lui provoquer des otites,  on a essayé plusieurs façons pour d'essayer de descendre, mais à chaque fois c'est un échec. Pour lui la plongée est plus qu'un loisir, c'est une passion et en plus il voudrait en faire son méti
      • 4
        Bonjour à tous !   Je suis un plongeur intermittent qui reprend goût à l’activité et ses subtilités depuis quelques jours (deux matinées à deux immersions dans le cadre de la spé PADI Deep).    Parcours assez courant je pense, baptême en 2016 à Bali dans des conditions qui ne devraient pas exister (45 minutes dont une bonne partie à -20m, 1 instructeur pour 4 débutants complets), mais tout se déroule bien et je tombe amoureux.   Par la suite, Open Water PADI en piscine
      • 17
        Aiaiaiai, snif ... Mon Akaso (action cam) a pris l'eau (un peu pas longtemps) hier. En inserant la batterie, elle s'allume mais s'eteind apres qq secondes ... J'ai fait ce qu'on trouve sur Utube a savoir la recouvrir de riz toute la nuit ... mais toujours pareil, veut pas marcher. Certains disent de la rincer a l'eau claire car c'est le sel qui pose problème, qu'en pensez-vous ? Sinon la demonter et nettoyer la carte electronique avec de l'alcohol ? Merci pour vos consei
    ×
    ×
    • Create New...

    Bonjour,

     

    logo.png.c7536bd9e68359a8804d246d311256bd.png

     

    L'ensemble des services de Plongeur.com sont gratuits et c'est grâce à la publicité que vous pouvez en profiter. Or il semble que vous utilisiez un bloqueur de publicité.

    Si vous aimez le site et que vous voulez pouvoir en profiter longtemps, merci de désactiver votre bloqueur de publicités lorsque vous naviguer sur Plongeur.com.