Aller au contenu
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine
chalvinje

La ventilation a t'elle une influence sur la dissolution ?

    Messages recommandés

    Christophe38, ce que tu expliques est intéressant car probablement une bonne piste pour comprendre pourquoi il y a ce type de question (confusion ?).

     

    La saturation/désaturation est lié à PpN² pas à la vitesse de ventilation => Donc pas de changement sur les paliers.

    Ce que nous savons actuellement, c'est qu'il y a des facteurs endogène (interne) comme la présence de CO², le froid ... qui modifie la diffusion du N² dans les tissus.

     

    Mais ton copain a raison de mieux ventiler au palier car il va augmenter son niveau de saturation d’oxygène (donc moins de fatigue), tout en diminuant le taux de CO² (donc limiter le risque d'apparition des bulles).

     

    En fait, as tu déjà remarqué qu'en plongée (loisir et calme), le rythme respiratoire et cardiaque diminue ?

    Ce "réflexe" physiologique est intéressant car nous permets de moins consommer, mais d'un autre coté diminue (un peu) la bonne oxygénation (les toubibs parlent de taux de saturation en O²). Du coup, les débutants ressentent une sensation de fatigue plus ou moins importante, les autres plongeurs s'y adaptent rapidement.

    Ensuite, il ne faut pas oublier que le plus "gros" effort fourni par l'organisme en plongée (loisir et calme) et lié au mélange que l'on respire car celui ci à besoin d'être "réchauffé" à la température du corps. Donc, plus l'eau est froide, plus la profondeur augmente, plus cet effort est conséquent ...

     

     

    JP

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Christophe38, ce que tu expliques est intéressant car probablement une bonne piste pour comprendre pourquoi il y a ce type de question (confusion ?).

     

    La saturation/désaturation est lié à PpN² pas à la vitesse de ventilation => Donc pas de changement sur les paliers.

    Ce que nous savons actuellement, c'est qu'il y a des facteurs endogène (interne) comme la présence de CO², le froid ... qui modifie la diffusion du N² dans les tissus.

     

    Mais ton copain a raison de mieux ventiler au palier car il va augmenter son niveau de saturation d’oxygène (donc moins de fatigue), tout en diminuant le taux de CO² (donc limiter le risque d'apparition des bulles).

     

    En fait, as tu déjà remarqué qu'en plongée (loisir et calme), le rythme respiratoire et cardiaque diminue ?

    Ce "réflexe" physiologique est intéressant car nous permets de moins consommer, mais d'un autre coté diminue (un peu) la bonne oxygénation (les toubibs parlent de taux de saturation en O²). Du coup, les débutants ressentent une sensation de fatigue plus ou moins importante, les autres plongeurs s'y adaptent rapidement.

    Ensuite, il ne faut pas oublier que le plus "gros" effort fourni par l'organisme en plongée (loisir et calme) et lié au mélange que l'on respire car celui ci à besoin d'être "réchauffé" à la température du corps. Donc, plus l'eau est froide, plus la profondeur augmente, plus cet effort est conséquent ...

     

     

    JP

     

     

    Heu, le copain consomme !

    Il part avec un bi 12 et il est à 70 bars sur le bi 12 quand tu est à 120-130 sur un bi 10..

     

    il ne ventile pas plus uniquement au palier : il consomme tout le temps plus, en haut, en bas, au milieu :rougi:

     

    une vraie forge :devil:

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    qu'est-ce qui renouvelle les gaz alvéolaires ?

    c'est la pression ou c'est le soufflet ventilatoire ?

     

    maintenant peut-être que le delta entre 10 et 30 cycles ventilatoires est négligeable ?

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    ...probablement une bonne piste pour comprendre pourquoi il y a ce type de question (confusion ?).

    Oui, ça, des confusions, il y en a ... :confus:

     

    Mais ton copain a raison de mieux ventiler au palier car il va augmenter son niveau de saturation d’oxygène

    Non, absolument faux.

    La saturation en O2 du sang (de l'hémoglobine, plus précisément) est quasi-maximale en permanence chez tous les sujets en bonne santé (>97%). L'hyperventilation ne modifie pas ce paramètre.

    Par ailleurs, tu nous soutiens mordicus que la ventilation n'a pas d'impact sur la saturation en N2 car il ne s'agit que d'un problème de pression ... Mais tu affirmes ici le contraire concernant l'O2. Pourrais-tu nous dire en quoi la diffusion de ces 2 gaz dans l'organisme répondrait à des principes physiques si différents ???

     

    En fait, as tu déjà remarqué qu'en plongée (loisir et calme), le rythme respiratoire et cardiaque diminue ?

    Ce "réflexe" physiologique est intéressant car nous permets de moins consommer, mais d'un autre coté diminue (un peu) la bonne oxygénation (les toubibs parlent de taux de saturation en O²).

    Non, la bradycardie réflexe à l'immersion ne réduit pas la saturation en O2.

     

    il va augmenter son niveau de saturation d’oxygène (donc moins de fatigue)

    Du coup, les débutants ressentent une sensation de fatigue plus ou moins importante

    Non, la fatigue de la plongée n'est pas liée à une hypoxémie.

    A l'hypovolémie et la déshydratation qui suivent la sortie de l'eau, oui.

    Aux efforts musculaires majorés (ventilation modifiée ...), oui.

    Aux bulles, peut être.

    Mais certainement pas à une désaturation en O2.

     

    Quant au lien entre saturation en N2 et ventilation, il ne me semble pas que nous ayons beaucoup avancé ...

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Oui, ça, des confusions, il y en a ... :confus:

     

     

    Non, absolument faux.

    La saturation en O2 du sang (de l'hémoglobine, plus précisément) est quasi-maximale en permanence chez tous les sujets en bonne santé (>97%)...

     

    ce dont tu parles est la forme combinée avec l'hémoglobine, mais il y a aussi une forme dissoute de l'O2 dans le sang.

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    bonjour à tous.

    je suis intervenu plus haut avec les apnéistes qui ont des ADD et donc l absence de ventilation sature les tissus en N2.

    Pour le reste, les interventions sont très savantes mais sans confrontation avec la réalité cela reste des conjectures qui peuvent durer longtemps

     

     

     

    abc

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    bonjour à tous.

    je suis intervenu plus haut avec les apnéistes qui ont des ADD et donc l absence de ventilation sature les tissus en N2.

     

    bonjour,

    oui le fameux taravana, faut déjà avoir un bon niveau...

     

    http://aresub.pagesperso-orange.fr/medecinesubaquatique/taravana.htm

     

    évidement il y a saturation sans ventilation, la loi d'Henry le dit, et ma bouteille d'eau gazeuse aussi...

    cela ne prouve pas que la ventilation n'a aucune influence sur la sat/désat.

     

    J'ai parlé plus haut de comprimer un mort en caisson, tant qu'à faire en le maintenant proche de 37°C

    pensez-vous qu'il va saturé et désaturé de la même façon que le vivant de même gabarit soumis à la même pression ?

     

    maintenant mes conjectures ne prouvent rien non plus, ce n'est que logique AMHA

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    bonjour à tous.

    je suis intervenu plus haut avec les apnéistes qui ont des ADD et donc l absence de ventilation sature les tissus en N2.

    Pour le reste, les interventions sont très savantes mais sans confrontation avec la réalité cela reste des conjectures qui peuvent durer longtemps

     

     

     

    abc

     

     

    bonjour

     

     

     

    en Polynésie, ça s'appelle le "taravana" ; c'etait souvent le cas d'apneistes qui travaillent en fermes perlières qui faisaient des apnées à répétition tout le long de la journée (mais, ces accidents ne concernaient pas tous les apnéistes( (j'en parle à l'imparfait, temps du passé, car maintenant, ils travaillent en scaphandre autonome)

    une recherche sur le terme, ici :

     

    (pour moi, ça existe, mais c'est anecdotique (pas représentatif sur la population des apnéistes))

     

    grillé par Martial arrrrrrrrghhhhhhhhhhhh :confus:

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    si la ventilation n'a pas de rôle dans la sat/désat, la circulation en a-t-elle ?

    si oui, alors la ventilation aussi car elle a une influence circulatoire.

     

    si non, pourquoi "s'emmerde" -t-on à faire des tables avec des vivants ?

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    si la ventilation n'a pas de rôle dans la sat/désat, la circulation en a-t-elle ?

    si oui, alors la ventilation aussi car elle a une influence circulatoire.

     

    si non, pourquoi "s'emmerde" -t-on à faire des tables avec des vivants ?

     

    Le vivant n'a pas que la ventilation, mais aussi le battement du coeur qui permet la criculation du sang. Le sang permettant d'alimenter les tissus.

     

    Pour revenir au sujet, si on modélise l'alvéole pulmonaire comme une vulgaire membrane sur laquelle s'échange des gaz, alors on pourrait supposer que l'augmentation de la ventilation permet de garder constant les valeurs des PP des gaz coter externe et donc favoriser les échanges. Après selon la vitesse de l'échange, il se peut que le passage d'une ventilation de 10 à 30 n'est aucun impact, la diminution des PP engendrée par "l'apnée" entre 2 ventilation n'est peut être pas suffisante pour diminuer une vitesse d'échange maxi sur la surface.

     

    Après mes cours de thermo et méco flu sont un peu trop lointain pour pousser plus loin le raisonnement....

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    si la ventilation n'a pas de rôle dans la sat/désat, la circulation en a-t-elle ?

    si oui, alors la ventilation aussi car elle a une influence circulatoire.

     

    si non, pourquoi "s'emmerde" -t-on à faire des tables avec des vivants ?

     

     

    oui mais

     

     

     

     

    on ne fait pas des tables pour des gens qui pompent 7 litres/minutes, des pour ceux qui consomment de 10 à 20 litres/min, et des tables pour "au dessus".

     

    Il y a des tables (et c'est tout) :)

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    bonjour

     

     

     

    en Polynésie, ça s'appelle le "taravana" ; c'etait souvent le cas d'apneistes qui travaillent en fermes perlières qui faisaient des apnées à répétition tout le long de la journée (mais, ces accidents ne concernaient pas tous les apnéistes( (j'en parle à l'imparfait, temps du passé, car maintenant, ils travaillent en scaphandre autonome)

    une recherche sur le terme, ici :

     

    (pour moi, ça existe, mais c'est anecdotique (pas représentatif sur la population des apnéistes))

     

    grillé par Martial arrrrrrrrghhhhhhhhhhhh :confus:

    Christophe38,

    Je ne sais pas où tu veux aller.

     

    Ce qui est prouvé :

    l'absence de ventilation ne dispense aps d'ADD que ce soit des pratiques anciennes n'apporte rien.

     

    Tout le reste de ce qui a été écrit dans ce fil n'est pas étayé. Je n'ai pas trouvé d'article sur le sujet, mais il peut y en avoir.

     

    Tu es assez promprt sur les aspects juridiques de demander des textes, c'est la même démarche ici.

     

    abc

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Christophe38,

    Je ne sais pas où tu veux aller.

     

    Ce qui est prouvé :

    l'absence de ventilation ne dispense aps d'ADD que ce soit des pratiques anciennes n'apporte rien.

     

    Tout le reste de ce qui a été écrit dans ce fil n'est pas étayé. Je n'ai pas trouvé d'article sur le sujet, mais il peut y en avoir.

     

    Tu es assez promprt sur les aspects juridiques de demander des textes, c'est la même démarche ici.

     

    abc

     

    re,

     

     

    je ne vais nulle part, j'essaie d'apporter des éléments, simplement.

    Il y a quelques années, j'ai connu des tahitiens (chasseurs ou travaillant dans les fermes perlières). Je chassais à l'époque.

    J'ai appris à cette occasion que des apnéistes pouvaient avoir des accidents de décompression et que là bas, cette maladie s'appelait le taravana.

    Sur ce point là, j'argumentais sur ton post d'hier concernant cette maladie.

     

     

     

    Sur le copain qui consomme beaucoup, j'en parlais car, dans les interventions d'hier, on parle de plongeurs qui augmentent leur consommation suite à un effort ou à cause du froid. Pas d'un individu qui a une consommation double ou triple du commun des mortels durant la totalité de la plongée.

     

    Ne cherche pas le mal là où il n'est pas :) (tu ne le trouveras pas, puisqu'il n'y en a pas) :top:

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    bonjour,

    oui le fameux taravana, faut déjà avoir un bon niveau...

     

    http://aresub.pagesperso-orange.fr/medecinesubaquatique/taravana.htm

     

    évidement il y a saturation sans ventilation, la loi d'Henry le dit, et ma bouteille d'eau gazeuse aussi...

    cela ne prouve pas que la ventilation n'a aucune influence sur la sat/désat.

     

    J'ai parlé plus haut de comprimer un mort en caisson, tant qu'à faire en le maintenant proche de 37°C

    pensez-vous qu'il va saturé et désaturé de la même façon que le vivant de même gabarit soumis à la même pression ?

     

    maintenant mes conjectures ne prouvent rien non plus, ce n'est que logique AMHA

     

    Lamentin,

    Peux tu lire exactement ce que j'ai écrit ? Je n'ai pas écrit "la ventilation n'a aucune influence sur la sat/désat"

    j'ai écrit que sans ventiler on sature quand même avec des études à l'appui.

     

    Pour aller plus loin : le fait de ne pas ventiler provoque certainement une modification de la saturation et probablement que plusieurs phénomènes interviennent. Mais est ce que cette modification est importante ou négligeable ?

    On n'en sait rien dans ce forum sauf à trouver une étude un peu mieux étayée que ce qui a été écrit dans ce fil.

     

    Je pense que la modélisation de ce phénomène n'est pas simple et qu'une étude de vérification serait nécessaire pour répondre à la question simple. Quand bien même le genre de réponse "oui" ou "non" est assez rare scientifiquement car ça dépend des conditions et de ce que l'on a négligé et des erreurs que l'on admet.

     

    abc

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    re,

     

     

    je ne vais nulle part, j'essaie d'apporter des éléments, simplement.

     

    Sauf que l'on dévie complètement de la question initiale avec les 2 diversions vers les apnéistes.

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Créer un compte ou se connecter pour commenter

    Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

    Créer un compte

    Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

    Créer un nouveau compte

    Se connecter

    Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

    Connectez-vous maintenant

    ×
    ×
    • Créer...