Jump to content
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

"Rencontres avec le requin blanc" ce soir sur Arte


Mare Nostrum
 Share

    Recommended Posts

    De 20h50 à 22h15

     

    Synopsis : Le grand requin blanc compte parmi les créatures les plus redoutées au monde, au point que les plongeurs n'ont longtemps osé l'approcher qu'à travers les barreaux d'une cage. Pourtant, cet animal se révèle bien plus subtil que ne le font croire les clichés des films catastrophe. Plusieurs équipes de chercheurs et de plongeurs s'aventurent au plus près de ces animaux plus curieux qu'affamés de chair fraîche. Le téméraire surfeur Mark Healey s'en approche sans bouteilles et sans protection, tandis que Fabien et Céline Cousteau s'équipent d'un étonnant sous-marin en forme de requin. Quant à Hannah Fraser, véritable «femme-sirène», elle revêt une queue de poisson pour un étonnant ballet aquatique.

     

    Critique de Télérama : A se réfugier dans une cage pour tourner des images du mythique requin blanc, on a tôt fait d'alimenter sa sinistre réputation de mangeur d'hommes. En l'attirant dans le champ de la caméra avec des carcasses et du sang, on est sûr de mettre en boîte des plans spectaculaires de mâchoires et de dents acérés à même de conforter l'image effrayante de ce grand prédateur, telle que l'ont exploitée Les Dents de la mer et un monceau de documentaires. Pour passer outre les stéréotypes et découvrir le gros poisson dans son cadre de vie, une équipe dirigée par l'océanographe Fabien Cousteau a décidé d'aller à son contact en adoptant son apparence.

     

    A bord d'un sous-marin de poche inspiré de celui qu'utilise Tintin dans Le Trésor de Rackham le Rouge, le petit-fils du commandant au bonnet rouge nous permet de voir évoluer le requin blanc, pacifique, dans les eaux de l'océan du même nom, où a été tourné ce long documentaire. Une production excessivement bavarde, qui use de formules ronflantes, d'une esthétique kitsch (une sirène y nage dans le sillage d'un requin !) et n'hésite pas à surdramatiser certaines situations, mais offre quelques belles séquences (le long des côtes de l'île mexicaine de Guadalupe) et donne à reconsidérer notre perception de ce monstre des mers, pas si monstre que ça. — François Ekchajzer

     

     

    Sinon au programme, les 70 ans de carrière de Line Renaud et autres joyeusetés.... :D

    Link to comment
    Share on other sites

    • Replies 32
    • Created
    • Last Reply

    Top Posters In This Topic

    Ai regardé … concert

    nant !!!

    Fabien Cousteau et son requin en carton pâte … beurk

    La suite n'est pas mieux : c'est bon il serait peut-être temps de changer de mode de communication : on sait que de les dents de la mer ont véhiculé une image négative. Il serait peut être temps de passer à autre chose, ça devient urgent !!!!!

    Link to comment
    Share on other sites

    Tout celà m'a paru bien improvisé question sécu pour le gars dans le sous marin de Tintin ...

    Ils nous ont bien tenu en haleine avec la chute possible de l'engin dans la fosse de -500 m !!

    Quel suspens quand on perd le contact radio de Fabien Cousteau dans la nuit noire et qu'on retrouve miraculeusement sur son rocher !!

    Heureusement, la sirène était mignonne ... ;)

    (J'aurai bien voulu étudier son comportement à l'approche ...) ok :jesors:

    Link to comment
    Share on other sites

    Désolée les gars ! Ça avait l'air d'être un peu neuneu mais avec de belles images, finalement c'était surtout neuneu, quoi..... :confus:

    Pas de quoi l'être, Mare Nostrum, j'ai surement passé une meilleure soirée qu'avec Line ! Pas de regret. J'ai préféré le gros requin dans l'océan que le p'tit chien dans la vitrine ;)

    Oui les images étaient belles sur mon 55". Dommage que tout n'était pas en 16/9 !!

    Link to comment
    Share on other sites

    J'ai aussi tenté.

    Je ne suis pas resté jusqu'au bout tellement j'ai trouvé cela pitoyable...

    Et consternant d'hypocrisie : discourt procamé : les grands blancs ne sont pas dangereux; dans la pratique toute les quelques minutes, rappel du risque encouru et images de GB en train de déchiqueter un appat :fou:

    Link to comment
    Share on other sites

    formidable, le commentaire nous apprend qu'il respire de l'oxygène ( à 60m?) puis qu'il est resté coincé 4 heures à 60m et qu'il se retrouve sur son rocher. Des paliers? Quoi des paliers, il s'appelle Cousteau non? Bof. Re regardons Sarano dans Océan.

    Link to comment
    Share on other sites

    le documentaire est découpé en 3 parties :

    la première concerne le petit fils Cousteau et son sous-marin déguisé en requin blanc. Vraiment bof, on apprend rien du requin blanc sinon qu'il a compris que le sous-marin n'est pas un de ses congénères. Cette partie s'articule autour des problèmes du sous-marin, avec pas mal d'incohérences et répétitions liées au montage et beaucoup de de bla-bla, aucun intérêt à mon sens.

    La deuxième partie, bien plus intéressante, est consacrée au suivi des requins avec des apnéistes et des caméras embarquées sur la dorsale du requin. Cette partie est basée sur l'interaction de l'apnéiste et du requin. Et sur les conditions nécessaires pour que l'apnéiste puisse nager ou non avec le requin.

    La troisième partie, sans grand intérêt, est consacrée à la rencontre du requin blanc avec une apnéiste déguisée en sirène, qui s'approche au mieux à 10m du requin. Bof.

     

    Au final, pas appris grand chose, je préfère de loin les reportages de Sarano et de la Shark mission

    Link to comment
    Share on other sites

    moi j'ai appris que dans un recycleur on respirait de l'oxygène :D on m'aurait menti alors ?

    Pas vu le reportage, mais ça existe, uniquement avec de l'oxygène pur.

    Utilisé par exemple par l'armée pour faire des approches discrètes (pas besoin de descendre à 50m pour t'approcher d'un objectif).

     

    Tiens voici la fiche technique d'une de ses bêtes :D

    http://www.aqualung.com/militaryandprofessional/product_information/Oxy-Lung.pdf

    Link to comment
    Share on other sites

    Sais que dans le reportage, il utilisait un Scr (un seul mélange nitrox)

    il n'a pas été précisé la fraction d'o2 mais certainement pas de l'oxy pur.

    Aucune précision quant à la profondeur d'évolution du sous-marin, mais s'il a passé 4h sous l'eau, il avait des paliers.

    Sauf que le montage du film donne l'impression qu'il a attendu le dernier moment pour sortir de nuit et remonter fissa sur l'île par peur des requins

    Link to comment
    Share on other sites

    Create an account or sign in to comment

    You need to be a member in order to leave a comment

    Create an account

    Sign up for a new account in our community. It's easy!

    Register a new account

    Sign in

    Already have an account? Sign in here.

    Sign In Now
     Share


    ×
    ×
    • Create New...

    Bonjour,

     

    logo.png.c7536bd9e68359a8804d246d311256bd.png

     

    L'ensemble des services de Plongeur.com sont gratuits et c'est grâce à la publicité que vous pouvez en profiter. Or il semble que vous utilisiez un bloqueur de publicité.

    Si vous aimez le site et que vous voulez pouvoir en profiter longtemps, merci de désactiver votre bloqueur de publicités lorsque vous naviguer sur Plongeur.com.