Jump to content
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

Conseils pédagogiques


bardass

Recommended Posts

tu penses sérieusement qu'une plongeuse aquaphobe est prête à se prêter au jeu ? ...

on en est loin, très très loin

j'espère qu'un jour on arrivera à jouer à ces jeux avec le sourire mais ce n'est pas encore le moment.

 

 

 

Vraiment, il y a quelque chose qui me dépasse, ça ressemble à de l'acharnement thérapeutique. Une plongeuse "aquaphobe" :eek: , qui ne veut pas essayer de s'améliorer en piscine, qui a une phobie qui remonte à l'enfance, qui au premier coup de palme involontaire d'un binôme va probablement partir en panique, une plongeuse qui même si elle réussit ses niveaux pourra avoir une réaction dangereuse pour elle et les autres. Ne vaudrait-il pas mieux essayer de connaitre ses réelles motivations et pourquoi pas essayer de l'orienter vers autre chose. Moi même, j'ai peur d'être dans les airs, il ne me viendrait pas à l'idée de faire du parapente, du parachutisme ou autres voltiges. Bon j'ai probablement tord, mais je préfèrerais ne pas avoir une telle personne en binôme.

En tous cas bon courage pour le cursus de "remédiation".

Link to comment
Share on other sites

  • Replies 116
  • Created
  • Last Reply

Top Posters In This Topic

acharnement thérapeutique ?

je n'ai pas écrit qu'elle ne souhaitait pas s'améliorer en piscine, j'ai écrit qu'on ne la voyait pas, n'interprète pas mes propos.

si elle est présente, je lui propose une séance adaptée

si elle n'est pas là, je réfléchis à ce que je pourrai lui proposer quand elle reviendra

 

c'est pas moi qui l'inscrit en sortie fosse, c'est elle

c'est pas moi qui la force à plonger, elle le fait comme une grande

il est où l'acharnement ?

j'essaie justement de m'adapter aux contraintes auxquelles je fais potentiellement face.

Link to comment
Share on other sites

acharnement thérapeutique ?

je n'ai pas écrit qu'elle ne souhaitait pas s'améliorer en piscine, j'ai écrit qu'on ne la voyait pas, n'interprète pas mes propos.

si elle est présente, je lui propose une séance adaptée

si elle n'est pas là, je réfléchis à ce que je pourrai lui proposer quand elle reviendra

 

c'est pas moi qui l'inscrit en sortie fosse, c'est elle

c'est pas moi qui la force à plonger, elle le fait comme une grande

il est où l'acharnement ?

j'essaie justement de m'adapter aux contraintes auxquelles je fais potentiellement face.

 

Bien il me semble dans le cas de cette personne que le fait de vouloir trouver une séance adaptée, des solutions pour qu'elle puisse plonger peut-être considéré comme un acharnement, lui proposer de choisir une autre activité pourrait être également un autre type de conseil pédagogique.

Link to comment
Share on other sites

il me semble de mon côté que tu t'engages vers la solution de facilité consistant à ne pas s’embêter / perdre de temps avec un plongeur un peu plus compliqué que la moyenne.

Histoire de pas remettre en cause ses certitudes.

 

chacun son point de vue

Link to comment
Share on other sites

Bien il me semble dans le cas de cette personne que le fait de vouloir trouver une séance adaptée, des solutions pour qu'elle puisse plonger peut-être considéré comme un acharnement, lui proposer de choisir une autre activité pourrait être également un autre type de conseil pédagogique.

 

Peut que si certains de tes moniteurs ne s'étaient pas acharnés à te faire évoluer, tu aurais fait une autre activité.

 

 

 

Bardass, en tant que Moniteur s'efforce de donner du plaisir à la plongée à une personne qui certes à ses problèmes à gérer, mais qui est bien volontaire et surtout parfaitement lucide sur ces difficultés.

 

Pour autant sa question première de Moniteur était, que feriez vous pour elle ?

 

Dans ce sens sa démarche est formatrice et oblige à se remettre en cause en s'adaptant à tous en s'efforçant de dédramatiser et rendant la séance ludique ;)

 

JP

Link to comment
Share on other sites

salut bardass

en général,pour expliquer le pk d'un vdm,on a tendance a prendre pour exemple comme raison de la rentrée d'eau:le coup de palme dans le visage.ce qui pour un ou une eleve déja anxieus ou aquaphobe se résume à

vdm=accident.j'ai plutôt tendance à leurs expliquer que l'entrée d'eau peut se produire soit:parceque la jupe et mal mise,elle se superpose avec la cagoule ou des cheveux sont pris dedans.ou soit l'entrée d'eau se fait en souriant par les plissures du visage.déja on associe plus le vdm a un accident causé par autrui ce qui peut etre associé a une sorte d'agréssion même involontaire par l'éleve,mais plutôt par un mauvais positionnement du masque par l'eleve,ou a une démonstration de joie trop prononcé,mais somme toutes banale,car un peu d'eau va alors entré dans son masque.

ensuite lors de la réalisation de l'exercice,je ne fait pas entrer l'eau par le bas du masque.

car je trouve justement trop violent l'arrivée d'eau au contact des muqueuses ce qui et principalement la cause du blocage sur les vdm

je priviliégie l'arrivée d'eau par le haut du visage en pincant la jupe.premierement l'eleve peut plus facilement controler le volume d'eau qu'il souhait laisser entrer dans son masque.tjrs lui laisser le choix du volume d'eau au début ne rien lui imposer.

deuxiemement,une bulle d'air se crée quand l'eau remonte ainsi et le contact et moins "agressif" pour les muqueuses.

il peut aussi y avoir chez ce genre d'éleves qui on subit une noyade,le sentiment "d'enfermement" et de claustrophobie causé justement par le fait que cette eau et retenue par la vitre du masque et cela peut engendrer un sentiment d'oppression.

j'essaye de leurs montrer qu'on peut trés bien respirer sous l'eau le masque plein d'eau

"tient regarde je vais te montrer quelque chose!!!"

je m'immerge avec eux,remplis totalement mon masque,fait quelques cycles ventilatoires sans bouger,puis leurs dit de me suivre sur quelques metres tout en gardant mon masque plein.

ils peuvent s'appercevoir qu'effectivement il n'y a rien de dramatique a avoir un masque plein d'eau.c'est juste génant pour la vision,mais aucunement pour la ventilation.

et que non avoir de l'eau dans le masque n'est aucunement une source a problemes,mais que c'est juste plus confortable pour voir les poissons et les jolis corraux de ne pas avoir d'eau dans son masque et donc de tranquillement l'évacuer et ensuite correctement réajuster celui-ci pour que le phénoméne ne se reproduise plus...

 

apres j'ai eu une éleve particulierement phobique ou effectivement un psy l'aurait plus aidé.mais la on touche aux limites de notre pédagogie d'enseignant...

 

je ne sait pas si j'ai fait avancé ta réfléxion dans le bon sens,mais je te souhaite de trouver la solution a ton soucis

Link to comment
Share on other sites

@ JPL38: pour moi la plongée loisir commence quand les bases sont acquises ... ;)

 

j' espère pour toi que tu n' emmènes pas des baptêmes à 20m sans qu'ils ne sachent maitriser les bases de la plongée pour leur sécurité ...

et imagines que tu pars en vacances et que tu te retrouve en binôme avec cette plongeuse , t' en penses quoi ?

 

Donc oui , "garde à vous " si tu veux , mais elle doit à mon avis commencer par les bases et elles passent par la piscine. Parfois je penses qu'il ne faut pas toujours brosser dans le sens du poil et faire prendre conscience aux gens que même si la piscine s' est moins rigolo que la fosse bah ça peux être aussi plus bénéfique sur certains points ( cardio , endurance , certaines techniques , entretient ...) et pour elle salutaire ...

Repos

Link to comment
Share on other sites

@ JPL38: pour moi la plongée loisir commence quand les bases sont acquises ... ;)

 

Eh oui, c'est toute la différence avec l'enseignement "militaire".

 

Pour moi, le loisir commence à la mise à l'eau (et même avant), l'acquisition des bases sont aussi un loisir/plaisir :D

 

Maintenant, c'est quoi Tes bases ?

Un niveau 1 c'est principalement l'acquisition des bases ....

Un Niveau 2 c'est continuer pas mal de base et la maitrise de certaine base (de là à dire qu'elles sont acquises ;)) ....

 

Mais c'est sûr que pour admettre le loisir, il faut savoir se remettre en cause aussi bien dans son approche que dans sa pratique :hehe:

Link to comment
Share on other sites

Vraiment, il y a quelque chose qui me dépasse, ça ressemble à de l'acharnement thérapeutique. Une plongeuse "aquaphobe" :eek: , qui ne veut pas essayer de s'améliorer en piscine, qui a une phobie qui remonte à l'enfance, qui au premier coup de palme involontaire d'un binôme va probablement partir en panique, une plongeuse qui même si elle réussit ses niveaux pourra avoir une réaction dangereuse pour elle et les autres. Ne vaudrait-il pas mieux essayer de connaitre ses réelles motivations et pourquoi pas essayer de l'orienter vers autre chose. Moi même, j'ai peur d'être dans les airs, il ne me viendrait pas à l'idée de faire du parapente, du parachutisme ou autres voltiges. Bon j'ai probablement tord, mais je préfèrerais ne pas avoir une telle personne en binôme.

En tous cas bon courage pour le cursus de "remédiation".

 

 

C'est sûr qu'une personne aquaphobe va avoir plus de mal à se mettre à la plongée !

Par définition...

 

Mais renvoyer une personne motivée, décidée à surmonter sa phobie, au prétexte de "laisse tomber, c'est pas ton truc", bin moi ça me gêne !

 

Ce sera plus long, ce sera plus dur (attention, je vous vois venir petits coquins mais j'essaie d'être sérieux là... :froglol: ) mais cela a des chances de réussir si on prend le temps et qu'on cherche des solutions.

 

De mon expérience, la plongée est un excellent moyen pour se débarasser de sa peur de l'eau.

 

Ma chère et tendre était une vraie aquaphobe quand je l'ai connue. Pas de bol, quand on est plongeur, de tomber sur une femme comme ça ! Elle ne supportait pas de mettre la tête dans l'eau. Dans une piscine, la moindre éclaboussure la mettait en panique. Si quelqu'un la touchait par inadvertance, elle se mettait à crier !

 

'voyez le tableau ?

 

Alors, entre notre première sortie à la piscine (et je ne parle pas de plongée) et son niveau 1, il s'est passé... 7 ans.

 

Chaque étape s'est faite progressivement, en commençant tout petit (mettre le visage au contact de l'eau !).

A chaque fois, la motivation venait d'elle, pas de moi.

 

Au fur et à mesure, le contact de l'eau n'était plus un souci, je vous passe les détails mais le déclic pour la plongée est venu en faisant de la rando palmée "pour voir les p'tits poissons". Pendant plusieurs étés...

 

Et au final, c'est elle qui a eu l'envie de passer son N1. Seul le vidage de masque lui a donné un peu plus de mal, mais on y a consacré plusieurs séances à la piscine et ça a fini par fonctionner !

 

Aujourd'hui, on plonge ensemble, elle n'a plus aucune réaction de panique et on fait de belles balades !

 

Alors oui, ça a pris du temps... Mais si la personne est motivée, pourquoi la décourager ?

Link to comment
Share on other sites

@ JPL38 : je suis N3 cmas

 

si tu me relis dans mes solutions que j' apporte ,il n'y a rien de militaire ...

Pour moi la plongée loisir/plaisir ( hors mis un baptême ) commence lorsque l'on a les bases pour évoluer en toute sécurité autant pour soi que pour les autres . Avant c' est de l' apprentissage ou de l' entretient de conditions physique . donc un sport , sinon il n' y aurait pas besoin d' aller voir un médecin du sport pour faire un certificat de non contre indication à la pratique de l' ensemble des activités fédérales de loisir et sa batterie de testes , à partir du niveau 1. Aussi je prends du plaisir en piscine à me maintenir à niveau afin d'être en bonne condition physique lorsque je plonge. C'est sûre que l' apprentissage doit être un plaisir , à son rythme et fonction de ses attentes mais il ne faut pas non plus oublier que le milieu marin ne fait pas de "cadeaux". Donc pour moi un niveau 1 qui ne maitrise pour ses bases et ses phobies de l' eau , est un danger pour elle comme pour ses équipiers . Et je suis pas sûre qu'au jour d' aujourd'hui cette demoiselle soit dans le plaisir mais plus enfermé dans sa souffrance car elle n' a pas confiance en elle et ne se maitrise pas car ne se sent pas en toute sécurité face à l' élément qui est l' eau , ce qui lui ôte toutes notions de loisir mais plus de calvaire et d'obligation de résultat pour ne pas décevoir et accompagner son compagnon N3. malheureusement , je pense que sa réussite ne passera que si elle reprend les bases ... allez hop à la piscine.

Repos :)

Link to comment
Share on other sites

Pour moi, le loisir commence à la mise à l'eau (et même avant), l'acquisition des bases sont aussi un loisir/plaisir :D

[...]Mais c'est sûr que pour admettre le loisir, il faut savoir se remettre en cause aussi bien dans son approche que dans sa pratique :hehe:

:+1:

Pas mieux.

Link to comment
Share on other sites

C'est sûr qu'une personne aquaphobe va avoir plus de mal à se mettre à la plongée !

Par définition...

 

Mais renvoyer une personne motivée, décidée à surmonter sa phobie, au prétexte de "laisse tomber, c'est pas ton truc", bin moi ça me gêne !

 

?

 

Je ne renvoie pas puisque j'ai écris "Ne vaudrait-il pas mieux essayer de connaitre ses réelles motivations". Donc tu as raison si la personne le désire vraiment et si sa motivation est très forte pourquoi pas. Mais ici pour pas mal de personnes, j'ai l'impression que ça se transforme en un espèce de challenge de formation et que la connaissance des motivations de la personne passe au second plan.

Link to comment
Share on other sites

Pour moi la plongée loisir/plaisir ( hors mis un baptême ) commence lorsque l'on a les bases pour évoluer en toute sécurité autant pour soi que pour les autres .

C'est manifestement sur ce point que nos conceptions sont différentes.

Bien que tu ne sois finalement pas si cohérent que ça :

C'est sûre que l' apprentissage doit être un plaisir

...

 

Autant que je me souvienne, les plongeurs qui vont loin (j'entends par là ceux qui vont plonger durablement) sont rarement ceux qui sont malmenés au cours des formations initiales.

 

Donc pour moi un niveau 1 qui ne maitrise pour ses bases et ses phobies de l' eau , est un danger pour elle comme pour ses équipiers .

En fait, le vrai problème est là : à ce stade de non maîtrise de l'eau sur le visage, cette plongeuse ne devrait pas encore être Niveau 1 "en titre". L'évaluation de son cas a été un poil rapide au moment de son N1 a priori ...

Et c'est tout à l'honneur de Bardass d'essayer de reprendre "les bases" pour corriger la situation.

Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

×
×
  • Create New...

Bonjour,

 

logo.png.c7536bd9e68359a8804d246d311256bd.png

 

L'ensemble des services de Plongeur.com sont gratuits et c'est grâce à la publicité que vous pouvez en profiter. Or il semble que vous utilisiez un bloqueur de publicité.

Si vous aimez le site et que vous voulez pouvoir en profiter longtemps, merci de désactiver votre bloqueur de publicités lorsque vous naviguer sur Plongeur.com.