Aller au contenu
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine
woodstock

Bali: Les secours tentent de retrouver 7 plongeurs japonais disparus

    Messages recommandés

    Les dernières news de Bali mentionnent que les deux derniers plongeurs manquants ont été retrouvés ce matin sains et saufs !!! Le terme de "miracle" revient souvent (3 jours à dériver...) !

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Les dernières news de Bali mentionnent que les deux derniers plongeurs manquants ont été retrouvés ce matin sains et saufs !!! Le terme de "miracle" revient souvent (3 jours à dériver...) !

     

     

    tres bonnes nouvelles :)

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    C'est marrant de voir la disparité d'information (à une heure donnée)

     

    L'information qui revient le plus ce matin c'est que les deux dernières plongeuses aurait été repérées agrippées à un récif mais l'accès est difficile et ils ne savent pas comment les récupérer.

     

    La police indonésienne a indiqué mardi que des villageois avaient repéré deux personnes sur un récif près de Bali, qui pourraient être les deux Japonaises toujours portées manquantes après le sauvetage de leurs cinq partenaires de plongée, plusieurs jours après leur disparition.«Des villageois d’une petite île nous ont indiqué avoir repéré, depuis le sommet d’une colline, deux personnes sur un récif de corail la nuit dernière», a déclaré à l’AFP Nyoman Suarsika, responsable de la police sur Nusa Penida, une petite île proche de Bali.

     

    «Les deux personnes envoyaient des signaux de détresse avec des lampes mais il était trop tard pour aller les chercher», a-t-il ajouté. «Nous pensons qu’il s’agit des deux plongeuses japonaises et qu’elles sont vivantes». Le récif est difficile d’accès et «nous n’avons pas encore pu aller les chercher», a-t-il dit.

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Ca c'est "journalistique". Récement je m'étais fait la même réflexion sur un article américain qui parlait d'une plongeuse qui était très expérimentée avec près de 20 plongées :rolleyes:

    J'ai plongé à cuba avec des canadiens qui faisait une plongée par an et donc pour eux 20 plongées c'est une longue expérience.

     

    L'approche pour eux était totalement différente: une semaine de vacances = 1 heure de ski-nautique, 1 heure de parasail, 1 heure de plongée, 1 langouste, 1 heure de banane, 1 excursion, etc , pis c'est bin le fun

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    J'ai plongé à cuba avec des canadiens qui faisait une plongée par an et donc pour eux 20 plongées c'est une longue expérience.
    Vingt années, c'est une longue expérience. Mais vingt plongées, ce n'est pas être expérimenté.

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Si je suis ce qui se passe dans les différents sites de news, cette situation (des signaux lumineux depuis un récif) était hier le 17 au soir, sachant qu'on est le 18 au soir.

     

    Cette histoire fait les gros titres au Japon, ça sent presque l'adaptation ciné... Des histoires sur la manière dont les 5 ont survécu en sucant la rosée sur les feuilles, comment un instructeur local a découvert 4 (des 5) qui se tenaient la main sur un récif où il était impossible d'approcher et où les secours ont fait passer de l'eau et ont mis 5 heures à les évacuer... bref, il y a de la matière pour les jours à venir.

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Vingt années, c'est une longue expérience. Mais vingt plongées, ce n'est pas être expérimenté.

    On est d'accord. Mais de leur point de vue, ça l'est peut-être. Ce n'est pas juste "journalistique", c'est plus "culturel" si je peux dire. L'approche de la discipline à travers le monde n'est pas forcément celle de ce forum.

    Perso, ça ne me choque pas de lire "des plongeuses expérimentées qui avaient plus de 50 plongées à leur actif" dans ce contexte. Je comprend par là que ce ne sont pas de grandes débutantes, qu'elle avaient une "certaine" expérience.

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Nouvelle du moment, la police locale aurait finalement annoncé il y a quelques instants un décès.... :eek:

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Plus de détail dans l'article du Parisien

     

    Bali : cinq plongeuses survivent trois jours accrochées à un récif

    Publié le 17.02.2014, 13h49 Mise à jour : 14h26

    3598997_son104-649280-01-02_640x280.jpg

     

    BALI, LE 17 FEVRIER 2014. Cinq plongeuses japonaises, sur un groupe de sept touristes portées disparues depuis trois jours, ont été retrouvées vivantes lundi après-midi au large de Bali, agrippées à un récif coralien au milieu d'une mer agitée.

     

    Cinq plongeuses japonaises ont été retrouvées vivantes lundi après-midi au large de Bali, agrippées à un récif coralien au milieu d'une mer agitée. Elles faisaient parties d'un groupe de sept touristes, portées disparues depuis trois jours. «Elles étaient cinq à la surface d'un gros récif coralien», a expliqué un responsable de l'agence des secours de Bali, Rudi Tjandi.

     

    «Les vagues et le courant étaient assez puissants et les pêcheurs qui les ont aperçues n'ont pas pu s'approcher».

     

    Les rescapées ont été retrouvées à Manta Point, au large de la côte ouest de la petite île de Nusa Penida, à l'est de Bali. Elles se trouvaient à une vingtaine de km de l'endroit où elles auraient dû réapparaitre vendredi après-midi à l'issue de leur plongée. L'une d'elle a été hélitreuillée par un hélicoptère, qui a lâché des sachets de nourriture aux quatre rescapées. Ces dernières devaient être récupérées par un bateau de sauvetage et transportées vers Semawang, une plage au sud de Bali. On ignore le sort des deux autres plongeuses.

     

    A Semawang, une vingtaine de proches s'étaient regroupés. Une femme pleurait tandis que les autres personnes refusaient de répondre aux questions des journalistes. Quatre ambulances, entourées de dizaines de Balinais, attendaient l'arrivée des rescapées.

     

    3598997_son102-649166-01-02.jpg

     

    Les sept Japonaises, cinq touristes et leurs deux instructrices, avaient disparu vendredi après-midi après une plongée au large de l'île de Lembongan, près de Bali. Toutes étaient des plongeuses expérimentées qui avaient plus de 50 plongées à leur actif. Leur bateau était parti de Blue Point sur Nusa Lembongan, une zone recommandée aux seuls plongeurs expérimentés en raison des courants très violents qui la parcourent, et qui peuvent apparaître soudainement.

     

    Le skipper du bateau qui devait les récupérer a expliqué qu'il les suivait lorsqu'une averse violente a troublé les eaux. Il a mené son embarcation à quelques centaines de mètres d'où les touristes devaient réapparaître au moment convenu. Il les a cherchées une heure avant d'appeler les secours.

     

    VIDEO. Les secours à la recherche des cinq plongeuses disparues

    [YOUTUBE]w5d8TBy3TNU[/YOUTUBE]

     

    Pour John Chapman, un Britannique qui dirige un club de plongée à Lembongan, les fortes pluies et la mer agitée rendent plus difficile certaines recommandations comme par exemple se retrouver à la surface autour d'une bouée de couleur vive, dont la vue peut échapper aux plongeurs par mauvais temps. «Les opérateurs qui viennent de Bali n'ont pas forcément connaissance des courants et des conditions, explique-t-il. Certaines zones sont pour des plongeurs expérimentés et tout ceux qui viennent ici doivent être sûrs de travailler avec un club sérieux».

     

    Lembongan est un spot de plongée réputé et fait partie du Triangle de corail, considéré comme l'un des plus beaux endroits au monde pour ses fonds sous-marins.

     

    En juin 2008, cinq Européens qui effectuaient une plongée à l'ouest de l'île de Florès, non loin de Bali, avaient eux aussi été emportés par des courants. Trois Britanniques, une Suédoise et un Français avaient été retrouvés sains et sauf deux jours plus tard, sur l'île aride de Rinca, qui sert de réserve naturelle pour les dragons de Komodo, les plus gros varans du monde.

     

    3598997_son101-649165-01-02.jpg

     

    LeParisien.fr avec_afp.jpg

     

    Bonne nouvelle :)

     

    Devait faire soleil, quand on voit l'empreinte du masque :surpris:

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    D après ce que j ai lu sur des forums anglophones, seulement 6 se sont retrouvées en surface. Elles ont essayé de monter sur un rocher mais seules 5 y sont parvenues parce que la mer était fort agitée. Une n'y est pas parvenue et a dérivé plus loin. J'imagine que c'est le corps que l'on a retrouvé en surface. Sale affaire.

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    à propos de recycleur, mais on peut y trouver un parallele qui amène à l'humilité, au doute..

     

     

    et là, Richard Pyle parle en heure, pas en nombre de plongées (de 20 ou de 30 minutes)

     

    Ça n'a pas grand chose à voir....On parle là d'expérience et d'excès de confiance, rien à voir avec l'accident en question dont la faute incombe à des éléments de sécurité défaillants (mais comme les plongeurs sont des irresponsables, il faut leur imposer la sécurité sinon très peu vont payer pour ça). Une VHF étanche 100M devrait être imposée par plongeur à plus de 2 milles des cotes, ça majorerait le prix de la plongée mais simplifierait la tache et le cout des secours.

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Ça n'a pas grand chose à voir....On parle là d'expérience et d'excès de confiance, rien à voir avec l'accident en question dont la faute incombe à des éléments de sécurité défaillants (mais comme les plongeurs sont des irresponsables, il faut leur imposer la sécurité sinon très peu vont payer pour ça). Une VHF étanche 100M devrait être imposée par plongeur à plus de 2 milles des cotes, ça majorerait le prix de la plongée mais simplifierait la tache et le cout des secours.

     

     

    ça a à voir à propos de l'experience :

    50 plongees... si c'est 50 au meme endroit, dans les memes conditions, l'experience retirée concernera les echanges de signes, les vidages de masque et la connaissance du site etpicétou).

     

    Il est possible de trouver sur le Net des articles, des conseils http://www.google.fr/url?sa=t&rct=j&q=&esrc=s&source=web&cd=1&ved=0CDwQFjAA&url=http%3A%2F%2Fwww.ffessm-in-memoires.fr%2FLes_memoires_des_IN_de_la_FFESSM%2Fpdfs%2FL_2011_SecoursEnNouvelleCaledonie_R.pdf&ei=JaIEU42vM6XG0QWSqICgAg&usg=AFQjCNFXUH-2XNQFAyWBwB_ymb_PeUOFuA&bvm=bv.61535280,d.d2k

    il n'est pas indispensable de faire les mêmes erreurs relevées chez notre voisin pour acquérir de l’expérience.

     

    J'aimerai bien connaitre le débriefing de cette plongée (pas pour me moquer, pour d'une part savoir comment la plongée était prévue et ce qu'il a manqué (à part la visibilité) et d'autre part, quelles sont les mesures prises au moins par cet opérateur pour les plongées dans cette zone).

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Créer un compte ou se connecter pour commenter

    Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

    Créer un compte

    Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

    Créer un nouveau compte

    Se connecter

    Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

    Connectez-vous maintenant

    ×
    ×
    • Créer...