Jump to content
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

Bali: Les secours tentent de retrouver 7 plongeurs japonais disparus


woodstock
 Share

    Recommended Posts

    Il y a des gens qui crevent chaque année autour de Nusa Penida. C'est une ile avec des sites à tres fort courant (notamment Crystal Bay et Blue Corner (et non blue point). J'avais fait une vidéo sur le site ou on disparu les plongeuses pour ceux que ca intéresse.

     

    [VIMEO]76757840[/VIMEO]

     

    Pour Crystal Bay, c'est un site ou le courant peut changer en quelques secondes. Si vous n'êtes pas collés au tombant pour piquer dedans vous pouvez être rapidement arraché (soit pas un courant descendant soit par un courant montant). Et les centres emmènent toutes sortes de plongeurs là bas (même des OpenWater voir même des batpème (deja vu!!!). C'est incensé.

    Mouaich... On a couramment ce genre de courant ici quand on fait nos plongées dérivantes à 40m avec du coef, mais avec la visi en moins... Je pensais à quelque chose de plus violent...

    Link to comment
    Share on other sites

    • Replies 66
    • Created
    • Last Reply

    Top Posters In This Topic

    ben là c'est dans des conditions normales, on ne voit pas ni de descendant ni d'ascendant donc pas de danger (pas de grand intérêt non plus d'ailleurs : à cette vitesse là, c'est pour moi vite gonflant !)

     

     

    J'ai vu ça sur le banc du Geyser, dans l'Indien et j'aime pas !

    J'aime pas parce que nous sommes à 80 nautiques des cotes,

    que les requins rodent,

    que le courant nous entraine interieur lagon, là où le voilier ne peut pas nous récuperer

    que nous plongions en un seul groupe et qu'il suffit qu'un photographe s'arrete pour que la colonne s'etire (trop ! : le premier ne voit plus le dernier) et que c'est le bazar si on doit intervenir sur un copain qui a besoin d'assistance)

     

     

    Par contre, en période de fort coef, dans la passe en S, à Mayotte, c'etait ce genre là mais avec beaucoup plus de vie (et le bateau qui nous récuperait à la sortie de la passe).

    Link to comment
    Share on other sites

    La "balise" c'est une VHF ASN enfermée dans une boite étanche à 100M et elle-même étanche à 3M.

    On l'ouvre en surface, on appelle le bateau sur un canal prédéfini (et les points GPS s'affichent sur le coté de la VHF), si ça marche pas on fait de même sur le 16 et si ça marche toujours pas on appuie sur le bouton ASN et ça envoie un signal numérique de détresse avec la localisation (par contre ça dit pas qui on est et de quoi on a besoin) avec une portée 10 supérieure. Comme en plus les avions de ligne "écoutent" ce signal ya un poil plus de chance de pas mourir de soif, broyé par le platier ou bouffé par les varans.

    Tout ça pour moins de 300€ mais c'est vachement cher comparé à une vie humaine .

    Au temps pour moi, je n'ai pas épluché le lien que tu as donné et j'ignorais donc que la balise était couplée à une VHF. C'est évidemment un plus, mais comme le faisait remarquer eric56, la présence de VHF à bord des bateaux de daily n'est pas franchement la règle par là-bas. Quant à d'autres instruments de navigation... Et pour l'appel au 16, je suis également très perplexe.

    Link to comment
    Share on other sites

    Au temps pour moi, je n'ai pas épluché le lien que tu as donné et j'ignorais donc que la balise était couplée à une VHF. C'est évidemment un plus, mais comme le faisait remarquer eric56, la présence de VHF à bord des bateaux de daily n'est pas franchement la règle par là-bas. Quant à d'autres instruments de navigation... Et pour l'appel au 16, je suis également très perplexe.

     

     

    bonsoir Alain

    Bonsoir Phil

    bonsoir les zotes,

     

     

    Si un MMSI est implanté dans la radio, l'appui sur le petit bouton rouge, au milieu déclenche une détresse sur les radios ASN des navires qui croisent, avec envoi de la position, automatique.

    Et coté, navires qui utilisent des radios ASN, nous avons les navires militaires, les navires au long cours, et chez nous, en Europe, les bateaux de peche (pas le petit bateau, quoique).

     

    Bref, c'est quand meme un plus.

    La radio émet en fréquence détresse pendant 48h (autonomie max) et a une portée d'une douzaine de nautiques.

    Link to comment
    Share on other sites

    Mouaich... On a couramment ce genre de courant ici quand on fait nos plongées dérivantes à 40m avec du coef, mais avec la visi en moins... Je pensais à quelque chose de plus violent...

     

    Ha ben tiens parlons-en de chez toi, des plongeurs perdus (dont moi) c'est pas ça qui manque. Et moi c'était par un jour de grand soleil (c'est p'ètes pour ça, yzi sont pas habitués), 15 fois le bateau a fais demi-tour à moins de 100M de ma palanquée, soleil dans les yeux...Vachement dangereux la plongée en mer je vous dis (ou alors du bord avec 2 scooters) :D.

    Link to comment
    Share on other sites

    ben là c'est dans des conditions normales, on ne voit pas ni de descendant ni d'ascendant donc pas de danger (pas de grand intérêt non plus d'ailleurs : à cette vitesse là, c'est pour moi vite gonflant !)

    Pareil pour moi, je n'y trouve aucun amusement. Les quelques plongées que j'ai pu faire avec un courant fort le long de Nusa Lembongan, genre Blue corner ou Toyapakeh à Nusa Penida, ne m'ont pas amusées. On n'a le temps de rien voir, on est transportés comme une brindille dans le vent, à tenter de suivre un semblant de trajectoire pour ne pas percuter les coraux... voire à devoir s'accrocher au fond pour ramper sans se faire emporter...

    La dernière en date, avec 2 guides pour 2 plongeurs, il y avait un courant descendant qui ne permettait pas de tenter de se protéger un peu le long du tombant, et comme dans la vidéo, on est restés ballotés dans 5 à 10m...

    Des sites comme les gilis (Mimpang, Tepekong...) peuvent aussi dépoter! J'y ai vu récemment des snorkelers quitter la zone "calme" et se faire entrainer vers Nusa Penida sans pouvoir rejoindre le bateau qui heureusement est rapidement intervenu pour aller les chercher.

    Dans ces zones, outre la prise de conscience des plongeurs (respecter les consignes de direction, profondeur et connaître ses limites, voire prévenir si on ne souhaite pas faire ce type de plongée, rester sur le bateau si on ne le sent pas n'est pas une honte, parachute, sifflet, lampe...), l'important est aussi le guide (qu'il connaisse déjà les plongeurs avant de les emmener dans le courant, qu'il connaisse le site et prenne la décision de remonter si cela devient trop fort ou ingérable), et le responsable du bateau (ce n'est pas le moment de faire la sieste, il doit rester vigilent car à chaque minute un plongeur peut faire surface, quel que soit le timing initial prévu pour la plongée).

    Un incident peut arriver à tout le monde, quel que soit son niveau et le lieu, malgré toutes les précautions prises, mais on doit quand même essayer d'éviter d'en arriver là.

     

    J'aime bien le système de balises de détresses Seasafe qui nous avaient été proposées sur un bateau de croisière en mer rouge. Il me semble qu'à une époque, il avait été envisagé de les rendre obligatoires pour tous les plongeurs en croisière. Cela pourrait aussi être envisagé dans certaines zones où les courants sont fréquents comme Komodo aussi... voire partout!

    Link to comment
    Share on other sites

    Ha ben tiens parlons-en de chez toi, des plongeurs perdus (dont moi) c'est pas ça qui manque. Et moi c'était par un jour de grand soleil (c'est p'ètes pour ça, yzi sont pas habitués), 15 fois le bateau a fais demi-tour à moins de 100M de ma palanquée, soleil dans les yeux...Vachement dangereux la plongée en mer je vous dis (ou alors du bord avec 2 scooters) :D.

    N'est pas DP qui veut... Ici faut apprendre...

    Link to comment
    Share on other sites

    Bref, c'est une EPIRB dans un truc etanche.

    Christophe, tu étais parti avec qui pour la Zelée? ca vaut le déplacement et la p'tite nav, ou pas? ( MP si tu as le temps, l'ami ).

     

     

    salut Cedrick

     

     

    avec le Manga Bé http://www.mangabe-croisieres.com/index.htm

     

    Petite nav et peche à la traine ;

    J'ai bien aimé la croisiere :hehe:

     

    et si tu reserves en direct, ça vaut (encore plus ) le coup :top:

     

    http://www.images-photos-plongee.com/categorie-10641426.html

    Link to comment
    Share on other sites

    salut Cedrick

     

     

    avec le Manga Bé http://www.mangabe-croisieres.com/index.htm

     

    Petite nav et peche à la traine ;

    J'ai bien aimé la croisiere :hehe:

     

    et si tu reserves en direct, ça vaut (encore plus ) le coup :top:

     

    http://www.images-photos-plongee.com/categorie-10641426.html

     

    Ok, merci. Si mes souvenirs sont bons, c'est aussi l'adresse que m'avait donné Bruno F. 70nm, c'est pil poil pour pas se taper une nuit en mer et arriver un chouillat fatigué, c'est clair :)

    Link to comment
    Share on other sites

    Salut à tous,

     

    Il y a pas mal de trucs inexacts plus haut, que je m'en vais corriger si vous le voulez bien (non pas que j'ai la science infuse, mais je bosse à Lembongan depuis un an, donc bon, je vais partir du principe que c’est un peu mon rayon).

     

    Le site en question est Mangrove (pas Crystal Bay ou Blue Corner). C'est un site qui peut être très gentillet mais qui peut aussi dériver très fort, comme la plupart des sites autour de Lembongan ou Penida. Le jour en question s'est abattu pendant un moment une averse torrentielle (ben oui, c'est la mousson, donc c'est la saison) qui a bien sûr considérablement réduit la visibilité en surface.

    C'est aussi un site qui a l'air assez "facile" comme ça, récif en pente douce, rien de fou, sauf qu'il a deux ou trois trucs à connaître, notamment un endroit où le courant se sépare, un flot vers la côte et l'autre vers le large, et que si t'es trop profond passé ce point eh ben hop, tu pars au large et vers le fond. Ou encore un point après lequel il faut faire surface, sinon idem, ça t'emmène au large.

    Le centre en question venait de Bali, je ne dis pas que c'est tous des nases mais par contre ils ne connaissent pas tous les sites comme leur poche...

     

    Dans ces zones, outre la prise de conscience des plongeurs (respecter les consignes de direction, profondeur et connaître ses limites, voire prévenir si on ne souhaite pas faire ce type de plongée, rester sur le bateau si on ne le sent pas n'est pas une honte, parachute, sifflet, lampe...), l'important est aussi le guide (qu'il connaisse déjà les plongeurs avant de les emmener dans le courant, qu'il connaisse le site et prenne la décision de remonter si cela devient trop fort ou ingérable), et le responsable du bateau (ce n'est pas le moment de faire la sieste, il doit rester vigilent car à chaque minute un plongeur peut faire surface, quel que soit le timing initial prévu pour la plongée).

    Ben oui, c'est important. La plupart des centres de l'île sont préparés à ça. Les capitaines, les bons, suivent les bulles, lisent le courant, on a des procédures et des temps de plongée limite, etc. C’est pas parce qu’on veut plonger seulement 50mn, c’est parce que si à 60 on n’est pas sortis ça veut dire que quelque chose ne va pas. Et quand on voit sous l’eau que ça va pas le faire, eh ben on remonte, quitte à ce que les clients ronchonnent. Parce que tous les gens qui bossent là depuis un moment se sont fait vraiment peur une ou deux fois à cause des courants, dérivants, ascendants ou descendants ou encore façon machine à laver.

     

    Quant à savoir si le bateau était au point de sortie, si comme l'ont écrit certains articles il était parti chercher du gasoil (la plupart des articles, presse française ou autre, étaient assez bourrés de sottises), ou si c'est juste la pluie, ce qui est sûr c’est qu’il a raté la sortie du groupe. (et eux sont-ils sorti plus tôt, sous une pluie battante, etc ? )D'autres centres de l'île ont plongé ce site dans le même créneau horaire et ont dit que le courant n'était pas fou. Par contre, pour l'instant il y a deux trucs que personne ne semble comprendre:

    - pourquoi ce groupe, voyant que le bateau n'était pas là, n'a pas cherché à nager vers la côte, qui est accessible à cet endroit ? (mais s'ils sont sortis trop loin, trop profonds, etc, qui sait ce qui a pu se passer durant la plongée?)

    - pourquoi le capitaine (aujourd'hui visiblement arrêté pour enquête) n'a pas prévenu les centres de l'île le jour même? Perte du groupe durant l'après-midi vendredi, personne sur l'île n'a été informé avant samedi matin. (en tous cas selon les informations disponibles à ce jour, une fois de plus y'a une enquête en cours). On a un canal radio pour la plupart des bateaux, des téléphones, etc, et bien évidemment dans ce genre de cas tout le monde aide à chercher...Depuis ce site il faut 10 à 15 minutes pour aller à terre et lancer l’alerte si vraiment on n’a pas de téléphone. Sauf que 15 heures plus tard, eh ben c'est moins efficace que 2 heures plus tard.

    Pour être honnête, après trois jours je ne pensais pas qu'on les retrouverait, et la partie du groupe qui a été récupérée a eu de la chance...ils auraient pu finir bien plus loin.

     

    D'autant plus qu'il existe les moyens de se faire repérer rapidement (rassurez-moi ya bien des VHF sur les bateaux là-bas ?).

    Euh oui, quand même. Mais c’est payé par les centres, évidemment, il y a une association des pro sur l’île pour gérer ce genre de trucs à laquelle la plupart des centres adhèrent. On a des accords, du style « si tu perds une palanquée tu appelles et tous tes collègues sortent pour t’aider sans frais ». Parce que c’est parfois plus efficace que d’appeler les secours.

     

    Et les centres emmènent toutes sortes de plongeurs là bas (même des OpenWater voir même des batpème (deja vu!!!). C'est incensé.

    Non, DES centres, pas LES centres. C'est comme partout, y'a des bons et des moins bons. Faut se renseigner un peu avant de choisir. Ça ne veut pas dire qu’on n’a jamais de problèmes, ça veut dire qu’on minimise les risques. Il y a des centres qui n’emmènent pas les baptêmes à Crystal ou pas des plongeurs avec 10 plongées à Blue Corner. Mais y’en a qui le font. Parce que ça économise un bateau (tout le monde va sur le même site), ou un instructeur, etc. C’est sûr, c’est moins cher.

     

    Ta vidéo, c’est Blue Corner, pas Mangrove, donc pas le site où s’est passé cet accident. Ça c’est un un jour de bonne dérivante. Un jour j’ai mis environ 2 minutes à descendre à 35mètres et 30mn à remonter accrochée au récif….donc on n’emmène que les expérimentés. Du moins dans les centres sérieux.

     

    "comment! tu étais à Bali et t'as pas fait Crystal bay?". Alors certains sont prêts à y aller coute que coute.

    jusqu'à l'accident...

     

    Tout à fait. Surtout que c’est un site hyper connu alors que franchement, c’est loin d’être le mieux du coin. Mais c’est pratique pour les opérateurs de Bali, c’est moins loin, ça permet de faire le « site à Manta » qui est juste à côté, etc. On en revient au problème de coûts.

     

    la conclusion : quand on veut faire ce type de plongée, il vaut mieux bien choisir son opérateur qui saura éviter les conditions les plus délicates, se demander si on veut vraiment faire cette plongée, et ne pas oublier les offrandes le matin

     

    Tout à fait aussi, offrandes comprises !

     

    Pfiou c’était long merci à ceux qui ont terminé.:-)

    Link to comment
    Share on other sites

    Create an account or sign in to comment

    You need to be a member in order to leave a comment

    Create an account

    Sign up for a new account in our community. It's easy!

    Register a new account

    Sign in

    Already have an account? Sign in here.

    Sign In Now
     Share


    ×
    ×
    • Create New...