Aller au contenu
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine
Arnaud26200

Accident à Cavalaire sur profonde à 100m

    Messages recommandés

    Dècès d'un plongeur à Cavalaire 10/05/2014

    Samedi 10 mai vers 10h, le CROSS MED est alerté par un navire support de plongée se trouvant au Cap Lardier à Cavalaire, qu'un plongeur effectuant une plongée profonde à 100 m, a fait un arrêt cardio ventilatoire.

     

    Le CROSS MED dépêche immédiatement sur zone l'hélicoptère Dauphin de service public de la Marine Nationale avec à son bord un médecin engagé par le SAMU 83.

     

    Le support de plongée et le médecin ont procédé à un massage cardiaque.

     

    Le décès de l'homme âgé de 46 ans est constaté de retour à quai par le médecin et le Codis 83 présent avec un véhicule de secours aux victimes (VSAV).

     

    La veille, le plongeur avait déjà effectué une plongée à 60 m et une autre à 40m.

     

    Triste...

     

     

    Sait-on quel était le club ?

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Quels gazs respires au cours de ces 3 plongées (60 + 40 la veille et 100 le jour J)?

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Quels gazs respires au cours de ces 3 plongées (60 + 40 la veille et 100 le jour J)?

     

     

    quel matériel utilisé ?

    recycleur ou CO ?

    Origine de l'accident ? humain ou matériel ?

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    ce n'est pas dans le communiqué de la PreMar qu'on aura ces renseignements.

    Inutile de tirer des plans sur la comète.

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Bien triste....Condoléances aux proches...

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    ce n'est pas dans le communiqué de la PreMar qu'on aura ces renseignements.

    Inutile de tirer des plans sur la comète.

    Pas de plans sur la comète, mais un partage de renseignements pour tirer les enseignements utiles afin d'éviter autant que possible de répéter des erreurs éventuelles.

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    La saison 2014,une nouvelles fois,démarrent bien dramatiquement....Condoléances aux proches....

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Pas de plans sur la comète, mais un partage de renseignements pour tirer les enseignements utiles afin d'éviter autant que possible de répéter des erreurs éventuelles.

    et tu les as, les renseignements ?

    si oui, tu nous en fais profiter ?

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Bonsoir

    Proche du plongeur décédé ce samedi je suis moi même plongeuse "a l'air". Mon ami a fait un malaise arrivé à la profondeur prévue et a perdu connaissance.

    Au delà des mélanges du matériel et des plongées dont vous parlez que peut on faire en cas de problème lors de plongées techniques ?

    Chez nous la procédure est connue : on remonte le syncopé et on redescend faire nos paliers ... mais qu'en est il a ces profondeurs avec des mélanges et des procédures si complexes avec changement de gaz au fur et a mesure de la remontée ??

    Que faire quand son binôme perd connaissance a 100 mètres ?

    J'aimerai comprendre ... si vous pouvez m'aider ?

    Merci.

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Que faire quand son binôme perd connaissance a 100 mètres ?

    Ce que tu peux, et aucun écrit ni méthode n'est à même d'apporter un resultat 100% convenable, tant le nombre de paramètres à gérer (techniques, matériels, émotionnels, choix décisifs) sont nombreux.

    A ces profondeurs, et c'est bien triste à dire, si déjà l'un des deux remonte "en vie" c'est déjà cela de pris (le facteur émotionnel peut vite aboutir à deux décès, pour cause de mauvais choix, de panique, de stress, de surconsommation, d'essouflement etc etc etc)

     

    Nul ne peut dire ce qu'il fera, chaque situation critique étant par essence unique dans un contexte donné.

     

    J'aimerai comprendre ... si vous pouvez m'aider ?

    Merci.

     

    Se dire qu'à ces profondeurs les gens plongent ensemble, certes, mais que ce sont deux unités "solo" qui se côtoient, et pas un binôme.

     

    Alors oui on peut aider pour un flexible mal foutu, clamper un élément matériel que le binome n'arrive pas seul, fermer un robinet, "recaler" une remontée mal maitrisée, ce genre de petites choses...

     

    Pour ce qui est des cartons sévères, hélas on fait ce qu'on peut, et c'est déjà beaucoup.

     

    Désolé pour votre ami.

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    et tu les as, les renseignements ?

    si oui, tu nous en fais profiter ?

    Si je pose la question, c'est bien parce que je ne les ai pas, les renseignements.

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    accident plongée profonde

     

    Donc on descend a 100m et on sait qu'il n'y a pas moyen de remonter en cas de problème ? Mon ami a syncopé ... a l'air on remonte le mec au bateau ! Au trimix on ne pourrait donc pas ?? Aucune procédure prévue ??

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Donc on descend a 100m et on sait qu'il n'y a pas moyen de remonter en cas de problème ? Mon ami a syncopé ... a l'air on remonte le mec au bateau ! Au trimix on ne pourrait donc pas ?? Aucune procédure prévue ??

     

    A l'air le trajet fond surface est en général assez court, et les paliers "zappés" seront soit sans conséquence, soit rattrapables au caisson (sauf les cas les plus graves bien évidemment)

     

    A 100m si l'on remonte son binome d'une traite, c'est deux morts quasi assurés, donc on ne peut pas (à cause de la décompression très importante à assurer, et avec des gaz qui ne se "dégazent" pas comme l'air).

     

    A l'air on respire toujours sur le même détendeur, pour une plongée à 100m c'est jusqu'à 5 détendeurs à changer pour SOI, sans se tromper de bouteille car les gaz sont différents et ne peuvent être pris à toute profondeur (et il faut aussi le faire pour son binôme qui demeure inerte)

     

    Il y aussi toute une plage de profondeurs précises à respecter pour les paliers, avec un temps lui aussi précis, gerer pour SOI deux volumes gonflables...et pareil pour le binôme qui en a deux lui aussi.

     

    Nous n'avons que deux mains, un cerveau qui ne fonctionne plus qu'à 10% dans ces cas là, et un plafond de verre infranchissable au dessus de la tête avec un corps inanimé qui a soit un recycleur sur lui et des bouteilles, soit une multitude de bouteille (4 ou 5 en général)

     

    C'est déjà parfois difficile de le faire correctement pour SOI, mais le faire pour deux sur une personne inconsciente relève d'un exercice qui ne peut s'apprendre, et à peine s'appréhender (car encore une fois le facteur émotionnel ne peut pas être retranscrit à l'entrainement, et ce facteur sera déterminant)

     

    Encore une fois, passées certaines limites et cas extrêmes, la plongée est et reste solitaire, quelque soit le nombre de personnes composant le groupe.

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Créer un compte ou se connecter pour commenter

    Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

    Créer un compte

    Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

    Créer un nouveau compte

    Se connecter

    Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

    Connectez-vous maintenant

    ×
    ×
    • Créer...