Jump to content
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

remontée assistée


neptune

Recommended Posts

Tu fais comment :confused: Tu comptes les plombs ou :confused: :confused:

parce que si vous etes equilibrés, je vois pas comment juger qui est le plus lourd

Je ne dis pas avoir une experience absolue dans le domaine mais j'ai rarement vu 2 plongeurs equilibrés de la meme façon : tres souvent un plus lourd que l'autre...

 

a 15 10m essaye d'avoir vidé ton gilet pour n'avoir a gerer que le sien,toi tu peux palmer pour compenser

perso, le but de la remontée assistée, c'est pas de s'epuiser en palmant. La remontée, c'est quand meme pas si difficilement gerable avec deux gilets : avec la main qui a attrapé la sangle de ton binome, tu peux en meme temps tirer doucment sur la purge haute pendant la remontée et gérer ton gilet avec la 2e main. S'il n'a pas de purge haute, tu gères avec la meme main les 2 gilets (c'est faisable!!). Pour moi, les palmes, c'est juste pour rester "debout".

Link to comment
Share on other sites

  • Replies 72
  • Created
  • Last Reply

Top Posters In This Topic

Salut,

Il faut que tu maîtrise deux choses :

1/ la technique :je te conseille de t'entrainer avec un moniteur en individuel si possible - les conseils sur ce forum sont avisés mais ils ne t'aideront pas si un moniteur ne t'as pas montré comment faire sous l'eau

2/ la pratique : avant de passer les niveaux 2,3 etc... il faut bouffer de la remontée assistée, y a pas de miracle...c'est en forgeant qu'on devient forgeron !

Moi j'y arrivais pas, j'ai fait deux séances en fosse avec un moniteur à l'ucpa de villeneuve et il a vu tout de suite ce qui clochait. résultat : j'ai eu mon N3 sans problème

Bonne chance !

Link to comment
Share on other sites

THE problème

 

8( la PA c'est le truc du N2.

Par contre les gars vous parlez tous de gonfler le gilet de celui qui à un problème, question si il est en panne d'air tu lui gonfles son gilet ???

Deux, certain parlent des palmes, mais si tu assistes tu es stressé, donc si tu palmes pour remonté 2 personnes ben risque d'essouflement donc deux morts (ok c'est pas rigolo).

Donc la PA c'est affaire de sensation, de technique et de pratique.

Y a pas de méthodes miracles.

Mais il y a plusieurs assistance.

Dons plusieurs solutions qui seraint longues à détaillées.

Enfin on peux commencer le sujet sur un autre thread

Link to comment
Share on other sites

je préciserais 2 choses :

 

1 - Il est extrêmement important d'avoir régulièrement l'assisté, les yeux ds les yeux et de gérer son stress éventuel. S'il voit que vous êtes serein, ça l'aidera à l'être également.

 

2 - Il faut voir une RCA comme une procédure "standard" que tout plongeur doit être à même d'effectuer, ni trop vite, ni trop lentement (ne pas oublier l'octopus ds le cas d'une panne d'air :) ) la RCA est un exercice de travail technique au début mais doit devenir quelque chose d'intuitif, un réflexe que l'on aura en cas de coup dur. Même un "jeune diplômé" peut avoir à pratiquer cela sur un moniteur aguerri qui n'est pas à l’abri d’une défaillance physique et/ou mentale à 40 m de prof.

 

Enfin c'est comme ça que je "sent" la chose

:gloup:

Link to comment
Share on other sites

Salut,

 

Tout dépend de ce qui te motive pour réussir ta remontée PA....

Si c'est pour obtenir un niveau de plongée et bien les précédents posts résument très bien la technique à employer.. :top:

 

Maintenant si tu souhaites maîtriser la remontée assistée afin de palier une éventuelle détresse d'un membre de la palanquée, il faut oublier certaines remarques du style "le coup de palme est interdit"....

 

Pour moi le plus important c'est de remonter le plongeur en difficulté en évitant la SP et une remontée trop rapide.

Tu dois en permanence regarder le plongeur que tu assistes afin de le rassurer (il sera suffisement stressé). Tout en le surveillant tu ne dois pas oublier de surveiller ta vitesse de remontée (c'est souvent le cas quand on débute et que l'on se concentre sur un point..... d'où l'importance de l'entraînement).

 

Pour ce qui est de la méthode à employer, vu que nous sommes tous 2 stabilisés, personnellement je donne un coup de palmes pour nous dégager du fond et je gère les 2 stab de façon à avoir l'assisté bien en face de moi, ce qui me permet de palier toutes éventualités...

 

Ce qui me semble primordiale dans la réussite d'une remontée assistée c'est de bien connaître le matériel utilisé. Si en générale chaque plongeur connais bien son propre matériel, il y a peu de plongeurs qui prennent le temps de s'interesser au matériel de leurs coéquipiers .... et pourtant cela éviterait bien des soucis ;).

 

Un autre point qui me paraît important c'est la capacité que tu mettre en oeuvre à gerer ton propre stress. Une personne en difficulté ressent les choses beaucoup plus subtilement et si tu es stressé, tu risques de lui communiquer d'avantage de stress..... ce qui n'arrangera rien à vos affaires..... donc ZEN! :chinois:

 

Enfin pendant la remontée, anticipe le retour à la surface et les gestes de secours que tu vas éventuellement devoir mettre en oeuvre. Par expérience j'ai appris que chaque minute perdue réduit d'au moins 10% les chances de survie de la victime...

 

Voilà, un autre avis pour ta base de données..... à toi maintenant de te faire ta propre expérience

 

@+

Link to comment
Share on other sites

Je pense qu'il faut également, ds le cadre d'un entrainement se mettre en situation où les 2 plongeurs ne sont pas equilibrés.

 

Exple : le plongeur en detresse peut tout a fait être descendu trop rapidement et ne pas avoir geré sa stabilisation pour une raison inconnue ... Dans ce cas, il ne faut pas partir du principe que l'assisté "démarre" en situation equilibrée. De même qu'il peut avoir "surgonflé" sa stab pendant la prise en main (par reflexe incontrolé), et dans ce cas, la marge de manoeuvre est faible.

Link to comment
Share on other sites

:gagon:

Ben avec tout cela si t'arrive pas ton assistance change de sport.

Puis de toute façon, au bout de 10 minutes t'es mort (cf Vincent54).

:trigolo::gagoff:

 

Cela mis à part, tout a lu tous les bons conseils mais cela ne s'improvise pas et demande à ton moniteur préféré de t'aider.

Et j'insiste pour le fait qu'il faille y aller progressivement.

Avant d'assister une personne stab vide dans palmer il y a des étapes...

 

Bon courage et tiens nous au courant.

Link to comment
Share on other sites

J'ai vécu les deux situations :

 

-passage de niveau N2/3/4 et là c'est exercice de style même si maintenant on tolère un petit coup de palme pour se stabiliser et se ré-orienter. Les posts ci-avant sont très clairs.

 

- situation critique réelle et là tu utilise tous les moyens à ta disposition en tenant compte des circonstance.

 

En particulier, si tu utilises trop les palmes à 40+ tu est bon pour un essouflement et deux morts. En revanche, une fois que tu est dans la zone des 25 tu peux mollir sur le gonflage et travailler plus à la palme.

Link to comment
Share on other sites

palmage

 

Tu mets le doigt là où ça fait mal............

 

l'objectif est de remonter l'assisté en confort et en sécurité...et c'est aussi valable pour celui qui assiste.

Alors les conseils de remontée ne sont pas les mêmes pour une 20 qu'une 40...rien ne t'interdit de palmer....mais attention pour une profonde trop de palmage peut mener à l'essouflement (aggravé par le stress eventuel de la situation) et on risque d'avoir 2 cartons au lieu d'un....

 

Pour le reste...rien à rajouter, prendre en compte l'environnement pour la vitesse:différence de température, particules, visuel de l'approche en surface, anticiper sur la purge pour ne pas shunter le palier, bichonner l'assisté et pratiquer, pratiquer..........

Link to comment
Share on other sites

La difficulté dans l'assistance P3 vient du fait que le comportement du matos est différent entre 40 et 20, et entre 20 et la surface. Archiméde et mariotte combinés vont amener a appréhender une gestion nouvelle de l'assitance entre 40 et 20. C'est là la principale difficulté du P3 par rapport au P2 sur ce type d'exercice. Pour le palmage, il n'a lieu d'être que pour se positionner avec l'assisté, il ne doit pas être le moteur de la remontée. Le plus délicat est de ne pas rater le démarrage du fond à 40 (décollage effectif sans les palmes est idéal).

Link to comment
Share on other sites

Je rajouterai sur la différence P2 / P3.

Le P2 fait la remontée de 20 à 0 ce qui est le plus difficile car Mariotte ne laisse pas trop le temps de réagir.

Le P3 de 40 à 20 est relativement tranquile de ce point de vue.

Par contre, le P3 est ammené à être autonome jusqu'à 60m donc il doit être formé et avoir des automatisme d'assistance adaptés à 60m, d'où l'abscence de palmage (déjà dit plus haut).

Autre truc HYPER important est l'arrivée sur la personne et la prise.

Autant au N2 tu as un poil de temps avant de remontée, au N3 tu arrive dessus et tu pars !!!! Il faut très vite quitter le fond mais pas se faire embarquer par la vitesse.

 

Quand tu arrive sur la personne, arrive par en dessous pour amorcer la remonter, car sinon, en arrivant par dessus tu vas avoir tendance à "enfoncer" le mevc et le moniteur te ferai plomber sans difficulté d'au moins 5m et en cas réel peut être plus.

On peut un jour avoir à faire cela sur un tombant, le fond très loin...

 

La formation doit permettre d'acquérir des automatisme car en situation réel, avec le stress, la narcose c'est ce qui peut faire la différence.

 

Mais le N2 comme le N3 est accessible à tous si l'on veut bien prendre son temps.

Link to comment
Share on other sites

!!!!!

 

:)

Je comprends pas trop ou est la difficulté dans la gestion de la remontée à 40 .

Pour moi, une fois que tu as décollé ben mariotte et archi te disent que tu n'as plus qu'a dégonflé les stabs :bravo: .

La difficulté c'est que à 40 ben tu gonfles plus et que donc en remontant tu dois dégonflé plus .

La difficulté réside pour moi dans la gestion du dégonflage des stabs, après c'est plus facil tu as 40 m pour gérer l'assisté et les autres(faut pas les oublié les autres :non::non: ).

Enfin tout ca c'est théorique car je ne vais le faire que cette année.

Link to comment
Share on other sites

  • 3 weeks later...

D'accord avec super paulo, faut en bouffer.

Mais avant tout, tu peux commencer par remonter toi même à la vitesse des bulles.

Si tu gères bien ta propre remontée, t'as déjà une bonne avance.

Ensuite, ne pas hésiter, une fois qu'on a le n2 ou 3, a demander, de temps en temps, à pratiquer une remontée sur ton binöme, histoire de garder la main

Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

×
×
  • Create New...

Bonjour,

 

logo.png.c7536bd9e68359a8804d246d311256bd.png

 

L'ensemble des services de Plongeur.com sont gratuits et c'est grâce à la publicité que vous pouvez en profiter. Or il semble que vous utilisiez un bloqueur de publicité.

Si vous aimez le site et que vous voulez pouvoir en profiter longtemps, merci de désactiver votre bloqueur de publicités lorsque vous naviguer sur Plongeur.com.