Aller au contenu
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

    Messages recommandés

    Je ne sais pas ou tu en es dans ta formation mais tu pourras observer ça en lançant un parachute de palier ou en regardant quelqu'un le faire. L'air reste dans le parachute et le fait monter.

    Tu peux aussi faire le test, tu mets un peu d'air dans ta stab, tête en haut tu tires sur la purge basse, rien et ensuite tu mets les fesses en haut et tu tires à nouveau sur la purge basse et la : bulles.

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    • Réponses 68
    • Créé
    • Dernière réponse

    Meilleurs contributeurs dans ce sujet

     

    La vitesse de remontée était vraiment très rapide, certains manquait l'arrêt intermédiaire et se retrouvait au palier voire à la surface... Illusoire de les arrêter même pour le jury de sécurité....

    épreuve arrêtée vers 2007 ou 2008 je crois, difficile de continuer à justifier son intérêt avec les évolutions du matériel.

    Amicalement,

    Phil

     

    Epreuve à la con. Difficile de comprendre pourquoi on a dû attendre si longtemps pour la supprimer :D

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Bonjour,

    Il me semble, je n'ai pas vérifié, qu'en France l'obligation du second détendeur, ou octopus, est assez récente pour les PE20m, même si beaucoup de clubs le pratiquaient déjà mais malheureusement pas tous....

     

    Quand à l'épreuve de remontée de -40m au MF2 elle m'a apporté, mise à part son côté "fun", une optimisation dans ma configuration de part les contraintes de devoir être stabilisé gilet vide à -20m tout comme en surface pour le 1000m capelé...

    Disons qu'elle rappelait aux quelques "dinosaures" les souvenirs de leur première fenzi..... que je n'ai, heureusement, pas connu.

    Amicalement,

    Phil

     

    bof...ni plus ni moins d'intérêt et de justification que l'échange d'équipement à 2 sur embout, que tu as dû connaitre lors de ta formation.
    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    merci pour vos réponses. pour ce qui est de constater, j'avais effectivement constaté mais je voulais comprendre. je pensais que du fait que la stab ne s'écrasait pas complètement ça signifiait que la pression intérieure était supérieure à la pression de l'eau, d'où mon interrogation. l'explication est donc que la pression extérieure est plus importante que l'intérieure mais pas suffisamment pour écraser complètement la stab.

    je m'excuse de me faire un peu lourd, mais c'est bon de faire travailler les neurones de temps en temps. surtout pour un retraité comme moi.

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    eureka, je crois que je viens de comprendre. comme la stab n'est pas gonflée à son maximum elle ne peut donc pas être mise en pression supérieure à sa contenance. la pression extérieure s'équilibre donc automatiquement avec la pression intérieure. c'est la pression de l'eau qui détermine la pression de l'air contenu dans la stab. Dans ces conditions, effectivement, l'air de la stab ne peut pas sortir.

    je me coucherai un peu moins c.... ce soir. s'interroger, c'est un début de réponse. Merci à tous et bonne noyade............dans le jaune.

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Spécialité Jokari Diver ? :D

    spécialité je teste la vitesse de purge de mon inflateur (je n'ai pas de purge haute).

    à faire en début de plongée.

    wing 26L gonflée à fond, en partant de 15m, on se stabilise en 3m.

    pas mal, comme inflateur.

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    eureka, je crois que je viens de comprendre. comme la stab n'est pas gonflée à son maximum elle ne peut donc pas être mise en pression supérieure à sa contenance. la pression extérieure s'équilibre donc automatiquement avec la pression intérieure. c'est la pression de l'eau qui détermine la pression de l'air contenu dans la stab. Dans ces conditions, effectivement, l'air de la stab ne peut pas sortir.

    je me coucherai un peu moins c.... ce soir. s'interroger, c'est un début de réponse. Merci à tous et bonne noyade............dans le jaune.

     

     

    heu, la stab a une enveloppe qui a une contenance maximum fixe.

    Ce n'est donc pas une enveloppe souple qui pourrait se déformer indéfiniment.

    Si tu es à 40 m et que ta stab a une contenance de 20 l (on dit aussi "en eau"), tu y rentreras 20 l * la pression absolue à cette profondeur... donc 100 l d'air.

    la vessie est souple mais dans une certaine limite .

    De meme, certaines wing sont doubles et possedent deux vessies de 47 l.

    Simplement, l'enveloppe exterieure est rigide et tu ne pourras jamais gonfler et y mettre 2 x 47 l.

    Le total (des deux vessies gonflées) sera toujours de 47 l.

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    et pourquoi donc ?

    accroché au fond, ça le fait bien.

    le tout est de purger avant de lâcher, ou de savoir le faire très vite en remontant sans oublier de vider les poumons.

     

    ... ben pour éviter que n'importe quel guguss s'amuse à le faire sans rien maitriser ... Tu sais, il y a des personnes sur ce fil de discussion qui se proposent de faire des plombs au mercure ;-)

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Si tu es à 40 m et que ta stab a une contenance de 20 l (on dit aussi "en eau")' date=' tu y rentreras 20 l * la pression absolue à cette profondeur... donc 100 l d'air.[/quote']

     

    La purge auto de ta stab (wing/fenzy/pneu bricolé) se déclenche immédiatement si pression de ta stab > pression absolue à la profondeur donnée ?

     

    Je pense que la stab peut contenir une pression supérieure à la pression absolue du milieu ...Sinon en gonflant a fond pour remonter potentiellement tu serais amené à redescendre... :-)

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    La purge auto de ta stab (wing/fenzy/pneu bricolé) se déclenche immédiatement si pression de ta stab > pression absolue à la profondeur donnée ?

     

    Je pense que la stab peut contenir une pression supérieure à la pression absolue du milieu ...Sinon en gonflant a fond pour remonter potentiellement tu serais amené à redescendre... :-)

     

    Euh non. Ce n'est pas la pression qui est en cause mais le volume si je ne me trompe pas.

    Et là on n'est plus dans Mariotte mais dans Archimède.

     

    Qu'en disent nos têtes pensantes ?

     

    [Edit] : on revient à Mariotte dès que la remontée est amorcée ;)

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Euh non. Ce n'est pas la pression qui est en cause mais le volume si je ne me trompe pas.

     

    Dsl, mais tu te trompes...et ils sont intimement liés puisque le volume d'un gaz est inversement proportionnel à sa pression.

     

    Qu'en disent nos têtes pensantes ?

     

    Merci de ta délicatesse de m' en sortir de facto ;-)

     

    Sinon en gonflant a fond pour remonter potentiellement tu serais amené à redescendre... :-)

     

    Une simple boutade :-) avec une référence non dissimulée non pas au chat noir mais au sha..doks

     

    [Edit] : on revient à Mariotte dès que la remontée est amorcée ;)

     

    Et effectivement, le Mariott peut être une solution après que la remontée soit amorcée, les blocs rangés et l'avion bientôt sur le Tarmac d'Hurghada... mais c'est toujours un moment bien triste ;-)

     

    Et pour terminer, ceci est comme le dirait si bien une autre habitué que du moléculage de mouches...

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Si la pression interne dépasse la pression du ressort de la soupape de surpression' date='celle-ci s'ouvre automatiquement et relâche de l'air pour empêcher que des dommages se produisent sur le gilet.[/quote']

     

    Il nous faut donc connaître la pression du ressort de la soupape de surpression pour avancer maintenant et ne pas laisser ce sujet couler définitivement...

     

    Qui dit aussi :

     

    Une utilisation répétée de la soupape de gonflage buccale ou de la soupape de surpression peut laisser entrer de l'eau dans le gilet, ce qui réduit la flottabilité fournie par le gilet stabilisateur. Cela pourrait aboutir à des blessures graves ou à la mort[/Quote]

     

    Donc, il ne faut pas purger de manière répétée si on ne veut pas mourir que ce soit Mariotte, Archimède ou les autres...Donc, toutes les questions ci-dessus ne se posent pas... ;-) (humpf... les smiley ne fonctionnent pas)

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Juste comme ça en passant puisque tu penses si bien , transpose ce que tu viens de dire et dis moi comment ça s'adapte au poumon ballast qui ne travaille que sur le volume et non sur la pression?

    Pour l'exercice, nous ne tiendrons pas compte d'une éventuelle surpression pulmonaire bien entendu.

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    puisque tu penses si bien

     

    Ouch...rien ne sert de sortir tes griffes, je t'en prie continuons de badiner, le sujet ne vaut guère plus...

     

    s'adapte au poumon ballast qui ne travaille que sur le volume et non sur la pression?

     

    Alors... le poumon ballast...

     

    Je monte, la pression diminue le volume contenu dans mes poumons augmente...

    Je descends, la pression augmente le volume contenu dans mes poumons diminue...

     

    Heu... en fait je ne vois pas ou la pression n'intervient pas dans le poumon ballast.. puisque le volume dans tes poumons va être fonction de la quantité d'air et de la pression ce qui va représenter un volume...

     

    Et en plus je n'ai rien inventé, je l'ai honteusement plagié d'un post situé un peu plus haut et écrit par une tête "bien" pensante...

     

    Si tu es à 40 m et que ta stab a une contenance de 20 l (on dit aussi "en eau"), tu y rentreras 20 l * la pression absolue à cette profondeur... donc 100 l d'air.

     

    20l (volume) *5 Bars (Pression) = 100l (Quantité)

     

    et la poussée d'archimède s'appuie sur le volume qui est lié à la pression et la quantité... cqfd

     

    Poumons ou stab même combat...le fait de souffler jouant le rôle de purge... et si tu purge pas assez tu éclates tes alvéoles ou ta stab...

     

    D'ailleurs si nous imaginions le rôle du poumon-ballast dans un environnement théorique ou la pression serait équivalente du sable à la surface nous aurions des vitesse de remontée linéaire et non pas une vitesse de remontée qui augmente avec la baisse de la pression et l'effet bouchon de champagne/suppression pulmonaire.

     

    Maintenant je te laisse m'expliquer en détail ci-dessous ton point de vue et me faire sortir la pression de l’équation ci-dessus.

     

    Pour l'exercice imaginons un plongeur ayant mangé une quantité de 500gr de flageolets à 12H30. Le plongeur s'immerge 2h30 après le repas pour une plongée de 45 minutes à 30 mètres. Sachant, qu'il est sujet à des problèmes de ballonnement et que 50gr de flageolets produisent chez lui une quantité de gaz de 0,26 dm3. Nous partirons de l'hypothèse que ce léger trouble de l'ordre physique intervient lorsque le corps du plongeur est soumis à une pression supérieure à la pression atmosphérique.

    1\ Calculer le surplus de kgs de plombs à emporter pour qu'il puisse finir ses paliers (facile - nous sommes en France donc à 3 mètres)

    2\ Nous considérons que le plongeur oublie d'emporter du lest, de quel moyen dispose le plongeur pour ne pas manquer ses paliers (attention plus difficile) ?

    3\ Si le plongeur portait une cagoule aurait'il pu éviter son add ?

    4\ Enfin, quel est le taux d'azote résiduel et peut'il faire une seconde plongée de nuit avec le même slip de bain (Cf question 3) ?

     

    Je vais faire un tour de vélo... ben ouaip je suis pas à coté la mer et je ramasse les copies.

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Créer un compte ou se connecter pour commenter

    Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

    Créer un compte

    Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

    Créer un nouveau compte

    Se connecter

    Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

    Connectez-vous maintenant

    • Dernières Discussions

    • Discussions similaires

      • 5
        Bonjour  Je voulais verifier avec vous si la purge d epaule de ma Scubapro Everdry 4 fonctionne bien; a savoir   1 en complètement dévissée elle est en automatique complet suivant le desserrage; donc ok. 2 dans ce meme mode auto en appuyant dessus, la purge doit/peut elle se faire??? 3 en complètement vissée donc en manuel j ai vérifié: en appuyant dessus elle purge bien, donc ok.   C est donc le cas 2 qui m'intrigue et pose question si normal? En gros j a
      • 60
        Bonjour,    J'ai récemment acheté un dôme et une platine pour ma gopro et je suis à la recherche d'idée pour fixer ce matériel sur ma stab.    Merci 🐙
      • 16
        Bonjour,   Le sujet    m'amène à vous demander vos avis pour un achat de gilet stab répondant aux critères suivants. Je ne suis pas encore décidé mais j'y pense fortement très bon rapport qualité prix : d'après vous le meilleur compromis ? L'idée étant d'avoir l'équivalent ou un peu mieux que les modèles prêtés en club fiable, sodide durable taille XS disponible utilisation jusqu'à 40m Avec ou sans Fenstop gilet voyage ou pas
      • 6
        Mésaventure n°1   Cet été, avant la plongée, j'ai cassé la boucle femelle (côté épaule) de mon gilet Black-Ice APEKS. J'ai d'abord pensé devoir changer la partie démontable de la brettelle avec les 2 D-Rings.   J'ai eu l'agréable surprise d'apprendre par Aqualung qu'il existait maintenant des boucles de 2ème monte s'insérant dans la couture.   Mon détaillant l'a commandé et j'ai pu l'installer (prévoir tout de même une bonne heure). Car on est très gêné pa
      • 3
        Les sangles de stab refusent de se fermer ou s'ouvrent toute seule sur les blocs de 4 litres. De plus leur manipulation n'est pas facile pour des enfants. Avez-vous quelques solutions?    
    ×
    ×
    • Créer...