Aller au contenu
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine
far052

Le Lac du Bourget

    Messages recommandés

    Salut à tous,

     

    Non ceci n'est pas un CR...

     

    En juin dernier je suis allé plonger au Lac du Bourget. C'était la dernière semaine de juin.

     

    Je suis déjà allé plusieurs fois plonger au Lac du Bourget. A chaque fois nous y avions pris beaucoup de plaisir. C'était en général soit début mai, soit fin septembre/début octobre. Si en mai, c'était super car on quittait l'hiver mais on avait encore l'habitude de l'eau froide, septembre/octobre nous réservait en général de plus belle (fin) de plongée car la vie est plus présente (brochet, ...) . A chaque fois l'eau était d'une limpidité très agréable. Chatillon, un coup de lampe en haut du tombant et je pouvais voir ce qui se passait en bas ...

     

    Cette année donc, j'y suis allé fin juin. Si nous avons pu faire nos plongées, elles étaient TOUTES moins belles. L'eau était laiteuse!! et ce entre 0 et 35-45m. Même à 100m elle était fort touillée. Je n'ai pas retrouvé avec mon binôme le spectacle enchanteur de cette eau en général fraîche mais tellement cristaline. A la pierre à bise, il ne fallait pas penser à éclairer la paroi d'en face/de la côte sauvage :grimace:. Lors de ma première plongée, j'y ai même perdu mon binôme lors du palier de 6m alors que nous étions à moins de 3m l'un de l'autre...

     

    Quelqu'un du lac ou ayant l'habitude d'y plonger peut-il me dire si c'était des conditions exceptionnelles ou si d'une manière générale, je risque de retrouver systématiquement ces conditions en juin.

     

    Au plaisir de vous lire

     

    Fred

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    je ne sais pas si c'est comme ça tous les étés vu que c'est la 1ère année que j'y plonge toute l'année (depuis janvier), mais l'eau a été comme ça tout l'été : limite du brouillard dans les 10 1ers mètres, et des particules plus bas mais une visi quand même correcte. j'y ai régulièrement perdu mon binôme aux paliers.

    si tu as l'occasion d'y retourner, je te recommande de le faire au crépuscule, la dernière fois j'y ai passé 80' dont 15 à 40m et le reste au-dessus des 10m, c'était un vrai régal, partout où éclairait la lampe il y avait des nuages de poissons, plein de brochets, on y serait bien restés plus longtemps.

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Ca dépends des années. desfois c'est clair, d'autres fois non. en général, c'est la touille dans les premieres mètres et après non.

    si tu veux avoir de l'eau clair, faut venir plonger en hiver :D

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    C'était pour que je ne soit pas trop dépaysé, déjà que l'eau n'est pas salée, si en plus ça avait été clair, je pense que j'aurais eu du mal :P

     

    Plus sérieusement vu le printemps et l'été pourrit qu'il y a eu ce n'est pas étonnant, beaucoup de pluie et une élévation tardive de la température, n'y sont probablement pas étrangers.

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Ah, le lac du Bourget, Chatillon ... de vieux souvenirs de mes premières années plongistiques !

     

    La turbidité de l'eau dépend beaucoup des conditions extérieures et il y a en effet un phénomène saisonnier : le réchauffement de l'eau (et la luminosité), à partir du printemps, permet le développement d'algues microscopiques en suspension (phytoplancton), qui altèrent la transparence des eaux de surface. Passé la thermocline, en général, l'eau se "clarifie" rapidement, mais l'obscurité est plus importante car la lumière est absorbée par les couches superficielles opacifiées par les micro-organismes.

    Au coeur de l'été, on peut observer, inconstamment, un éclaircissement des eaux (appelée "période des eaux claires") lié à la prolifération du zooplacton qui consomme et réduit le phytoplancton.

    De décembre à avril (en gros), l'eau est la plus froide et la transparence est maximale.

     

    En dehors de ces phénomènes biologiques cycliques, la turbidité peut être aussi modifiée, près du bord en particulier, par d'autres facteurs comme les précipitations ou l'agitation locale.

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Bonsoir à tous,

     

    Tout d'abord merci pour vos réponse.

     

    En ce qui concerne turpidité, phytoplancton ... je pensais connaître.

     

    Mais une eau laiteuse ... pas encore vu que ce soit par chez nous, en mer du nord, en zélande, au lac du bourget ou à vouglan ... D'où ma question .. Car j'espère pouvoir y retourner l'année prochaine ... mais quand début mais ou en juin ....

     

    Fred

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Créer un compte ou se connecter pour commenter

    Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

    Créer un compte

    Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

    Créer un nouveau compte

    Se connecter

    Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

    Connectez-vous maintenant

    ×
    ×
    • Créer...