Aller au contenu
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

ADD en respectant la courbe de sécurité ?


    Messages recommandés

    Bonjour,

    Petite question qui me fait réfléchir depuis quelques jours : peut-on être victime d'un ADD en faisant une plongée "cool", 5min à 30m puis remontée à 1m/min sans palier obligatoire ?

     

    Apparemment, d'après un médecin, 50% des ADD surviennent sur des plongées en respectant la courbe de sécurité et/ou les paliers de décompression .... pas très rassurant !

     

    Manu

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    • Réponses 93
    • Created
    • Dernière réponse

    Top Posters In This Topic

    la décompression n'est pas une science exacte

    il y a bien d'autres facteurs favorisant les ADD que le simple respect ou non des procédures de décompression

     

    remontée 1m/min : pas terrible, pire que de remontée à 20m/min

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Comme le dit Bardass, beaucoup de facteurs jouent sur le risque d'ADD et pas seulement le respect de la courbe ( froid, fatigue, stress, condition physique, etc ... )

     

    1m/mn ça veut dire que lorsque tu earrives à 20m tu as donc pas 5mn temps fond mais 25mn dans la zone 20-30m et tu remarqueras que dans les MN90 à partir de 15mn à 30m tu as du palier .... ;-)

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    1m/mn ça veut dire que lorsque tu earrives à 20m tu as donc pas 5mn temps fond mais 25mn dans la zone 20-30m et tu remarqueras que dans les MN90 à partir de 15mn à 30m tu as du palier .... ;-)
    pas 25 mais 15 minutes (5" à 30 m + 10" pour passer de 30 à 20 m) ;)
    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Après faut choisir soit on fait une plongée avec palier, soit sans palier.

    Parcontre être en permance en limite de no déco c est pas bon!

    Car comme on le répète san arrêt chaque organisme est unique et ne réagissent pas tous pareil. Et aussi la courbe de la plongée faite n est pas la seule a rentrer en compte pour les ADD il y a aussi tout les facteurs dit favorisant a prendre en compte (fatigue, déshydratation, effort, altitude, froid etc etc...)

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Merci pour vos réponses !

    Effectivement chaque personne est différente et réagit différemment à l'ADD mais je pensais qu'en respectant les procédures, il n'y avait pas de risque. Ici, on avait suivi les indications de nos ordis. Et mon binôme a probablement fait un ADD médullaire ...

    Apparemment rien de grave : 24 h après la plongée il avait des douleurs aux cervicales et bras; après consultation chez médecin direction le caisson mais que le lendemain donc 33h après la plongée ! Entre temps scanner mais rien de détecté. Le médecin privilégie l'ADD car dans le caisson plus de douleur.

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Bonjour

     

     

    un ordinateur de plongée, c'est une calculatrice à qui nous rentrons des parametres, la profondeur, la durée, et qui fait tourner la moulinette pour donner une durée totale de remontée, des paliers eventuellement.

     

    Mais, la moulinette n'integre pas que le plongeur peut etre fatigué, peut etre déshydraté, stressé, avoir une malformation cardiaque, peut faire des efforts, du travail.....

     

    La majorité des plongeurs passe en bordurant le no déco...

    mais, cela n'a jamais été une garantie absolue que tout le monde allait sortir indemne.

     

    Il faut qu'il cherche la cause...

    et qu'il adapte la pratique

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Bonjour

     

     

    un ordinateur de plongée, c'est une calculatrice à qui nous rentrons des parametres, la profondeur, la durée, et qui fait tourner la moulinette pour donner une durée totale de remontée, des paliers eventuellement.

     

    Mais, la moulinette n'integre pas que le plongeur peut etre fatigué, peut etre déshydraté, stressé, avoir une malformation cardiaque, peut faire des efforts, du travail.....

     

    La majorité des plongeurs passe en bordurant le no déco...

    mais, cela n'a jamais été une garantie absolue que tout le monde allait sortir indemne.

    ...

    Souviens toi que le NoDeco à largement évolué depuis 20 ans..

    Ce qui était limité "courbe de sécurité" en 80 est largement avec paliers aujourd'hui.

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Tu peux trouver des éléments de réponse très accessibles sur la revue bathyfolage N°7 disponible après inscription ici: http://www.plongee-plaisir.com/fr/bathyfolages.php

    il y a 4 pages sur les facteurs favorisants et les comportements à risque expliquant en partie la survenue des ADD dits "immérités".

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Apparemment, d'après un médecin, 50% des ADD surviennent sur des plongées en respectant la courbe de sécurité et/ou les paliers de décompression .... pas très rassurant !

     

    Ouais enfin si tu plonge une fois par ans et que le reste de l'année tu te la regarde pousser, paliers ou pas ....

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Souviens toi que le NoDeco à largement évolué depuis 20 ans..

    Ce qui était limité "courbe de sécurité" en 80 est largement avec paliers aujourd'hui.

    Exact, GERS65= 30 m/30 mn dans la courbe. On est toujours là.

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Bonjour,

     

    Et kon faisait les techniques "à 40" à 38 metres pour etre dans la table moins pénalisante !!!

    Jamais rien, jusqu'a un add dans une plongée hyper archi cool

    larrrrrrrrrrrrgement dans la courbe de sécurité (2009)

    Bilan, zavez fopé, mon fils !

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Merci pour vos réponses !

    Effectivement chaque personne est différente et réagit différemment à l'ADD mais je pensais qu'en respectant les procédures, il n'y avait pas de risque. Ici, on avait suivi les indications de nos ordis. Et mon binôme a probablement fait un ADD médullaire ...

     

    Et oui, toute table est au départ une construction mathématique qu'on passe ensuite à la moulinette de tests doppler (de nos jours) et statistiques mais il restera toujours une (petite) marge d'incertitude..

    Apparemment rien de grave : 24 h après la plongée il avait des douleurs aux cervicales et bras; après consultation chez médecin direction le caisson mais que le lendemain donc 33h après la plongée ! Entre temps scanner mais rien de détecté. Le médecin privilégie l'ADD car dans le caisson plus de douleur.

     

    30H c'est aussi le temps qu'il faut pour se remettre d'une déshydratation. Partir du postulat que la douleur s'est arrêtée au caisson, c'est un peu comme dire que le soleil tourne autour de la terre parce que c'est ce que l'on voit.

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Créer un compte ou se connecter pour commenter

    Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

    Créer un compte

    Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

    Créer un nouveau compte

    Se connecter

    Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

    Connectez-vous maintenant

    ×
    ×
    • Créer...