Aller au contenu
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

ADD en respectant la courbe de sécurité ?


    Messages recommandés

    Pour mon cas perso je peux rebuller mais strictement limité dans l'espace proche et au nitrox (donc pour moi avec mes connaissances du 32 % d'O2).

    Seulement espace proche ? :surpris: eh ben ... :(

    Si tu as une qualif Nitrox de base, passe direct au Nx40 ...

     

    Bigre, avec une telle contrainte, moi je passerais direct à l'O2 pur ou au 80% ... (si tant est qu'il soit possible de passer le Nitrox confirmé en étant limité à 6m)

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    • Réponses 93
    • Created
    • Dernière réponse

    Top Posters In This Topic

    Et oui, toute table est au départ une construction mathématique qu'on passe ensuite à la moulinette de tests doppler (de nos jours) et statistiques mais il restera toujours une (petite) marge d'incertitude..

     

     

    .

    Pour rebondir sur ton propos, il existe aujourd'hui des DOPLER portable à faible cout.

    Pour en avoir fait sur moi en même temps que des potes, je peux dire que c'est vraiment utile pour bien se connaitre, et surtout on voit que sur les mêmes plongées, on est tous différent, et que chacun fasse les mêmes paliers à plongée identique n'est pas toujours le plus judicieux .

    Il y a des gens qui produisent beaucoup plus de bulle circulantes que d'autres...

    Après tant qu'elles ne s'accrochent pas... ;)

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Pour en avoir fait sur moi en même temps que des potes, je peux dire que c'est vraiment utile pour bien se connaitre, et surtout on voit que sur les mêmes plongées, on est tous différent, et que chacun fasse les mêmes paliers à plongée identique n'est pas toujours le plus judicieux .

     

    Les modèles de décompression restent des modèles mathématiques:

    - une représentation simplifiée de la réalité

    - quelque chose qui pourra toujours être invalidé par la réalité.

     

    Les modèles permettent juste de réduire la probabilité de faire un accident pour des conditions physiologiques qui caractérisent un échantillon représentatif de la population de plongeurs au moment ils se mettent à l'eau.

     

    La réalité est que chaque personne est dans un état physiologique différent. Ce qui passe pour certain ne passera pas pour d'autres.

     

    Le jour où les ordi de plongée permettront une mesure en plongée de la saturation réelle du plongeur, les ADDs seront probablement fortement réduits.

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    pourquoi "saturation" ? en surface, tu es déjà saturé ;)

    donc sur-saturation pourquoi pas

     

    mais la sur-saturation n'explique pas tout : le contrôle de la croissance des bulles est un autre axe de travail distinct

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Pour mon cas perso je peux rebuller mais strictement limité dans l'espace proche et au nitrox (donc pour moi avec mes connaissances du 32 % d'O2).

     

    Bonjour,

     

    Tu ne t'es pas fait "refermer" (Amplatzer) ?

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Il y a 20 ans en France la majorité des plongeurs étaient aux tables.

    Il n’est pas question de plonger aux tables (jamais plongé en suivant les tables et j’ai appris en 1993)

    Renaud

     

    Apparemment tu sais pas compter :D !!!!

    Les ordis sont arrivés à partir de 1986 et bien qu'ils étaient à l'époque très laxistes ils faisaient chier tout bon plongeur qui à la table GERS65 faisait 30M/30MN sans paliers (et c'est comme ça que j'ai fait le seul bend de ma vie)..

     

    Vécu aussi dernièrement en vacances avec un pote. 5 plongées sur 4j. On a fait exactement les mêmes plongées. 4x 20m et 1x 40m, donc rien de très pénalisant. Strict respect des procédures, eaux chaude.

    Lui a fini au caisson (3h) et moi, rien. La faute à pas de chance selon les médecins...

     

    Quand je pense que j'ai plongé 55 jours de suite cet été avec certains jours 5 plongées à 40M......Par contre c'était CCR le plus possible et le plus longtemps possible à l'O2.

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Bonjour,

     

    Tu ne t'es pas fait "refermer" (Amplatzer) ?

     

    J'allais poser la même question, un FOP si grave que ça, ça mérite quelques vérifications et de faire la part des choses entre les risques d' AVC et les risques opératoires (la reprise de la plongée n'est qu'un confort en plus) http://fr.wikipedia.org/wiki/Foramen_ovale_perm%C3%A9able

     

    Ou alors ton médecin se fout de ta gueule et ouvre un parapluie digne d'un stage de foot.

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Les modèles de décompression restent des modèles mathématiques:

    - une représentation simplifiée de la réalité

    - quelque chose qui pourra toujours être invalidé par la réalité.

     

    Les modèles permettent juste de réduire la probabilité de faire un accident pour des conditions physiologiques qui caractérisent un échantillon représentatif de la population de plongeurs au moment ils se mettent à l'eau.

     

    La réalité est que chaque personne est dans un état physiologique différent. Ce qui passe pour certain ne passera pas pour d'autres.

     

    Le jour où les ordi de plongée permettront une mesure en plongée de la saturation réelle du plongeur, les ADDs seront probablement fortement réduits.

     

    En effet, les tables de décompression sont des modèles mathématiques qui ont ensuite été testés sur des plongeurs de la marine nationale, ce qui veut dire des hommes jeunes, entraînés, en parfaite santé physique et physiologique, ce qui est loin d'être le profil-type du plongeur loisir.

    Cela explique assez bien la survenue d'ADD même en plongeant à la table, alors d'autant plus à l'ordinateur qui est beaucoup moins pénalisant.

     

    Comme il a été dit précédemment, attention aux remontées lentes. 1 mètre/min c 'est vraiment trop lent, le gradient de pression est trop faible pour permettre la désaturation des tissus en azote d'où un risque d'ADD, plutôt à distance de l'émersion, même si le mécanisme n'est pas vraiment connu...

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Vu les réactions je précise que le FOP était "massif", il a été refermé par amplatz mais subsiste un passage résiduel bidirectionnel.

    Je comprend le toubib (cardio fédéral) qui me restreint la plongée. :decu:

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    8m au Nx50, tu exagère pas ?

    8 m au Nx50, sur le plan de l'azote, c'est un peu une manière de ne plus plonger, puisqu'à peu de choses près, le PPN2 est la même qu'en surface.

    Je ne dis pas que c'est pour ça que ce discours a été tenu, je cherche juste un rationnel ...

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Vu les réactions je précise que le FOP était "massif", il a été refermé par amplatz mais subsiste un passage résiduel bidirectionnel.

    Je comprend le toubib (cardio fédéral) qui me restreint la plongée. :decu:

     

    Moi ça ne m'étonne pas vraiment cette restriction. C'est assez fréquent apres ADD et avec un FOP d'avoir une limitation ds les 10 mètres (non saturante a priori) avec inhalation de mélange suroxygéné.

    Clairement, si ça m'arrivait, je ne plongerais plus jamais à l'air...

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Dans plus de 50% l'IRM est normal dans un ADD médullaire. Même un plongeur avec une paraparesie secondaire à un ADD peut avoir un IRM normal.

    Merci pour la précision.

    Je savais que l'IRM ne voyait pas tout, sans connaître la proportion, raison pour laquelle j'avais parlé d'hypothèse "beaucoup moins plausible" si l'IRM était normale. J'aurais juste dû mettre "moins plausible", il est vrai.

    Mais mon but était surtout de souligner que le scanner, lui, n'avait aucune chance de voir quoi que se soit en terme d'ADD et que l'IRM aurait été peut être plus intéressante d'emblée.

     

    Au final, sur la foi de la description très limité du cas :

    Apparemment rien de grave : 24 h après la plongée il avait des douleurs aux cervicales et bras; après consultation chez médecin direction le caisson mais que le lendemain donc 33h après la plongée ! Entre temps scanner mais rien de détecté. Le médecin privilégie l'ADD car dans le caisson plus de douleur.

    l'hypothèse de l'ADD paraît en effet assez ténue. C'est tout.

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Moi ça ne m'étonne pas vraiment cette restriction. C'est assez fréquent apres ADD et avec un FOP d'avoir une limitation ds les 10 mètres (non saturante a priori) avec inhalation de mélange suroxygéné.

    Clairement, si ça m'arrivait, je ne plongerais plus jamais à l'air...

     

    Bonsoir,

     

    C'est pas tout a fait ce que dit la 2F

    http://medical.ffessm.fr/wp-content/uploads/RM-FFESSM-14-MARS-2011.pdf

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Salut Renaud,

     

    A condition de sensibiliser les plongeurs (par exemple durant leurs formations) sur le fait que en fonction des conditions (fatigue, mauvais temps) il faut VOULOIR "durcir" ses conditions de déco. La plupart des plongeurs sont souvent soit dans l'inconscience (au sens premier du terme n'a pas conscience de...) soit dans le déni.

     

    Comme dit un de mes maîtres à penser, " si le gilet a rendu les plongeurs lourds et l'ordinateur les a rendu cons...".

     

    Salut Bruno :D,

    t'es dur de te moquer de moi sur un forum public...

     

    La population de plongeurs vieilli, se sédentarise (et donc prends du poids)

     

    je me vengerais en faisant des trous dans ta belle stab Vieux plongeur que j'utilise toujours au club;).

     

    enseigner l'utilisation de l'ordinateur, tout le monde le fait (j'imagine...). Mais tout les WE (typiquement sur des formations N2) quand je demande à quelle vitesse de remontée l'ordinateur va se mettre à biper, si l'ordi va donner un palier de sécu... Je m'aperçois qu'effectivement les élèves ne se sont pas interessés à ça et n'ont pas lu la notice, ils ont un ordinateur, il va tout gérer, point final! Oui l'ordi nous a rendu con... Je passe sur les 3 minutes de sécu que l'on t'annonce comme obligatoire sinon on va tous mourir dans d'affreuses souffrances...

     

    Hélas nous ne sommes pas tous égaux face aux ADD quelque soit les algorithmes nous ne pourrons jamais les éradiquer pour certaines personnes (encore que le doppler perso relié à l'ordi ce serait un plus énorme...).

     

    Renaud

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Créer un compte ou se connecter pour commenter

    Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

    Créer un compte

    Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

    Créer un nouveau compte

    Se connecter

    Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

    Connectez-vous maintenant

    • Dernières Discussions

    • Discussions similaires

      • 14
        Voici le cas d’un plongeur traité par oxygénothérapie pour une douleur au pouce.   Contexte : ce plongeur recycleur plonge 3 fois durant un week-end : 2 plongées en diluant air dans la zone des 30 à 40m le samedi , la dernière plongée dimanche matin au diluant trimix dans la zone des 55m. Pas de plongée l’après-midi. Les gaz sont conformes aux profondeurs, les protocoles de remontée et de désaturation sont tous respectés. 2 à 3 h après la sortie de l’eau, le pl
      • 48
        Bonsoir, Qui serait en mesure de m'expliquer le fonctionnement de cette boucle dite "dégrafable" pour harnais https://www.innodive.com/store/anneaux-et-bloqueurs-105/boucle-de-securite-inox-392.html Ne l'ayant pas sous la main j'ai du mal à voir comment cela fonctionne merci 🙏      Ajout de dernière minute : Oups je viens de comprendre  
      • 33
        Bonjour,   Est-ce que quelqu'un a déjà "développé" une application pour iPad ou Android pour pouvoir saisir et conserver les fiches de sécurité ? Pour une tablette à embarquer.   Merci d'avance,
      • 3
        Salut   Ci dessous une visite virtuelle du Caisson Hyperbare de Brest par le Dr Anne Henckes et une présentation sur les ADD traités à Brest sur les 10 dernières années (Stat 2010-2018). Très bonne vidéo !    Vidéo faite dans le cadre du salon virtuel de la plongée du Cibpl Comité Ffessm Bretagne - Pays de la Loire        
      • 17
        Plongée sous marine, la « sécurité surface » au tribunal Un moniteur de plongée était poursuivi pour avoir confié son bateau à un stagiaire, qui a perdu 9 plongeurs en mer en 2017. Sauvés par un pêcheur, les plongeurs ont eu de la chance. L'employeur a lui été condamné alors qu'il faisait partie de la palanquée. Explication. Par YD - 1 octobre 2020 https://lejournaldemayotte.yt/2020/10/01/plongee-sous-marine-la-securite-surface-au-tri
    ×
    ×
    • Créer...