Aller au contenu
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

ADD en respectant la courbe de sécurité ?


    Messages recommandés

    Le "je ne sais pas" concernait le fait que tu joins un document de 70 pages en disant " la 2F ne dit pas la même chose" (oui mais a propos de quoi?)

    ===> pour la reprise , nitrox 30 metres dans la courbe de sécurité et pas de Guide de palanquée

    ===> Chercher dans 70 pages, c'est chiant mais ça se fait !

     

    Et ma réponse ne peux malheureusement pas être catégorique puisque chaque centre hyperbare a la possibilité de faire " a sa sauce" en l absence de consensus d'expert sur le sujet

    ===> sauce de quoi ?

    Dans mon cas, une fois "stabilisé" (plus aucun gain envisageable), le traitement à été arrété et je suis reparti "sans rien" , ce n'est pas eux qui ont émmis quelque restriction que se soit

    Enfin, en effet, erreur de ma part, je prenais l'exemple de notre ami Fredox, FOP large refermé (partiellement ou totalement d'ailleurs).

    Il est évident que je ne laisserai pas replonger avec un FOP large

    ===> de "vieille" mémoire, il y a un distinguo entre les "niveaux de fuites (hits à l'écho)

     

    Et concernant la plongée apres fermeture du FOP, aucune étude réalisée donc malheureusement au risque et péril du plongeur (et +/- du médecin qui l'autorise)

    ===> le risque add suite fop semble quand même supprimé !

     

     

     

    Je crains que peu puisse te répondre. J'ai vu 2 cas d'ADD lors de test de narcose en caisson, ce qui sous entend pas d'eau froide ou trouble, pas d erreur de pallier, pas d'effort, ECG et radio pulmonaire avant le test...

    La physiopathologie exact reste obscure, d'ailleurs il n'existe que des théories pour l'expliquer ...

     

    C'est comme se demander pourquoi des non-fumeurs ont le cancers du poumons alors que certains gros fumeurs y échappent :-/

     

    Bonjour,

     

    Je me suis permis de mettre quelques précisions ou interrogations

     

    A+

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    • Réponses 93
    • Created
    • Dernière réponse

    Top Posters In This Topic

    C’est hélas aussi la preuve que ce n’est pas l’IRM qui fait le diagnostic, mais le radiologue devant l’écran. L’IRM est un examen très dépendant des paramétrages, séquences, qualité de la machine… Il est très facile de passer à côté, surtout si on n’a pas l’expérience du problème spécifique. Parce qu’une ischémie médullaire, capable d’entraîner une paraparésie, ça doit se voir en «.visant.» bien le niveau atteint.

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Bonjour,

     

    Avec ses limites !

    Tous les plongeurs .................. plongent

    Il n'y a pas de plongeurs "passifs" comme pour le tabac

    Mais comme je le dis souvent, il faut utiliser des images

    ça permet aux enfants de comprendre !

     

    Vu cekon a fait en zod avec les tables des années 70/80

    j'ai toujours du mal à comprendre pourquoi on a pas cartonné

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Bonjour,

     

    Avec ses limites !

    Tous les plongeurs .................. plongent

    Il n'y a pas de plongeurs "passifs" comme pour le tabac

    Mais comme je le dis souvent, il faut utiliser des images

    ça permet aux enfants de comprendre !

     

    Vu cekon a fait en zod avec les tables des années 70/80

    j'ai toujours du mal à comprendre pourquoi on a pas cartonné

     

    je partage

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Bonjour,

     

     

    Tous les plongeurs .................. plongent

    Il n'y a pas de plongeurs "passifs" comme pour le tabac

    Mais comme je le dis souvent, il faut utiliser des images

    ça permet aux enfants de comprendre !

     

     

    Je ne faisais aucun comparatif entre tabagisme et plongée mais entre facteurs de risque et survenue de l'évènement. Visiblement, mon image était trop compliquée...

     

    Concernant, la reprise de la plongée apres fermeture du FOP , quand tu dis "le risque add suite fop semble quand même supprimé" ce n'est que ton avis à toi car pourquoi un FOP fermé supprimerait le risque d'ADD puisque certains ADD surviennent en l'absence de FOP???

    je le repete:

    - aucune etude sur les ADD apres fermeture de FOP

    - pas de recommandation (puisque pas d'étude), donc chaque centre applique ses propres protocoles (c'est ça que voulait dire "a sa sauce"), au cas par cas (tu ne peux donc pas généraliser le tien)

    - la 2F n'est pas un société savante médicale donc le réglement médical n a qu'un rôle indicatifet ce d'autant plus pour les médecins hors fédé

     

    Bon de toute évidence, tu as juste décidé de reprendre un à un tous mes posts pr chercher la petite bête,

     

    Si tu n'as rien d'autre à faire, moi si! :diver:

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Cher ami !

     

    Nous sommes plusieurs a avoir fait le tour du sujet (à notre corps défendant) depuis quelques années

    Alors par exemple trouver l'info dans les 70 pages du document, on l'a fait

    Les différentes techniques de fermeture de fop selon les pays aussi

    etc etc

     

    Là ou je te rejoins, c'est sur les différents risques

    Déshydratation, effort après la sortie de l'eau .....

    Tous ces risques ne sont pas assez évoqués auprès des nouveaux et rappelés aux anciens

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Avec ses limites !

    Tous les plongeurs .................. plongent

    Il n'y a pas de plongeurs "passifs" comme pour le tabac

     

    Je le voyais pas comme ça....

    Plongeur avec respect des procédures de décompression = non fumeur.

    Plongeur hors "procédures" = fumeur...

     

    Et à mon corps défendant, j'ai fait quelques plongées 'hors procédures" qui se sont finies sans ADD également (avec mesure corrective de respiration O2 en surface un bon moment)...

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Cas vécu il y a peu :

    plongée profonde dans la zone des 80m

     

    un plongeur sort du bateau avec un détendeur en bouche au bras d'un plongeur qui porte la bouteille d'oxy.

    le plongeur sous oxy est blanc livide

    il est ensuite allongé sur un canapé avec le détendeur en bouche, il se ferme les narines avec l'autre main.

    Il ne fait pas froid particulièrement, mais il n'est pas recouvert d'une couverture

    le plongeur reste seul

    une dizaine de minutes plus tard, le détendeur oxy est remplacé par un masque (pas un bavu) raccordé à une B20 apportée à côté de luile plongeur est à nouveau seul

    ça dure pendant plus d'une heure, les secours ne sont apparemment pas prévenus

    il reste encore souvent seul.

    une dame vient parfois le voir, elle fume à ses côté et donc à côté de la B20 oxy

    là on décide de s'éloigner.

     

    le lendemain, reprofonde

    le plongeur sous oxy prépare son matériel, bi avec trimix + déco nx40 + oxy

    il va plonger, on le rencontrera dans la zone des 80m

     

    surprenant, non ?

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Cas vécu il y a peu :

    plongée profonde dans la zone des 80m

     

    un plongeur sort du bateau avec un détendeur en bouche au bras d'un plongeur qui porte la bouteille d'oxy.

    le plongeur sous oxy est blanc livide

    il est ensuite allongé sur un canapé avec le détendeur en bouche, il se ferme les narines avec l'autre main.

    Il ne fait pas froid particulièrement, mais il n'est pas recouvert d'une couverture

    le plongeur reste seul

    une dizaine de minutes plus tard, le détendeur oxy est remplacé par un masque (pas un bavu) raccordé à une B20 apportée à côté de luile plongeur est à nouveau seul

    ça dure pendant plus d'une heure, les secours ne sont apparemment pas prévenus

    il reste encore souvent seul.

    une dame vient parfois le voir, elle fume à ses côté et donc à côté de la B20 oxy

    là on décide de s'éloigner.

     

    le lendemain, reprofonde

    le plongeur sous oxy prépare son matériel, bi avec trimix + déco nx40 + oxy

    il va plonger, on le rencontrera dans la zone des 80m

     

    surprenant, non ?

     

     

    pourquoi ? :confus:

    Il s'est passé quelque chose ? :grimace: (nan, je déconne) ; le plongeur est dans le déni...

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    pourquoi ? :confus:

    Il s'est passé quelque chose ? :grimace: (nan, je déconne) ; le plongeur est dans le déni...

     

    plongeur dans le déni, pourquoi pas

    et la structure qui le fait plonger, qui l'a mis sous oxy et surveillance la veille et qui le reprend le lendemain ?

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    et la structure qui le fait plonger, qui l'a mis sous oxy et surveillance la veille et qui le reprend le lendemain ?
    Déjà une structure qui propose du 80, ce n'est pas, somme toute très courant; si en plus ile sont assez laxistes sur la sécurité !!!

    Probable qu'ils ont vraiment besoin de gagner leur croute et que le tekky ne paye pas (ne paye plus?) !

    M'enfin je dis ça ou je dis rien ...

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    plongeur dans le déni, pourquoi pas

    et la structure qui le fait plonger, qui l'a mis sous oxy et surveillance la veille et qui le reprend le lendemain ?

     

     

    parce que c'est une structure qui le met sous oxy et n'appelle pas les secours ?

     

    c'est une structure qui le laisse sans surveillance ?

     

    c'est une structure qui demande à une oisive de venir fumer à coté du mec qui est sous oxy ?

     

    excuse moi, mais ce n'etait pas évident pour moi :devil:

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Créer un compte ou se connecter pour commenter

    Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

    Créer un compte

    Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

    Créer un nouveau compte

    Se connecter

    Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

    Connectez-vous maintenant

    • Dernières Discussions

    • Discussions similaires

      • 14
        Voici le cas d’un plongeur traité par oxygénothérapie pour une douleur au pouce.   Contexte : ce plongeur recycleur plonge 3 fois durant un week-end : 2 plongées en diluant air dans la zone des 30 à 40m le samedi , la dernière plongée dimanche matin au diluant trimix dans la zone des 55m. Pas de plongée l’après-midi. Les gaz sont conformes aux profondeurs, les protocoles de remontée et de désaturation sont tous respectés. 2 à 3 h après la sortie de l’eau, le pl
      • 48
        Bonsoir, Qui serait en mesure de m'expliquer le fonctionnement de cette boucle dite "dégrafable" pour harnais https://www.innodive.com/store/anneaux-et-bloqueurs-105/boucle-de-securite-inox-392.html Ne l'ayant pas sous la main j'ai du mal à voir comment cela fonctionne merci 🙏      Ajout de dernière minute : Oups je viens de comprendre  
      • 33
        Bonjour,   Est-ce que quelqu'un a déjà "développé" une application pour iPad ou Android pour pouvoir saisir et conserver les fiches de sécurité ? Pour une tablette à embarquer.   Merci d'avance,
      • 3
        Salut   Ci dessous une visite virtuelle du Caisson Hyperbare de Brest par le Dr Anne Henckes et une présentation sur les ADD traités à Brest sur les 10 dernières années (Stat 2010-2018). Très bonne vidéo !    Vidéo faite dans le cadre du salon virtuel de la plongée du Cibpl Comité Ffessm Bretagne - Pays de la Loire        
      • 17
        Plongée sous marine, la « sécurité surface » au tribunal Un moniteur de plongée était poursuivi pour avoir confié son bateau à un stagiaire, qui a perdu 9 plongeurs en mer en 2017. Sauvés par un pêcheur, les plongeurs ont eu de la chance. L'employeur a lui été condamné alors qu'il faisait partie de la palanquée. Explication. Par YD - 1 octobre 2020 https://lejournaldemayotte.yt/2020/10/01/plongee-sous-marine-la-securite-surface-au-tri
    ×
    ×
    • Créer...