Aller au contenu
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

ADD en respectant la courbe de sécurité ?


    Messages recommandés

    Bonjour,

     

    .......

     

    Vu cekon a fait en zod avec les tables des années 70/80

    j'ai toujours du mal à comprendre pourquoi on a pas cartonné

    Je peux tenter une explication

     

    A cette époque, on plongeait avec des 12 L à 176 bars et des combis pourries.

    Qui se souvient de la Super-Lourmais ? Dans de l’eau à 10 -15°C, on ne tenait pas plus de 20 minutes sans risquer la syncope.

    Il en résulte que sur nos côtes, nos plongées étaient courtes. En général on ne dépassait guère 25 minutes pour des incursions entre 20 et 30 m. A 40 m, on se limitait strictement à 10 minutes.

    On évitait de faire des paliers obligatoires non seulement parce qu’on se gelait, mais aussi, parce que cela demandait une grande technicité des élèves, pas de parachute, pas de stab, tout au poumon-ballast et à la palme. La Fenzy n’était permise qu’après le 2ème échelon (N4). Nous n’avions pas de second détendeur pour intervenir sur une panne d’air. Il en résulte que nos plongées étaient peu saturantes.

    De toute manière, la capacité de nos bouteilles faisait que nous plongions forcément dans la courbe de sécurité (Tables GERS).

     

    Qu’est-ce qui a changé ?

    tout !

    Je suis persuadé qu’une des origines de la dangerosité de la plongée aujourd’hui tient principalement dans l’évolution du matériel, avec des combinaisons douillettes parfaitement protectrices du froid, l’utilisation de 15 L à 230 bars, des stabs qui évitent de se poser des problèmes de flottabilité, des parachutes de paliers pour en fixer les profondeurs et se positionner, et surtout des ordinateurs qui font croire qu’ils rendent compte de la saturation instantanée du plongeur, ce qui n’est pas vrai.

    Je suis effrayé par les valeurs des paramètres de plongée d’aujourd’hui,... 20-25 minutes à 40 m, c’est commun ... mais c’est plus du double de temps de ce que nous passions à cette profondeur.

     

    L’autre facteur est la condition physique.

    Sans être des sur -hommes ni des sur-femmes, les conditions de plongée de l’époque imposaient aux plongeurs de s’entraîner régulièrement tant techniquement que physiquement.

    La plongée était un sport. Elle ne l’est plus. C’est devenu une technique.

     

    On a remplacé les plongeurs par des « immergeables » qui n'ont pas toujours conscience du rapport risque/plaisir.

    Hélas, la réalité est parfois là pour le leur rappeler.

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    • Réponses 93
    • Created
    • Dernière réponse

    Top Posters In This Topic

    c'est une structure spécialisée dans la plongée profonde

    je n'ai précisé nul part où elle était basée ;)

     

    Oui, tout ça semble un peu limite mais tu ne fais que constater, tu n'as peut-ètre pas tous les éléments.

    Il a peut-ètre tout simplement planté 5 à 10MN de palier à 3M.

     

    Mais dans ce cas c'est sur que je le laisserai pas sans surveillance et je passerai un coup de fil aux secours par sécurité pour une éventuelle pré alerte.

    Et si tout va bien après 30MN, j’arrêterai l'O2, je lèverai l'alerte et lui demanderai de ne pas rester seul pendant les 12H à suivre et d'appeler les secours au moindre symptôme.

    Replonger le lendemain "joker" (faudrait que j'en sache plus) :D.

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    On a remplacé les plongeurs par des « immergeables » qui n'ont pas toujours conscience du rapport risque/plaisir.

    Hélas, la réalité est parfois là pour le leur rappeler.

     

    On faisait des plongées de merde avec du matos de merde à des profondeurs déraisonnables avec des gaz de déco nuls mais c'était mieux avant :D.

    Et je suis pas du tout sur que les compétences aient baissées, bien au contraire. Pour la plongée "loisir" je suis d'accord mais celle là est restée dans les mêmes niveaux de saturation et c'est souvent celle là qui cartonne.

    L'explication est donc ailleurs (âge, sédentarité,...).

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Oui, tout ça semble un peu limite mais tu ne fais que constater, tu n'as peut-ètre pas tous les éléments.

    Il a peut-ètre tout simplement planté 5 à 10MN de palier à 3M.

     

    Mais dans ce cas c'est sur que je le laisserai pas sans surveillance et je passerai un coup de fil aux secours par sécurité pour une éventuelle pré alerte.

    Et si tout va bien après 30MN, j’arrêterai l'O2, je lèverai l'alerte et lui demanderai de ne pas rester seul pendant les 12H à suivre et d'appeler les secours au moindre symptôme.

    Replonger le lendemain "joker" (faudrait que j'en sache plus) :D.

     

    c'est sûr que je n'ai pas tous les éléments

    mais :

    à le voir sortir de l'eau avec une démarche faible et non assurée, blanc comme un linge, je doute qu'il s'agisse de 3 minutes de palier zappés. J'en ai déjà vu, il n'avait vraiment pas cette gueule là.

    Ce ne sont pas les conditions météo qui l'ont gêné, eau à 23° en surface, 16 à 80m, pas de courant, pas de houle mais visibilité de merde.

    Profil engagé imposé par le site de plongée.

    et il n'a pas fait 30 minutes d'O2 mais bien plus, nous étions pas loin de lui en train de manger.

    Nous avons décidé de partir quand la madame est venu fumer à côté de lui alors qu'il avait son masque d'oxy sur le visage.

     

    le lendemain, il équipait son bloc pour une nouvelle 80m, peut-être que 70m, puisque je l'ai sur ma vidéo à cette profondeur.

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Oui, tout ça semble un peu limite mais tu ne fais que constater, tu n'as peut-ètre pas tous les éléments.

    Il a peut-ètre tout simplement planté 5 à 10MN de palier à 3M.

     

    Mais dans ce cas c'est sur que je le laisserai pas sans surveillance et je passerai un coup de fil aux secours par sécurité pour une éventuelle pré alerte.

    Et si tout va bien après 30MN, j’arrêterai l'O2, je lèverai l'alerte et lui demanderai de ne pas rester seul pendant les 12H à suivre et d'appeler les secours au moindre symptôme.

    Replonger le lendemain "joker" (faudrait que j'en sache plus) :D.

     

     

    Je ne suis pas d'accord, Pascal :

    si passage sous oxy, en structure, il faut appeler les secours.

    L'oxy etant un masquant, ça va toujours mieux après... pendant un certain temps puis ça revient. Simplement, la victime a perdu du temps.

     

    Le fait de mettre et d'enlever l'oxy peut s'entendre à Clipperton, à perpette où tu n'as pas de secours à proximité.

    Dans nos contrées, c'est jouer avec le feu.

    C'est jouer aussi, parce que si ça dégénère, il n'y aura plus de copains et le mec déposera plainte, même si lui, avant, ne voulait pas déclencher les secours.

     

    Pareil, pour les secours : ils viennent ou pas ? pré alerte pour une suspicion d'ADD ? je ne suis pas certains que tu fasses consensus :cool::non:

     

    Ce que l'on peut faire pour soi, c'est une chose et on ne s'en prend qu'à soi si ça buggue, mais à autrui et en plus en structure, :malade::nerveux:

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    On faisait des plongées de merde avec du matos de merde à des profondeurs déraisonnables avec des gaz de déco nuls mais c'était mieux avant :D.

    Et je suis pas du tout sur que les compétences aient baissées, bien au contraire. Pour la plongée "loisir" je suis d'accord mais celle là est restée dans les mêmes niveaux de saturation et c'est souvent celle là qui cartonne.

    L'explication est donc ailleurs (âge, sédentarité,...).

    Je ne partage pas ton appréciation. Les valeurs du couple temps/profondeur ont fortement évolué à la hausse, ce qui surexpose l'organisme aux risques de la saturation. Nanobulle nous met en garde contre le jeu dangereux du flirt avec les limites de la sursaturation, et je pense qu'il est ici l'un des rares (voire le seul) a présenter de véritables compétences en matière de physiologie hyperbare.

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Je ne suis pas d'accord, Pascal :

    si passage sous oxy, en structure, il faut appeler les secours.

    L'oxy etant un masquant, ça va toujours mieux après... pendant un certain temps puis ça revient. Simplement, la victime a perdu du temps.

    Où ai-je parlé de symptômes ? Je te parle d'un palier pas fini ou d'une remontée rapide avant d'avoir des paliers...

    La pire des choses à faire c'est de vouloir "à tout prix" appliquer les procédures, elles ne sont là qu'à condition que les conditions soient réunies pour une réimmersion, on l'oublie trop souvent et parfois ça finit très mal.

    Ensuite s'il avait fallu évacuer au caisson tous ceux qui ont merdé un palier vers la fin, la plongée serait interdite depuis longtemps dans notre pays (trop couteux pour la collectivité).

    Dis-moi juste ce qu'on faisait il n'y a pas si longtemps et ce que beaucoup continuent à faire dans ce cas là...Ben rien du tout. Alors un peu d'O2 par précaution parce que j'en ai à foison, c'est pas déconnant et c'est justement parce que c'est masquant qu'il est nécessaire que le plongeur ne reste pas seul les heures qui suivent.

     

    Le fait de mettre et d'enlever l'oxy peut s'entendre à Clipperton, à perpette où tu n'as pas de secours à proximité.

     

    A CLIPPERTON je fais carrément une recompression thérapeutique sous surveillance pendant laquelle je boufferai tout l'O2 que je peux...

    Dans nos contrées, c'est jouer avec le feu.

    C'est jouer aussi, parce que si ça dégénère, il n'y aura plus de copains et le mec déposera plainte, même si lui, avant, ne voulait pas déclencher les secours.

    Avec les GOPRO qui trainent partout, pas dur de faire un enregistrement :D.

     

    Pareil, pour les secours : ils viennent ou pas ? pré alerte pour une suspicion d'ADD ? je ne suis pas certains que tu fasses consensus :cool::non:

     

    A partir de là, c'est leur problème, pas le mien...Mais de ce que j'en ai vu, la difficulté est plus de les faire bouger vite et bien quand c'est vraiment important plutôt qu'ils déclenchent un barnum inutile

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Créer un compte ou se connecter pour commenter

    Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

    Créer un compte

    Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

    Créer un nouveau compte

    Se connecter

    Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

    Connectez-vous maintenant

    • Dernières Discussions

    • Discussions similaires

      • 14
        Voici le cas d’un plongeur traité par oxygénothérapie pour une douleur au pouce.   Contexte : ce plongeur recycleur plonge 3 fois durant un week-end : 2 plongées en diluant air dans la zone des 30 à 40m le samedi , la dernière plongée dimanche matin au diluant trimix dans la zone des 55m. Pas de plongée l’après-midi. Les gaz sont conformes aux profondeurs, les protocoles de remontée et de désaturation sont tous respectés. 2 à 3 h après la sortie de l’eau, le pl
      • 48
        Bonsoir, Qui serait en mesure de m'expliquer le fonctionnement de cette boucle dite "dégrafable" pour harnais https://www.innodive.com/store/anneaux-et-bloqueurs-105/boucle-de-securite-inox-392.html Ne l'ayant pas sous la main j'ai du mal à voir comment cela fonctionne merci 🙏      Ajout de dernière minute : Oups je viens de comprendre  
      • 33
        Bonjour,   Est-ce que quelqu'un a déjà "développé" une application pour iPad ou Android pour pouvoir saisir et conserver les fiches de sécurité ? Pour une tablette à embarquer.   Merci d'avance,
      • 3
        Salut   Ci dessous une visite virtuelle du Caisson Hyperbare de Brest par le Dr Anne Henckes et une présentation sur les ADD traités à Brest sur les 10 dernières années (Stat 2010-2018). Très bonne vidéo !    Vidéo faite dans le cadre du salon virtuel de la plongée du Cibpl Comité Ffessm Bretagne - Pays de la Loire        
      • 17
        Plongée sous marine, la « sécurité surface » au tribunal Un moniteur de plongée était poursuivi pour avoir confié son bateau à un stagiaire, qui a perdu 9 plongeurs en mer en 2017. Sauvés par un pêcheur, les plongeurs ont eu de la chance. L'employeur a lui été condamné alors qu'il faisait partie de la palanquée. Explication. Par YD - 1 octobre 2020 https://lejournaldemayotte.yt/2020/10/01/plongee-sous-marine-la-securite-surface-au-tri
    ×
    ×
    • Créer...