Aller au contenu
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine
Mirabelle

Redescendre à mi profondeur

    Messages recommandés

    Je suis en train de passer mon PE60 et on nous a parlé d'une procédure en cas de remontée rapide : redescendre dans les 3 minutes à mi profondeur et y rester 5minutes puis faire les paliers en considérant la plongée comme consécutive.

     

    quelqu'un a une idée de l'origine de cette procédure ?

     

    on a eu beau chercher avec des moniteurs, même dans des bouquins des années 70, on a rien trouvé. J'espère avoir plus de chance avec la communauté p.com

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Je suis en train de passer mon PE60 et on nous a parlé d'une procédure en cas de remontée rapide : redescendre dans les 3 minutes à mi profondeur et y rester 5minutes puis faire les paliers en considérant la plongée comme consécutive.

     

    quelqu'un a une idée de l'origine de cette procédure ?

     

    on a eu beau chercher avec des moniteurs, même dans des bouquins des années 70, on a rien trouvé. J'espère avoir plus de chance avec la communauté p.com

     

     

    bonjour Mirabelle,

     

     

    2-3 idées en passant :

    quand un "sachant" (note bien les guillemets) te dit un truc, demande lui ses sources si ton esprit critique te titille.

    Généralement, ça calme le pseudo sachant.

     

     

    Alors, la procédure de redescente à mi profondeur s'applique avec les tables MN 90 (et, j'ai envie de rajouter, uniquement avec ce moyen de décompression, et uniquement à l'air (lire, pas au trimix)).

     

    chaque moyen de décompression possede sa propre réchappe. Après, si les ingé, si les commerciaux des différentes marques n'en parlent pas... c'est un autre truc.

    page 3/8 http://www.plongee-plaisir.com/fr/pdf/mn90_mode_emploi_2013.pdf

    Vitesse de remontée anormale

    ...

    En cas de remontée « rapide »

    Une remontée est dite « rapide » si elle dépasse 15 à

    17 m/min (FFESSM) ou 20 m/min (Marine nationale,

    IPA I-4.4). C’est une procédure jugée « à risque ». Si

    aucun accident n’est déclaré et si une réimmersion

    est possible dans les 3 minutes :

    Rejoindre la demi-profondeur de la plongée (moitié

    de la profondeur prise en compte pour entrer dans

    la table).

    Y rester 5 minutes.

    Calculer la durée de plongée depuis son

    commencement jusqu’à la fin des 5 minutes à

    demi-profondeur. S’il s’agit d’une plongée

    successive, ajouter la durée fictive. S’il s’agit d’une

    plongée consécutive la durée de plongée à prendre

    en compte est celle de la première plongée ajoutée

    à la durée écoulée entre le début de la deuxième

    plongée et la fin des 5 minutes à demi-profondeur.

    Déterminer les paliers.

    Remonter à la profondeur du premier palier en

    respectant la vitesse de 15 à 17 m/min.

    Effectuer les paliers prévus, sachant qu’il faut

    effectuer au minimum 2 minutes de paliers à 3 m

    (même si les tables n’indiquent aucun palier).

    ...

     

    nota : pour la 2F, les tables MN 90 ne servent que pour les exercices.

     

    Donc, demande à ton sachant comment tu fais dans la vraie vie avec ton ordi ou avec son ordi et quelles sont ses références :rolleyes:

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Merci Mr Haldane

    Un des postulats issu de ses recherche fut le suivant :

    "Tout tissu saturé peut etre remonté à une pression moitié moindre que celle à laquelle il est saturé sans risque de dégazage anarchique".

    Ce qui induisait la valeur 2 pour les coefficients de sursaturation.

    Si l'on admet que les 3 mn sont la limite à ne pas dépasser avant la réaction de l'organisme face à une éventuelle agression bullaires; Rejoindre la mi-profondeur est un raccourci qui parait cohérent.

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Bon, enfin le message le plus important, c'est de SURTOUT PAS appliquer ce protocole autrement qu'au sec et en examen fédéral. Si tu es remonté trop vite a priori tu as eu des soucis. Lestage, aisance, pourquoi pas oedème d'immersion. Donc TU REDESCENDS PAS. Entre la noyade et l'ADD Il y a une put*** de différence de pronostic!!! Tu es remonté trop vite, c'est pas bien. La connerie est déjà faite, pas besoin d'en faire une deuxième. Ce qui compte c'est de sortir de l'eau, t'hydrater, et appeler facilement un hyperbariste si tu as des doutes.

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Je suis en train de passer mon PE60 et on nous a parlé d'une procédure en cas de remontée rapide : redescendre dans les 3 minutes à mi profondeur et y rester 5minutes puis faire les paliers en considérant la plongée comme consécutive.

     

    quelqu'un a une idée de l'origine de cette procédure ?

     

    on a eu beau chercher avec des moniteurs, même dans des bouquins des années 70, on a rien trouvé. J'espère avoir plus de chance avec la communauté p.com

     

    c'est la procédure MN90.

     

    pose toi deux questions :

    plonges-tu avec les tables MN90 ou avec un autre moyen de décompression ?

    quelles sont les raisons de cette remontée rapide ?

     

    chaque réponse apportée à ses deux questions te permettront de valide si cette procédure est viable ou pas.

     

    ce qui m'inquiète, ce sont tes moniteurs :/

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    ce qui m'inquiète, ce sont tes moniteurs :/

     

    :+1:

    Ça sent un peu le dinosaure bien moisit

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    .... Rejoindre la mi-profondeur est un raccourci qui parait cohérent.

    Je dirais même plus : c'est mi-pression absolue, transformée en mi-profondeur dans la procédure pour être plus facile à gérer.

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Merci Mr Haldane

    Un des postulats issu de ses recherche fut le suivant :

    "Tout tissu saturé peut etre remonté à une pression moitié moindre que celle à laquelle il est saturé sans risque de dégazage anarchique".

    Ce qui induisait la valeur 2 pour les coefficients de sursaturation.

    Si l'on admet que les 3 mn sont la limite à ne pas dépasser avant la réaction de l'organisme face à une éventuelle agression bullaires; Rejoindre la mi-profondeur est un raccourci qui parait cohérent.

    raccourci, effectivement.

     

    puisqu'il faudrait redescendre à mi-pression, en fait.

    mi-pression de 60m (7 bar), ça fait 3.5 bar, 25 m.

    mi-profondeur de 60m, ça fait 30 m, donc un peu plus bas que nécessaire.

     

    (bien grillé par gerard95)

     

    PE60, on est supposé avoir le Niveau 2, et donc déjà connaître ces procédures ?

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Dans une série d'expérience successives menées par J.S Haldane, des chèvres furent soumises lors d' expositions prolongées à des pressions de l'ordre de 6 à 8 bars puis décomprimées rapidement ensuite.

    La conclusion fut: Que l'on pouvait remonter rapidement sans risque d'accident à une profondeur dont la pression absolue est inférieure de moitié à la profondeur maximale atteinte.

     

    http://www.larousse.fr/encyclopedie/personnage/John_Scott_Haldane/122990

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Cette technique n'a rien à voir avec de la ré-immersion thérapeutique(au passage super chaud). Elle vient plus tôt d'une époque ou les plongeurs n'avait que des réserves, pas une sur-abondance de matos et des plongées un peut plus "roots". Pour schématiser: tu tombes en rade pendant pendant ta déco, tu remontes sur le zod fissa, monte ton détendeur sur une nouvelle bouteille et redescend finir les paliers. Ca n'a rien extraordinaire comme manière de faire, typiquement pour l'us navy les plongeurs après leurs palier à 12 remontent sur le bateau pour être redescendu en caisson dans un temps de 5 minutes. C'est aussi ce que font certain corailleur. Les échos que j'en ai eu c'est qu'à terme ce n'est pas bon du tout, ça équivaut à soigner une multitude de micro accident de déco, mais c'est pratiqué.

    Je suis quand mêmes surpris que l'on enseigne encore un truc pareil, si ça part en vrille, il y a 2 cas. T'as loupé 3 minutes à 3 mètres, le risque est faible. T'as merdé complé, oxy, tel au cross et tout le bastringue.

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Et elles en disaient quoi les chèvres ?

    Méééééééééééé !!!

    Y'a pas de méééééééééééééééé !!!

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    T'as loupé 3 minutes à 3 mètres, le risque est faible. T'as merdé complé, oxy, tel au cross et tout le bastringue.

     

    Le problème étant de savoir quelle est la limite...

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Je trouve que vous avez une position extrêmement radicale sur cette procédure...

     

    Perso je l'ai toujours vu appliquée, et appliquée, sur les plongée d'enseignement avec des ateliers verticaux (qui ressemblent quand même vachement a des remontées rapides la plupart du temps).

     

    Évidemment j'ai aucune preuve que ça a éviter des accidents, mais bon ça peut pas faire de mal.

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Je trouve que vous avez une position extrêmement radicale sur cette procédure...

     

    Perso je l'ai toujours vu appliquée, et appliquée, sur les plongée d'enseignement avec des ateliers verticaux (qui ressemblent quand même vachement a des remontées rapides la plupart du temps).

     

    Évidemment j'ai aucune preuve que ça a éviter des accidents, mais bon ça peut pas faire de mal.

     

    quand cette procédure peut être mise en oeuvre, pourquoi pas.

    Je le fais.

    Mais c'est un choix personnel que j'impose à toute ma palanquée.

    pour autant, je vais à l'encontre des recommandations de ma propre fédération (compte rendu de la réunion de la commission technique nationale de septembre 2010) qui indique que nous devons suivre les indications de notre moyen de décompression. Dans mon cas, l'ordinateur.

    Qui ne m'indique pas que je dois faire ce palier.

     

    Mais on est dans un contexte maîtrisé, avec un formateur qui met en place la sécurité nécessaire dans son atelier vertical.

    Avec des remontées volontaires et prévues.

     

    maintenant pose toi la question lors de tes plongées d'exploration :

    pourquoi es-tu remonté comme une balle ?

     

    - est-ce par panique/stress ? je doute que tu sois en capacité de redescendre à 30m pendant 5 minutes dans les 3 minutes qui suivent. Et il faut un binôme qui accepte et sache gérer un plongeur paniqué à 30m et toute la remontée.

     

    - est-ce par panne d'air/problème technique ? penses-tu sérieusement que tu auras le temps d'enfiler un nouveau scaphandre en mois de 3 minutes pour redescendre. Faut être proche du bateau. Et avoir un partenaire qui puisse te suivre et assure en cas de problème. Ça fait beaucoup de si ...

     

    - est-ce par manque de maîtrise de la remontée ? pourquoi ne pas redescendre effectivement. mais faudra pas te louper à la remontée suivante. Sinon les redescentes à mi-pression risquent d'être nombreuses ...

     

    auras-tu aussi assez de gaz pour remonter ?

    parce que passer 5 minutes à mi-pression, cela coute en gaz

    Et ça coûte en paliers aussi. donc en gaz encore une fois.

     

    le message que je veux faire passer est que cette procédure a marché avec les tables

    que certains encadrants mélangent allègrement les procédures de différents moyens de décompression. Quand on le sait, on assume.

     

    De fait, cette procédure ne doit pas pour autant être imposée comme un dogme, elle doit être accompagnée d'un certain réalisme.

     

    et certainement pas imposée par les professionnels de la plongée comme les gendarmes et pompiers quand une vitesse de remontée rapide est supposée.

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Créer un compte ou se connecter pour commenter

    Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

    Créer un compte

    Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

    Créer un nouveau compte

    Se connecter

    Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

    Connectez-vous maintenant

    ×
    ×
    • Créer...