Aller au contenu
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine
Mirabelle

Redescendre à mi profondeur

    Messages recommandés

    Bon, enfin le message le plus important, c'est de SURTOUT PAS appliquer ce protocole autrement qu'au sec et en examen fédéral. Si tu es remonté trop vite a priori tu as eu des soucis. Lestage, aisance, pourquoi pas oedème d'immersion. Donc TU REDESCENDS PAS. Entre la noyade et l'ADD Il y a une put*** de différence de pronostic!!! Tu es remonté trop vite, c'est pas bien. La connerie est déjà faite, pas besoin d'en faire une deuxième. Ce qui compte c'est de sortir de l'eau, t'hydrater, et appeler facilement un hyperbariste si tu as des doutes.

     

    :+1: Je rajouterai de se mettre fissa sous O2 pour une bonne demi-heure.

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Évidemment j'ai aucune preuve que ça a éviter des accidents, mais bon ça peut pas faire de mal.

     

    Moi je peux compter au moins 2 morts (et sans doute plus de 10 fois plus), pas sur des exercices foiré (là ça marche pas trop mal) mais sur des remontées à problème où on a quasiment forcé le plongeur a redescendre.

     

    De fait, cette procédure ne doit pas pour autant être imposée comme un dogme, elle doit être accompagnée d'un certain réalisme.

    et certainement pas imposée par les professionnels de la plongée comme les gendarmes et pompiers quand une vitesse de remontée rapide est supposée.

     

    Pour dire ça toi tu dois avoir des exemples ce qui ne me surprendrait pas vraiment....

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Pour dire ça toi tu dois avoir des exemples ce qui ne me surprendrait pas vraiment....
    Ça sent le vécu hein ? :D

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

     

    Pour dire ça toi tu dois avoir des exemples ce qui ne me surprendrait pas vraiment....

     

    voui

    mais on en parlera plus tard ;)

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    le message que je veux faire passer est que cette procédure a marché avec les tables

    que certains encadrants mélangent allègrement les procédures de différents moyens de décompression. Quand on le sait, on assume.

     

    Trouvé dans le manuel vyper... A ne pas prendre au pied de la lettre... :)

     

    "Remontées d'urgence

     

    Dans l'éventualité peu probable où l'ordinateur de plongée tomberait en panne, suivez les procédures d'urgence enseignées lors de votre formation, ou bien suivez les étapes suivantes :

    1. Gardez votre calme et remontez immédiatement à une profondeur inférieure à 18 m (60 ft).

    2. Vers 18 m (60 ft), réduisez votre vitesse de remontée pour atteindre 10 m (33 ft) par minute et remontez jusqu'à une profondeur comprise entre 3 et 6 m (20 et 10 ft).

    3. Restez à cette profondeur aussi longtemps que votre autonomie en air vous le permet en toute sécurité. "

     

    Je ne savais pas que Sunnto faisait des ordis pour la plongée solo ! :hehe:

     

    C'est dans ce genre de manuel qu'on explique aux plongeurs d'appliquer des procédures potentiellement inadaptées... :top:

     

     

    Le meilleur pour la fin...

     

    "Lorsque l'ordinateur de plongée est en mode erreur permanente, seul le texte « Er » est visible au centre de l'affichage. L'ordinateur de plongée n'indique pas les heures de remontée ni les paliers. En revanche, tous les autres affichages fonctionnent comme avant pour vous fournir les informations nécessaires à votre remontée. Vous devez immédiatement remonter à une profondeur comprise entre 3 et 6 m (10 et 20 ft) et y rester jusqu'à ce que votre autonomie en air vous impose de refaire surface."

     

    C'est vraiment n'importe quoi ! Comme ça si l'ordinateur du binôme fonctionne encore et qu'il indique des paliers plus profonds que 6m, on le passe en mode erreur aussi... :top:

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Le problème étant de savoir quelle est la limite...

    Je dirais, jusqu’à 5 minutes à 3 mètres, (c'est l’avantage d'avoir pratiqué les gers 65) mais ça n'engage que moi !

    Et dans le cas d'une plongée au table!

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Merci pour toutes ces réponses.

     

    A priori j'ai trouvé que cette procédure existait déjà à l'époque des GERS 65 mais je me demandais d'où sortait cette procédure qui est toujours enseignée mais d'après tout ce que vous dites est peu ou pas pratiquée.

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Je trouve que vous avez une position extrêmement radicale sur cette procédure...

     

    (...), mais bon ça peut pas faire de mal.

    MAIS SI justement çà en fait encore une fois il y a plusieurs incidents mortels, dont un au moins relayé assez récemment sur ce forum, chez des plongeurs réimmergés!!!

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    MAIS SI justement çà en fait encore une fois il y a plusieurs incidents mortels, dont un au moins relayé assez récemment sur ce forum, chez des plongeurs réimmergés!!!

     

     

    mais, il n'etait pas à l'air :confus:

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    mais, il n'etait pas à l'air :confus:

    C'est Pascal qui a dit qu'il y avait eu des problèmes avec les procédures de réimersion au post #18

    Vu que l'affaire me parait extrêmement importante il me semble qu'il serait urgent de clarifier non ?

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    mais, il n'etait pas à l'air :confus:

    Ah, tiens, il y a aussi celui là (ccr trimix en lac, c'est çà?). Non , je pensais à un autre, un peu moins récent.

     

    Encore une fois, j'ai loupé ma remontée pour une connerie, j'essaie de rattraper, mettons. Moyen quand même. Mais qui dit remontée rapide dit sûrement plongeur en difficulté. Et l'idée de partir plonger, se sachant en difficulté, (car finalement se réimmerger, c'est un peu partir plonger), vraiment çà me plaît pas...

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Ah, tiens, il y a aussi celui là (ccr trimix en lac, c'est çà?). Non , je pensais à un autre, un peu moins récent.

     

    Encore une fois, j'ai loupé ma remontée pour une connerie, j'essaie de rattraper, mettons. Moyen quand même. Mais qui dit remontée rapide dit sûrement plongeur en difficulté. Et l'idée de partir plonger, se sachant en difficulté, (car finalement se réimmerger, c'est un peu partir plonger), vraiment çà me plaît pas...

     

    re,

     

     

     

    faut voir : avant, dans une vie antérieure, au siècle dernier, comme indiqué plus haut, ça arrivait (que l'on change de bloc pour redescendre).

     

    Maintenant, se ré immerger dans de bonnes conditions, eau chaude, sur un fond plat (pas le long d'un tombant), si on est loin des secours...

    bref, en conditions extérieures négatives (encore que, je comprends que loin de tout, on doive encore plus serrer les boulons et ne pas avoir ce genre de souci), si c'est ça ou rien, je prends.

     

    Mais, si toutes les plongées planifiées se déroulaient correctement, c'est à dire sans accident... mais, malgré les planifs, ça arrive que ça coince. :decu:

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    La méthode est toujours valide et je l'ai toujours vu pratiqué au sein de la marine. Les plongeurs tous formés DP évidemment pratiquent des exercices en cas de remontée rapide avec réimmersion. Le délai imparti au DP en exercice est de 3' pour donner les paramètres au plongeur qui va se réimmerger. Ce dernier, s'il se réimmerge (comprendre que la démarche est volontaire) est accompagné systématiquement. Pas d'accompagnant = pas de réimmersion. Le DP décide aussi d'appliquer ou pas la procédure (peu importe l'avis du plongeur, le DP à la main).

    Point important les plongeurs de la marine (à l'air) plongent aux tables, ils disposent de timer point barre.

     

    Comme d'habitude certains récitent des procédures sans comprendre. Bien appliquer des techniques c'est bien mais ne suffit pas surtout en autonome. Il est essentiel d'avoir un comportement adapté aux conditions de la plongée et à son environnement. Certains récitent des procédures mais ne comprennent pas.

     

    Personnellement lorsque je pratique des ateliers verticaux je plonge alors aux MN90 (ordi présent) et applique à l'issue des remontées 5' à mi-profondeur. Si je n'ai pas de palier, je m'impose 5' à 3m. Pour l'instant tout va bien :)

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    quand cette procédure peut être mise en oeuvre, pourquoi pas.

    Je le fais.

    Mais c'est un choix personnel que j'impose à toute ma palanquée.

    pour autant, je vais à l'encontre des recommandations de ma propre fédération (compte rendu de la réunion de la commission technique nationale de septembre 2010) qui indique que nous devons suivre les indications de notre moyen de décompression. Dans mon cas, l'ordinateur.

    Qui ne m'indique pas que je dois faire ce palier.

     

    Salut,

    je ne comprends pas ce que tu veux dire,

    donc en pratique ça donne quoi ?

     

    exemple : tu pars sur une plongée air avec seulement 1 binôme pour faire une explo / décompression ordi, puis incident TE concernant, remontée un peu rapide mais pas de catastrophe, tu rattrapes et maîtrises la suite, pas d'obligation de sortie immédiate de l'eau, ton binôme te suit sans problème. Les paramètres te permettent encore de rentrer dans les tables. Ton ordi ne donne pas de palier.

    Que décides tu ?

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Salut,

    je ne comprends pas ce que tu veux dire,

    donc en pratique ça donne quoi ?

     

     

    Je comprends plus sa démarche comme ça :

     

    Exercices de remontée assistée (par exemple), donc plusieurs yo-yo sur une séance, dont certains trop rapides.

     

    Après les exercices, redescente à mi-profondeur pour "recomprimer" un peu tout ça...

     

    En mode préventif, quoi...

     

    Puis remontée en suivant son mode de déco.

     

    Ce n'est pas à proprement parler une réimmersion "thérapeutique", tous les plongeurs sont en bonne santé, ont de l'air et du matériel qui fonctionne.

     

    C'est bien ça, Bardass ?

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Créer un compte ou se connecter pour commenter

    Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

    Créer un compte

    Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

    Créer un nouveau compte

    Se connecter

    Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

    Connectez-vous maintenant

    ×
    ×
    • Créer...