Aller au contenu
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine
Mirabelle

Redescendre à mi profondeur

    Messages recommandés

    le PE60, c'est pour moi un chemin qui mène au N3. 45m, c'est un début, pour s'habituer progressivement à la narcose. moi j'ai fait 45, 50, 55, et je ne compte pas descendre plus profond à l'air.

    m'est avis qu'un moniteur qui propose un PE60 ne le fait pas avant d'avoir vérifié que son élève maîtrisait un minimum sa vitesse de remontée.

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Pour moi, le PE60 n'est pas un niveau adapté à quoi que ce soit dans la plongée moderne. Mais un avis aussi définitif n'engage que moi, naturellement.

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Effectivement PE20 et PE40 ok. Pour le PE60 là faut pas abuser de la gentillesse de l'encadrant... Je considère que toute intervention à l'air dans cet espace présente un risque. Certes le MFT définit bien que le PE60 maîtrise pas mal d'éléments mais mais le mieux est pour une fois l'ami du bien, autant pour cet espace passer le N3. Evoluer entre 45 et 60 pour moi, requiert de vraies compétences d'autonome

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Bon, enfin le message le plus important, c'est de SURTOUT PAS appliquer ce protocole autrement qu'au sec et en examen fédéral. Si tu es remonté trop vite a priori tu as eu des soucis. Lestage, aisance, pourquoi pas oedème d'immersion. Donc TU REDESCENDS PAS. Entre la noyade et l'ADD Il y a une put*** de différence de pronostic!!! Tu es remonté trop vite, c'est pas bien. La connerie est déjà faite, pas besoin d'en faire une deuxième. Ce qui compte c'est de sortir de l'eau, t'hydrater, et appeler facilement un hyperbariste si tu as des doutes.

     

    Je prends cette discussion en cours.

     

    :+1: avec le Parpaing

    :+1: avec Bardass

    :+1: avec Pascal 44

     

    Et je rajouterai ceci à ceux qui pensent que le DP doit avoir le dernier mot et peut imposer une ré-immersion à un plongeur qui le refuse, malgré son état physique et/ou psychologique. Au DP d'assumer alors ses responsabilités en cas de pépin suite à la réimmersion! Il faut qu'il soit sacrément sûr de son coup!

     

    En secourisme ce qui est enseigné, c'est d'appeler les secours d'abord et d'éviter le sur-accident!

     

    De toute façon, je reste convaincue qu'il est quasiment impossible de faire redescendre quelqu'un qui ne le souhaite pas contre son gré ou qui vient de se faire une grosse frayeur en plongée, sauf à le faire redescendre de force et à le tirer vers le fond avec les conséquences à mon avis ingérables que cela peut induire: oreilles, panique, essoufflement, etc ...

     

    Enfin chaque situation est différente et appliquer systématiquement des dogmes n'a aucun sens.

     

    Un exemple:

     

    Faire redescendre un plongeur qui aurait fait une remontée rapide suite à une insuffisance respiratoire (pouvant ressembler à un essoufflement sur le coup) due à un oedême pulmonaire d'immersion (OPI), c'est tout simplement prendre le risque de le renvoyer se noyer avec son plasma sanguin, d'autant plus que la mi-profondeur de la plongée est profonde.

     

    L'OPI doit selon moi entrer dans la catégorie des accidents de plongée dû à la pression et non un accident en plongée. Il est encore très mal connu par la médecine et encore trop peu enseigné ...

     

    Or, un DP est-il réellement en mesure de "diagnostiquer" en moins de 3 minutes seulement un OPI plutôt qu'un essoufflement, tout en devant gérer l'urgence, l'éventuelle remise d'un bloc de secours (toujours en moins de 3 minutes) et l'agitation autour de l'incident ?

     

    La théorie c'est une chose, mais elle est souvent rattrapée par la réalité ...

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

     

    Or, un DP est-il réellement en mesure de "diagnostiquer" en moins de 3 minutes seulement un OPI plutôt qu'un essoufflement, tout en devant gérer l'urgence, l'éventuelle remise d'un bloc de secours (toujours en moins de 3 minutes) et l'agitation autour de l'incident ?

     

    La théorie c'est une chose, mais elle est souvent rattrapée par la réalité ...

     

    Attention à l'interprétation, la procédure existe mais en aucune façon un DP ne peut l'imposer. Ce dernier peut le lui proposer dans certaines circonstances que je ne souhaite pas détailler car chaque situation est spécifique (sinon ça va être "et si" et puis " si untel a fait ça moi si etc...) bref le plongeur le fait de manière tout à fait volontaire et je précise qu'il est obligatoirement accompagné. Pas d'accompagnant pas de réimmersion :non: Simple.

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Un plongeur en détresse et un accompagnant qui redescendent = deux cartons potentiels

    La présence ou non d'un accompagnant ne doit pas être un critère de choix

    Mais un critère de contrainte

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Dans les réticences à suivre seulement les indications de l'ordi, on entend souvent cet argument : "oui mais quand tu fais une remontée trop rapide (pour ma part c'est en formation et encore), ton ordi se bloque. Alors tu fais comment a part redescendre à mi prof etc... ? "

     

    Donc cet ordi magique, au moment fatidique, n'aurait plus la confiance qu'on lui accorderait.

     

    Dans ces conversation là, je n'avais pas grand chose à préciser puisque je n'ai jamais vu mon ordi (aladin 2G) dans cet état à ces moments là. (Préférant aussi stopper une telle remonté, l’intérêt de laisser faire une erreur n'apporte à mon sens pas grand chose).

     

    Mais en lisant le lien évoqué plus avant, je tombe sur un tableau prenant différents ordinateurs et les conséquences d'une remontée rapide. Et pour la majorité d'entre eux je lis : "Crée ou rallonge les paliers".

    Selon l'auteur, seul les Mares Icon HD, Nemo Wide se bloquent et encore cela semble etre paramétrable.

     

    Alors youpi.

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    A priori pas tous les moniteurs ne seraient prêt à l'appliquer cette procédure que l'on trouve pourtant dans le manuel de la 2F depuis l'époque des GERS.

    Est ce qu'il y a eu une reflexion des instances sur cette procédure : procédure de Sciarli, de la Navy.....

    je cherche toujours le plongeur 0 qui a initié cette procédure :captain:

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Un plongeur en détresse et un accompagnant qui redescendent = deux cartons potentiels

    La présence ou non d'un accompagnant ne doit pas être un critère de choix

    Mais un critère de contrainte

     

    De fait IANTD propose meme une formation complementaire pour ces sujets de reimersion d'urgence... Plutot oriente pour des plongeurs souffrant de contraintes question eloignement/temps vers des traitements medicaux specifiques plongee... (Chose plutot rare pour le gros des destinations plongee classiques)

     

    http://www.iantd.com/index.php/2012-08-29-15-44-41/technical-dive-programs/item/38-iwr-diver

     

     

    Salut !

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Je me souviens avoir assisté, alors que j'étais tout jeune N1 avec à peine une dizaine de plongées au compteur et ne connaissant absolument rien aux procédures "de secours", à un "incident" alors qu'on était déjà remonté sur le bateau avec 2 autres plongeurs de ma palanquée et notre encadrant. Il y avait là avec nous un groupe de pompiers qui devait plonger pour préparer ou pour passer un "niveau" (lequel ?), ils devaient être une dizaine.

     

    Il y a eu tout-à-coup une agitation fébrile à bord du bateau, on a levé l'ancre et rejoint en vitesse la dernière palanquée en binôme, j'ai demandé ce qu'il se passait, mon encadrant m'a dit qu'il avait vu un signe détresse surface (moi je n'avais rien vu). Puis j'ai entendu l'un des 2 plongeurs expliquer que son binôme était remonté comme une balle, d'ailleurs on le voyait essoufflé. Le "chef" (?) du groupe des pompiers qui était à bord a aussitôt donné l'ordre : "vous avez 3 mn pour redescendre à mi-profondeur, et vous y restez 5mn avant de remonter". On les a vu replonger. Les deux sont ensuite remontés mais le plongeur qui était en difficulté était visiblement toujours un peu essoufflé. Je me souviens qu'ils lui ont fait boire de l'eau, mais pas d'O2, c'est certain. Je me rappelle aussi que le DP a voulu intervenir et que le "chef" a dit que çà n'était pas la peine, qu'il gérait et qu'il en prenait la responsabilité. Sur le bateau, sur le trajet du retour, le pompier a fini par récupérer. Il a raconté qu'il avait été pris d'angoisses.

     

    Quand, une dizaine d'années après, j'ai passé mon N2, j'ai pensé rétrospectivement qu'on avait été à 2 doigts d'avoir frôlé la catastrophe ...

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Bon alors, la synthèse elle est ou ?

    Je me souviens de mon lointain N4 ou mes formateurs me disaient, qu'en la matière il fallait suivre ce qui est proposé par son ordi !

    Soite !

    Mais les ordi ne proposent jamais rien !

    Alors moi, ceux que je connais et qui ont appliqué la procédure proposée par leur ordi (c'est à dire rien) marchent péniblement avec des cannes maintenant ! Bon OK c'était des plongées TX mais bon ...

    Donc que proposent clairement nos grands stratèges ?

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    tu en connais un

    son ordi lui disait à minima de redescendre faire les paliers qu'il a tous zappé

    et penses-tu que tu l'aurais fait redescendre sachant ce qu'il a fait avant et que personne n'était en mesure de l'accompagner ?

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Créer un compte ou se connecter pour commenter

    Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

    Créer un compte

    Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

    Créer un nouveau compte

    Se connecter

    Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

    Connectez-vous maintenant

    ×
    ×
    • Créer...