Aller au contenu
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine
Guillaume56

Les recycleurs...

    Messages recommandés

    1- Et alors? Il pourrait se dégager des appareils qui rendent l'erreur humaine moins facile?

     

    Alors prends du Poséïdon, il a des capteurs de partout et une électronique qui va remplacer un peu de ton cerveau. Inconvénient : dès qu'un capteur va tomber en panne, tu ne pourras plus plonger du tout.

     

    Je prends l'exemple du BOV : il y a un capteur qui indique s'il est fermé ou ouvert ( :D ), tout çà pour que sur l'ordi, il y ait cette information qui te recalcule automatiquement la déco si tu passes sur Bail Out. Sur la plupart des recycleurs, il faudra 1) que tu passes sur BO, 2) indiquer à l'ordi que tu es passé sur BO. Sur le Poséïdon, 2) va être fait automatiquement. Alors, c'est sûr tu auras moins de risque de te planter.

    Inconvénient : si le test de BOV ne passe pas au check à cause du capteur de fermeture, ben c'est cuit, tu ne plonges pas ...

     

    Autre exemple : sur le Poséïdon, il y a un système, qui, à 6m, va analyser automatiquement tes cellules pour être sûr qu'elles ne vont pas plafonner, pour tester leur linéarité jusqu'à 1.6. Mais çà suppose de multiplier par 2 le nombre d'injecteurs O2, rendant le bazar plus compliqué avec le risque d'augmenter potentiellement les pannes.

    Avec un recycleur classique, tu peux faire ce test en fin de plongée, dans les 7/8m. Faut pas se louper dans la gestion des volumes sinon tu remontes, mais c'est faisable.

     

    Dernier exemple : tu achètes des cartouches déjà préremplies de chaux, comme çà tu n'as plus à gérer le remplissage par toi-même, avec les risques que cela comporte comme de court-circuiter la chaux. Mais çà te coûtera plus cher.

     

    2- Cela voudrait il dire que le recycleur pousse l'utilisateur à aller au delà de ses limites techniques?

    Pour çà, Christophe t'a déjà répondu ... ;)

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    1- si c'était vrai... y aurait pas d'accident mortel sur erreur humaine.

     

    1-1 - Sortir vivant?

     

    2 - Tu dis non, mais en fait c'est "oui" et "oui"! lol

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    1- si c'était vrai... y aurait pas d'accident mortelle sur erreur humaine.

     

    vrai. mais c'est pas réservé aux recycleurs.

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    1- si c'était vrai... y aurait pas d'accident mortelle sur erreur humaine.

     

    1-1 - Sortir vivant?

     

    2 - Tu dis non, mais en fait c'est "oui" et "oui"! lol

     

     

    re,

     

     

    comme accident lié à la machine, je pourrai, par exemple te dire "le tuyau annelé en caoutchouc qui se cuit "trop" vite et qui se perce durant la plongée, entrainant la noyade de la boucle et le cocktail caustique...

     

     

    Il y a des procédures à appliquer, pour les plongeurs en recycleur.

    Les erreurs ont déjà été défrichées par les testeurs.

    Prendre des raccourcis en n'appliquant pas les procédures va amener au carton.

     

    Le recycleur, c'est un peu comme l'ordinateur de plongée aujourd'hui : c'est fiable et ça ne tue pas du plongeur, en usage normal.

    Quand ça cartonne, c'est surtout le plongeur qui est en cause.

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    A part le voyageur (qui semble t il a eu pas mal de cas de pépin) je ne connais pas de recycleur plus accidentogène qu'un autre. Pour le voyageur je pense que la MP variable sur l'oxy ne soit pas le meilleur choix technique pour un mccr.

    Après pour le reste le personnes qui finissent sur BO (ce qui est globalement très exceptionnel) c'est souvant des erreurs ou des négligences humaines qui en sont à l’origine (mal monter sa machine, ne pas la tester, pousser le bouchon un peu trop loin avec la chaux...).

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    1- si c'était vrai... y aurait pas d'accident mortelle sur erreur humaine.

     

    1-1 - Sortir vivant?

    C'est vrai qu'on pourrait inventer un système qui t'envoie une décharge électrique dans le fion si tu n'appuies pas régulièrement sur un bouton de ton ordi indiquant que tu as bien lu ta PpO2 :tromaran:

     

    Grosso-merdo, il y a 4 dangers principaux sur un recycleur :

    1.1.1 : l'hypoxie

    1.1.2 : l'hyperoxie

    1.1.3 : l'hypercapnie

    1.1.4 : PpO2 affichée fausse

     

    1.1.1 : sur les recycleurs bien foutus, il y a une alarme si la PpO2 < 0.4. Causes possibles :

    - bouteille O2 fermée : ouvrir la bouteille ! erreur humaine

    - bouteille vide : passage sur BO et fin de plongée erreur humaine

    - solénoïde bloqué fermé (sur eCCR) : injecter O2 manuellement erreur technique

    - remontée trop rapide : ralentir et injecter l'O2 manuellement erreur humaine

     

    1.1.2 : sur les recycleurs bien foutus, il y a une alarme si la PpO2 > 1.6 (voire 1.4). Causes possibles :

    - injection O2 volontaire trop forte : rincer au diluant erreur humaine

    - descente trop rapide : ralentir la descente et rincer au diluant erreur humaine

    - solénoïde bloqué ouvert (sur eCCR) : fermer l'O2, rincer rapidement au diluant pour ne pas se laisser embarquer et faire chuter la PpO2, en général fin de plongée, passer sur BO éventuellement si la PpO2 redescend trop au cours de la remontée erreur technique

     

    1.1.3 : pas d'alarme autre qu'être à l'écoute de son corps . Sinon il existe des capteurs :

    - de température de la chaux (montre le "front" de la chaux qui travaille) : "tempstick"

    - de mesure de CO2, plus rare et pas trop fiable à cause de la vapeur d'eau

    Causes possibles :

    - durée de chaux dépassée erreur humaine

    - problème d'étanchéité circuits inspiratoire/expiratoire défectueux (cas rencontré dans ton lien) erreur humaine

    - la boucle commence à s'inonder (mais là on entend un glou-glou dans les tuyaux) erreur humaine plus rarement technique

    Seule parade : passage sur BO et fin de plongée

     

    1.1.4 : plus d'info PpO2 ou des cellules tombent en rade erreur technique:

    - si 1 sur 3 tombe en rade, pas trop grave on compte sur les 2 autres

    - si 2 sur 3 tombent en rade, c'est plus chaud à gérer. On peut faire confiance à celle qui reste et continuer la plongée si elle n'est pas engagée (si l'ordi l'autorise). Dans le doute, passage sur BO et fin de plongée

    - si les 3 sont en rade (par ex : panne totale de batterie), on ne sait plus ce qu'on respire, BO et fin de plongée.

    - mauvaise info PpO2 : valeur(s) qui semble(nt) louche(s) ? on la (les) vérifie en faisant un rinçage diluant à une profondeur donnée où la PpO2 est connue.

     

    Il y a d'autres techniques possibles comme par exemple passer en semi-fermé, mais par simplification, je ne les ai pas évoquées ici.

     

    Après il y a des différences de conception : si le recycleur a une vanne à débit constant (m ou hCCR), bien penser à fermer la bouteille d'O2 dès qu'on ne plonge plus (et donc la rouvrir avant de plonger !!! erreur humaine).

     

    D'autres trucs à penser aussi comme ne pas oublier de basculer l'ordi en circuit ouvert si passage sur BO pour le calcul de la déco (sauf si tu plonges en Poséïdon). Il y a des étapes essentielles aussi comme la calibration, sous peine d'avoir une fausse PpO2 ... mais çà ce sont des automatismes que l'on acquiert au fur et à mesure par la pratique. Pareil pour planifier le bon volume de gaz emporté en BO ...

     

    Bon tout çà pour démystifier un peu ces machines. Mais que çà ne te dispense pas d'une formation complète sur LA machine que tu auras décidé : là tu en verras les spécificités et le formateur t'apprendra à adapter les bonnes procédures en conséquence.

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Tout à fait d'accord avec Pévégalerté,

    Je viens de finir ma formation sur le SF2 avec Philippes Cathiard (Savoie Plongée) et c'est ma première machine donc pas de comparaison possible avec d'autres bécanes.

     

    Cela dit, j'apparente ma formation à une redécouverte de la plongée, je m'explique, lors de nos premières plongée, l'éléments inconnu était l'élément liquide, qui ne c'est jamais dit:"c'est pas logique de respirer sous l'eau".

     

    Et bien tu suis ta formation avec des procédures à appliquer, des règles.

     

    Tu évolues vers ton N3, Nitrox et bien c'est pareil, avec peut être un peu moins de surprise car c'est la suite "logique".

    Et là, après plusieurs questions, hésitations, baptêmes, tu franchis le cap et tu passes sur RE CY CLEUR, et bien mon ressenti: c'est une approche de la plongée différente, un silence qui te fait te rapprocher de l'élément liquide, de la faune, une sensation de séreinité que pour ma part j'avais au fil des plongées en CO, c'étaient éloignées.

     

    Passer au recycleur, ne veux pas dire t'es un surhomme bien au contraire, c'est une nouvelle approche avec des règles, des procédures (comme en CO), rester humble, vivre avec la machine et prendre de l'expérience et du plaisir.

     

    Et quelles SENSATIONS...

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Bon ben, le recycleur aura fait encore un disparu...

     

    (Becon les granit)

     

     

    oui, peut etre, mais, tu peux dire aussi que les palmes ou le masque a fait un disparu...

     

    Bref, tu as des infos, pour affirmer que la mort est due au recycleur ?? que s'est il passé, toi qui a l'air de savoir.

     

    tu es certain que c'est bien ce matériel qui est la cause ?

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Bon ben, le recycleur aura fait encore un disparu...

     

    (Becon les granit)

    C'est effectivement très malheureux :( , mais ... comment sais-tu qu'il était en recycleur ?

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Je viens de voir ça sur un fil facebook, en effet il était en recycleur, un de ses binomes est redescendu mais n'a pu le remonter (surement un problème de sur lestage du au noyage du recycleur).

    Pour le reste c'est toujours un peu gênant d'épiloguer sur les causes d'un décès lorsqu'il vient juste de se produire.

    Attendons le recul et les éventuels résultats de l'enquète.

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    1- Et alors? Il pourrait se dégager des appareils qui rendent l'erreur humaine moins facile?

     

    2- Cela voudrait il dire que le recycleur pousse l'utilisateur à aller au delà de ses limites techniques?

     

    Ce genre de stat comme tout stat serait subjectif, les Poseidons par exemple sont majoritairement utilisés pour des plongees loisir peut engagées.

    Contrairement à un inspi, Meg et autre qui eux sont souvent utilise pour des plongees engagées voir tres engagées donc forcement potentiellement plus accidentogénes.

    Non le recycleur ne pousse à riens, avec un recycleur comme en ouvert, l'électronique qui decide c'est celle qui ce trouve entre les deux oreilles du plongeur.

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    1- si c'était vrai... y aurait pas d'accident mortel sur erreur humaine.

     

    1-1 - Sortir vivant?

     

    2 - Tu dis non, mais en fait c'est "oui" et "oui"! lol

     

    Je crois surtout que tu n'est pas un plongeur recycleur et que ne connaissant pas le sujet, tu a de fausses certitudes.

    La majoritees des 1er tres engagées en souterraine sont faites avec des mccr home mad de type Joki ou autre totalement dépourvu d'electronique de pilotage (juste des lecteurs de cellules) et pour avoir souvent côtoyé des Poseidon tres sécurisé c'est les machines que j'ai vu le plus souvent en rade hors ou dans l'eau.

    Sur un ccr il existe une solution pour presque tout les problèmes dans l'eau, mais l'homme lui n'est pas infaillible et Murfy et souvent la lors d'un probleme.

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Effectivement, d'après la checklist ci-dessous, il n'y a pas de test spécifique envisagé pour ce genre d'incident sur le Meg :

    En théorie, si: le pre-breathe. Ta boucle est étanche, comme dit PMK dépression et surpression vont passer. Mais comme légaz passe pas dans la chaux, le CO2 s'accumule. Donc en théorie si tu fais 5 min sur la boucle tu sens bien l'essoufflement et la tachycardie venir. Ceci dit, il y a Tybo qui décrit avoir respiré exprès sur une boucle sans canister, au sec. Si je me souviens bien, le premier symptome était à la 11eme minute. Qui fait des pre-breath aussi longs?

    Faut être humble avec l'hypercapnie. On n'y a pas compris grand'chose. Et on lui attribue des accidents ou des situations qui, du peu que mon boulot peut m'en donner à me représenter, restent bien incompréhensibles :(

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Créer un compte ou se connecter pour commenter

    Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

    Créer un compte

    Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

    Créer un nouveau compte

    Se connecter

    Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

    Connectez-vous maintenant

    ×
    ×
    • Créer...