Aller au contenu
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine
Guillaume56

Les recycleurs...

    Messages recommandés

    Sur un autre forum, il y a un avatar génial. Ça reprend les codes visuels des disclosure affichées en auto-collant sur la tête du meg. Mais le texte est: "CAUTION. This machine has no brain. Use yours."

    il n’y a pas de machine "idiot-proof". C'est à dire que ce n'est pas le boulot du concepteur de te protéger de l'accident. Son boulot c'est que la machine marche, rien d'autre AMHA!!

     

    Il y a longtemps eu une polémique pour savoir si les eCCR étaient plus ou moins dangereux que les mCCR. Maintenant la polémique est tassée par une publication remarquable sur l'accidentologie recycleur. Ex aequo! En mCCR on se plante parce qu'on oublie d'injecter, en eCCR parce qu'on croit que la machine le fera toujours bien.

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    En théorie, si: le pre-breathe. Ta boucle est étanche, comme dit PMK dépression et surpression vont passer. Mais comme légaz passe pas dans la chaux, le CO2 s'accumule. Donc en théorie si tu fais 5 min sur la boucle tu sens bien l'essoufflement et la tachycardie venir. Ceci dit, il y a Tybo qui décrit avoir respiré exprès sur une boucle sans canister, au sec. Si je me souviens bien, le premier symptome était à la 11eme minute. Qui fait des pre-breath aussi longs?

    Faut être humble avec l'hypercapnie. On n'y a pas compris grand'chose. Et on lui attribue des accidents ou des situations qui, du peu que mon boulot peut m'en donner à me représenter, restent bien incompréhensibles :(

    Pas plus tard qu'hier j'ai fait la même chose, au sec dans mon salon, Papa Noël m'ayant apporté un Petrel EXT :love: et voulant calibrer sur les 2 ordis pour savoir comment m'y prendre avec ce satané SPX :baston: pour faire coincider les bonnes valeurs (MP d'ailleurs là-dessus), la flemme de mettre de la chaux rien que pour ce test. Je ne sais pas combien de temps j'ai respiré dessus tout en photographiant les valeurs de PpO2 des 2 ordis qui redescendaient (O2 fermé volontairement), mais c'était clairement plus de 5mn sans symptôme. J'ai arrêté à 0.16, sentant quand même un truc bizarre que je serais d'ailleurs incapable de définir.

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Il y a longtemps eu une polémique pour savoir si les eCCR étaient plus ou moins dangereux que les mCCR. Maintenant la polémique est tassée par une publication remarquable sur l'accidentologie recycleur. Ex aequo! En mCCR on se plante parce qu'on oublie d'injecter, en eCCR parce qu'on croit que la machine le fera toujours bien.

    N'empêche qu'un eCCR rassure ... tout au moins au début ... ne serait-ce que quand tu es en surface, au moment de la mise à l'eau. J'ai connu quelqu'un qui a failli se noyer avec un mCCR entre sa mise à l'eau et le mouillage, parce qu'il avait oublié de réouvrir son O2 après l'avoir fermé pour s'occuper d'un truc de dernière minute sur le bateau, alors qu'il avait bien ouvert sa bouteille avant. Avec un eCCR sans vanne CMF, çà ne serait pas arrivé, il aurait laissé son O2 ouvert sans crainte de vider sa bouteille.

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    [HS]

     

    qu'est-ce qu'il a ton SPX ?

     

    [/HS]

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    [HS]

     

    qu'est-ce qu'il a ton SPX ?

     

    [/HS]

    [réponse HS]

    J'ai toujours cru qu'il faisait 2 calibrations : l'une à l'air (mouais pourquoi pas) et l'autre à l'oxy (la plus importante). En fait, je n'en suis plus si sûr, je suis même certain que non :

    - à l'air, une fois la calibration effectuée, toutes les cellules affichent 0.21, quelque soit le voltage : ok

    - lorsqu'il affiche "Injecter Oxygène, le solénoïde envoie l'oxy, les cellules grimpent et lorsque la dernière des cellules atteint a minima 0.90, le solénoïde arrête d'injecter. A ce moment-là, j'ai par exemple 0.92, 0.91 et 0.93. 2 questions :

    * pourquoi 0.90 (non modifiable) alors que sur la plupart d'autres ordis la calibration se fait à 0.98 (modifiable) ?

    * pourquoi, s'il y a effectivement calibration, les cellules n'affichent pas toutes la même valeur ? (par exemple 0.90 si la calibration se fait bien à 90% de la droite) D'où mon doute sur la calibration à l'oxy.

     

    Le seul contrôle que fait le SPX c'est que les 3 cellules doivent atteindre 0.90 en moins de 4mn. S'il y en a une à la traîne qui n'atteint pas cette valeur dans les 4mn, alors la calibration échoue.

     

    Je pense donc que le SPX fait une calibration à l'air et vérifie que les cellules montent bien en un temps raisonnable jusqu'à 90%, peu importe l'allure de la courbe : il pourrait y avoir un gros plat entre 90 et 100%, le SPX ne le verrait pas. Il ne fait pas de calibration à l'oxy. Dommage car en 2 points passe une droite : autant choisir les 2 points les plus éloignés possible.

     

    Sur le Petrel, la calibration se fait à l'O2. Comme sur un Inspi. Par défaut à 98%. Hier par exemple, avec une pression élevée à 1022 mb, la PpO2 calibrée est à 0.99 (=0.98 x 1022/1013), donc les 3 valeurs affichent 0.99.

     

    La procédure que j'ai adoptée pour calibrer mes 2 ordis est la suivante :

    - je calibre à l'air le SPX (et l'Oxyscan par la même occasion)

    - le solénoïde injecte l'O2 jusqu'à avoir au moins 0.90 sur les 3 cellules et arrête d'injecter après. Tout est ok vis-à-vis du SPX.

    - j'injecte l'O2 manuellement jusqu'à obtenir 0.99 sur le SPX et à ce moment-là seulement, je valide la calibration sur le Petrel.

     

    En procédant de cette manière, j'avais 0.99, 0.97 et 1.00 sur le SPX et 0.99, 0.99, 0.99 sur le Petrel. En redescendant, j'avais l'écart sur la cellule 2 qui a diminué progressivement :

    (0.74, 0.73, 0.74) sur le SPX contre (0.74, 0.75, 0.74) sur le Petrel

    (0.49, 0.50, 0.50) sur le SPX contre (0.49, 0.51, 0.49) sur le Petrel

    (0.21, 0.21, 0.21) sur le SPX contre (0.21, 0.22, 0.20) sur le Petrel

    (0.16, 0.16, 0.16) sur le SPX contre (0.15, 0.16, 0.15) sur le Petrel

     

    Les valeurs sont donc satisfaisantes en procédant de cette manière, mais bon les cellules répondaient bien aussi entre 0.90 et 0.99. Le jour où çà ne sera plus le cas ... faut que j'y réfléchisse un peu :bosse:

     

    [/réponse HS]

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    J

    Sur un ccr il existe une solution pour presque tout les problèmes dans l'eau, mais l'homme lui n'est pas infaillible et Murfy et souvent la lors d'un probleme.

     

    +1000

     

    Et pour ce qui est du Meg les Tests dépression/surpression n'auraient rien mis en évidence dans le cas précédent ......

     

    Maintenant enlever le scrubber axial du Meg ce n'est pas sorcier non plus ( même si le radial a ma préférence pour pleins d'autres raisons ... )

     

    Ces petits bouts de cordes lui ont coutés la vie .....

     

    Quand on voit la finition d'un Meg, on peux penser que si ISC n'a pas mis de cordelette pour enlever le scrubber du canister c'est qu'il y a une raison .....

     

    Les modifs sur des CCR comme le Meg huuumm bof bof ...

     

    Les CCR sont supers fiables maintenant à conditions de bien les entretenir et de ne pas sauter les étapes dans la préparations de la machine .... ;-)

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Bon ben, le recycleur aura fait encore un disparu...

     

    (Becon les granit)

     

    Je ne plonge pas en ccr, mais ce que je peux t'assurer, c'est que pour l'instant on ne sait pas ce qui c'est passé à bécon. Pour avoir eu une des personnes en charge de la sécu la bas ce jour.

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    ... (surement un problème de sur lestage du au noyage du recycleur)...

    Pour ma part pour éviter de plomber le recycleur si pb (mais surtout pour le confort en bouche), j'ai pris un headstrap. Pas encore essayé sous l'eau, j'espère que çà tiendra mieux qu'à l'air, le BOV Golem Gear pèse son poids quand même ...

     

    Je me dis que je pourrais peut-être éviter la noyade avec çà :confus:

    Head_strap.thumb.jpg.789fcfdbfbbab72af993f868cc2c2dfa.jpg

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    J'ai également une Bov Golem (Laurent aussi en avait une) et si la longueur de ta boucle est biens ajusté, il est vraiment difficile de la "perdre" en position horizontal et à la vertical, si tu lâche l'embout tu a largement le temps de le récupérer avant que l'eau ne rentre.

    Reste le cas de la perte de connaissance et la le tour de tête est sûrement un plus.

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Pas plus tard qu'hier j'ai fait la même chose, au sec dans mon salon, Papa Noël m'ayant apporté un Petrel EXT :love: et voulant calibrer sur les 2 ordis pour savoir comment m'y prendre avec ce satané SPX :baston: pour faire coincider les bonnes valeurs (MP d'ailleurs là-dessus), la flemme de mettre de la chaux rien que pour ce test. Je ne sais pas combien de temps j'ai respiré dessus tout en photographiant les valeurs de PpO2 des 2 ordis qui redescendaient (O2 fermé volontairement), mais c'était clairement plus de 5mn sans symptôme. J'ai arrêté à 0.16, sentant quand même un truc bizarre que je serais d'ailleurs incapable de définir.

    Pas reçu ton MP. Je mets le petrel sur 0.96 pour la calibration. Empirique, venu de l'expérience de mon formateur. Sous l'eau le petrel et le spx sont habituellement d'accord alors jencherche pas plus. A noter que je calibre habituellement en lac d'altitude avec des pressions atmosphériques dans les 950mbars et des ppo2 de l'air plutôt à 0.2 que 0.21...

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    [réponse HS]

    J'ai toujours cru qu'il faisait 2 calibrations : l'une à l'air (mouais pourquoi pas) et l'autre à l'oxy (la plus importante). En fait, je n'en suis plus si sûr, je suis même certain que non :

    - à l'air, une fois la calibration effectuée, toutes les cellules affichent 0.21, quelque soit le voltage : ok

    - lorsqu'il affiche "Injecter Oxygène, le solénoïde envoie l'oxy, les cellules grimpent et lorsque la dernière des cellules atteint a minima 0.90, le solénoïde arrête d'injecter. A ce moment-là, j'ai par exemple 0.92, 0.91 et 0.93. 2 questions :

    * pourquoi 0.90 (non modifiable) alors que sur la plupart d'autres ordis la calibration se fait à 0.98 (modifiable) ?

    Je pense que c'est une histoire d'espace mort. 100% d'oxy dans une boucle c'est pas possible, il y a toujours un peu d'air qui reste. Ces 91% doivent correspondre aux caractéristiques de circulation de l'oxy quand tu fais le point haut

    * pourquoi, s'il y a effectivement calibration, les cellules n'affichent pas toutes la même valeur ? (par exemple 0.90 si la calibration se fait bien à 90% de la droite) D'où mon doute sur la calibration à l'oxy.

     

    Le seul contrôle que fait le SPX c'est que les 3 cellules doivent atteindre 0.90 en moins de 4mn. S'il y en a une à la traîne qui n'atteint pas cette valeur dans les 4mn, alors la calibration échoue.

    Au moins sur ma machine, ce sont 120secondes donc 2 minutes...?

    Je pense donc que le SPX fait une calibration à l'air et vérifie que les cellules montent bien en un temps raisonnable jusqu'à 90%, peu importe l'allure de la courbe : il pourrait y avoir un gros plat entre 90 et 100%, le SPX ne le verrait pas. Il ne fait pas de calibration à l'oxy. Dommage car en 2 points passe une droite : autant choisir les 2 points les plus éloignés possible.

     

    Sur le Petrel, la calibration se fait à l'O2. Comme sur un Inspi. Par défaut à 98%. Hier par exemple, avec une pression élevée à 1022 mb, la PpO2 calibrée est à 0.99 (=0.98 x 1022/1013), donc les 3 valeurs affichent 0.99.

     

    La procédure que j'ai adoptée pour calibrer mes 2 ordis est la suivante :

    - je calibre à l'air le SPX (et l'Oxyscan par la même occasion)

    - le solénoïde injecte l'O2 jusqu'à avoir au moins 0.90 sur les 3 cellules et arrête d'injecter après. Tout est ok vis-à-vis du SPX.

    - j'injecte l'O2 manuellement jusqu'à obtenir 0.99 sur le SPX et à ce moment-là seulement, je valide la calibration sur le Petrel.

     

    En procédant de cette manière, j'avais 0.99, 0.97 et 1.00 sur le SPX et 0.99, 0.99, 0.99 sur le Petrel. En redescendant, j'avais l'écart sur la cellule 2 qui a diminué progressivement :

    (0.74, 0.73, 0.74) sur le SPX contre (0.74, 0.75, 0.74) sur le Petrel

    (0.49, 0.50, 0.50) sur le SPX contre (0.49, 0.51, 0.49) sur le Petrel

    (0.21, 0.21, 0.21) sur le SPX contre (0.21, 0.22, 0.20) sur le Petrel

    (0.16, 0.16, 0.16) sur le SPX contre (0.15, 0.16, 0.15) sur le Petrel

     

    Les valeurs sont donc satisfaisantes en procédant de cette manière, mais bon les cellules répondaient bien aussi entre 0.90 et 0.99. Le jour où çà ne sera plus le cas ... faut que j'y réfléchisse un peu :bosse:

     

    [/réponse HS]

    Pour ma part, le jour où des cellules veulent pas monter facilement entre 0,9 et 0,99, eh ben... C'est le jour pour les changer!

    Ta procédure m'a l'air de bien marcher en tout cas. Tu voudrais pas reparler de toutça avec Jeff, car je serai quand même très surpris qu'il n'y ait pas une calibration à 0,91...? En tout cas çà m'intéresse de savoir ce qu'il en est, car si le spx se contentait du point à 0,21, çà me paraîtrait très léger...

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    N'empêche qu'un eCCR rassure ... tout au moins au début ... ne serait-ce que quand tu es en surface, au moment de la mise à l'eau. J'ai connu quelqu'un qui a failli se noyer avec un mCCR entre sa mise à l'eau et le mouillage, parce qu'il avait oublié de réouvrir son O2 après l'avoir fermé pour s'occuper d'un truc de dernière minute sur le bateau, alors qu'il avait bien ouvert sa bouteille avant. Avec un eCCR sans vanne CMF, çà ne serait pas arrivé, il aurait laissé son O2 ouvert sans crainte de vider sa bouteille.

     

    Personne non formée... Première leçon en mCCR, 3m, 1,3.... 6m, 1,6... 10m.... :)

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Salut

    Pour le pre-test de 5 min:

    Il y a une étude sur un forum us qui démontre que 5 et même 10 minutes n'est pas du tout une façon de vérifier si la chaux est bien mise ou même si elle a été mise car on réagit tous différemment...

    Pour la linéarité entre deux points:

    Oui, c'est ce qu'on apprend à l'école ; une ligne droite entre deux points mais entre deux points il peut y avoir aussi une belle courbe ou un beau zigzag. Le problème est qu'on pense qu'on a une droite mais avec ces @#$ de cellules, ce n'est pas toujours le cas. Solution peut être: rinçages un peu plus fréquent avec le diluant.

    Cellules:

    On sait que ces cellules sont capables de partir en couille régulièrement et donc que la précision n'est pas signe de justesse. C'est un peu comme la déco, faut pas croire que tout se joue dans les paramètres. Ainsi déco basée sur 1.1 au lieu de 1.3, choix de diluant suivant la profondeur me semblent plus important que ultra précision dans la lecture des cellules. Bien entendu cette précision est recherchée mais il faut bien retenir que celle-ci n'est pas toujours sure...malheureusement :(

    Mccr-eccr.

    C'est toujours au niveau de l'oxy. On oublie d'ouvrir avec le mccr et le solenoide fait des siennes avec l'eccr. Perso je fais mccr complet (pas de valve) et comme ça ça ressemble un peu à du co : pas possible de respirer sans ajouter du gaz manuellement. Mais bon, il y a d'autres problèmes...

    Pour finir:

    Très bonnes récap de Pévégalerté sur les différents cas de figures +1

    Jale

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Tout à fait en phase avec toi pour les cellules, chercher à avoir une précision au micro degrés après la virgule relève de l'utopie.

    Comme bon nombre de plongeur inspi, j'ai plongé pendant deux ans avec des erreurs de cellules permanente et donc une précision tres relative et il ne semble pas que cela et génère de gros problèmes de décompression.

    Suffit de voir le peu de difference de deco entre le vision et un Ostc a ppo2 fixe meme règle sur SP avec 0,1 point de difference.

    Pour l'injection, tous les systèmes ont leur avantages et inconveignants mais le tout manuel sans adv, c'est quand même un peu limite celon moi, j'utilise généralement mon inspi de cette façon en anticipant sur les injections, mais du coup avec parachute.

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Personne non formée... Première leçon en mCCR, 3m, 1,3.... 6m, 1,6... 10m.... :)

    Rien à voir ... le gars est tombé en hypoxie entre la mise à l'eau et le mouillage avant de s'immerger, donc en capelé surface (respiration sur la boucle, bloc O2 fermé). Et avec un millier d'heures au compteur en CCR, on ne peut pas dire que c'était un perdreau de l'année ... Il aura suffit d'une distraction et d'un état de fatigue ce jour-là pour qu'il oublie de réouvrir ...

    Suite à çà, moi c'est systématiquement BO en surface jusqu'au mouillage car c'est difficile en plein soleil, occupé à rejoindre la palanquée, avec les vagues etc ... de regarder mon ordi pour savoir ce que je respire, et ce n'est qu'au dernier moment, au calme, yeux rivés sur la PpO2 que je tourne la BOV juste avant l'immersion ...

    (mais bon, moi je suis un perdreau de l'année, d'ailleurs si vous me voyez un jour avec un A au cul, vous saurez que c'est moi ;) )

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Créer un compte ou se connecter pour commenter

    Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

    Créer un compte

    Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

    Créer un nouveau compte

    Se connecter

    Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

    Connectez-vous maintenant

    ×
    ×
    • Créer...