Jump to content
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

Plongée et SEP


vall

Recommended Posts

Avec un certificat medical, meme avec limitations, un club Padi peut t'accepter. Ils ne veulent pas prendre le risque c'est tout. Change de club.

Je me permet de faire une analogie avec les plongeurs avec handicap. Les restrictions dans les certificats sont prises en compte chez Padi.

 

Par contre, je ne comprends pas la logique du 15m.... Avec la ordi, la deco est prise en compte a partir de 10m. Tu pourrais peut- etre negocier un 18m, ca ne devrait pas changer grand chose.....

 

J'ai dans plusieurs pays eu à remplir ce meme formulaire et au moindre oui certificat ou pas c'est pas de plongée.

J'ai toujour un certificat de non conformité recent quand je part à l'étranger, mais il ne les intéressent oas seul le formulaire compte.

Quand à changer de club, ce formulaire m'a a chaque fois ou presque etait demandé en croisière, donc c'est ca ou riens.

Et même si tu n'a pas de probleme de santé, il est tourné de tel facon que ci tu est honnête tu a forcement un oui.

Link to comment
Share on other sites

  • Replies 44
  • Created
  • Last Reply

Top Posters In This Topic

Je pense effectivement, comme Pascal, que le problème vient du certificat médical avec restrictions ( ou limitations .... ) qu'il faut négocier au mieux avec ton médecin avant de partir , car une fois sur place le club qui ne veut vraiment pas prendre de risques aura, le plus souvent, l'attitude d'Eurodivers !

 

Il y a, en effet, deux aspects importants dans ton problème auxquels, nous, les "accidentés" de la santé, sommes tous confrontés :

 

1. Quels risques es-tu prête à accepter pour assouvir ta passion , sachant qu'une fausse déclaration te privera , toi ou tes enfants/parents/conjoint en cas de pépin grave, d'une indemnisation malgré toutes les assurances que tu auras pu souscrire . Et même sans parler gros sous, es-tu prête à intégrer une certaine prise de risques dans ta vie pour cette passion ?

 

(Ce n'est pas un message "moralisateur" mais une simple réflexion, car en ce qui me concerne , il y a longtemps que la notion de risque a été acceptée .... ;) )

 

2. Tu ne peux pas attendre d'une structure commerciale qu'elle intègre , elle , un risque juridique quelconque en acceptant d'aller au-delà de ce qu'un médecin aura préconisé ! En ce qui te concerne, elle a même intégré un facteur sécuritaire supplémentaire en imaginant que les circonstances pourraient l'obliger à aller au-delà ... c'est rageant , mais à part aller dans une autre structure, tu ne peux rien y faire .

 

Pour l'anecdote, je me souviens quand j'ai repris la plongée après un double pontage d'avoir vu un certain nombre de médecins fédéraux et d'avoir eu autant d'avis que de toubibs ....

J'ai finalement , après 2 tests d'effort et une mesure isotopique de la F.E. , eu l'accord d'un cardiologue , lui-même médecin hyperbare et accessoirement médecin fédéral de reprendre tranquillement la plongée avec comme restriction principale de ne plus plonger en eaux froides, de favoriser le nitrox et d'éviter les plongées à déco .

 

Lors d'un renouvellement de mon certificat médical, pour ne pas retourner en RP (500kms pour moi ... ) voir ce cardiologue compétent et reconnu , j'ai fait l'erreur d'aller voir un généraliste près de chez moi qui , bien que médecin fédéral , ignorait encore que les BB n'était plus une C.I. et qui n'a rien trouvé de mieux que d'écrire sur le certif : "plongées encadrées à 20m maxi" ! J'étais à l'époque N3 avec près de 600 plongées .... dur , dur !

 

A quelques jours d'un départ en croisière plongées aux Maldives ..... :confus: .... autant te dire que le Tipex a fait disparaitre les bretelles + la ceinture et hop à la photocopieuse !

Et 8 années et + 700 plongées plus tard, ... il y a prescription !

 

 

Après, comme dit au début , à chacun de fixer le curseur où il veut ou peut ! Il n'y a pas de solution universelle .... et c'est à toi de voir avec ton médecin ce que ta pathologie te permet de faire et quels sont les risques à prendre en compte ... ou pas !

 

Bon courage en tout cas et je te souhaite une prochaine "communion" ( c'est bien comme cela qu'on appelait la rénovation des voeux de "baptème" .... :D ) dans une structure, ou avec des potes, qui sauront te redonner confiance et t'aider à retrouver tes sensations , si ton état de santé te le permet, bien entendu ! Je ne fais aucun prosélytisme, je ne fais que relater une expérience personnelle , non extrapolable .... pour te dire qu'il faut être à l'écoute de son corps et ne pas baisser les bras , ce qui n'a , d'ailleurs , pas l'air d'être ton cas ! :top:

 

:diver:

Link to comment
Share on other sites

Bonjour phmar,

 

Merci pour ta réponse mais j'ai du mal comprendre ce que j'aurai du faire pour pouvoir plonger....

Tu me dis que je me suis "mise seule dans cette situation"...

 

Dans le questionnaire aux Maldives, le seul "OUI" concernait la prise d'un traitement....

 

J'aurai du dire 'NON" ?

Et donc ne pas avoir besoin du certificat médical.

 

 

Au bout de trois ans de SEP, je commence à bien connaître mon corps et ses alertes : fatigue, coup de pompe, un petit signe de lhermitte qui arrive en cas de grosses fatigues, les petits fourmillements en main gauche. C'est d'ailleurs pour ça que j'ai attendu trois ans avant d'envisager de replonger... le temps de se re-connaître car après un tel "tsunami", on n'a plus confiance dans son corps.

 

Je sais très bien que plonger dans du courant fort, de l'eau froide, ce n'est pas pour moi.

 

Plonger en Charente dans de l'eau froide avec aucune visibilité ne me tente guère, ni même dans une piscine.

 

J'ai passé mon OW en Égypte dans des conditions paradisiaques et j'aurai juste voulu replonger (même un baptême) dans une eau chaude aux Maldives.

Euro Divers n'a fait aucun effort pour me proposer des plongées sans courant fort....

 

En tout cas, je te remercie beaucoup quant aux précisions sur la distinction entre symptômes ADD et poussées. C'est rassurant d'avoir un avis clair venant d'un plongeur neurologue !! icon7.gif

@ Vall: Mon Dieu, me faire accuser d'inciter à la triche! Tss tss, pas beau.

Le problème t'est évoqué par la série de posts sensés ci-dessus: le risque, c'est carton (pour une raison très vraisemblablement autre), et foin de l'assurance. C'est vrai, c'est raisonnable d'y penser.

En face (dans le raisonnement), il y a le fait que tu es la personne qui connait le mieux ton corps, ses capacités et ses éventuelles limitations, une fois que tu as reçu les renseignements nécessaires.

Dans un (im)monde où bretelles et ceinture ne sont plus assez, la raison et les assurances te conseilleront toujours de rester au fond de ton lit et d'attendre. Attendre quoi?

La balance entre les deux points de vue ne peut être que tienne. Mais il ne faut pas être naïf/naïve, et demander à d'autres qui ne te connaissent même pas de prendre pour toi une responsabilité devant laquelle tu hésites.

Poussons les choses à l'absurde: comment un médecin (moi, en l'occurence, médecin fédé) peut-il autoriser quelqu'un à plonger, sachant pertinament que, toutes précautions prises, cette personne va courir quand même un risque non nécessaire, toujours plus important qu'en ne plongeant pas? Il y a un moment où la prise de risque fait partie de la vie, et du plaisir de vivre.

Link to comment
Share on other sites

Bonne question Zerbinette , bonne question .... mais , si tu lis bien la fiche des C.I. , il est spécifié :

1. que la liste n'est pas exhaustive ....

2. que toute prise de traitement peut être une C.I. ....

Donc la porte est largement ouverte ...

 

En plus, son soucis de ne pas pouvoir plonger est arrivé aux Maldives ... avec un questionnaire médical de type PADI , ce qui sera majoritairement le cas à l'étranger .

 

En fait, je pense qu'il ne s'agit certainement pas d'un problème "fédéral" mais plutôt d'un problème strictement "médical" que Vall doit solutionner avec son médecin et , si ce dernier ne connait pas du tout les contraintes de la plongée sous-marine, il lui faut trouver un médecin compétent pour sa pathologie et qui sera lui aussi plongeur ..... + ou - médecin hyperbare .... + ou - médecin fédé .

Mais, AMHA, la priorité est à donner à la compétence médicale dans l'affection concernée et en aucun cas à la mention "Med Fédé" ... surtout si c'est pour plonger hors de France !

Link to comment
Share on other sites

Bonjour et merci pour tous vos messages !

 

Moi qui croyais que ce post n'intéresserait personne !

 

Globalement, il y a ceux qui disent :

 

- il est préférable de mentir sur ta pathologie en sachant que je suis la seule à habiter mon corps et donc à savoir si je suis en forme ou pas !

 

- ou j'aurai du négocier avant de partir...

 

Il est vrai que je suis partie la fleur au fusil.... J'avais mon certificat médical en poche... me limitant à 15m... Mais ça ne m'a pas traumatisé car à 15m on peut voir des tas de choses et pour moi c'était une première victoire ! Erreur de débutante....

 

Vous m'avez fourni beaucoup d'infos :

 

  1. PADI prend en compte les limitations donc dans mon cas, c'est juste Eurodivers qui n'a pas fait l'effort,
  2. Contactez le club avant de partir, pour mieux négocier,
  3. Comme dit phmar, les ADD aux profondeurs très sages que je pratique, sont rares.
  4. Mieux négocier avec le médecin pour ne pas avoir de limitation car mon OW me limite à 18m... donc 3 mètres de différence. Je l'ai fait mais sans succès. (on a même appelé des Maldives)
  5. Et bien-sûr trouver le bon médecin.... L'exemple de Troissanbars est parlant....

Je suis allée voir un médecin fédéral, pensant que c'était le mieux mais je me suis trompée ! Mon neuro ne voit aucune contre-indication à la plongée mais je ne pense pas qu'elle me fera un certificat vu qu'elle n'a pas de compétence en plongée ni en médecine hyberbare.... et mon médecin traitant, c'est pareil.

 

phmar, tu habites ou ? Sinon tu as peut-être des confrères plus proches à m'indiquer ? Je suis sérieuse...

 

 

Il n'y a qu'un neuro-plongeur qui pourrait me faire un certificat !

 

 

Je veux replonger et je suis très consciente des risques. Mais je veux pouvoir le faire en toute sécurité (eaux chaudes, pas de courant) et que mon "buddy" soit au courant de ma fatigabilité. C'est pour cela que j'ai proposé un baptême. Je sais aussi que la SEP est une maladie dégénérative. Je peux très bien me stabiliser comme je peux me dégrader ! Donc, je ne peux pas attendre....

 

 

Il y a quelques jours, je suis tombée sur le blog d'une femme en fauteuil qui fait de la plongée. Elle est aidée pour s'équiper, descendre et remonter sur le bateau et plonge avec un handi club. Elle descends à 6m. C'est génial pour elle mais ça m'a mis franchement les boules !

 

Mon problème est que je ne me sens pas handicapée alors que tout le monde veut me mettre cette étiquette... Je fais trois séances de sport par semaine, je prends pleins de vitamine pour aider mon cerveau à refaire des connections. J'étais une speedoute, la SEP m'a simplement ralenti... mais si je dois me comparer aux autres... je n'ai pas à rougir, bien au contraire.... icon6.gif

Link to comment
Share on other sites

Je suis sûre que ton post intéresse plus de monde que tu n'imagines. Avec tout le discours ultra sécuritaire de certains on finit par se sentir coupable de plonger avec un handicap. Un handicap ? tu dis bien que tu n'as pas de séquelles, donc ça ne se voit pas. Hors poussées tu n'as apparemment pas de soucis, donc, à ta place je négocierais avec le médecin pour qu'il n'y ait pas de limitation de profondeur. Tu remplis ton questionnaire, et tu rends avec le certificat, on est pas obligé de raconter à tout le monde ce que l'on a. Mine de rien, dire qu'on fait partie de la tribu des cerveaux tachetés ça fiche la trouille à plus d'un qui n'y connaît rien. J'ai fonctionné comme ça jusqu'au jour où un dp m'a dit "pourquoi tu ne fais pas ton N2 , tu te débrouilles bien maintenant". J'avais tellement peur qu'on me renvoie au panier que j'osais pas affronter la visite chez le toubib de la fédé ! Finalement j'ai eu le précieux sésame sans tricher et je l'ai eu ce N2. Ceci dit, je ne dis pas ce que j'ai quand j'arrive en mer inconnue... y en a déjà assez qui font des chichis et se font porter le matériel, on passe inaperçus.

Je comprends bien ce que tu ressens, au début on arrête pas de le ressasser, de le jeter à la tête des autres pour essayer de se rassurer mais aussi de réaliser ce qui t'arrive en voyant l'effet que ça fait. Après on se fait une raison. Et la plongée ça fait vraiment du bien, beaucoup de bien physiquement mais aussi dans la tête.

Il y a beaucoup de mers chaudes hors Maldives. Je vais beaucoup en Egypte (vol direct depuis chez moi), toujours avec le même émerveillement et en croisière. J'ai testé Gozo et Malte en été, c'est sympa aussi après selon ton budget... le monde est vaste et avec une bonne combi le froid n'est pas un gros problème. Et comme je pars toujours une semaine, pas de traitement cette semaine là (j'ai demandé quand même) ... on sent la différence.

Tu vas y arriver !

Link to comment
Share on other sites

+1 avec Zerbinette! C’est exactement ça, le handicap est au moins autant un sentiment vécu d’appréhension qu’une limitation réelle des compétences. On peut toujours aligner les «.what if.» improbables, pour éviter de prendre une responsabilité, mais comme je te le disais un peu brutalement peut-être, on ne peut en vouloir à ceux qui ne savent rien de fantasmer le pire, quand soi-même on est bien mieux renseigné(e) mais qu’on craint de prendre le risque (assurance et tout ça).

Pour répondre à ta question d’il y a peu, je suis sis en Lorraine nord-est, c’est-à-dire à peu près aussi loin de tout que Tamanrasset… Mais si tu es du coin, à ta dispo, avec plaisir.

Link to comment
Share on other sites

Bonjour,

 

zerbinette, j'ai adoré ton expression "la tribu des cerveaux tachetés". Je pense que je vais la garder ! Apparemment, tu es aussi concernée par le sujet ! Et tu es passée par un médecin fédéral et tout s'est bien passé ! Tu as bien de la chance !

Comme quoi, les consignes ne doivent pas être très claires au sein de la fédération....

 

Merci phmar pour ta proposition... Je vais essayer une solution plus proche et on verra ! Je revois ma neuro en Avril, je lui raconterai mes mésaventures.

 

Je suis quand même surprise que personne ne s'insurge que l'on ne m'ait pas laissé faire un baptême à 8 m....

Si j'ai l'occasion de descendre dans le sud au printemps, je tente un baptême à Portcros ! Fallait pas me faire ch... pascontent.gif

Link to comment
Share on other sites

  • 2 months later...

Salut vall,

Si tu plonges hors structure ayant une vrai connaissance handicap tu vas être confronté au tireur de parachute qui vont faire en sorte de ne pas te faire plonger.

Va uniquement dans des strucutures ayant le logo handisub ou équivalent à l'étranger.

Jacques

Link to comment
Share on other sites

Salut vall,

Si tu plonges hors structure ayant une vrai connaissance handicap tu vas être confronté au tireur de parachute qui vont faire en sorte de ne pas te faire plonger.

Va uniquement dans des strucutures ayant le logo handisub ou équivalent à l'étranger.

Jacques

 

Étant passé par un club pour personnes moins valide, je suis très nuancé sur le rôle de ces structures.

 

Si cela représente une réelle avancée pour certains types de handicaps, il est trop souvent question d'imposer des règles voir des entraves pour d'autre types de handicaps sous prétexte d'encadrer et de réglementer. Un handicap n'est pas l'autre.

Link to comment
Share on other sites

:+1:

 

Ce fut aussi mon cas et effectivement la mention "handi" de certains club ne précise pas toujours de quel côté sont les handis.

 

Dans mon tout premier club, j'ai commencé par le HP pour atteindre le N2, autonomie totale en palanquée mixte.

 

Dans le second, on m'a laissé faire E1, puis me pratiquer avec des futurs N1 valides pour enfin m'interdire de passer N3. Tout en me laissant m'inscrire au cours, mais sans jamais me dire que de toute façon, je ne serais jamais validé.

 

J'ai changé de structure. J'y évolue à mon rythme en fonction de mes capacités mais surtout sans aucune "handilimite". Et j'y prend un plaisir fou à me dépasser chaque fois que je peux. Dernier exemple, hier 1,5 km de nage dans l'étang de Thau et là tu n'as pas de bord pour te tenir.

Link to comment
Share on other sites

:+1:

 

Ce fut aussi mon cas et effectivement la mention "handi" de certains club ne précise pas toujours de quel côté sont les handis.

 

Dans mon tout premier club, j'ai commencé par le HP pour atteindre le N2, autonomie totale en palanquée mixte.

 

Dans le second, on m'a laissé faire E1, puis me pratiquer avec des futurs N1 valides pour enfin m'interdire de passer N3. Tout en me laissant m'inscrire au cours, mais sans jamais me dire que de toute façon, je ne serais jamais validé.

 

J'ai changé de structure. J'y évolue à mon rythme en fonction de mes capacités mais surtout sans aucune "handilimite". Et j'y prend un plaisir fou à me dépasser chaque fois que je peux. Dernier exemple, hier 1,5 km de nage dans l'étang de Thau et là tu n'as pas de bord pour te tenir.

 

Je ne parlais pas de structure asso ou tu va faire ta formation mais de centre pro ou tu va aller lors de tes voyages.

Pour les structures asso que tu décris no comment. Je me suis assez battu contre les lieutenants de la FFH jadis...les choses avances mais y a du boulot !

 

Pour les structures pro si il n'y a pas d’accueil spécifique de plongeurs handi la méconnaissance de l'activité va les pousser à ne pas prendre de risque et donc :

Il vont essayer de te ponctionner quelques euros

Pour te faire patauger dans un peu d'eau.

 

Tien çà rime !

Link to comment
Share on other sites

Dans mon cas, pour les structures pro, 2 cas possibles :

 

- On se connait déjà et ils reconnaissent plus mes capacités que mon handicap,

- Je découvre la structure et je mets en avant mon carnet de plongées et mes qualifications, en principe pas de pb non plus.

 

En revanche, je signale toujours que je suis un peu faible des jambes.

Globalement, je n'ai jamais été embêté dans une structure pro.

Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

  • Dernières Discussions

  • Similar Topics

    • 4
      Je vous mets le message venant du Codep 83 via Facebook   Bonjour : FOP Nous cherchons sur l'aire Toulonnaise et Marseillaise des plongeurs ayant un FOP diagnostiqué après un accident de plongée pour participer à une étude concernant un dispositif médical en cours de validation permettant un diagnostic rapide non invasif et peu onéreux de FOP. Il s'agit de valider la concordance avec les autres moyens diagnostics sur un nombre limité de personnes. Si la confirmation de la concorda
    • 10
      @berny Welcomed....   Je me fesais la reflexion de ce que faisais les BP...   Je fréquente d'autres disciplines, où, au final, les clubs de formation ne sont constitués que de BPJEPS, voire d'animateurs dans la discipline. Y compris à la direction technique et sportive, et même présidents de commission dans les comités regionaux fédéraux.   En plongée (voire en général), de ce que je me mémorise, les BP sont des guides, les DE des enseignants, éducateurs sportifs, e
    • 2,523
      ce fil est un sujet collectif. Il a pour but de renseigner succinctement tous ceux qui veulent connaitre au jour le jour les conditions de plongée en Méditerranée Si la modération souhaite bouger ce sujet, no pb, je l'ai mis là sans chercher à le mettre ailleurs. je propose d'indiquer: le lieu de plongée, la date, le site, les conditions de soleil et de vent, et les températures en surface et au fond. si vous avez d'autres idées, ne vous génez pas. merci.
    • 81
      Bonjour  Besoin de vos avis, que pensez vous de ce profil de plongée ?
    • 4
      Bonjour à tous, Voici mon tout premier message sur ce forum 😀   Je m'appelle Océane, j'ai 28 ans et je planifie mon congé sabbatique de 6/8 mois à partir de septembre 2025 avec l'objectif de gagner en compétences sur des sports comme la plongée, le surf et le kitesurf. En gros, redevenir une élève qui apprend sur une ambiance plutôt aquatique.   L'idée serait de partir en Asie du Sud Est et de vraiment "prendre le temps" sur chacun des spots/lieux où j'irai.  
×
×
  • Create New...

Bonjour,

 

logo.png.c7536bd9e68359a8804d246d311256bd.png

 

L'ensemble des services de Plongeur.com sont gratuits et c'est grâce à la publicité que vous pouvez en profiter. Or il semble que vous utilisiez un bloqueur de publicité.

Si vous aimez le site et que vous voulez pouvoir en profiter longtemps, merci de désactiver votre bloqueur de publicités lorsque vous naviguer sur Plongeur.com.