Aller au contenu
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

Consommation d'air, énigme ! Besoin d'un expert!


    Messages recommandés

    • Réponses 83
    • Created
    • Dernière réponse

    Top Posters In This Topic

    Masse volumique de l'air (environ) :

    - 1 bar --> 1,3 g/l

    - 2 bars --> 2,6 g/l

    - 3 bars --> 3,9 g/l

    - ...

    - 200 bars --> 260 g/l

     

    Ya environ 3,1 kg d'air dans un 12 l à 200 bars.

     

    Masse volumique de l'eau pure à 4°C : 1000 g/l

     

    Densité de l'air à :

    - 1 bar --> 1,3 g/l / 1000 g/l = 0,0013

    - 2 bars --> 2,6 g/l / 1000 g/l = 0,0026

    - 3 bars --> 3,9 g/l / 1000 g/l = 0,0036

    - ...

    - 200 bars --> 260 g/l / 1000 g/l = 0,26

     

    A partir de la densité de l'air, et pour une température donnée, tu peux retrouver sa pression :)

     

    Précision : si tu parles de masse volumique tu as raison dans ton raisonnement mais si tu parles de densité, tu as faux : la densité des solides et des liquides est égale à leur masse volumique exprimé en kg/dm3 par contre la densité des gaz est exprimé en comparaison à celle de l'air qui vaut 1.

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    La masse volumique se donne dans les Conditions Normales de Température et de Pression (CNTP), soit 1 atm pour la pression et 0°C pour la température.

     

    Encore faudrait-il que tu commences un jour... :grimace:

    Faux, sans précision la masse volumique se donne en CNTP soit 1 ATP à 20°c.

     

    Sinon la masse volumique peut s'exprimer à n'importe quelle pression et température

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Faux, sans précision la masse volumique se donne en CNTP soit 1 ATP à 20°c.

     

    Sinon la masse volumique peut s'exprimer à n'importe quelle pression et température

     

    0° n'a jamais été une condition normale de température, sauf peut être pour les gens du chnord

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Ou l'ingérer, ce qui est impeccable pour le trim et les neurones.

    Il parait de plus que cela rend les pets inodores et silencieux.

    :rougi:

     

     

    Ah ouais mais non !

     

    Si tu nous enlèves le seul plaisir des pets... :(

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    décidément, il manque un smiley "like" :devil:

    Bonjour Christophe

     

    Je n’ai pas mis de smiley car je l’ai fait à la Bardass ... tu as reconnu la technique j’espère ... j'ai écrit une énormité pour voir qui réagit ... je n’ai pas vu Bardass ... il devait être absent.

     

    Un point rapide sur le problème.

    La loi de Boyle Mariotte est une forme simplifiée de la loi des « gaz parfaits » à température et masse de gaz constantes. Le domaine d’application de cette loi est donc identique à celui des gaz parfaits, c'est-à-dire lorsque la pression du gaz tend vers zéro.

    Ce n’est jamais le cas en plongée.

    Lorsque l’on augmente la pression, la loi de Boyle-Mariotte ne s’applique plus et la linéarité proposée par Jenecplus ne se vérifie pas. Les gaz sont dits « réels ».

     

    Grossièrement lorsque l’on augmente la pression, on rapproche les molécules de gaz qui, dès lors, s’attirent. Pour l’air par exemple à 16°C, on comprime plus de gaz (3,9 %) que ne le suppose la loi de Boyle-Mariotte à la pression de 100 bars.

    Si l’on augmente encore la pression, on force les molécules à se rapprocher encore les unes des autres. Mais on ne peut le faire indéfiniment (volume exclus). Les molécules se repoussent, et le gaz devient alors de moins en moins compressible.

    Toujours à 16°C, à 500 bars, on comprime 33% de moins de gaz que prévu par la loi de Boyle-Mariotte.

    Je partage l’avis de Searil lorsqu’il annonce une masse volumique de l’air à 1000 bars égale à environ 0,6 (0,608 à 15,7°C). L’air ne coule pas.

     

    Est-ce une propriété importante pour nous ?

    Oui, pour tous ceux qui font des calculs de transfert de gaz entre récipients, et de consommation en utilisant la loi des gaz parfait à température constante. Les résultats peuvent être à plusieurs % de la réalité.

     

    Un conseil, arrêtez de faire des calculs avec plusieurs chiffres derrière la virgule. A partir de lois inadaptées on ne peut avoir de résultats justes.

    Déchirez les énoncés de la plupart des problèmes de physique donnés aux examens de plongée, ou conseillés dans les ouvrages spécialisés.

     

    Sur la masse volumique et la densité, je rejoins woodstock.

    La densité des gaz est déterminée en prenant comme référence l’air dans les mêmes conditions de température et de pression. Donc la densité de l’air est toujours égale à l’unité. Je suis également d’accord avec sa remarque sur la masse volumique d’un gaz qui est simplement égale au rapport entre sa masse et son volume dans les conditions choisies.

     

    Déchirez tous les énoncés de problèmes qui demandent de montrer que la densité de l’air augmente avec la profondeur.

     

    Comment ça vous avez des confettis partout .... ?

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Bonjour Christophe

     

    Je n’ai pas mis de smiley car je l’ai fait à la Bardass ... tu as reconnu la technique j’espère ... j'ai écrit une énormité pour voir qui réagit ... je n’ai pas vu Bardass ... il devait être absent.

     

    Un point rapide sur le problème.

    La loi de Boyle Mariotte est une forme simplifiée de la loi des « gaz parfaits » à température et masse de gaz constantes. Le domaine d’application de cette loi est donc identique à celui des gaz parfaits, c'est-à-dire lorsque la pression du gaz tend vers zéro.

    Ce n’est jamais le cas en plongée.

    Lorsque l’on augmente la pression, la loi de Boyle-Mariotte ne s’applique plus et la linéarité proposée par Jenecplus ne se vérifie pas. Les gaz sont dits « réels ».

     

    Grossièrement lorsque l’on augmente la pression, on rapproche les molécules de gaz qui, dès lors, s’attirent. Pour l’air par exemple à 16°C, on comprime plus de gaz (3,9 %) que ne le suppose la loi de Boyle-Mariotte à la pression de 100 bars.

    Si l’on augmente encore la pression, on force les molécules à se rapprocher encore les unes des autres. Mais on ne peut le faire indéfiniment (volume exclus). Les molécules se repoussent, et le gaz devient alors de moins en moins compressible.

    Toujours à 16°C, à 500 bars, on comprime 33% de moins de gaz que prévu par la loi de Boyle-Mariotte.

    Je partage l’avis de Searil lorsqu’il annonce une masse volumique de l’air à 1000 bars égale à environ 0,6 (0,608 à 15,7°C). L’air ne coule pas.

     

    Est-ce une propriété importante pour nous ?

    Oui, pour tous ceux qui font des calculs de transfert de gaz entre récipients, et de consommation en utilisant la loi des gaz parfait à température constante. Les résultats peuvent être à plusieurs % de la réalité.

     

    Un conseil, arrêtez de faire des calculs avec plusieurs chiffres derrière la virgule. A partir de lois inadaptées on ne peut avoir de résultats justes.

    Déchirez les énoncés de la plupart des problèmes de physique donnés aux examens de plongée, ou conseillés dans les ouvrages spécialisés.

     

    Sur la masse volumique et la densité, je rejoins woodstock.

    La densité des gaz est déterminée en prenant comme référence l’air dans les mêmes conditions de température et de pression. Donc la densité de l’air est toujours égale à l’unité. Je suis également d’accord avec sa remarque sur la masse volumique d’un gaz qui est simplement égale au rapport entre sa masse et son volume dans les conditions choisies.

     

    Déchirez tous les énoncés de problèmes qui demandent de montrer que la densité de l’air augmente avec la profondeur.

     

    Comment ça vous avez des confettis partout .... ?

     

     

    oh, moi, je likais seulement sur l'air qui coulait à partir de 1000 m de fond (j'avais déjà lu ça il y a quelques années et j'avais bien aimé (penser que la fosse des Mariannes est à l'air libre à 11 km sous l'eau)... ça m'avait fait rire (désolé)

     

    je suis assez basique : l'air va du fond vers la surface...

    et pour les pressions, au delà de 230 bars, je rajoute une pincée de VDW...à 300 bars, mon pifometre me donne, en gros, 10% d'erreur sur la loi des gaz parfaits.

    Désolé, encore, mais je me suis arreté à la piscine, quand j'allais au lycée (pas allé beaucoup plus loin) :nerveux:

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Je n’ai pas mis de smiley car je l’ai fait à la Bardass ... tu as reconnu la technique j’espère ... j'ai écrit une énormité pour voir qui réagit ... je n’ai pas vu Bardass ... il devait être absent.

    Je ne crois pas lui faire de tort en répondant à sa place; en effet je ne fais que répéter ce que sa (charmante) épouse m'a dit:

    Autant pour Haldane il était bien en forme, autant pour Mariotte, il était excusé car fortement grippé ! C'est Lapinou qui l'a remplacé à l’examen final ... on peut le dévoiler maintenant car il y a prescription

    Nul n'est parfait hein :grimace: ????

     

    :jesors:

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Je ne crois pas lui faire de tort en répondant à sa place; en effet je ne fais que répéter ce que sa (charmante) épouse m'a dit:

    Autant pour Haldane il était bien en forme, autant pour Mariotte, il était excusé car fortement grippé ! C'est Lapinou qui l'a remplacé à l’examen final ... on peut le dévoiler maintenant car il y a prescription

    Nul n'est parfait hein :grimace: ????

     

    :jesors:

    c'est lapinou qui a remplacé bardass à l'examen final de sa femme ?

    tu nous en dis trop, ou pas assez.

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Merci encore pour les réponses, c'est apprécies.

     

    J'ai tenté de fermer la discussion mais je ne semble pas pouvoir.

     

    Je comprend que ce forum permet d'aider les débutants mais aussi beaucoup de se changer les idées, 'déconner' entre amis.

     

    C'est un bel atmosphère, have fun !

     

    Je penserai 2 fois avant de poser la prochaine question et je tenterai d'augmenter le niveau de difficulté. Je vois qu'il y a en a qq uns qui aime les chiffres...

     

    En attendant, voici une énigme qui devrait vous faire cogiter un peu :-)

     

    Quel serait la pression à 10 m - 33' , sous l'eau, évidemment, si la terre était éloignée de 5% par rapport au soleil.

     

    Bonus de 5 points :-). En supposant que c'est possible (pas d'asphyxie lors de la plongée...), combien de poids il faudrait prendre en plus si une bouteille (volume et pression standard) était remplie d'hélium et non d'oxygène ?

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Je penserai 2 fois avant de poser la prochaine question...

    Surtout pas ! Ce forum est aussi le tien et il ne faut surtout pas te laisser intimider par les grandes gueules que nous sommes!

    Dis-toi bien que si tu te poses une question, nous nous la sommes aussi posée !

    Et si quelqu'un pense que ta question est stupide, alors il n'a qu'à s'abstenir d'intervenir !

    C'était le sens de ma réponse que tu semble avoir mal pris ! ;)

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Bonjour Christophe

     

    Je n’ai pas mis de smiley car je l’ai fait à la Bardass ... tu as reconnu la technique j’espère ... j'ai écrit une énormité pour voir qui réagit ... je n’ai pas vu Bardass ... il devait être absent.

     

    Un point rapide sur le problème.

    La loi de Boyle Mariotte est une forme simplifiée de la loi des « gaz parfaits » à température et masse de gaz constantes. Le domaine d’application de cette loi est donc identique à celui des gaz parfaits, c'est-à-dire lorsque la pression du gaz tend vers zéro.

    Ce n’est jamais le cas en plongée.

    Lorsque l’on augmente la pression, la loi de Boyle-Mariotte ne s’applique plus et la linéarité proposée par Jenecplus ne se vérifie pas. Les gaz sont dits « réels ».

     

    Grossièrement lorsque l’on augmente la pression, on rapproche les molécules de gaz qui, dès lors, s’attirent. Pour l’air par exemple à 16°C, on comprime plus de gaz (3,9 %) que ne le suppose la loi de Boyle-Mariotte à la pression de 100 bars.

    Si l’on augmente encore la pression, on force les molécules à se rapprocher encore les unes des autres. Mais on ne peut le faire indéfiniment (volume exclus). Les molécules se repoussent, et le gaz devient alors de moins en moins compressible.

    Toujours à 16°C, à 500 bars, on comprime 33% de moins de gaz que prévu par la loi de Boyle-Mariotte.

    Je partage l’avis de Searil lorsqu’il annonce une masse volumique de l’air à 1000 bars égale à environ 0,6 (0,608 à 15,7°C). L’air ne coule pas.

     

    Est-ce une propriété importante pour nous ?

    Oui, pour tous ceux qui font des calculs de transfert de gaz entre récipients, et de consommation en utilisant la loi des gaz parfait à température constante. Les résultats peuvent être à plusieurs % de la réalité.

     

    Un conseil, arrêtez de faire des calculs avec plusieurs chiffres derrière la virgule. A partir de lois inadaptées on ne peut avoir de résultats justes.

    Déchirez les énoncés de la plupart des problèmes de physique donnés aux examens de plongée, ou conseillés dans les ouvrages spécialisés.

     

    Sur la masse volumique et la densité, je rejoins woodstock.

    La densité des gaz est déterminée en prenant comme référence l’air dans les mêmes conditions de température et de pression. Donc la densité de l’air est toujours égale à l’unité. Je suis également d’accord avec sa remarque sur la masse volumique d’un gaz qui est simplement égale au rapport entre sa masse et son volume dans les conditions choisies.

     

    Déchirez tous les énoncés de problèmes qui demandent de montrer que la densité de l’air augmente avec la profondeur.

     

    Comment ça vous avez des confettis partout .... ?

     

    La démarche que tu as adoptée me semble critiquable, pour différentes raisons.

     

    La première est que les lecteurs du forum ne sont pas devant leur écran toute la journée et ne consultent pas l’ensemble des discussions. Entre ta première intervention, hier à 11h44 (48) et ta dernière sur le sujet à 19h44 (67), il y a eu une vingtaine de commentaires, mais seulement quelques heures de délai.

    Il y aurait pu en avoir plus ..., qu’est-ce que cela prouve ?

    Il se fait que j’ai ouvert cette discussion par curiosité, j’aurais pu ne pas le faire, ce sujet étant usé jusqu’à la corde.

     

    D’autres n’ont sans doute pas eu mon intérêt, et n’ont donc pas pu discuter ce que tu affirmais.

    Je pense que la situation de la plongée loisir est tellement complexe que, déjà raconter des choses justes est une performance.

    Alors, si en plus, on ajoute des trolls pour le plaisir de piéger ses petits camarades, le forum devient une pétaudière.

     

     

    ça me rappelle quelque chose :froglol:

    http://www.plongeur.com/forums/showpost.php?p=1278079&postcount=123

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Invité Invité

     

    En attendant, voici une énigme qui devrait vous faire cogiter un peu :-)

     

    Quel serait la pression à 10 m - 33' , sous l'eau, évidemment, si la terre était éloignée de 5% par rapport au soleil.

    Ca c'est une question rigolote.

     

    La réponse est aucune changement de pression à profondeur égale.

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Créer un compte ou se connecter pour commenter

    Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

    Créer un compte

    Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

    Créer un nouveau compte

    Se connecter

    Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

    Connectez-vous maintenant

    ×
    ×
    • Créer...