Aller au contenu
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

Les MF vont-ils être rémunérables?


    Messages recommandés

    • Réponses 831
    • Created
    • Dernière réponse

    Top Posters In This Topic

    oui mais l'UCPA est limité.... pas plus de 20 m en autonomie....

     

    Et en revanche ils forment enormément d'encadrant.

    :confused::confused:

    Pas plus de 20m en autonomie??? En es tu sur???

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Invité Invité
    oui mais l'UCPA est limité.... pas plus de 20 m en autonomie....

     

    Et en revanche ils forment enormément d'encadrant.

     

    Tu as vu ca ou ?

    j'ai vu plein de groupes la bas faire des plongées dans la zone des 40 et +

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Je dis juste, que les clubs associatifs devrait se limiter à accueillir soit UNIQUEMENT les membres annuels de son association ou les membres d'une autre association.

    pour être adhérent annuellement, tu paies 15 €.

    tu as le droit de venir quand tu veux, mais c'est moins pratique quand tu habites Lille.

    mais tu as le droit de voter à l'Assemblée Générale, de faire changer le bureau, le président, de ne pas voter le budget, etc..

     

    et oui, TU as le pouvoir de faire changer les règles du CIP Bendor !

     

    chiche ?

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    oui mais l'UCPA est limité.... pas plus de 20 m en autonomie....

    Ca fait quelques années que je n'y suis plus allé, mais au contraire, j'y ai fait des 60 sans le moindre problème.

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Je pense surtout à une association où [...] j'imagine même pas le nombre de "clients" de passages qu'ils doivent accueillir.

    [...] Il y a un moment il faut pas déconner, alors oui ça reste légal ça aucun doute sur ça. Mais il pourrait limiter un peu pour laisser la place aux Professionnels qui eux doivent travailler pour en vivre.

     

    Mais ça reste minime par rapport à un pro qui lui devra en vivre toute l'année, et qui forcément sera en concurrence direct avec eux.

    Finalement, à travers cette "guéguerre" asso/société, où situe-t-on le problème ?

    Simplement sur la concurrence déloyale et la perte de revenus potentiels pour les sociétés ?

    Sous-entendu les associations sont aidées par des subventions et les sociétés payent des taxes auxquelles échappes les assos ...

    Auquel cas, le cadre légal est ce qu'il est (bien rappelé dans les posts précédents, notamment le lien donné par christophe). Charge aux autorités compétentes de le faire respecter et de faire le ménage si nécessaire.

    Le cadre légal étant respecté, je ne vois plus trop de raisons de se plaindre. Libre à chaque acteur d'utiliser le système en connaissance de cause, pour en tirer le meilleur profit.

     

    Mais puisqu'on parle ici de professionnels, d'employabilité, de salaires ... etc, peut être qu'une bonne part de la problématique ne se situe pas sur la concurrence, mais plutôt sur l'emploi en général.

    Et là, je rejoins Christophe :

    et je ne pense pas que le personnel dedans soit bénévole :...

    mais, là, il n'y a que la forme de la structure qui change : une assoce qui emploie des pros et qui travaille 10 mois sur 12, ça n'a guere de différence avec un pro qui aurait des employés...

    Des associations ayant une part d'activité commerciale, j'en connais quelques unes. Le CIP de Bendor mentionné plus haut semble en faire partie.

    Mais dans toutes celles que je connais, il y a des professionnels, salariés de l'association, et qui plus est, en CDI ! Payés 12 mois sur 12 !

    Les 2 principales dans lesquelles j'ai pratiqué (et pratique encore, une en métropole) font travailler 4 et 3 salariés respectivement. Il n'est même pas certain qu'une société commerciale implantée en lieu et place de ces associations aurait rémunéré autant de professionnels. Et certainement pas à l'année :vexe:.

    Alors au final, au regard des emplois créés, le statut de la boutique, est-ce si important que ça ? :confused:

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Invité Micko77666

    Je ne connais pas ton métier Scubaphil, mais pour ma part je suis dans l'informatique.

    Si demain dans ma ville, une association s'amuse à se créer et propose contre une adhésion annuel de 15€, de réparer les PCs gratuitement ou pour une misère... Je peux partir directement à Pôle emploi.

     

    Pourtant tout est légal, n'empêche qu'il n'est pas possible de concurrencer des gens qui veulent juste occuper du temps, et ne veulent pas en vivre. D'ailleurs il y a un peu le même problème avec les auto entrepreneur qui ont un métier à plein temps en plus.

     

    Sinon DuboisP, moi à la limite la situation du CIP de Bendor ou autre (j'ai rien contre eux, c'est juste un exemple que je connais comme celui de Asnelles), me pose pas de problème en tant que client. Par contre je suis un peu étonné que les Pro n'y trouvent rien à redire.

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Pourtant tout est légal, n'empêche qu'il n'est pas possible de concurrencer des gens qui veulent juste occuper du temps, et ne veulent pas en vivre.

    Je crois que tu n'as pas bien lu mon post ... :vexe:

    J'ai dit que des associations aussi pouvaient employer des professionnels, pas que des "gens qui veulent juste occuper du temps". Partant de ce constat, je ne vois pas en quoi celà serait forcément mieux si ces mêmes emplois étaient générés par une société commerciale. A fortiori si la société en question créait moins d'emploi que l'assoce ...

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    peut être quand un club "loue". mais en temps que particulier, il n'existe peu voir pas de séjour avec des plongées en autonomie à plus de 20m.

    Bon ce n'est pas trop le sujet du topic, mais oui, sur la plupart des destinations (france et étranger), l'UCPA propose des plongées en autonomes en fonction des prérogatives.... Pas plus loin que Niolon d'ailleurs...

    Par contre, ce qui colle un peu au sujet, l'UCPA depuis quelques années commence à accueillir des clubs de l'intérieur (ailleurs qu'à Niolon pour des passages de brevets), et propose la même prestation que les clubs pro sauf que le prix est largement inférieur. Et ça ça pose un gros pb aux pro, qui comptent souvent sur les gros week end de mai et l'afflux massif de plongeurs de l'intérieur pour lancer leur saison.

    De même que les "stages pompiers", où ils repassent leurs qualif, un gros manque à gagner pour certains clubs.

    Fin du HS pour ma part. :)

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    peut être quand un club "loue". mais en temps que particulier, il n'existe peu voir pas de séjour avec des plongées en autonomie à plus de 20m.

    Je parlais bien de plongées effectuées en autotomie en tant que client individuel lambda (plusieurs séjours en Martinique et au Levant). Mais la dernière fois date de 2010, je n'ai aucune idée de leur politique actuelle.

    Maintenant que j'y pense, je ne suis pas sur que leur catalogue le mette en avant. Mais ce qui est sur, c'est que j'y ai toujours plongé dans mes prérogatives, en fonction bien sur de la configuration des sites et des consignes des DP. Soit dans la pratique un bon 60 en Martinique, et jusqu'à 50 au Levant.

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    L'intervention de bénévoles dans une structure professionnelle est tout simplement inacceptable. Et l'intervention de professionnels dans une structure associative (Comme salariés ou prestataires) est possible.

    C'est le privilège (légalement affirmé) du professionnel par rapport au bénévole du fait de son champ d'intervention étendu.

    Pratiquer l'inverse (Comme cela se fait "culturellement" depuis trop longtemps) revient à violer la loi et à détruire le marché.

    Vous voyez des conducteurs de bus bénévoles à la RATP? Non! Il n'y a aucune bonne raison de voire des MF1 intervenir à quel titre que ce soit au sein d'une structure professionnelle de plongée.

    La meilleure chose qui pourrait arriver à la plongée hexagonale serait une ouverture du marché, pour doper tout ça et en finir avec des prix scandaleusement tirés vers le bas par l'étouffoir "social et solidaire".

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    La meilleure chose qui pourrait arriver à la plongée hexagonale serait une ouverture du marché, pour doper tout ça et en finir avec des prix scandaleusement tirés vers le bas par l'étouffoir "social et solidaire".

    Cela fait maintenant déjà quelques années que je ne plonge plus en loisir en associatif, mais soit avec des structures pro, soit en HS.

    Paradoxalement, les seules plongées que je fais en associatif sont avec ma qualif pro, et en tant que bénévole (archéo).

    Je n'ai donc probablement pas grand chose à gagner ou à perdre en cas d'évolution de la règlementation, sauf si celle-ci se dirigeait vers plus de contraintes pour les pratiquants.

     

    Je m’interroge néanmoins sur ton point de vue. En effet, si par ouverture du marché, tu entends possibilité d'exercer sans diplôme d'état, je serait curieux d'en voir les conséquences. Car cela voudrait aussi dire, dans la pratique, possibilité d'exercice pour les nombreux DM voire plus qui ont passé ces certifications dans une optique de complément de revenu ou de plongée gratuites en voyage, ainsi qu'aux récents certifiés près à travailler pour une bouchée de pain pour gagner de l'expérience.

    Mais je ne suis pas Nostradamus, je n'ai aucune prétention à affirmer que cela produira une catastrophe ou que cela sera bénéfique (ni pour qui : structures, moniteurs, plongeurs, dont les intérêts sont de toute façon divergents).

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    8(8( Je ne pensais pas que les MF seraient aussi vilipendés. Mais qu'ils sont méchants, ces encadrants bénévoles, ces associations qui viennent manger le pain des gentils professionnels.

    Concurrence déloyale, activité illégale que n'ai je pas lu. Qu'on nous fouette, qu'on nous soumette à la question et qu'on nous jette dans un cul de basse fosse. Et si en plus on enseigne sous le sigle 2F, on réclamera le rétablissement de la peine de mort.

    Bientôt vous demanderez la fin totale du secteur associatif en prétextant que de toutes façons, il fait de la concurrence puisque les adhérents ne viennent pas dans le secteur marchand. :mad::mad:

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    La meilleure chose qui pourrait arriver à la plongée hexagonale serait une ouverture du marché, pour doper tout ça et en finir avec des prix scandaleusement tirés vers le bas par l'étouffoir "social et solidaire".

    Mouaih ...

    L'association, mère de tous les maux, tu nous la ressort régulièrement. Et la libéralisation comme recette miraculeuse pour guérir tous les travers du marché, tu n'es pas le seul à vouloir nous la refourguer façon "Professeur N'Soussou, grand voyant médium et marabout africain, résout tous les problèmes, désenvoûtement, réussite aux examens, problèmes d'érection, succès en affaires, retour d'affection ...".

     

    Moi, ce que j'observe sur mon bout de terre ultramarine propice à la plongée, c'est effectivement une guerre effrénée qui tire les prix vertigineusement vers le bas, et menace la pérennité de nombreuses sociétés commerciales. Mais curieusement, les associations n'ont rien à voir là dedans.

     

    Représentant 1/3 seulement des structures fédérales sur le comité Guadeloupe, les associations sont particulièrement discrètes. Beaucoup d'entre elles ne font même pas de plongée (mais de la nage, de l'apnée ou de la chasse sous-marine) et celles qui en font sont cantonnés dans des secteurs de l'île désertés par la plongée commerciale). Et les professionnels se débrouillent très bien tout seul pour exacerber la concurrence et se livrer à une bataille mortifère qui en laissera plus d'un sur le carreau.

    La crise est passé par là, c'est sûr.

    Mais la surabondance de l'offre, le manque de créativité des acteurs (nombreux agglutinés sur la même plage, les mêmes spots, pas ou peu de prestations originales ...), les politiques commerciales centrée sur les volumes, et la tendance "discount" (moins cher et moins de prestation : bateau pourri, locaux minimalistes, plongée en troupeau, sites proches ...) ne sont pas innocent dans ce carnage annoncé ... :confus:

    Alors tu sais, vu comme ça, le débridage du marché, ça ne fait pas forcément rêver.

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Créer un compte ou se connecter pour commenter

    Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

    Créer un compte

    Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

    Créer un nouveau compte

    Se connecter

    Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

    Connectez-vous maintenant

    ×
    ×
    • Créer...