Aller au contenu
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

Les MF vont-ils être rémunérables?


    Messages recommandés

    • Réponses 831
    • Created
    • Dernière réponse

    Top Posters In This Topic

    quand la gauche cégétiste et syndicaliste rejoint la droite libérale.

    finalement, il suffit de prolonger le virage.

     

    ah, c'est marrant, dès qu'un gauchiste vieillit et gagne un peu d'argent, il finit par voter à droite.

    la protection du Capital, ce n'est qu'humain.

     

    @losbh : même pas mal :hehe::bravo:

    L'économie sociale et dite solidaire est le secteur qui génère le plus de conflits prudhommaux.....et qui les perd. Un syndicaliste salarié préfère largement avoir a faire à un patron de l'économie privée qu'à un président d'association.

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    L'économie sociale et dite solidaire est le secteur qui génère le plus de conflits prudhommaux.....et qui les perd. Un syndicaliste salarié préfère largement avoir a faire à un patron de l'économie privée qu'à un président d'association.
    Si tu savais, mon bon Berny, comme je me sens "cocu" depuis trois ans!

    Et ce n'est pas finit :confus:

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    L'économie sociale et dite solidaire est le secteur qui génère le plus de conflits prudhommaux.....et qui les perd. Un syndicaliste salarié préfère largement avoir a faire à un patron de l'économie privée qu'à un président d'association.

     

    De toutes façons, même si le prix des plongées étaient tirées vers le haut (et quelque en soit la raison), on sait bien que la masse salariale sert aussi de variable d'ajustement. Pas sur que le salaire des moniteurs suive le mouvement.

    Les entreprises préférant tout d'abord.... comment disent les spécialistes ? .... ah oui reconstituer leurs marges et leur trésorerie (surtout leur marge)

    Encore une belle hypocrisie :mad:

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    La masse salariale est une chose, mais n'est pas tout. Il faut aussi considérer le volet social incluant notamment le respect des droits des salariés. Et c'est précisément sur ce volet que l'économie "sociale et solidaire" se révèle moins bon élève que l'économie privée.

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    La masse salariale est une chose, mais n'est pas tout. Il faut aussi considérer le volet social incluant notamment le respect des droits des salariés. Et c'est précisément sur ce volet que l'économie "sociale et solidaire" se révèle moins bon élève que l'économie privée.

    "on est du même bord, camarade, tu ne vas quand même pas m'accuser de t'entuber ? "

     

    si, c'est ça ?

     

    le capitalisme, c'est l'exploitation de l'homme par l'homme

    le socialisme (communisme), c'est le contraire :D

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Les entreprises préférant tout d'abord.... comment disent les spécialistes ? .... ah oui reconstituer leurs marges et leur trésorerie (surtout leur marge)

    Encore une belle hypocrisie :mad:

     

    Sans animosité aucune, je trouve la critique un peu légère ... Un patron de SCA que je qualifie de mentor pour moi m'a déclaré un jour : Je ne peux pas donner en salaire ce que je n'ai pas encore gagné.

    C.à.d. que ses monos étaient au SMIC, mais avaient des primes selon les résultats de l'entreprise, pour arriver à des sommes bien rondelettes quand même.

    Indépendamment de cela, que ce soit celui qui prend tous les risques (dont les risques financiers), celui pour qui les 35 h ne sont qu'une mignonne vue de l'esprit, palpe plus que ses salariés, ça m'en touche une sans faire balancer l'autre ... A travail égal, salaire égal. Le jour où on verra un salarié s'investir autant ou plus que son patron (Ce qui existe dans de nombreux secteurs d'activité), ce dernier pourra prétendre à une meilleure rémunération.

    Moi, des boites où le patron n'est que le 5 ème ou 6 ème salaire de l'entreprise, j'en connaît un paquet, mais ce sont pas des milieux où on vit chichon, cul et apéro, et où on débarque pour embaucher avec de la merde plein les yeux, lesquels yeux sont encore bien rouges, et les pupilles encore bien dilatées. C'est con comme généralisation ? Pas plus que celle de traiter tous les patrons de salauds d’exploiteurs. A con, con et demie ...

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Sans animosité aucune, je trouve la critique un peu légère ... Un patron de SCA que je qualifie de mentor pour moi m'a déclaré un jour : Je ne peux pas donner en salaire ce que je n'ai pas encore gagné.

    C.à.d. que ses monos étaient au SMIC, mais avaient des primes selon les résultats de l'entreprise, pour arriver à des sommes bien rondelettes quand même.

    Indépendamment de cela, que ce soit celui qui prend tous les risques (dont les risques financiers), celui pour qui les 35 h ne sont qu'une mignonne vue de l'esprit, palpe plus que ses salariés, ça m'en touche une sans faire balancer l'autre ... A travail égal, salaire égal. Le jour où on verra un salarié s'investir autant ou plus que son patron (Ce qui existe dans de nombreux secteurs d'activité), ce dernier pourra prétendre à une meilleure rémunération.

    Moi, des boites où le patron n'est que le 5 ème ou 6 ème salaire de l'entreprise, j'en connaît un paquet, mais ce sont pas des milieux où on vit chichon, cul et apéro, et où on débarque pour embaucher avec de la merde plein les yeux, lesquels yeux sont encore bien rouges, et les pupilles encore bien dilatées. C'est con comme généralisation ? Pas plus que celle de traiter tous les patrons de salauds d’exploiteurs. A con, con et demie ...

    :+1::+1::+1:

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Sans animosité aucune, je trouve la critique un peu légère ... Un patron de SCA que je qualifie de mentor pour moi m'a déclaré un jour : Je ne peux pas donner en salaire ce que je n'ai pas encore gagné.

    C.à.d. que ses monos étaient au SMIC, mais avaient des primes selon les résultats de l'entreprise, pour arriver à des sommes bien rondelettes quand même.

    Indépendamment de cela, que ce soit celui qui prend tous les risques (dont les risques financiers), celui pour qui les 35 h ne sont qu'une mignonne vue de l'esprit, palpe plus que ses salariés, ça m'en touche une sans faire balancer l'autre ... A travail égal, salaire égal. Le jour où on verra un salarié s'investir autant ou plus que son patron (Ce qui existe dans de nombreux secteurs d'activité), ce dernier pourra prétendre à une meilleure rémunération.

    Moi, des boites où le patron n'est que le 5 ème ou 6 ème salaire de l'entreprise, j'en connaît un paquet, mais ce sont pas des milieux où on vit chichon, cul et apéro, et où on débarque pour embaucher avec de la merde plein les yeux, lesquels yeux sont encore bien rouges, et les pupilles encore bien dilatées. C'est con comme généralisation ? Pas plus que celle de traiter tous les patrons de salauds d’exploiteurs. A con, con et demie ...

     

    Ce n'est pas une généralisation, ni encore moins traiter TOUS les patrons d'exploiteurs. Il y a plein de patrons qui ne se payent pas (ou mal) pour pouvoir payer leurs salariés (j'ai été dans ce cas en tant que salarié).Mais force est de constater qu'une majorité de patrons se comportent sans état d’âmes à ce niveau. C'est un constat pas une critique

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    .Mais force est de constater qu'une majorité de patrons se comportent sans état d’âmes à ce niveau.

     

    Presque exact, ça s'appelle être un décideur, et ses états d'âme, il se les garde pour lui ...

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

     

    Moi, ce que j'observe sur mon bout de terre ultramarine propice à la plongée, c'est effectivement une guerre effrénée qui tire les prix vertigineusement vers le bas, et menace la pérennité de nombreuses sociétés commerciales. Mais curieusement, les associations n'ont rien à voir là dedans.

     

    Mais la surabondance de l'offre, le manque de créativité des acteurs (nombreux agglutinés sur la même plage, les mêmes spots, pas ou peu de prestations originales ...), les politiques commerciales centrée sur les volumes, et la tendance "discount" (moins cher et moins de prestation : bateau pourri, locaux minimalistes, plongée en troupeau, sites proches ...) ne sont pas innocent dans ce carnage annoncé ... :confus:

    Alors tu sais, vu comme ça, le débridage du marché, ça ne fait pas forcément rêver.

     

    Merci :-)

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Créer un compte ou se connecter pour commenter

    Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

    Créer un compte

    Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

    Créer un nouveau compte

    Se connecter

    Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

    Connectez-vous maintenant

    ×
    ×
    • Créer...