Aller au contenu
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

Retex: plongée de ce matin avec gestion d'un binôme avec troubles de l'équilibre


    Messages recommandés

    bonjour à tous,

     

    j'ai hésité entre la salle médecine et incident et puis je me suis dit qu'il y a trop d'accident graves ici, un petit truc "bénin" fera du bien :)

     

    Je ne ferai pas aussi bien que Bardass mais j'essaie. Le profil de la plongée est joint.

     

    L'histoire en détail: ce matin plongée carrée à 40m à l'air et déco O2, mer plutôt calme pour le coin, 1m de houle environ, eau à 12°C, combi étanche.

    A la descente, mon binôme a un peu de mal à équilibrer les oreilles, on ralentit un peu, Valsalva, OK, on descend, 15 minutes de promenade au fond sans aucun souci, même son film sur Gopro sera plus stable que d'habitude.

    Remontée à 21m, largage du parachute au dévidoir par mon binôme (entraînement "comme au trimix"), un peu de mal à se stabiliser mais ça passe, le parachute part bien puis s'emmêle sur la fin, il se fait embarquer jusqu'à 15m, un peu vite, puis redescend à 18m et on remonte.

     

    C'est là que ça se complique un peu: arrivés à 10m, je le vois lâcher son dévidoir qui flotte en pleine eau devant lui. Je rattrape le dévidoir, je le lui tends et il n'en veut pas. Je vois qu'il purge et redescend... Je lui fais signe de remonter, et le manège recommence un peu plus haut une deuxième fois.

    Nous arrivons malgré tout à 6m, je tiens toujours son dévidoir, je lui propose de passer sur son oxy, ça déconne, avorté.

    Je le vois paniquer, purger, ouvrir sa collerette d'étanche, bref tout faire pour descendre.

     

    Là, je commence à percuter, un peu tard, qu'il y a un gros souci. J'attrape sa bretelle de ma main gauche, j'inspire un grand coup, j'essaie de lui dire stop de ma main droite qui tient le dévidoir.

     

    Je travaille à équilibrer à 6m, j'essaie de gonfler sa stab mais dès qu'il se sent remonter un peu, il la reprend et purge...

     

    J'essaie donc de rester comme ça, à peu près stabilisé à 6m, accroché une main en l'air au parachute qui est quasiment entièrement sous l'eau et de l'autre à sa bretelle avec tout son poids qui m’écartèle vers le bas.

     

    J'oublie l'idée de passer sur l'oxy qui pendouille à ma gauche et je me dis que si on peut faire le palier comme ça ce sera un moindre mal.

    Je tente de remonter vers les 3m au bout d'un moment, c'est pire et je suis entraîné brièvement à 8-9m avant de revenir à 6.

     

    Son état se stabilise progressivement à la fin du palier.

    Mon ordi termine son palier rallongé, à l'air à 6m, une douzaine de minutes plus tard (GF80/80), le sien annonce encore une douzaine de minutes, il n'en a décompté que 3 depuis le début du palier, il n'a pas l'air d'aimer être en dessous de la profondeur qu'il demande.

     

    41 minutes au total, je dis stop et j'enclenche la remontée - essayez de faire un signe fin de plongée avec les 2 mains prises, il paraît que le mien n'était pas clair mais je ne comptais pas lâcher - en surface, tout va bien, son état est normal.

     

    Remontée sur le bateau: pas de souci pour se déséquiper et remonter à l'échelle; tout est normal, à croire que j'ai rêvé. En fait c'est moi qui suis épuisé et mon binôme en pleine forme. Pas de douleur aux oreilles, pas de nausées, pas de vertige, rien. Que fait-on? Un grand verre de thé sucré et surveillance uniquement, le choix se discute.

     

    Débrief: tout le temps de l'incident, son impression était de remonter en permanence, la peur de crever la surface et des manœuvres pour purger... Chaque mouvement lui donnait la sensation de monter, bref l'équilibre était perturbé.

     

    Surveillance 9h après: tout va bien, rien à signaler.

     

    Alors je ne sais pas: petite bulle dans un canal semi-circulaire (à disparition spontanée?), vertige alterno-barique (à la remontée, sans Valsalva?), juste le stress d'une remontée rapide et panique(?), un reste de narcose en plus (à 10m?).

     

    Quant à ma réaction, a posteriori je me rend compte que j'ai réagi trop tard et que j'aurais dû percuter quand j'ai vu le dévidoir flotter entre 2 eaux, que j'aurais peut-être réussi à mieux calmer les choses et peut-être à passer tout le monde sur oxy, ce qui aurait été nettement mieux pour optimiser la déco. Facile à dire maintenant que je suis dans mon fauteuil.

     

    Merci de m'avoir lu et j'attends vos avis divers et variés. N'hésitez pas à être constructifs et polis.

    profil.thumb.JPG.a1cebc2b931cb24eb368531d1f7f940c.JPG

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    salut

     

     

    la cagoule ? trop serrée et qui lui perturbe une oreille ?

     

    parce que, de ce que j'en sais, quelqu'un qui a une bulle dans l'oreille, qui a l'équilibre perturbé l'aura aussi en surface, vomira, etc...

     

    donc, si ça passe en haut, qu'il pete la forme, je penche plus pour un souci de squeeze avec la cagoule..

     

     

    et, il n'a jamais eu l'idee ou l'envie de regarder son ordi pour voir, aux instruments, s'il montait ou descendait ?

     

     

    bravo, tu as (tres) bien géré

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    pour le valsalva à la remonté comment peux tu être sur ?

     

    Christophe: tu pense a un plaquage de cagoule ? à la descente je veux bien mais à la remonté...

     

    LGF: tu as bien géré au moment le plus complexe

     

    Ton binôme a souvenir de quoi au juste ?

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Ben il a eu de la peine à faire passer les oreilles à la descente, on peut donc imaginer qu'une des trompes d'Eustache ait coincé et qu'il se retrouve n mode alterno barique, non ?

    maintenant pourquoi et comment les choses se sont améliorées à la sortie. ..

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    pour le valsalva à la remonté comment peux tu être sur ?

     

    Christophe: tu pense a un plaquage de cagoule ? à la descente je veux bien mais à la remonté...

     

    LGF: tu as bien géré au moment le plus complexe

     

    Ton binôme a souvenir de quoi au juste ?

     

     

    oui, Max ; tu as raison : c'est surprenant, mais regarde aussi le profil : des petits yoyos...

    l'eau est froide, également (ce qui n'aide pas )

     

    ce qui "m'interpelle", c'est qu'à la sortie, il pete la forme (pas le mec qui a fait un alternobarique et qui gerbe ou qui a l'impression d'etre dans un tourbillon et qui sortira crevé)...

     

    c'est pour ça que je pense plus à une cause "matériel" qu'à un probleme "humain"

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    c'est vrai que c'est étonnant

     

    perso j'ai la cagoule percé (tres utile en apnée) :)

     

    Christophe, tu as raison, un gros soucis à l'oreille ne s'arrange pas par magie

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    la cagoule ? trop serrée et qui lui perturbe une oreille ?

     

    et, il n'a jamais eu l'idee ou l'envie de regarder son ordi pour voir, aux instruments, s'il montait ou descendait ?

     

    c'est une idée, je l'ai vu ouvrir sa cagoule plusieurs fois à la descente mais pas à la remontée.

     

    Les instruments oui, mais ça n'a pas calmé les réactions de stress, malheureusement.

     

    pour le valsalva à la remonté comment peux tu être sur ?

     

    Ton binôme a souvenir de quoi au juste ?

     

    Pour la valsalva, je n'en ai pas vu et il m'assure ne pas en avoir fait.

     

    Mon binôme se souvient de tout mais avec de mauvaises orientations: tout le temps du palier, il n'a pas compris que j'étais au-dessus en train de le tirer vers le haut.

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    je suppose que le stress est dû à la désorientation

    mais la désorientation est due à quoi ? une absence, inattention ?

    il n' a pas assez consulté son ordi pour la profondeur, ou alors mauvaise lecture de celui ci avec le stress

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Quant à ma réaction, a posteriori je me rend compte que j'ai réagi trop tard

    Non tu as réagis déjà, et personne ne te demande autre chose que ça.

    Tout s'est bien terminé, tu as donc bien réagi ;-)

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    il n' a pas assez consulté son ordi pour la profondeur, ou alors mauvaise lecture de celui ci avec le stress

     

    Moi je pars du principe que l'ordi est la à titre informatif. En théorie, on est censé se rendre compte si on monte ou on descend. L'ordi est un outil pour aider, pas pour gérer la plongée, sinon quand il est en rade on est bien dans la merde.

     

    Arno, plus que d'accord avec toi. Y a pas la solution, le but c'est que ça se termine bien.

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Moi je pars du principe que l'ordi est la à titre informatif. En théorie, on est censé se rendre compte si on monte ou on descend. L'ordi est un outil pour aider, pas pour gérer la plongée, sinon quand il est en rade on est bien dans la merde.

     

    Arno, plus que d'accord avec toi. Y a pas la solution, le but c'est que ça se termine bien.

     

    je suis d'accord avec toi, mais là en l'occurence il avait besoin d aide. Donc ton outil pour aider ça peut servir ;)

     

    quand on stress il est difficile de bien lire, enregistrer et bien interpréter.

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Pourquoi pas un vertige de Ménière ? La crise peut arriver rapidement et s' arreter tout aussi vite.

     

    Cela expliquerai sa sensation de remonter alors qu'il etait stable et egalement le fait qu'il ne ressente plus rien sur le, bateau.

    A sa place j'irai voir un bon Orl.

    Quand a la gestion de l'incident, bravo!

    Comme dit plus haut, vous etes remontes tous les deux sans catastrophe, c'est l'essentiel !!

     

    A+

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Intéressant mais effectivement bizarre qu il soit en plein forme après...

     

    J ai un ami qui avais eu un problème de cervical a qui ça avais donner des vertiges, et nickel hors de l'eau ... S il n y a rien au niveau des oreilles ça peu être une autre piste...

     

    Après il reste toujours le stresse qui est possible due a une mauvaise expérience au préalable mais il t en aurai peut être parler a la sortie ou pas selon la fierté, mais je pense que tu le connais suffisamment pour connaître son parcourt plongistique et ce n est qu une hypothèse par rapport a ce que j ai pu observer pendant ma vie de plongeuse et des problème au palier de ce type si non expliquer "médicalement"

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Créer un compte ou se connecter pour commenter

    Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

    Créer un compte

    Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

    Créer un nouveau compte

    Se connecter

    Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

    Connectez-vous maintenant
    ×
    ×
    • Créer...