Aller au contenu
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine
bardass

La plongée devrait être remboursée par la Sécurité Sociale

    Messages recommandés

    J' ai envoyé à la sécu mes factures de matos dont celle de ma nouvelle semi-étanche.

    J vais bien voir s' ils remboursent :biere:

     

    Si en plus ils pouvaient prendre en charge le rosé du Zodiak ! :bravo:

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Si en plus ils pouvaient prendre en charge le rosé du Zodiak ! :bravo:

    Moi, quand j'ai abusé du rosé, je bat ma femme !

    Dur de dire au médecin de la SS que ça devrait être remboursé car bon pour MA santé !

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    J'ai fait doublon avec nanobulle. Sorry!

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    La FFESSM pourrait monter un dossier d'agrément, via sa CNMP; Ou, plus efficacement, directement au niveau du CDN.....puisque qu'elle n'a plus deCNMP! :tromaran:

     

    La vache, vite une aspirine :)

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    L’information relayée par Bardass vient à propos, car la réflexion du Dr. M. Coulanges prend toute sa place dans la vision « Sport-Santé » prônée par le Gouvernement.

     

    Valérie Fourneyron, lorsqu’elle était Ministre des Sport, l’avait incluse dans son projet de Rénovation de la Loi sur le Sport, .... tombé aux oubliettes depuis sa démission.

    Soutenue par trois autres députés du groupe socialiste (Brigitte Bourguignon, Pascal Deguilhem et Régis Juanico), Valérie Fourneyron est revenue à la charge et a déposé un amendement (917) à l’article 35 de la loi sur la Santé de Marisol Touraine.

    Celui-ci a été approuvé, le 10 avril 2015, par l’Assemblé Nationale

     

    http://www.valerie-fourneyron.fr/actualites/les-deputes-disent-oui-au-sport-sur-ordonnance.html

     

    Cet amendement concerne essentiellement pour l’instant le parcours de soins de personnes atteintes d’affections de longue durée. En se basant sur ce texte, les médecins pourront prescrire aux patients des activités physiques adaptées, dispensées par des organismes labellisés.

    Le cadre d’application de ce texte est donc pour l’instant limité.

    Ne vous précipitez pas chez votre médecin, en particulier si vous êtes en grande forme, pour vous faire prescrire un PE 20 ou un PA 40.

     

    En ce qui concerne l’application de cette mesure, on attend de savoir quelles activités seront concernées, (pourquoi pas la plongée ?), de connaître les organismes désignés pour mettre en place ces soins et selon quels critères, etc.

     

    Pour les intervenants, on lit ceci sur le site de Valérie Fourneyron : « indépendamment des exigences de qualification des éducateurs sportifs exigés par le code du sport, l’encadrement d’activités sportives à destination de personnes en cours de traitement, convalescentes ou présentant des fragilités physiques particulières appelle un savoir-faire et une compétence reconnus ».

     

    Il semble donc que cette responsabilité s’adresse spécifiquement aux Éducateurs Sportifs, ce qui implique qu’ils suivent des formations complémentaires, car on ne s’invente pas thérapeute, d’autant plus qu’en plongée, la discipline peut toucher de nombreuses pathologies.

     

    La spécialité BEES (BP, DE , DES), auxiliaire de santé est à inventer.

    Pour compléter cette information, un peu ancienne, je vous signale la sortie du

    « Décret n° 2016-1990 du 30 décembre 2016 relatif aux conditions de dispensation de l'activité physique adaptée prescrite par le médecin traitant à des patients atteints d'une affection de longue durée ».

     

    https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000033748987&categorieLien=id

     

    Ce texte est pris en application de l'article 144 de la loi n° 2016-41 du 26 janvier 2016 de modernisation de notre système de santé.

     

    Qu’en pensez-vous ?

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Généralisation d'un dispositif qui était testé à Strasbourg, ou sous certaines conditions, la pratique du sport sous prescription à semble t'il été une franche réussite (mais pas de remboursement de la Sécu !).

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Créer un compte ou se connecter pour commenter

    Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

    Créer un compte

    Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

    Créer un nouveau compte

    Se connecter

    Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

    Connectez-vous maintenant

    ×
    ×
    • Créer...