Jump to content
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

Rse - Reactions


    Recommended Posts

    Le topic originel a été fermé, c'est bien dommage car il était de bonne tenu (sauf si il y a des posts supprimés par les modos).

    Je me permet de réouvrir un topic pour faire part de ma réaction, voici le texte originel de cette dernière telle qu'elle aurait du paraître avant fermeture.

     

    Juste un témoignage et une réaction.

    J'avoue (mais uniquement sous la torture) qu'il y a encore quelques jours mon avis sur la R.S.E. était assez tranché : "Bien enseigné=pas dangereux".

    Il n'empêche que faire travailler l'exercice m'a toujours causé une certaine appréhension, voire une appréhension certaine. Manque de confiance dans mon enseignement peut être, dans la mise en place par l'élève sans doute. Enfin bref, toujours un fond d'inquiétude, même si tout était mis en place pour sécuriser l'atelier et que sur TOUT les candidats que j'ai vu passer et TOUT les examens auxquels j'ai participer, il n'y a jamais eu de problèmes.

     

    Les récents événements (Résultat de l'enquête ou pas résultat enquête) nous obligent à regarder les choses sous un angle différent. Ce surtout qu'à priori on pourrait penser que lors de cet exercice le candidat MF2 était sous la supervision à minima d'un autre MF2, voire d'un I.R. ou d'un I.N.

    Donc des gens censés enseigner de manière optimale et toute sécurité, visiblement ce n'était pas le cas.

    Nous sommes quand même à plusieurs accidents (dont au moins un mortel à Marseille en Aout 2014)

     

    Donc geste à enseigner ou pas ? Bardass nous livre une analyse de la justification de l'enseignement fort à propos, la aussi cette lecture remet en cause un certain nombre de certitudes, notamment en arguant de la mise en place de l'anticipation (que je mets au centre de mon enseignement pour les Niveaux 2 et 3)

     

    Le seul argument "valable" (avec des guillemets) qui visait à maintenir la RSE était celui d'apporter au futur encadrant une certaine tranquillité d'esprit pour des situations d'urgences- type échange d'embout, par exemple. Ces situations d'urgences ont elle encore une actualité, on peut légitiment penser que non.

    On peut également penser que la tranquillité d'esprit peut être évaluée (d'ailleurs est ce évaluable ?) avec des ateliers peu ou pas accidentogène (en tout cas nettement moins que la RSE).

     

    De plus cette évaluation à l'instant T, et pour un geste peu technique incluant une part psychologique substantielle, ne pourra sans doute pas être reproduit X temps plus tard. A moins d'un recyclage régulier des encadrants, je pense que non pour ce thème précis.

     

    Les collèges des instructeurs régionaux ont été amenés à "plancher" sur le remplacement de la RSE par un autre exercice de démonstration reprenant les attendus de cette dernière (capacité à "rester zen" dans des circonstances particulières).

    Prise en compte de la dangerosité ou simple manoeuvre dilatoire visant à la fuite en avant ? (ce qui permet de conserver les choses en l'état) . Il faut avouer qu'à la lecture de la lettre de JLB (même si on peut considérer comme recevables - mais fondés ?- un certain nombre de ces arguments), je serai tenter de pencher sur la seconde hypothèse.

     

    Je reste persuadé que bien enseigné elle n'est pas dangereuse, mais, et c'est sans doute le problème de cet atelier, l'enseignement n'est pas la hauteur. Et ne le sera sans doute jamais au vu des risques encourus. (Ré)-apprendre à enseigner à toute une population de moniteurs est une tache de gros ampleur et s'étalant sur une trop longue durée pour prendre le risque de continuer à la voir enseigner comme elle semble l'être actuellement.

     

    Alors certes l'argument contraire est qu'elle pourrait sauver des vies (ceci dit faute de statistique sur le sujet cela reste un argument peu probant). Mais le ratio risque/bénéfice est si important que l'on ne peut plus avoir de place pour le doute.

     

    Quoiqu'il en soit, je pense très fort au pauvre plongeur...

     

    Et tant pis si ce topic est fermé, je ne pouvais garder mes réflexions pour moi.

    Link to comment
    Share on other sites

    • Replies 735
    • Created
    • Last Reply

    Top Posters In This Topic

    Merci Fox pour ton témoignage

     

    et comme tu me cites, je me permets aussi d'insérer mon commentaire, cela permettra aux contributeurs suivants de comprendre de quoi il s'agit :

     

    La RSE est à 30m pour leMF2

    Mais pourquoi faire ?

    Le mf2 aurait un problème durant la plongée?

    Et les plongeurs qui l'accompagnent, ils font quoi ? Ils le regardent faire ?

    Ou alors ces mf2 ne plongent qu'entre plongeurs capables de réaliser une RSE et de sortir vivant d'une situation bien merdique dans laquelle ils se sont fourrés. Bravo l'anticipation d'une situation risquée !

     

    À un moment faudrait être logique :

    L'enseignement de la plongee en France est basée sur l'autonomie en palanquée. Ce qui veut dire qu'on apprend à surveiller son équipier et à l'assister en cas de besoin. La RSE est-elle une réponse à cela ? Non. Elle sert à sauver tout seul. Les autres se démerdent.

    Dans une optique de plongée en autonomie réelle, celle où le plongeur ne compte que sur lui-même, alors je considère que la RSE est justifiée.

    Mais la France n'est pas prête à la plongee solo, c'est le mal, la plongée solo ...

     

    D'autre part, la RSE est réservée à N4 et mf2.

    Sous entendu, le mf1 sait aussi la faire puisqu'il est passé par la case n4.

    Ces encadrants sont donc formés à cette technique.

    Mais les plongeurs qu'ils encadrent le sont-ils ? Non

    Elle sert à quoi alors la RSE ?

    À sauver l'encadrant et à abandonner à leur sort les plongeurs encadrés ?

    En tant qu'encadrant, se mettre en position de devoir utiliser une RSE pour sortir vivant, c'est pas antinomique avec la fonction d'encadrant ?

     

    On a vu que les N4, mf1 et mf2 sont des plongeurs passés par la case RSE.

    Mais ce sont aussi des plongeurs PA60.

    Comme les N3.

    Si le risque de plongée en autonomie est telle qu'une technique comme la RSE est nécessaire, pourquoi les N3 ne la subissent-ils pas ?

    Link to comment
    Share on other sites

    Je dois dire que j'avais aussi en tête notre dernier échange sur le sujet, ça fait plaisir de voir que certains ne sont pas arc-boutés sur leur position, contrairement à notre cher président qui semble jouer la montre depuis trop longtemps sur le sujet (et ca fait froid dans le dos).

     

    on rappellera que la première alerte du Dr. Coulange sur le sujet date quand même de 2008, mais visiblement le CDN ne semble pas accorder plus de crédit à la CTN qu'a la commission médicale.

     

    Annotation : est-ce qu'on sait pourquoi l'ancien topic a été fermé ? il y avait pas mal d'informations intéressantes, en particulier les courriers échangés... En plus franchement j'ai pu rater des post mais j'ai pas l'impression que ce soit parti en vrille...

    Link to comment
    Share on other sites

    Bonjour,

    question naïve, combien d'école de plongées enseignent encore la RSE dans le monde à part la 2F? Pour ma part j'ai commencé la plongée en 1994 avec BSAC et déja à l'époque la RSE avait disparue de tout le cursus (trop dangereuse et inadaptée à la plongée "moderne" à deux, avec octopus, mano...), je refuse d'ailleurs dans mon club (n'ayant pas été formé pour ça) à l'enseigner.

     

    Renaud

     

    Renaud

    Link to comment
    Share on other sites

    Déjà en 1986 la rse posé question, j'avais senti une "certaine" dose d’appréhension chez mon moniteur quand on l'avait pratiqué.

    Sur le doc Niolon moins 60, les instructeurs evoquent l'accident possible.

    c'est dire que ca trottait dans les esprits.

    Link to comment
    Share on other sites

    Excellent, bravo foxdiver. j'aime beaucoup le saut droit de 3 mètres, c'est toujours au programme ?

     

    nan fini depuis 2007 à Niolon.

    Comme l'exercice de gilet 40m-20m sans purger fini depuis 2010

    Comme l'orientation depuis 2011.

    Link to comment
    Share on other sites

    Et si l'on pensait à la RSE comme une simple démonstration technique ?

    Je n'osais pas le mentionner.

    Si au départ (la préhistoire) la RSE pouvait éventuellement se justifier, ce n'est plus le cas maintenant. Comment donc le justifier aujourd'hui ? Bah tout simplement dire que ce n'est pas un exercice au cas ou je n'ai plus d'air etc..., mais dire : "c'est une démonstration technique" (clairement présentée comme telle dans le MFT).

    Moi je trouve qu'il y aurait sûrement des choses vachement plus intelligentes à faire en démonstration technique..

    Link to comment
    Share on other sites

    Create an account or sign in to comment

    You need to be a member in order to leave a comment

    Create an account

    Sign up for a new account in our community. It's easy!

    Register a new account

    Sign in

    Already have an account? Sign in here.

    Sign In Now
     Share


    • Dernières Discussions

    • Similar Topics

      • 320
        Suite à un nouvel accident lors d'une épreuve au niveau 4, la RSE est à nouveau neutralisée à compter du 17/09 pour les N4 et MF2   http://ffessm-ctr-aura.fr/wp-content/uploads/2017/09/2017-09-18_Circulaire-RES.pdf   quel joli débat que celui-là ...
      • 4
        Elle est moins importante chez la femme, ce qui fait qu'en principe elles consommes moins ça tous les plongeurs le savent. Les méchants disent même que si elles ont moins d'air c'est qu'elles ont un petit cerveau qui n'a pas besoin d'être ventilé! Cependant ce que l'on appréhende moins c'est la capacité de nos poumons a garder même après une longue expiration une quantité d'air résiduelle! ce fait est trés important notamment l'or de l'exercice de la RSE (remontée sur expiration) La quantité
      • 28
        R.S.E. = Remonter Sur Expiration   Maintenant la petite question: Sur un plan pédagogique pourquoi l'apprentissage de la RSE?   A savoir que l'on plonge JAMAIS seul "n'es pas" Que la bouteille est toujours gonflée et que l'on a un mano qui fonction toujours très bien.
      • 809
        Puisque nous sommes dans cette discussion, par quoi remplaceriez-vous l'épreuve de RSE dans les examens N4 et MF2 de la FFESSM?   - apprendre la gestion d'un débit continu: respiration sur détendeur fusant, V-drill seul et en binome...   - apprendre la gestion d'une panne d'air: octopus, notions de redondance seul et en équipe, tuyau long, proximité du binome si l'on a pas de redondance perso, inspiration du volume d'air du gilet-stabilisateur.   - stress-test genre divemaster PADI (beu
      • 43
        Hello, suite à un accident dimanche dernier semble t'il à Tourlaville sur un exo RSE du MF2, le DTN a demandé la suspension de l'épreuve a titre conservatoire, sur tout les examens N4 et MF2. la note de 10/10 sera attribué a tout les candidats.   cdt
    ×
    ×
    • Create New...

    Bonjour,

     

    logo.png.c7536bd9e68359a8804d246d311256bd.png

     

    L'ensemble des services de Plongeur.com sont gratuits et c'est grâce à la publicité que vous pouvez en profiter. Or il semble que vous utilisiez un bloqueur de publicité.

    Si vous aimez le site et que vous voulez pouvoir en profiter longtemps, merci de désactiver votre bloqueur de publicités lorsque vous naviguer sur Plongeur.com.