Jump to content
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

Rse - Reactions


foxdiver
 Share

    Recommended Posts

    Z'allez voir qu'on y va tout droit. :fumeur:

    L'apparition de la RUC dans le cursus N1, de 10m, et de 20m au GP, avec récupération de l'air fourni par la baisse de pression absolue au cours de la remontée. :cool:

    La base, quoi.

     

    La Remontée d'Urgence Contrôlée est la piste que j'ai entendu évoquée par des moniteurs.

    Link to comment
    Share on other sites

    • Replies 735
    • Created
    • Last Reply

    Top Posters In This Topic

    La Remontée d'Urgence Contrôlée est la piste que j'ai entendu évoquée par des moniteurs.

    Alors là...ce serait juste magnifique.... :bravo:

    Je vois d'ici la réaction de certains, quand ils vont inclure cet exercice de l'open Water à leurs cursus GP.... :rolleyes:

    Link to comment
    Share on other sites

    La Remontée d'Urgence Contrôlée est la piste que j'ai entendu évoquée par des moniteurs.

     

    Mouais peut être, mais perso ce n'est pas ce que j'ai entendu de la part des IN que je connais.

    On s'acheminerai vers une remontée gilet seul en guise de démonstration technique. En plus la RUC c'est une RSE déguisée, elle ne préservera en rien d'une possible SP.

    Link to comment
    Share on other sites

    Des préparants MF2 se ratent sur des RSE faite dans des conditions d'exercices.

     

    En mode panique, je vois mal un plongeur lambda faire une belle RSE contrôlée.

     

    faut pas croire que les stagiaires MF2 sont des cadors.

     

    en mode panique, beaucoup d'autres manœuvres se ratent.

    oui je sais, d'autres ne mettent pas forcément en jeu un SP potentiellement mortelle...quoique !

    Link to comment
    Share on other sites

    ouaip

    mais l'instructeur qui le surveillait devait l'être, cador, puisque même en le surveillant, l'accident est arrivé...

     

    comme il a été dit par ailleurs, le problème de la RSE est qu'elle est mal comprise (à quoi ça sert ?) et potentiellement mal enseignée par nos instructeurs.

     

    Donc si on arrive pas à l'enseigner correctement malgré des décennies d'expérience et dévolutions, il est temps de la supprimer et de la remplacer par un exercice technique plus proche de la réalité, dont l'intérêt est réel pour la pratique de la plongée loisir, compris par les stagiaires.

    Et correctement enseigné.

    Link to comment
    Share on other sites

    Lamentin, de nos jours l'évolution des techniques et des technologies permet de s'assurer une redondance sans défaut de mode commun, ce qui rend la RSE complètement obsolète. La RSE est une technique qui date de l'époque ou on plongeait avec un mistral et ou la fuite vers le haut était la seule solution de réchappe

     

    bien évidement le matos a bien évolué, il n'empêche que l'on peut ne plus y avoir accès.

    je serai le premier a être satisfait que la noyade ne soit plus un risque en plongée, mais malheureusement...

    Link to comment
    Share on other sites

    Guest Invité

    @Lamentin, si le "what-if" est bien fait, bien analysée, en fonction du degré d'engagement de la plongée tu ne sera jamais obligé de faire une une RSE.

     

    L'ennui c'est que cette notion de what-if et ce qui en découle, n'est pas ou pas assez abordé dans les cursus traditionnels... a mon avis c'est une grosse lacune

    Link to comment
    Share on other sites

    bien évidement le matos a bien évolué, il n'empêche que l'on peut ne plus y avoir accès.

    je serai le premier a être satisfait que la noyade ne soit plus un risque en plongée, mais malheureusement...

     

    comment ne pas avoir accès à matériel ?

    Soit on connaît et on a travaillé les procédures pour être autonome quant à la résolution d'un problème ou de l'accès à son propre matériel.

    Soit on compte sur son équipier et on se comporte comme une vraie palanquée, en étant proche l'un de l'autre avec une surveillance mutuelle.

     

    Mais dans tous les cas, un problème matériel n'a pas à engendrer une RSE.

    C'est comme continuer à rouler sur la jante parle qu'on ne sait pas utiliser le cric, ou qu'on a pas vérifié la pression du pneu de secours qui est lui aussi à plat ou que l'on ne sait pas où se trouve la clé spéciale pour les écrous de sécurité ...

     

    Je rappelle les mots écrits par Claude Duboc, Instructeur National, chaud partisan de la RSE, qui écrivait il y a qlq années déjà comment et pourquoi enseigner la RSE :

     

    "Dorénavant les conditions matérielles de la plongée moderne rendent la probabilité d’avoir à pratiquer une RSE réelle presque nulle."

     

    Et encore

     

    "La RSE est donc devenue un exercice dans lequel le futur encadrant montre sa sérénité dans le milieu, sa capacité à contrôler sa ventilation et sa parfaite maîtrise de sa vitesse ascensionnelle dans une circonstance particulière."

     

    L'objectif maintenant est de trouver un exercice technique permettant de vérifier ces trois compétences : sérénité, contrôle de la ventilation et de la vitesse.

    Link to comment
    Share on other sites

    @Lamentin, si le "what-if" est bien fait, bien analysée, en fonction du degré d'engagement de la plongée tu ne sera jamais obligé de faire une une RSE.

     

    L'ennui c'est que cette notion de what-if et ce qui en découle, n'est pas ou pas assez abordé dans les cursus traditionnels... a mon avis c'est une grosse lacune

     

    :+1:

    Tout est dit, a notre epoque et avec la materiel actuel, il n'est pas concevable de se retrouver a devoir faire une rse. A la rigueur en mode solo et encore faut-il qu'il t'arrive une grosse merde.

    J'ai beau me creuser la tete et me repasser des centaines de plongees, je n'arrive pas a me souvenir d'une seule situation ou j'aurais du utiliser cette technique.

    Même si il y encore quelques temps, j'affirmais que c'est toujours bien de la connaitre au cas ou, apres reflexion, force est de constater qu'elle n'est d'aucune utilité a notre époque de plongee moderne.

     

    Et si, au pire, un jour tu est amené a en faire une en situation réelle, je pense encore une fois que ton cerveau peut prendre le dessus.

    Personnellement, j'ai un mal de chien a retirer mon detendeur et ne pas souffler mon air, c'est pavlovient.

     

    Donc formons un peu mieux nos plongeurs ou futurs cadres a la planification, l'orientation et au what if et surtout a les appliquer meme lorsque cela ne semble pas necessaire et un grand pas sera franchi :cool:

     

    Encore une fois, ce n'est que mon avis.

     

    A+

     

    :biere:

    Link to comment
    Share on other sites

    heu Laurent, la RSE, ce n'est pas encore pour les N1...

     

    et, si tu donnes tes deux détendeurs à 2 N1 et que tu es contraint de remonter en RSE, attend toi à etre ralenti par les binomes qui ne vont pas comprendre pourquoi tu te presse vers le haut... :trigolo:

     

    Sans vouloir plomber le fill, un de mes amis moniteurs est decede dans ces circonstances, il y a quelques annees, la rse ne l'a pas sauve :non:

     

    A+

    Link to comment
    Share on other sites

    Sans vouloir plomber le fill, un de mes amis moniteurs est decede dans ces circonstances, il y a quelques annees, la rse ne l'a pas sauve :non:

     

    A+

    Merci jeff... Ben si, tu nous l'as plombé... :confus:

     

    :hehe:

    Link to comment
    Share on other sites

    Sans vouloir plomber le fill, un de mes amis moniteurs est decede dans ces circonstances, il y a quelques annees, la rse ne l'a pas sauve :non:

     

    A+

     

     

    re

     

    quelles étaient les circonstances ?

    comment les 2 plongeurs ont pu se trouver en panne d'air pour avoir besoin de prendre les détendeurs du moniteur ?

    Link to comment
    Share on other sites

    comment ne pas avoir accès à matériel ?

    Soit on connaît et on a travaillé les procédures pour être autonome quant à la résolution d'un problème ou de l'accès à son propre matériel.

    Soit on compte sur son équipier et on se comporte comme une vraie palanquée, en étant proche l'un de l'autre avec une surveillance mutuelle.

     

    Mais dans tous les cas, un problème matériel n'a pas à engendrer une RSE.

    C'est comme continuer à rouler sur la jante parle qu'on ne sait pas utiliser le cric, ou qu'on a pas vérifié la pression du pneu de secours qui est lui aussi à plat ou que l'on ne sait pas où se trouve la clé spéciale pour les écrous de sécurité ...

     

    Je rappelle les mots écrits par Claude Duboc, Instructeur National, chaud partisan de la RSE, qui écrivait il y a qlq années déjà comment et pourquoi enseigner la RSE :

     

    "Dorénavant les conditions matérielles de la plongée moderne rendent la probabilité d’avoir à pratiquer une RSE réelle presque nulle."

     

    Et encore

     

    "La RSE est donc devenue un exercice dans lequel le futur encadrant montre sa sérénité dans le milieu, sa capacité à contrôler sa ventilation et sa parfaite maîtrise de sa vitesse ascensionnelle dans une circonstance particulière."

    Je vois que tu as (beaucoup) de saines lectures...

    L'objectif maintenant est de trouver un exercice technique permettant de vérifier ces trois compétences : sérénité, contrôle de la ventilation et de la vitesse.

    :+1:

    Sans oublier "dans une circonstance particulière", mais je pense que le plus difficile va être de trouver un exercice qui permette d'évaluer la sérénité (ou à contrario le stress) de l'élève. Il faut reconnaître que la RSE (si on met à part le coté accidentogène pour les besoins de l'analyse) avait "au moins" cette qualité.

    Link to comment
    Share on other sites

    Create an account or sign in to comment

    You need to be a member in order to leave a comment

    Create an account

    Sign up for a new account in our community. It's easy!

    Register a new account

    Sign in

    Already have an account? Sign in here.

    Sign In Now
     Share


    • Dernières Discussions

    • Similar Topics

      • 320
        Suite à un nouvel accident lors d'une épreuve au niveau 4, la RSE est à nouveau neutralisée à compter du 17/09 pour les N4 et MF2   http://ffessm-ctr-aura.fr/wp-content/uploads/2017/09/2017-09-18_Circulaire-RES.pdf   quel joli débat que celui-là ...
      • 4
        Elle est moins importante chez la femme, ce qui fait qu'en principe elles consommes moins ça tous les plongeurs le savent. Les méchants disent même que si elles ont moins d'air c'est qu'elles ont un petit cerveau qui n'a pas besoin d'être ventilé! Cependant ce que l'on appréhende moins c'est la capacité de nos poumons a garder même après une longue expiration une quantité d'air résiduelle! ce fait est trés important notamment l'or de l'exercice de la RSE (remontée sur expiration) La quantité
      • 28
        R.S.E. = Remonter Sur Expiration   Maintenant la petite question: Sur un plan pédagogique pourquoi l'apprentissage de la RSE?   A savoir que l'on plonge JAMAIS seul "n'es pas" Que la bouteille est toujours gonflée et que l'on a un mano qui fonction toujours très bien.
      • 809
        Puisque nous sommes dans cette discussion, par quoi remplaceriez-vous l'épreuve de RSE dans les examens N4 et MF2 de la FFESSM?   - apprendre la gestion d'un débit continu: respiration sur détendeur fusant, V-drill seul et en binome...   - apprendre la gestion d'une panne d'air: octopus, notions de redondance seul et en équipe, tuyau long, proximité du binome si l'on a pas de redondance perso, inspiration du volume d'air du gilet-stabilisateur.   - stress-test genre divemaster PADI (beu
      • 43
        Hello, suite à un accident dimanche dernier semble t'il à Tourlaville sur un exo RSE du MF2, le DTN a demandé la suspension de l'épreuve a titre conservatoire, sur tout les examens N4 et MF2. la note de 10/10 sera attribué a tout les candidats.   cdt
    ×
    ×
    • Create New...