Aller au contenu
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine
LGF

RSE: par quoi la remplaceriez-vous?

    Messages recommandés

    c'est 10 mn de palmage de sustentation avec la ceinture de lest à bout de bras! ; C'est comme cela que l'on fait les vrai(e)s plongeu (ses)rs. :devil::devil::devil:

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    c'est 10 mn de palmage de sustentation avec la ceinture de lest à bout de bras! ; C'est comme cela que l'on fait les vrai(e)s plongeu (ses)rs. :devil::devil::devil:

     

    On se fait un plouf au mois d'août? :ckan:

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Je sais pas à quoi tu tournes.... mais file l'adresse du fournisseur.... c'est de la bonne :petard::petard:

    A la relecture, je me suis dit que si je retrouvais le revendeur ...

     

    J'ai pas eu énormément de problèmes, mais j'ai malheureusement vu des gens finir avec très peu d'air dans le bloc (bizarrement toujours en palanquée encadrée, et pas récemment).

    (1) Prenant connaissance d'un assez faible niveau d'air chez mon voisin, je sors l'octo et le laisse pendre. Une minute après, le type démarre à toute blinde (en apnée expiratoire) et va chercher de l'air chez le GP, donc 10 à 12 mètres devant, comme si mon air ne sentait pas bon.

    Problème de prévention.

    (2) J'ai aussi pu constater que certains guides (zones où ils sont obligatoires) ne changent rien au programme, même quand on annonce réserve, puis 30 bars.

    Peut-être signalent-ils seulement le chemin ?

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Eeuuuuhhh quand on a plus d'air c'est pas fin de plongée ? ?? Plutot que de continuer a 2 sur une bouteille ? :malade:

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Pas évident de partir quand on est encadré et que le GP a les infos mais continue droit devant. Mon voisin ne m'aurait pas suivi : il était focalisé sur le GP. Mais j'aurais pu lui proposer mon air avant sa panne, ça c'est sûr aujourd'hui.

     

    Pour la deuxième, c'était une plongée à profil classique mais remontée très lente en suivant le fond côtier en léger tombant (que du gros rocher nu, 2 petits poissons par km). J'ai annoncé 50 à 18m. Plus tard, j'ai annoncé un petit 30. A ce moment là, mon binôme Russe (qui avait le 15L que j'avais négocié la veille) a eu l'idée de topper sa profondeur max (qu'il jugeait insuffisante), il fait un canard et descend à 25-28m et donne l'impression qu'il regarde un truc entre deux galets ou cherche un coin plus profond à coté. J'avais envie de lui tendre une pelle.

    J'ai montré mon binôme au guide (qui nous attendait à 20m devant, à ma profondeur), puis j'ai fait le signe de fin de plongée et je suis remonté à vitesse normale (sans faire d’arrêt, juste la décélération à 6m). J'ai eu plus d'air très proche de la surface au moment où j'ai voulu regarder ce qui se passait en bas.

    Il n'y avait aucune raison de rester immergé : rien à voir comme faune (Majorque, et pas du coté de la réserve), mer hyper calme. C'était une plongée de "relief" (petites cavernes, etc).

     

    Je suis assez bon client mystère : j'assiste souvent aux problèmes assez rares (qui ne me concernent pas toujours, heureusement). Comme le bateau qui se décroche pendant la plongée (ou aussi à la fin), avec personne dedans. La mise à l'eau au top-départ du zodiac ou tu t'aperçois que l'hélice tournait encore quand ta tête est passée à coté, etc.

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Heureusement tu "penses horizontal" :fou:

     

    C'est deja un debut! Y'a plus qu'a plonger ainsi a present! :hehe:

     

    Salut!

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Pas évident de partir quand on est encadré et que le GP a les infos mais continue droit devant. Mon voisin ne m'aurait pas suivi : il était focalisé sur le GP. Mais j'aurais pu lui proposer mon air avant sa panne, ça c'est sûr aujourd'hui.

     

    Pour la deuxième, c'était une plongée à profil classique mais remontée très lente en suivant le fond côtier en léger tombant (que du gros rocher nu, 2 petits poissons par km). J'ai annoncé 50 à 18m. Plus tard, j'ai annoncé un petit 30. A ce moment là, mon binôme Russe (qui avait le 15L que j'avais négocié la veille) a eu l'idée de topper sa profondeur max (qu'il jugeait insuffisante), il fait un canard et descend à 25-28m et donne l'impression qu'il regarde un truc entre deux galets ou cherche un coin plus profond à coté. J'avais envie de lui tendre une pelle.

    J'ai montré mon binôme au guide (qui nous attendait à 20m devant, à ma profondeur), puis j'ai fait le signe de fin de plongée et je suis remonté à vitesse normale (sans faire d’arrêt, juste la décélération à 6m). J'ai eu plus d'air très proche de la surface au moment où j'ai voulu regarder ce qui se passait en bas.

    Il n'y avait aucune raison de rester immergé : rien à voir comme faune (Majorque, et pas du coté de la réserve), mer hyper calme. C'était une plongée de "relief" (petites cavernes, etc).

     

    Je suis assez bon client mystère : j'assiste souvent aux problèmes assez rares (qui ne me concernent pas toujours, heureusement). Comme le bateau qui se décroche pendant la plongée (ou aussi à la fin), avec personne dedans. La mise à l'eau au top-départ du zodiac ou tu t'aperçois que l'hélice tournait encore quand ta tête est passée à coté, etc.

    Marrant comme la panne d'air parait banale chez certains !

    Moi, perso, je pense qu'il faudrait s'arrêter de s'amuser dans ton club ; vous risquez des lendemains qui (dé)chantent !

     

    M'enfin j'dis ça ou j'dis rien ....

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    On n'a pas toujours son mot à dire.

     

    Fiduce,

     

    Je ne sais pas avec qui tu plonges, ni ou, mais a ta place, je me poserai des questions.

     

    Si ton GP ne calcule pas correctement les volumes de gaz de ces palanques et qu'il lui semble normal de terminer une plongee a 2 sur son bloc et son octopus, y'a quelques choses qui va pas ou alors je n'ai pas tout compris. :fou:

     

    N'importe quel encadrant qui se respecte te dira que basculer a 2 sur un bloc au cours d'une plongee, c'est la porte ouverte aux emmerdes et que suivant la loi de Murphy, ça risque de ne pas s'arreter là.

    Donc regle Nº1, bien planifier sa plongee avant toutes choses et tu evites 99% des emmerdes, dont la panne d'air.

     

    A+

     

    :biere:

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Ce n'était pas en club.

    Je ne connaissais personne dans ces deux palanquées, c'était en Mer rouge et à Majorque, et c'était il y a un bail (surtout pour l'Egypte).

     

    a ta place, je me poserai des questions

    Ma réaction à la deuxième plongée tenait compte des réponses que j'avais trouvées après la première.

    Problème de comportement à l'annonce de niveaux de pression très disparates. Rien n'empêchait de faire surface. Plongées standards (on ne recalcule rien du tout chaque jour)

     

    Après ça, j'ai systématiquement demandé les pressions des autres plongeurs à partir de ma mi-consommation (quand mon annonce ne provoquait qu'un "ok" du guide).

    Mais même là, j'ai continué à avoir des surprises (quelqu'un avait 55 bars à plus de 30m quand j'ai demandé).

    Alors j'ai quelques fois annoncé spontanément ma pression au GP dès l'arrivée en bas, et ... s'il me faisait juste "OK", je la demandais à tout le monde (parfois on te rappelle qui est le boss). Puis je me suis mis à dire sur le bateau que "je cherchais à travailler ma consommation et que ce serait bien si chacun donnait son niveau d'air arrivé en bas". C'est ce qui marche le mieux.

    En dehors de ces cas, j'ai pas eu de problème de panne d'air.

    J'ai moins plongé en France métropolitaine qu'ailleurs. Les structures associatives que j'ai fréquentées ou que je fréquente actuellement, sont à 100 000 km de ce que je raconte ici (c'est pour ça que je ne jure que par elles).

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    retour aux sources

     

    Bonsoir

     

    Je suis ce fil avec un grand intérêt en regrettant toutefois les digressions.

     

    Bon! Revenons en au sujet! Par quoi remplacer la RSE?

     

    La 2F se doit d'innover mais, attention! sans pour autant sombrer dans la facilité! (c'est bien connu tous les exercices autres que ceux de la 2F conduisent à des examens quasi bradés).

     

    Je propose d'évaluer une remontée de formation de N3 avec une panique, une panne d'air et, pour l'impétrant MF2 une perte de ses palmes, le tout les yeux fermés et une ceinture de plombs supplémentaire de 7kg. Avec aussi un lâcher de parachute (qui peut le plus peut le moins!!!!). Ah! J'oubliais! la température de l'eau devra être inférieure à 5°C (bonjour pour constituer un jury!).

     

    De toute façon je m'en balance, n'ayant aucune intention de passer le MF2 de la 2F!!!!!

     

    Espièglement

    Alain

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Intervention impeccable jusqu'à la troisième ligne, mais qui s'engloutit ensuite, comme si la lecture de certaines propositions avait généré des pensées submergeantes.

     

    Ok, alors vite une idée (il faut bien que Ducros ...).

     

    Un membre de la palanquée perd du lest (facile à simuler avec un sac, un mannequin : on n'est pas forcé, si le mannequin est inerte, de considérer qu'il perd 8k ... on suppose que le plongeur essayera de rester en bas par lui-même, ce qui équivaudra à une perte plus faible sur un mannequin inerte)

    Qu'est-ce qu'on fait ? (on le rejoint, vide tous les gilets, et on demande de souffler ? on essaye autre chose ? freinage en palmant ? ce qui implique un retournement ?)

     

    Je pense aux ceinturettes en tissus non extensible et boucle plastique, de qualité variable (en bas, on est plus svelte, relevage de boucle accidentel). Mais peut-être qu'il n'y a jamais de problème ? Ou qu'on les règle facilement ?

    Ou qu'ils se raréfient avec l'arrivée des gilets à lest intégré ?

     

    Une sorte de remontée contrôlée effectuée sur le dos, en cassant le bassin pour palmer vers le bas. Le même geste qu'au saut à la perche.

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Créer un compte ou se connecter pour commenter

    Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

    Créer un compte

    Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

    Créer un nouveau compte

    Se connecter

    Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

    Connectez-vous maintenant

    • Dernières Discussions

    • Discussions similaires

      • 741
        Vous en avez marre de vos posts censurés ? Quand vous interrogez la modération, on vous répond que c'est hors sujet ! Alors postez ici, si vous y êtes censuré, vous êtes , au moins sûr que ce n'est pas pour un hors-sujet! Moi, en tous cas, je ne fermerais pas ce post. Je vous encourage à quoter des pots censurés afin d'y obtenir des réponses de vos interlocuteurs . Faites vivre ce post c'est le votre
      • 101
        Bonjour mes amis plongeurs,nous avons tous été confronté à cela un jour : Yes! je trouve un super séjour plongée a l'étranger, et je choisi d'y aller avec mon binôme!...Rêvant déjà au bonheur de nouvelle aventure sous marine ...Je donc file chez mon tour opérateur spécialisé, pour réservé. arrivé a ma destination de rêve au centre de plongée;je sorts mes cartes de niveaux et mon carnet de plongées...On monte sur le bateau, arrivé au site de plongée ...Et là ! Rien qu' au brieffing, je sai
      • 2
        Bonjour, j'ai juste à côté de chez moi un petit lac où je fais surtout de l'apnée (pratique, à 5 minutes) et un peu de bouteille (une fois par an, pour la plongée de nuit/barbeuk' du club).   C'est le lac de Passy (74190, pour ceux qui veulent aller voir..) , un lac issu du retrait du ballast de l'autoroute adjacent. Il fait 900 mètres de long, 200 mètres au plus large. Profondeur moyenne environ 6/7 mètres je dirais, avec trois "trous" à 11 mètres.   Le problème, c'est qu'en été il devie
      • 6
        Bonjour à tous. Je suis plongeuse niveau 3. Depuis quelques temps un étrange phénomène perturbe mes plongées. Au début, tout se passe bien. Puis, vers 30/40 minutes de plongée (pas systématique) je commence à être dérangée par des petites bulles qui sortent de manière régulière par mon nez. C'est comme si ma dissociation bucco-nasale, qui fonctionnait bien jusque là, cessait de se faire. Avez vous déjà vécu ça? Si oui avez vous des conseils à me donner pour y remédier ? Merci à tous
      • 134
        Bonjour à tous   Comment font les clubs qui n'ont pas de E4 pour valider des formations N3 puisque l'on est censé ne pas dépasser les 40m en formation avec un E3 si je ne dis pas de bêtises?
    ×
    ×
    • Créer...