Aller au contenu
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

[CR] Une initiation au recycleur


    Messages recommandés

    Salut,

     

    Bon ça y est, c'est à mon tour de m'y mettre et d'essayer.

    J'avais déjà il y a quelques mois voulu tester mais le planning lui ne voulait pas.

     

    Me voilà donc de retour dans le var pour faire une initiation recycleur sur revo.

     

    C'est parti donc pour une grosse matinée de préparation.

     

    Tout commence à 9H du mat au tour d'un café, d'un PC et de quelques planches IANTD pour expliquer la base du recycleur. Disons que je ne partais pas de 0, j'avais déjà lu pas mal de trucs à droite à gauche, mais forcément j'avais tout plein de questions. L'idée de la sortie, c'est de faire le début de la formation CCR revo. C'est à dire que la machine (qui est un revo micro pur) sera entièrement pilotée à la main. Pas d'ADV et pas d'électronique qui gère l'oxy et le diluant.

     

    Après les explications sur papier (ou plutôt sur powerpoint), on passe à la prépa de la machine avec ces avantages et ces inconvénients (là par contre, j'ai pas trop saisi les inconvénients du revo par rapport à d'autres). Préparation de la chaux, remplissage des blocs d'oxy et de diluant (Air). Changement aussi au passage de la pile du shearwater.

     

    On passe ensuite à la mise ON de la machine et on s'aperçoit que le shearwater ne détecte pas une des cellules. Re-démontage de la chaux pour avoir accès aux cellules et trouver celle qui fait défaut. Juste un mauvais contact en fait.

    C'est là où on se rend compte de tout ce qu'il y a à faire, voir, vérifier.

     

    Prise en main aussi des revo dream et leur fonctionnement en tap tap (c'est marrant mais c'est chiant de bien prendre le rythme), prise en main des HUD (conf 5 cellules, 3 sur le shearwater et 2 sur les revodream/HUD). Calibrage des sondes d'oxy, et premiers exos à sec.

    Explication pour fermer la boucle, passage sur bail-out, minimal volume. Wahou y'a vraiment plein de trucs. Et aussi tous les nouveaux signes qui vont avec. J'adore le concept de schématiser sa PPO2 avec un point fermé qui correspond à la diode verte du HUD et la seconde main qui vient dessous ou dessus s'ouvrir à intermittence pour faire le flash rouge.

     

    On se jette donc dans 20m d'eau et disons que la limite sera ma résistance au froid (semi étanche seulement et une eau au fond à 15°). La PPO2 a été configurée sur les revodream à 1 bar.

     

    Bascule arrière et première fermeture de la boucle en surface. Ok tout va bien. Mais au moment de remettre la boucle et de respirer dessus je m'étouffe. Normal, j'ai vidé le gaz de la boucle et je n'ai plus assez de gaz dans la boucle pour respirer dessus. Je manque de m'étouffer, je referme dessuite la boucle pour respirer à l'air libre. Ok heureusement qu'on est en surface. J'ai oublié de remettre du gaz dans la boucle pour pouvoir respirer.

     

    C'est parti, on descend. Le but au début va être de maintenir la PPO2 constante en jouant soit sur le diluant soit sur l'oxy. On fait varier la profondeur pour jouer avec tout ça. Il faut aussi que je garde le contrôle de mon volume minimal pour ne pas avoir trop de soucis soit pour inspirer soit pour éviter les joues de hamster. Mais le truc vraiment destabilisant, c'est vraiment le pas de poumon ballast. J'ai aussi été désorienté car certaines fois, je me suis surpris à expirer un peu par le nez. Donc je perdais en volume de gaz dans la boucle et le coup suivant j'étais limite en gaz dans la boucle, donc hop un petit coup de diluant ou d'oxy pour reprendre un confort. Ensuite quelques exercices de passage sur bail-out.

     

    En fin de plongée, on passera sur un set point de 1.3 de PPO2. C'est là qu'on se rend compte que à 1 bar de PPO2, l'ordi m'annonce un no deco limit de 20min après passage à 1.3, NDL de 99 min :)

     

    Voilà mais lorsque je me suis trouvé avec un volume de respiration correct et correctement équilibré c'était vraiment sympa. Les sensations sont vraiment différentes, le bruit aussi. On se rend compte que ça demande pas mal de boulot pour prendre tout ça en main. Mais ça doit être le pied quand on maitrise ça.

     

    Bon aujourd'hui ça ne correspond pas du tout à mes besoins de plongeur. Ca reste un matos qui coute cher et pas adapté aujourd'hui à mon profil. Je dois faire une 40 aine de sortie en france par an, et lorsque je vais à l'étranger, je pars souvent en sac à dos. On verra plus tard en fonction des prix des machines et de mon envie/besoin de plongeur !

     

    Mais l'expérience était vraiment enrichissante.

     

    Merci Manu !

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    • Réponses 68
    • Created
    • Dernière réponse

    Top Posters In This Topic

    Malheur il est perdu!!

    Dans quelques mois il a acheté une machine, trois bail out, il a envie de changer de machine, de bagnole pour trimballer tout le bazar. sa femme a envie de changer de plongeur, ses copains du clubs ont peur de plonger avec lui parce qu'il reste de toute façon trop longtemps au fond pour eux...

     

    Mais t'inquiete pas tu vas avoir plein de nouveaux copains qui souffrent du même vice que toi: bienvenu du côté silencieux de la force!

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Ouep, comme l'ont dit avant moi nico32 et le parpaing, le problème après c'est qu'on ne peut plus s'en passer :D

     

    Je prends mon cas pathologique :

    - initiation en 2012 (j'étais N2) --> "j'en aurai un un jour"

    - 2013 : passage N3 puis 2ème initiation au CCR

    - printemps 2014 : passage Nitrox confirmé puis formation au CCR diluant air après l'achat d'une machine d'occase au salon de la plongée, puis d'un BO

    - automne 2014 : décision d'être autonome en gaz, donc achat d'un booster et d'une lyre O2, avec un bloc tampon 15l pour transvaser depuis une B50

    - printemps 2015 : passage Tx normo, donc achat de 2 BO supplémentaires et analyseur O2/He, et bien sûr d'un bloc tampon dédié au Tx ...

     

    Garage ou sous-sol obligatoire pour stocker tout çà sans compter les bidons de chaux ...

     

    Pour le véhicule, n'écoute pas le parpaing, on s'en sort très bien sans en changer ...

    ... le seul truc c'est qu'avant on convoyait à plusieurs, maintenant je suis seul ... dans le break de Madame :froglol:

     

    Vas-y fonce ! :)

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Ouep, comme l'ont dit avant moi nico32 et le parpaing, le problème après c'est qu'on ne peut plus s'en passer :D

     

    Je prends mon cas pathologique :

    - initiation en 2012 (j'étais N2) --> "j'en aurai un un jour"

    - 2013 : passage N3 puis 2ème initiation au CCR

    - printemps 2014 : passage Nitrox confirmé puis formation au CCR diluant air après l'achat d'une machine d'occase au salon de la plongée, puis d'un BO

    - automne 2014 : décision d'être autonome en gaz, donc achat d'un booster et d'une lyre O2, avec un bloc tampon 15l pour transvaser depuis une B50

    - printemps 2015 : passage Tx normo, donc achat de 2 BO supplémentaires et analyseur O2/He, et bien sûr d'un bloc tampon dédié au Tx ...

     

    Garage ou sous-sol obligatoire pour stocker tout çà sans compter les bidons de chaux ...

     

    Pour le véhicule, n'écoute pas le parpaing, on s'en sort très bien sans en changer ...

    ... le seul truc c'est qu'avant on convoyait à plusieurs, maintenant je suis seul ... dans le break de Madame :froglol:

     

    Vas-y fonce ! :)

     

    Je confirme,

    Peve est un accro qui peux te convaincre tres vite si tu ne fais pas attention :froglol:

     

    A+

     

    :biere:

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Je confirme,

    Peve est un accro qui peux te convaincre tres vite si tu ne fais pas attention :froglol:

     

    A+

     

    :biere:

    :hehe::bravo::biere: (t'as eu raison d'avoir eu un empêchement pour le dîner :D )

     

    Au moins lui il a tout de suite démarré avec la bonne machine (troll inside)

    Yesss ... c'est parti ... :froglol:

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Au moins lui il a tout de suite démarré avec la bonne machine (troll inside)

     

    Ou alors tu fais comme moi tu en achètes une première machine (il y a 5 an) et après tu te dis que celle là et très bien mais qu'elle peut pas aller partout du coup tu en achètes une deuxième (il y a 1 an et demi) et tu te dis que de toute façon à terme il t'en faudra 2 sous l'eau.

     

    Sinon côté voiture moi c'est Berlingo

     

    Côté garage : B50 oxy B50 He booster pour les compresseur j'ai celui du club pour les gonflages à 210 et celui d'un pot pour ceux à 300 après les BO je sais plus trop : 3 carbones, 2 alu 7l, 1 S80, 1 autre S80 mais qui es à un pot, des 5l qui me servent aussi en ouvert petit siphon, 3 S80 à mon club...

     

    Et après tu te rend compte qu'avec ton recycleur et tes BO tu peux aller loin tu achètes un scoot.

    Après tu te rends compte qu'avec ton scoot tu peux filmer donc t'y fou une GoPro, du coup tu colles un éclairage video sur le scoot..

     

    Bref reste au 15l en ouvert sinon c'est la merde.

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Ouf, je suis sauvé, je vis en appart.

    J'aurais pas la place de stocker tout ça :-)

     

    Mais le changement de voiture pour plus gros (style SUV) est en cours de réfléxion... Pourvu que ce soit pas le doigt dans l'engrenage.

     

    PV, j'ai bien saisi ta chute vers le côté silencieux, mais à la base c'était quoi ton profil (pas sous l'eau) de plongeur ?

    Parce que perso, en faisant grand max 50 sorties par an en France en OC, ça ne sera jamais rentable pour moi de passer sur du CCR. Est-ce que tu avais déjà un profil de plongeur faisant que le CCR était "adéquat" avec ton profil, ou l'acquisition du CCR a fait que tu es allé plonger plus souvent ?

     

    Parce que habitant loin de la mer, c'est pas évident !

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Bof en appart, tu sacrifies une pièce et pis voilà ... disons que c'est moins pratique pour gonfler au booster chez toi si tu veux rester en bons termes avec tes voisins ... :D

     

    Pour le profil, faut pas s'arrêter à çà :hehe:

    Si tu raisonnes comme Christophe, c'est sûr que c'est pas "rentable", aucune raison de passer au CCR.

    Mais, déjà, est-ce que plonger est "rentable" ?

    Moi je conçois la plongée comme un plaisir ... Alors oui, j'ai aussi les moyens d'asssouvir cette passion, ce qui fait que mon curseur est sans doute plus haut que la moyenne ...

    Mon profil ? gros consommateur en CO (18 à 20 l/mn en explo, 25 à 30 en technique et encore çà c'est arrangé au fil du temps), marre de faire des plongées trop courtes à 40m avec un 15l alors que les copains sont en 12 :vexe: , environ une vingtaine de plongées/an en sorties club de l'intérieur.

    Découverte du CCR en Polynésie avec ce silence qui faisait que j'entendais les poissons perroquets brouter le corail et là, révélation ! :)

    Et puis forcément, on s'y intéresse de plus près :

    - les paliers : pffouit ... fini (ou largement diminués) : c'est bien, çà !

    - la conso : ' s'en fout (punaise le pied !)

    - la déco : y a bon le Nitrox variable, surtout à plus de 50 balais ...

    - la faune pour la photo/vidéo : on pourrait la toucher ...

    .... (vais pas tout citer, çà serait indécent :hehe: )

     

    Alors oui, je plonge plus, forcément, car retrouver les bons réflexes au départ, plus on s'entraîne, mieux c'est. Mais je ne dois pas dépasser la cinquantaine/an.

    Je ne plonge en CCR que depuis un an 1/2 (petit padawan), je n'ai pas encore été confronté aux voyages avec. Soit je vais changer de machine (trop encombrante la mienne), soit je louerai sur place.

    Voilà, en espérant avoir répondu à tes quelques interrogations ;)

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Ouf, je suis sauvé, je vis en appart.

    J'aurais pas la place de stocker tout ça :-)

    !

     

    C'est pas grave, tu mets ça dans la chambre des gosses ou dans ta chambre :froglol:

     

    Perso, tout est sur le balcon avec un store motorise pour proteger de notre bon soleil niçois + grande serviette eponge sur tous mes sacs.

    Il n'y a que les blocs qui restent sans protection, mais, pour le moment je n'ai que des 15l air, a venir, nitrox + s80 O2.

    Par contre je commence a avoir de moins en moins de place, j'ai installe à poste tout ce qu'il faut pour rincer et secher mon matos facilement.

     

    Et c'est sur que je ne pourrais jamais installer ma station de gonflage:tromaran:

     

    Mais bon, je derive, rien a voir avec le post de depart :non:

     

    A+

     

    :biere:

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    quand on aime on ne compte pas :D

    c'est pas rentable de plonger au recycleur ? on s'en tape !

    quoique, moi je trouve que c'est rentable : avant je faisais 1h30 de route pour plonger 1 fois 45' max, maintenant je fais le même trajet et je plonge 2 fois au moins 1h :D

    pis quand les potes en ccr font à 60m 25' fond puis 35' de palier, alors que toi t'as 45' de palier pour 15' max fond, ça fait rêver. imagine le temps que tu pourrais passer sur le donator ...

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Créer un compte ou se connecter pour commenter

    Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

    Créer un compte

    Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

    Créer un nouveau compte

    Se connecter

    Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

    Connectez-vous maintenant

    • Dernières Discussions

    • Discussions similaires

      • 105
        Rien de sexuel là dedans ,   Je regardais une vidéo qui semble présenter un conduit pour gonfler son parachute à la bouche plus rapidement que les petits embouts DS classiques. Apeks se targue même de pouvoir gonfler son parachute en une expiration!   Sur la vidéo on dirait que c'est le volume du para qui est plus petit, et vous me direz tu expires la même quantité d'air dans tous les cas donc bon ça change rien que l'embout soit comme-ci ou comme ça, mais quand même je pose
      • 3
        de logewatt je suis agé , et j'ai une lampe de plongée SEAC SUB  X-LED depuis plus de dix ans .je ne sais plus comment l'ouvrir pour pouvoir changer les piles . je n'arrive pas manuellement à faire tourner la partie basse de la haute pour essayer de la dévisser . Il y a la bague en plastique noir à verrouiller ou à tourner vers OFF ou vers ON. Si un connaisseur de cette solution peut m'aiguiller à ce sujet MERCI . Je ne peux plus plonger pour raisons de santé, mais je regarde les vidéo
      • 35
        Bon c'est pas vraiment nouveau nouveau, mais hier je suis tombé sur ce petit "scooter" (je le mets entre guillemet, pour prévenir en avance ceux qui viendraient pour dire, c'est pas un scooter, ça a une puissance de m****e, etc...)   Leur site c'est ici https://www.lefeet.com/ Et j'ai trouvé un revendeur espagnol qui le vend pour 600€ tout compris (taxes et livraison).   Ce que j'ai bien aimé de l'appareil, c'est que c'est petit pas lourd et avec des accessoires qui
      • 60
        Bonjour,    J'ai récemment acheté un dôme et une platine pour ma gopro et je suis à la recherche d'idée pour fixer ce matériel sur ma stab.    Merci 🐙
      • 51
        Pour ceux qui ne l'ont pas lu sur FB il y a qlq jours. NB : à ne pas faire évidemment .... 😇   Plonger très profond en recycleur nécessite trois éléments indispensables : de la bonne chaux, de la bonne chère et du matériel fiable. Parce qu’une plongée à 336 mètres pendant 27 heures ne s’improvise pas, tous les plongeurs le savent  🙄  On doit améliorer le matériel. D’aucuns choisiraient des solutions complexes et onéreuses, des trucs off boards ou je ne sais quoi ... Pourtant,
    ×
    ×
    • Créer...