Aller au contenu
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

un peu de changement ... ou pas !


    Messages recommandés

    Je ne ré-ouvrirai pas les hostilités... :scubaok:

     

     

    Y'a pas d'hostilité, juste un constat qui me chagrine un peu. :cool:

     

    Quand on voit sur ce forum, la qualite de certains intervenants et leur niveau de connaissance que ce soit en deco, sm, trimix, photo, pedago, speleo, legislation etc, etc

    Nous avons en plus des intervenants qui pratique dans plusieurs pays, dans des cadres differents.

    Cela ne peut etre qu'enrichissant pour nous tous et je trouve dommage que tout cela se resume trop souvent a une guerre de boutique.

    On aime tous la plongée, on aime tous enseigner que ce soit de maniere benevole ou contre retribution.

     

    Donc, avançons et ameliorons nous, au lieu de critiquer trop rapidement ce qui se passe ailleurs.

     

    C'est juste mon point de vue, et encore une fois, cela n'engage que moi

     

    A+

     

    :biere:

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    • Réponses 589
    • Created
    • Dernière réponse

    Top Posters In This Topic

    ..............

    A la structure, au club je présume ? mais déjà se réunir avec une vraie volonté d'échanger les différentes façons de faire, et de se remettre en cause, c'est déjà faire une partie du chemin. Non ? Même si ce n'est pas non la solution idéale, on est bien d'accord.

    Non je ne pensais pas spécifiquement aux clubs, mais aux structures plus rassembleuses d’enseignants, comme celles des comités techniques départementaux, régionaux de la FFESSM et pourquoi pas la CTN elle-même.

     

    Elle n’a pas la science infuse.

    Peut-être, a-t-elle besoin également de parfaire ses connaissances.

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    :+1: Sortir du cocon protecteur du chapelet d'organismes decentralises (mon propos ne vise pas un organisme en particulier, je préviens tout de suite les intégristes de quel bord qu'ils soient) permet de d'enrichir et de progresser en continu. Une "prise de risque" vaut au quotidien tous les recyclages du monde.
    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Non je ne pensais pas spécifiquement aux clubs, mais aux structures plus rassembleuses d’enseignants, comme celles des comités techniques départementaux, régionaux de la FFESSM et pourquoi pas la CTN elle-même.

     

    Elle n’a pas la science infuse.

    Peut-être, a-t-elle besoin également de parfaire ses connaissances.

     

    J'avais un doute sur la nature des structures.

     

    Que déjà on arrive à le faire intégrer au niveau club serait une belle avancée. Néanmoins effectivement cela ne peut se suffire, faire découvrir d'autres approches venant d'autres chapelles (certains diront qu'il faut que ça marche aussi dans l'autre sens) serait l'étape logique suivante, mais là le chantier est plus grand.

    Mais on va y arriver, personnellement je vois arriver des gens titulaires de DM sur des stages MF1 ou N4, une façon détournée d'introduire une forme de recyclage par l'échange d'idée.

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Y'a pas d'hostilité, juste un constat qui me chagrine un peu. :cool:

     

    Quand on voit sur ce forum, la qualite de certains intervenants et leur niveau de connaissance que ce soit en deco, sm, trimix, photo, pedago, speleo, legislation etc, etc

    Nous avons en plus des intervenants qui pratique dans plusieurs pays, dans des cadres differents.

    Cela ne peut etre qu'enrichissant pour nous tous et je trouve dommage que tout cela se resume trop souvent a une guerre de boutique.

    On aime tous la plongée, on aime tous enseigner que ce soit de maniere benevole ou contre retribution.

     

    Donc, avançons et ameliorons nous, au lieu de critiquer trop rapidement ce qui se passe ailleurs.

     

    C'est juste mon point de vue, et encore une fois, cela n'engage que moi

     

    A+

     

    :biere:

    Juste pour clore ce point "particulier", je suis tout à fait dans l'échange d'expérience et prompt à le pratiquer (et jusqu'à un certain post nous étions dans l'échange et le débat très enrichissant). Mais que cela soit fait dans un bon esprit, si certains ne viennent que pour "casser" sans apporter d'éléments de discussion, qu'on ne s'étonne pas qu'il y ait une réaction.

    Laisser dire c'est quelque part donner raison.

    C'est ma tournée...

    :biere::biere:

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    J'avais un doute sur la nature des structures.

     

    Que déjà on arrive à le faire intégrer au niveau club serait une belle avancée. Néanmoins effectivement cela ne peut se suffire, faire découvrir d'autres approches venant d'autres chapelles (certains diront qu'il faut que ça marche aussi dans l'autre sens) serait l'étape logique suivante, mais là le chantier est plus grand.

    Mais on va y arriver, personnellement je vois arriver des gens titulaires de DM sur des stages MF1 ou N4, une façon détournée d'introduire une forme de recyclage par l'échange d'idée.

    Il faut garder espoir et je le dis sincèrement.

    Mais cela va être dur.

     

    Il faut garder espoir parce que ce genre de formation s’est déjà fait.

    En octobre 1985, au CREPS d’Antibes, il y a juste 30 an, le SNMP sous la houlette du Dr. Jeff Mazeaud, a organisé une confrontation entre les moniteurs français et ceux de PADI, afin de comparer nos deux systèmes éducatifs.

    Tout le monde de la plongée était invité, des individualités fortes étaient présentes, la FSGT était là, il y avait des « nationaux » et des BEES 2 à tous les coins de couloir du CREPS, … et un staff PADI venu pour l’occasion des USA.

    Seule la FFESSM n’était pas venue. Pire, elle avait tenté de faire échouer cette réunion en se plaignant au Ministère des Sports que celle-ci se tenait dans ses locaux.

     

    La rencontre comportait des phases de réflexion, d’information et d’échanges en salle mais aussi des démonstrations comparatives d’exercices et de techniques dans l’eau.

     

    La mayonnaise est montée tout de suite, sans doute parce que les moniteurs français ont pu constater qu’ils ne maîtrisaient pas certains aspects techniques de la plongée, et surtout parce qu’ils entendaient de nouveaux mots dont ils ne soupçonnaient même pas l’existence …. « L’enseignement de la plongée peut être un métier … gagner de l’argent pour vivre …. sécurité totale des formations … les élèves sont des clients … vendre du matériel, des voyages …..un soutien logistique de PADI, … documents pédagogiques… etc. » (je schématise)

    Les moniteurs français, pour leur part, ont pu expliquer à leurs collègues de PADI que la plongée française, était un sport de mecs, des vrais avec des gros mollets et le reste, et que c’était réservé à une élite. Certains intellos ont pu exprimer le fait que la plongée, comme le sport en général, pouvait être considérée dans son enseignement comme un vecteur de valeurs humanistes …. Ce dont PADI a convenu.

     

    C’était, il a 30 ans, …. Rien n’a changé dans les esprits en France depuis cette époque.

    La direction de la FFESSM est toujours sur la même ligne politique…. le refus de connaître l’autre ….

    Il est urgent de penser « évolution » … et pourquoi pas « révolution » ?

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Invité Invité

    Mon petit grain de sel sur la formation continue.

    Je pense que:

    1) Tous les moniteurs/instructeurs ont l'obligation morale de se tenir au courant des avancées dans le domaine de la plongée. Le titre ce n'est pas seulement une mention sur une carte de visite ou un CV

    2) Les instructeurs de niveau 3 doivent être capable, éventuellement à l'aide de spécialiste; de s'auto-former

    3) Les instructeurs de niveau 3 ont le devoir moral d'aider les instructeurs de niveau 2 et 1 a se maintenir au courant des avancées dans le domaine de la plongée

     

    Fidèle a ce principe: mes notes, régulièrement mises à jour, sont gratuitement mises en libre consultation sur mon site. Et ce pas uniquement pour mon organisation (ADIP-CEDIP) mais pour tous les autres

     

    http://www.jctdive.be/page-version2004/chargement/page1.html

     

    jean-Claude Taymans (JCT)

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Bof, pour moi ça va tuer le bénévolat sans rien apporter aux pros.

    D'où viendraient les financements ?

    Je suis plutôt content de tomber sur des moniteurs enseignant des techniques de façon différente et ayant des pédagogies différentes. J'ai plus eu à me plaindre de certain caractériels (qui seront totalement invisibles lors des contrôles). Quand on change de structure, on voit d'autres choses. Et dans les grandes structures, il y a toujours quelques bardass qui donnent une tonalité moderne ... c'est plutôt la décentralisation mon crédo. Et j'ajouterais même qu'il faut aussi quelques "gros mollets" pour éviter que "tout ne foute le camp" à la première réforme pédagogique (bon, les vôtres sont surement pires que ceux que j'ai connu ... assez rares en définitive).

    Je ne sais pas pourquoi la direction de la 2F ne vous plait pas, mais vous luttez très mal contre elle en prônant cela. Et vous ne savez pas ce qui suivrait.

     

    Formation des moniteurs, je suis pour.

    Mais ce coté "j'élimine ceux qui n'ont pas ma conception de l'enseignement" ne me plait pas du tout. On aseptise tout. On te fait chier si tu fais décapeler en piscine des élèves déjà parfaitement capables de rester dans les clous, mais qu'il faut pousser un peu sinon tu tournes en rond dans tes 3 m.

     

    Définissez des objectifs raisonnables (et ce que vous allez dire pour justifier le retour sur les bancs de ceux qui font 4 h par jour dans l'eau toute l'année).

    Montrez moi la carotte, pas le bâton.

     

    Bardass, il parle de pédagogie, et c'est un domaine relativement non-contraint (pour le moment) à la 2F (même si ça arrive par les derniers promus).

     

    Ok, il a organisé une réunion qui ne s'est pas passée comme il voulait ... le fait est que les réflexions sur l'enseignement, il y en a qui considèrent que ça relève du MF2 ou du président. D'une de ces deux places, ce genre d'initiative parait plus facile.

     

    Après l'histoire de la rencontre avec PADI, c'était avant les doubles cursus généralisés. Arrêtez de vous gargariser avec ça. Les cerveaux humains des moniteurs à double carte, ils "organisent des rencontres avec PADI" tous les jours maintenant ...

     

    Ça tourne un peu à la quête/quette de l’applaudimètre démago dans ce sujet (je trouve)

    Affection contre laquelle je suis parfaitement immunisé.

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Bof, pour moi ça va tuer le bénévolat sans rien apporter aux pros.

    D'où viendraient les financements ?

    Je vois bien tes arguments qui dirait ça va tuer le bénévolat. Si les formateurs qui ont un diplôme à vie et un engagement associatif devaient en plus s'astreindre à une journée ou 1/2 journée de recyclage tous les .... (allez on a va dire 5 ans).

    C'est déjà le cas pour un certain nombre de certification secourisme. Est ce pour autant que les secouristes bénévoles sont moins nombreux, si ils le sont ce n'est surement pas pour ça.

    Je suis plutôt content de tomber sur des moniteurs enseignant des techniques de façon différente et ayant des pédagogies différentes. J'ai plus eu à me plaindre de certain caractériels (qui seront totalement invisibles lors des contrôles). Quand on change de structure, on voit d'autres choses. Et dans les grandes structures, il y a toujours quelques bardass qui donnent une tonalité moderne ... c'est plutôt la décentralisation mon crédo. Et j'ajouterais même qu'il faut aussi quelques "gros mollets" pour éviter que "tout ne foute le camp" à la première réforme pédagogique (bon, les vôtres sont surement pires que ceux que j'ai connu ... assez rares en définitive).

     

    Je ne sais pas pourquoi la direction de la 2F ne vous plait pas, mais vous luttez très mal contre elle en prônant cela. Et vous ne savez pas ce qui suivrait.

    Faut quand même avouer que depuis quelques années les avancées sont assez nombreuses, le CDS introduit la notion de PA/PE (qui normalement devraient permettre à tous de plonger quelque soit la chapelle). Le N4/GP met l'accent sur le rôle de GP et non plus uniquementsur la technique pure, le MF2 devient modulaire, les autres certifications de formateurs vont suivre (avec possibilité de capitaliser des acquis de l'expérience).

    Tout n'est pas parfait, certains trouvent que cela ne va pas assez vite, mais la 2F est une association de bénévoles avec les lenteurs que cela peut comporter.

     

    Formation des moniteurs, je suis pour.

    Mais ce coté "j'élimine ceux qui n'ont pas ma conception de l'enseignement" ne me plait pas du tout. On aseptise tout. On te fait chier si tu fais décapeler en piscine des élèves déjà parfaitement capables de rester dans les clous, mais qu'il faut pousser un peu sinon tu tournes en rond dans tes 3 m.

    Euh... comprends pas

    Définissez des objectifs raisonnables (et ce que vous allez dire pour justifier le retour sur les bancs de ceux qui font 4 h par jour dans l'eau toute l'année).

    Montrez moi la carotte, pas le bâton.

     

    Bardass, il parle de pédagogie, et c'est un domaine relativement non-contraint (pour le moment) à la 2F (même si ça arrive par les derniers promus).

     

    Ok, il a organisé une réunion qui ne s'est pas passée comme il voulait ... le fait est que les réflexions sur l'enseignement, il y en a qui considèrent que ça relève du MF2 ou du président. D'une de ces deux places, ce genre d'initiative parait plus facile.

    Alors ça c'est vite dit, ca ne fait que paraître. Pour l'avoir vécu, je peux dire que les anciens te regardent un peu de travers, tout MF2 ou IR que tu es (surtout IR d'ailleurs, la défiance envers les cadres fédéraux existe dans les clubs 2F)

     

    Après l'histoire de la rencontre avec PADI, c'était avant les doubles cursus généralisés. Arrêtez de vous gargariser avec ça. Les cerveaux humains des moniteurs à double carte, ils "organisent des rencontres avec PADI" tous les jours maintenant ...

     

    Ça tourne un peu à la quête/quette de l’applaudimètre démago dans ce sujet (je trouve)

    Affection contre laquelle je suis parfaitement immunisé.

    Allons bon v'la aut'chose on est démago quand le post ne vire pas au pugilat

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    ...

    Je pense que:

    1) Tous les moniteurs/instructeurs ont l'obligation morale de se tenir au courant des avancées dans le domaine de la plongée. Le titre ce n'est pas seulement une mention sur une carte de visite ou un CV

    2) Les instructeurs de niveau 3 doivent être capable, éventuellement à l'aide de spécialiste; de s'auto-former

    3) Les instructeurs de niveau 3 ont le devoir moral d'aider les instructeurs de niveau 2 et 1 a se maintenir au courant des avancées dans le domaine de la plongée

    Ben normalement à la 2F, c'est dans la charte du moniteur mais dans les faits...

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Pour un coût nul, j'aurais une idée assez pratique pour initier le processus (bon, c'est brut de décoffrage) : une ou deux séances de formation, faites dans un autre club, avec d'autres moniteurs mais en tant qu'élève (avec d'autres élèves). Aucune contrainte sur le cours suivi (PADI serait Ok, Tek aussi, N1 aussi). Mais au moins un cours théorique et un cours pratique. Par contre, le moniteur ne paye en aucun cas : il s'ajoute à un effectif (il s'engage aussi à ne pas faire payer). Et il n'obtient bien sûr aucun certification à cette occasion (l'idéal serait de suivre une formation équivalente à celles qu'on prodigue soi-même).

     

    Interdiction de prendre la parole pendant le cours.

     

    Et l'obligation de se "former" serait assortie d'une obligation de former (i.e. d'accepter un moniteur en plus dans un cours).

     

    En jeu, on mettrait les prérogatives d'enseignement (Ex : comme le certificat médical doit avoir moins d'un an ... les deux certificats de suivi de formation, théorique et pratique, devraient avoir moins de 24 mois).

     

    Ça peut faire réfléchir tout le monde (les moniteurs de la séance comme les moniteurs-élèves).

    Chacun jouerait le jeu en remplissant une petite fiche à la fin (jugements de valeur interdits : que des remarques constructives d'amélioration) qu'il échangerait contre son certificat (signé par le président du club ayant formé).

     

    Avec ce système, on peut aussi ajouter des formations externes au compte-goutte (sans commencer par ça) : avoir passé une certification d'une autre chapelle dispenserait des certificats pendant 24 mois (date de la cacarte faisant foi)

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    C’était, il a 30 ans, …. Rien n’a changé dans les esprits en France depuis cette époque.

    La direction de la FFESSM est toujours sur la même ligne politique…. le refus de connaître l’autre ….

    Il est urgent de penser « évolution » … et pourquoi pas « révolution » ?

     

    Oui à la "révolution". On balance tout par dessus bord ou on passe tout au lance flamme, au choix.

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Créer un compte ou se connecter pour commenter

    Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

    Créer un compte

    Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

    Créer un nouveau compte

    Se connecter

    Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

    Connectez-vous maintenant

    ×
    ×
    • Créer...