Aller au contenu
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

Copil filière professionnelle plongée au Ministère des Sports.


    Messages recommandés

    Tout ça c'est bien beau camarade mais il manque l'essentiel, des propositions concrètes pour relancer la machine de la formation.

    Le BP actuel est inemployable, le rendre "autonome" et étendre sa zone de compétence en profondeur c'est bien beau mais le fond du problème n'est pas là.

    Il est dans la durée et le cout des formations (BP et DE).

    Dans la tète de ceux qui ont imaginé la filière (pour tous les sports, pas que la plongée mais d'autres ont su construire ds cursus bien adaptés au marché du travail), le but était de faire vivre financièrement les CREPS en puisant dans la besace des conseils régionaux en charge du financement de la formation professionnelle.

    Sauf que les conseils régionaux sont ruinés et ne financent plus grand chose.

    On se retrouve donc dans la situation où ce sont les postulants eux-mèmes qui doivent trouver l'argent pour leur formation. De toute évidence ça ne s'adresse pas à des chômeurs hors de l'autre coté la durée de formation ne permet pas l'accès à la formation pour un salarié.

    Le problème est là et pas ailleurs.

    L’état n’a plus d’argent pour faire fonctionner ses CREPS.

    Il a donc décidé de les supprimer tout au moins d’alléger fortement leur importance dans le système éducatif.

     

    L’objectif de toutes les réformes actuelles est de confier aux fédérations, et lorsque cela est envisageable aux sociétés privées, la formation aux « filières professionnelles ».

    A terme le Ministère ne conservera sous sa responsabilité directe que les « sports exotiques » qui n’enthousiasment pas les opérateurs privés et les activités en « environnement spécifique », comme la plongée.

     

    Mais dans ce dernier cas, la subtilité consiste à accorder aux diplômes fédéraux de larges équivalences, ce qui a pour conséquence que ce sont les fédérations qui, dans les faits, forment les professionnels. L’état se contente d’organiser les enseignements complémentaires, de signer les brevets et d’approvisionner le bar.

    C’est ce qui se passe avec le BP plongée par exemple.

     

    Il faut donc prendre conscience que la voie royale pour celles et ceux qui désirent devenir moniteur professionnel, pouvant exercer en France, est en premier lieu de passer leurs diplômes fédéraux.

    Avec cela ils accéderont facilement à un diplôme professionnel qui leur permettra de décrocher un CDD de 7 mois au maximum, le plus souvent 3 à 4 mois pour la saison, de s’inscrire au chômage le reste du temps et de vivre des petits boulots non déclarés de l’économie parallèle.

     

    Pour les autres, celles et ceux qui veulent vivre de la plongée, qui se sont fixé un plan de carrière, le mieux est de passer un diplôme du RSTC et d’aller travailler à l’étranger.

     

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    • Réponses 251
    • Created
    • Dernière réponse

    Top Posters In This Topic

    Mais dans ce dernier cas, la subtilité consiste à accorder aux diplômes fédéraux de larges équivalences, ce qui a pour conséquence que ce sont les fédérations qui, dans les faits, forment les professionnels. L’état se contente d’organiser les enseignements complémentaires, de signer les brevets et d’approvisionner le bar.

    C’est ce qui se passe avec le BP plongée par exemple.

     

    Euh....

    Jusqu'a la réforme, en étant MF1 tu passais ton tronc commun en cours du soir et tu avais une équivalence BEE1 en 2 semaines.

    Depuis la réforme, en étant MF1 tu dois passer quasiment 9 mois de formation et tu dois lâcher quasiment 10000€ pour avoir ton DE.

     

    Tu as vraiment l'impression qu'on a ouvert la porte en grand aux conversions de fédéraux en moniteur pro ?

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    justement non,

    puisque Pascal dit que les conseils généraux ne financent plus,

    et la boutade de Philippe porte sur une formation à 10K€ hors "frais de vie", que peu/pas de chômeurs peuvent se payer.

     

    financent encore un peu : les budgets existent encore en début d'année. ( demande à Berny :hehe: ) mais ne dépassent pas le premier trimestre : ils sont vite épuisés.

     

    Pour le reste, je sais bien : j'en vois autour de moi, des stagiaires DE et je mesure la difficulté de tenir une année ou presque, avec peu ou pas de ressources.

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Bonsoir il faut arrêter de râler sur la filière fede pour passer dans la pro...ça fait des lustres que ça se fait pour devenir BP ou DE de natation...c est même la voie royale !!! C est bien connu et pire encore le bf1 bf2 de la ffn + qqs heures pour 3 uc du bp de natation prennent un volume horaire moindre et un coût moins élevé pourtant personne ne hurle au scandale...et ce sont ces BP qui à 18 ans donnent les cours de natation a vos enfants pour les écoles car ils font les diplomes federaux d encadrement dès 16ans..et même les instituts fédéraux font passer les bp !! Un peu comme si votre ctr vous ouvrait une voie particulière en plus des creps pour vous licenciés de la ffessm pour obtenir le bp ou de....

     

    Je n ai pris l exemple que de la natation mais il y en a bien d autres....

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

     

    Pour les autres, celles et ceux qui veulent vivre de la plongée, qui se sont fixé un plan de carrière, le mieux est de passer un diplôme du RSTC et d’aller travailler à l’étranger.

     

     

    Pas forcément, moi j'y arrive très bien..

    Par contre j'ai eu la chance que mes brevets d'état ne l'aient pas trop coutés en temps et en argent (c'était bien l'ancien temps) ce qui m'a permis de me consacrer à l'essentiel.

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Tout ça c'est bien beau camarade mais il manque l'essentiel, des propositions concrètes pour relancer la machine de la formation.

    Le BP actuel est inemployable, le rendre "autonome" et étendre sa zone de compétence en profondeur c'est bien beau mais le fond du problème n'est pas là.

    Il est dans la durée et le cout des formations (BP et DE).

    Dans la tète de ceux qui ont imaginé la filière (pour tous les sports, pas que la plongée mais d'autres ont su construire ds cursus bien adaptés au marché du travail), le but était de faire vivre financièrement les CREPS en puisant dans la besace des conseils régionaux en charge du financement de la formation professionnelle.

    Sauf que les conseils régionaux sont ruinés et ne financent plus grand chose.

    On se retrouve donc dans la situation où ce sont les postulants eux-mèmes qui doivent trouver l'argent pour leur formation. De toute évidence ça ne s'adresse pas à des chômeurs hors de l'autre coté la durée de formation ne permet pas l'accès à la formation pour un salarié.

    Le problème est là et pas ailleurs.

    En dehors du sujet du financement de la FP (Qui n'est pas le sujet de la réforme de la filière professionnelle), as-tu lu les textes? Qu'en penses-tu?

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    En dehors du sujet du financement de la FP (Qui n'est pas le sujet de la réforme de la filière professionnelle), as-tu lu les textes? Qu'en penses-tu?

     

    Absolument, et si vos critiques sont fondées vous n'apportez aucune solutions correctes.

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Toi qui es adhérent au COsMos, que penses-tu de l'analyse de la FNEAPL sur la filière? Si l'analyse du salariat te paraît peu concrète, quid de celle du patronat?

    Afin que ton information soit complète, j’ai mis en pièces jointes le projet de filière professionnelle de la CGT envoyé au Ministère de Sports en novembre 2014 et celui de la FNEAPL publié sur son site http://www.fneapl.com/accueil/les-activit%C3%A9s-de-pleine-nature-non-motoris%C3%A9es/actualit%C3%A9s-plong%C3%A9e/, également envoyé au Ministère des Sports vers la même époque.

     

    Ce sont des propositions concrètes et argumentées.

     

    Qu’en penses-tu ?

     

    Ni la CGT, ni la FNEAPL ne sont invitées aux discussions du Groupe Technique.

    FNEAPL Plongée Volet 3 - BP Coeur de métier.pdf

    CGT -filière pro_14_11_02(1).pdf

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Toi qui es adhérent au COsMos, que penses-tu de l'analyse de la FNEAPL sur la filière? Si l'analyse du salariat te paraît peu concrète, quid de celle du patronat?

     

    Qu’en penses-tu ?

     

    Ni la CGT, ni la FNEAPL ne sont invitées aux discussions du Groupe Technique.

     

    Et pourquoi je serais adhérent au COSMOS ? Je ne suis employeur que de moi-mème (et encore des fois j'ai du mal).

    Et je me fous des propositions des uns et des autres, je déplore juste une situation ubuesque (ceci dit ça va mètre profitable, moins yaura de moniteurs plus j'aurai de travail)..

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Le taux de refus des SCA annonce est extrêmement faible, la cotisation étant offerte par le siège. Si Pascal44 a coche la case, il fait partie d'une toute petite minorité.

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    je sais bien que le but et de se rapprocher des métiers hyperbare, mais les propositions ne reprennent pas les profondeurs du CDS, honnêtement si j'étais au ministère des sports je le prendrais quasiment comme de la provocation gratuite.

     

    Il y a un CDS qui définit des niveau d'encadrement, pourquoi vouloir en créer de nouveaux spécifiques à la filière pro ? Ca me semblerait presque plus logique de faire évoluer les Ex et de garder un truc du genre BP=E2, DE=E3, DES=E4. au moins c'est carré et on garde des textes cohérents entre eux.

     

    Après reste le problème du volume horaire (et donc du cout de formation) : la FNEAPL parle de 300h de formation pour le BP "autonome". Ca peut paraître raisonnable mais dans le monde entier c'est 2 semaines pour avoir son IDC. On enseigne quoi de plus pour faire une formation 4 fois plus longue ?

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    je sais bien que le but et de se rapprocher des métiers hyperbare, mais les propositions ne reprennent pas les profondeurs du CDS, honnêtement si j'étais au ministère des sports je le prendrais quasiment comme de la provocation gratuite.

     

    Il y a un CDS qui définit des niveau d'encadrement, pourquoi vouloir en créer de nouveaux spécifiques à la filière pro ? Ca me semblerait presque plus logique de faire évoluer les Ex et de garder un truc du genre BP=E2, DE=E3, DES=E4. au moins c'est carré et on garde des textes cohérents entre eux.

     

    Après reste le problème du volume horaire (et donc du cout de formation) : la FNEAPL parle de 300h de formation pour le BP "autonome". Ca peut paraître raisonnable mais dans le monde entier c'est 2 semaines pour avoir son IDC. On enseigne quoi de plus pour faire une formation 4 fois plus longue ?

     

    Trop simple pour la France,cette grande nation des textes de lois .

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Créer un compte ou se connecter pour commenter

    Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

    Créer un compte

    Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

    Créer un nouveau compte

    Se connecter

    Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

    Connectez-vous maintenant

    • Dernières Discussions

    • Discussions similaires

      • 214
        Comme je suis au top du In j'ai un compte google+   Et comme je suis encore plus au top 1337 ! J'ai Torvalds dans mes cercles...   Il se trouve qu'il est plongeur ... si !   Et donc il suit et contribue à un logiciel de log plongée, qui s'appelle : subsurface   Et devinez quoi, forcément Linus, il contribue, on trouve ça sur Github là   Pour l'instant on a des ports que sur des *nix (opensuse, fedora ...) mais si on sait ou on a envie on peut compiler les sources.   Parraît q
      • 40
        Plongée solo En 2015 j’avais fait un document sur la plongée « solo ». Je viens de faire une mise à jour importante. J’ai ajouté deux chapitres ·        Estimation du degré d’engagement de la plongée ·        Analyse des risques avec comparaison des méthodes « Kinney » et matricielle (HSE) Bonne lecture http://www.jctdive.be/page-version2004/chargement/plongee_solo_vers2_mai2015_protege.pdf
      • 15
        Bonjour,   Habituellement, pour mon certificat médical annuel, je passe par un médecin fédéral qui est prêt de chez moi donc agréé FFESSM.   Je souhaite savoir si cela est obligatoire, ou un généraliste suffit (non fédéral) pour que le certificat soit valable (formation niveau 2, 3 et explo) ?   Merci par avance,
      • 3
        de logewatt je suis agé , et j'ai une lampe de plongée SEAC SUB  X-LED depuis plus de dix ans .je ne sais plus comment l'ouvrir pour pouvoir changer les piles . je n'arrive pas manuellement à faire tourner la partie basse de la haute pour essayer de la dévisser . Il y a la bague en plastique noir à verrouiller ou à tourner vers OFF ou vers ON. Si un connaisseur de cette solution peut m'aiguiller à ce sujet MERCI . Je ne peux plus plonger pour raisons de santé, mais je regarde les vidéo
      • 24
        Salut,   Avec ma copine on veut faire une plongée un peu "inédite" donc dans la liste des plongées "spéciales" il y a: - plongée sous glace - plongée nuit - plongée caverne - plongée speleo   notre choix se porte sur les plongée speleo et carverne (on a deja fait les autres)   Mais j'ai une question elle appréhende un peu la plongée speleo car elle a peur de se sentir un peu oppresser donc je lui propose une plongée en lac souterrain, ça a l'air plus soft.   Qu'en pensez vous
    ×
    ×
    • Créer...