Aller au contenu
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine
christophe 38

Remonter un plongeur inconscient

    Messages recommandés

    tu l'as pratiqué sur des plongeurs qui étaient conscients et qui simulaient

    et qui avaient, de manière volontaire ou instinctive, la capacité à expirer pour chasser l'eau entrée lors de la remise en bouche

    sur un syncopé, la sauce n'est pas la même, il n'aura pas les mêmes réactions instinctives et encore moins volontaires

     

    comme je n'aime pas les dogmes (à part le dogma bardass, mais c'est une autre histoire), je lis, j'écoute

    je me dis que si des personnes censées être sensées donnent un avis, je me dois d'écouter et comprendre.

     

     

     

    c'est sur qu'il n'aura pas les memes capacités qu'un plongeur conscient qui simule...

    mais il aura un détendeur en bouche et qui envoie de l'air ! meme avec un peu d'eau, mais de l'air.

     

     

    juste une idée...

    Imagine un plongeur en recycleur qui fait une hyperoxie à 49 m.

    Son équipier s'en rend compte au bout de quelques instants (impossible à chiffrer).

    Il se précipite dessus.

    Dans la vraie vie, il a pris son bail out et lui a collé le détendeur en bouche.. (je connaissais la victime et l'assistant étant mon binome canal habituel au pays basque)

    dans l'idée développée ici, il doit le remonter, comme ça ?? sans détendeur en bouche ?

     

    en plus, en recycleur, au trimix, la vitesse de remontée, c'est pas 18 m/min...

     

    je comprends bien que ce sont des pointures qui ont écrit. J'ai du respect pour les pointures (sans ironie).

     

    qui vient jouer le role du plastron ?? meme conscient, à remonter sans ventiler ?? :rougi: j'ai besoin de me rassurer :confus:

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    je vois pas trop ce qu'on pourrait enlever à l'entrée en formation MF1. Par contre pour le stage initial c'est 6 jours et l'expérience prouve que cela suffit à peine pour donner les bases pédagogiques pour commencer à enseigner.

    En tant que MF2 j'ai connu le temps où il n'y avait ni initial MF1, ni stage en situation avec livret péda à remplir. Les prestations des candidats en examen final était pitoyable, et les statistiques à 20%,30% de réussite n'étaient pas rare.

    Je suis bien conscient que ce que je propose alourdi la formation initiale ou alors il faut accepter que les SP MF1 puissent avoir une formation initiale en péda moins poussée (ou des formateurs plus efficaces :tromaran: ) c'est aussi une piste.

    Tu veux sans doute dire FAF1 et FAF2?

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Tu veux sans doute dire FAF1 et FAF2?

    :bravo::bravo:

    Tiens un moniteur pro qui se mêle à la populace des bénévoles :tromaran:

     

     

    mais plutôt pour rejoindre un certain post dans le bistrot d'en face.

    FF1 et FF2 (formateur fédéral), EF1 (entraîneur fédéral) et EF2.

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    j'ai besoin de me rassurer :confus:
    Pareil !

    J'avoue que cette démonstration faite à partir de statistiques (donc faite par des sachants ayant le cul bien planté sur une chaise) me fait un peu peur !

    Mais, comme toi, je ne demande qu'à être convaincu qu'il vaut mieux remonter un gars de 40m en apnée (car c'est un peu comme ça qu'est son état) plutôt que détendeur en bouche avec une possibilité (même infime) de respirer !

    EDIT> Maintenant, il ne faut pas être borné aussi: CAD que si je trouve mon buddy inerte, sans son détendeur, je vais essayer de lui remettre mais si ca ne fonctionne pas, je ne vais quand même pas sortir le couteau pour lui ouvrir la bouche de force!

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    mouai...

     

    mon avis mais c'est que le miens:

     

    1er cas: on remet le détendeur dans la bouche de la victime en le faisant fuser ce qui vide l'eau dans la bouche et dans le détendeur, au pire il bois une gorgé (sterimar gratis)

     

    2eme cas: on ne remet pas le détendeur mais dans ce cas il faudrait boucher les voies aerienne avec les mains (une sur la bouche et une derrière la tete). Ce qui ne laisse plus de mains de dispo pour gérer la remonté.

     

    Le cas de remonter le mec en apnée depuis 40m c'est complètement con. Le mec qui a écrit ça n'est pas un plongeur !

    Une fois noyé et en haut, en arret cardiaque, avec surement un add en prime + un add pour le sauveteur on fait quoi ?

    Autant le laisser crever en bas..

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    c'est sur qu'il n'aura pas les memes capacités qu'un plongeur conscient qui simule...

    mais il aura un détendeur en bouche et qui envoie de l'air ! meme avec un peu d'eau, mais de l'air.

     

     

    juste une idée...

    Imagine un plongeur en recycleur qui fait une hyperoxie à 49 m.

    Son équipier s'en rend compte au bout de quelques instants (impossible à chiffrer).

    Il se précipite dessus.

    Dans la vraie vie, il a pris son bail out et lui a collé le détendeur en bouche.. (je connaissais la victime et l'assistant étant mon binome canal habituel au pays basque)

    dans l'idée développée ici, il doit le remonter, comme ça ?? sans détendeur en bouche ?

     

    en plus, en recycleur, au trimix, la vitesse de remontée, c'est pas 18 m/min...

     

    je comprends bien que ce sont des pointures qui ont écrit. J'ai du respect pour les pointures (sans ironie).

     

    qui vient jouer le role du plastron ?? meme conscient, à remonter sans ventiler ?? :rougi: j'ai besoin de me rassurer :confus:

     

     

    dans ta réflexion, tu pars de la fin : tu lui as mis un détendeur en bouche, si le syncopé reprend conscience, il pourra respirer

     

    mais tu occultes la phase initiale : comment faire pour introduire le détendeur dans la bouche d'un syncopé ?

    sachant qu'il n'aura aucun réflexe expiratoire et sans introduire en parallèle une quantité d'eau, plus ou moins importante.

     

    j'écris bien plus ou moins importante car le stress engendré sur le plongeur assistant va impacter la qualité de l'intervention.

    L'absence de réaction du syncopé, sa mollesse, va compliquer l'intervention : il va falloir lui ouvrir la bouche avec une ou deux mains selon sa position, s'assurer que la bouche ferme hermétiquement autour du détendeur que l'assistant a introduit tant bien que mal et maintenir le détendeur en conséquence.

    C'est du temps perdu et un risque important d'entrée d'eau.

     

    Ne vaut-il mieux pas alors remonter vers la surface rapidement et correctement, sans perdre de temps, en maintenant la bouche fermée ?

     

    je me pose la question

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    dans ta réflexion, tu pars de la : le syncopé est capable de respirer quand il reprend conscience, il lui faut donc un détendeur en bouche.

     

    mais tu occultes la phase initiale : comment faire pour introduire le détendeur dans la bouche d'un syncopé ?

    sachant qu'il n'aura aucun réflexe expiratoire et sans introduire en parallèle une quantité d'eau, plus ou moins importante.

     

    j'écris bien plus ou moins importante car le stress engendré sur le plongeur assistant va impacter la qualité de l'intervention.

    L'absence de réaction du syncopé, sa mollesse, va compliquer l'intervention : il va falloir lui ouvrir la bouche avec une ou deux mains selon sa position, s'assurer que la bouche ferme hermétiquement autour du détendeur que l'assistant a introduit tant bien que mal et maintenir le détendeur en conséquence.

    C'est du temps perdu et un risque important d'entrée d'eau.

     

    Ne vaut-il mieux pas alors remonter vers la surface rapidement et correctement, sans perdre de temps, en maintenant la bouche fermée ?

     

    je me pose la question

     

     

    tu décomposes la situation et tu as raison (enfin, je partage cette maniere de faire).

     

    remonter ? oui ! bien sur.

    mais, quelle est la durée de la remontée ?

    combien de temps le syncopé va t il avoir la gentillesse de retenir son souffle ?

     

    s'il se reveille et "respire" de l'eau à la remontée, c'est quoi la suite ?

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Pareil !

    J'avoue que cette démonstration faite à partir de statistiques (donc faite par des sachants ayant le cul bien planté sur une chaise) me fait un peu peur !

    Mais, comme toi, je ne demande qu'à être convaincu qu'il vaut mieux remonter un gars de 40m en apnée (car c'est un peu comme ça qu'est son état) plutôt que détendeur en bouche avec une possibilité (même infime) de respirer !

    EDIT> Maintenant, il ne faut pas être borné aussi: CAD que si je trouve mon buddy inerte, sans son détendeur, je vais essayer de lui remettre mais si ca ne fonctionne pas, je ne vais quand même pas sortir le couteau pour lui ouvrir la bouche de force!

     

    je plussoie :+1:

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Pour clarifier.

    PADI dit de maintenir le détendeur en bouche pendant la remonter si celui est déjà en bouche (plongeur inconscient) . La prise est à enseigner par l'instructeur dans la formation Rescue (le type de prise est à la discretion de l'intructeur)

    Si celui-ci n'est pas en bouche, PADI préconise de se concentrer sur l'efficacité de la remontée (à 18M par minutes). Statistiquement on se trouve dans le cas d'une panne d'air, ou d'un empoisonnement au CO2.

     

    Rien de moins que ce qui est enseigné dans le cursus francais. Mis à part que la remise en bouche n'est pas obligatoire. On demande au plongeur de penser et d'agir en conséquence.

     

    Le cursus PADI est basé sur des statistiques, pas sur le feeling d'un IN ou d'un grabataire ... PADI est une entreprise commerciale, et à l'instar de la FFESSM, PADI valide les enseignements via des stats et un traitement systématique des incidents, avec une mise à jour trimestriel du manuel. Si la pratique était dangereuse elle aurait corrigée il y a longtemps...Le système est vivant et s'auto-corrige inexorablement depuis des années. Pas de politique pour savoir si on garde le RSE ou pas ... Les datas parlent.

     

    Le plongeurs PADI moyen est à moins de 40m, comme le FFESSM moyen à mon avis. Et il y'a effectivement pas de gugus sous 40m sans config tech. Une autre histoire...

     

    Pour le RSE, PADI le pratique dans un environnement controlé (ligne d'arrêt) et à faible profondeur. Accoutumance à la vitesse de la remontée et ouverture des voix aériennes sont les points essentiels. C'est la base du système PADI. C'est le RSE qui cumulait le plus d'accident, pas pour les plongeurs mais pour les moniteurs... D'ou des consignes trés strictes sur la pratique du RSE dans le manuel.

     

    Voilà pour les légendes urbaines.

     

    merci de la mise au point.

     

    l'aspect statistique et donc évolutif du système explique peut-être que pour mon rescue ancien on remettait le det en bouche du secouru.

     

    Toujours le côté statistique rend acceptable la remontée à 18m/mn, puisque dans ce système on est statistiquement aux environ de 20m en moyenne...1 minute et des poussières serait "acceptable" (je m'interroge).

     

    Là où je m'interroge plus encore c'est lorsque je fais une plongée à 25m constant pendant le temps que m'octroit l'ordi sans déco, l'accident se produit à ce moment là...

    on remonte de 25 mètres sans déco stop , de plus avec un secouru sans embout...

     

    N'y a-t-il pas "statistiquement" un risque de sur accident?

    Ne penses tu pas que cette procédure ne soit exclusivement applicable qu'au cas PADI?

    Ne penses tu pas qu'en privant le secouru de son détendeur tu le prives aussi d'une chance supplémentaire de s'en sortir correctement?(dès fois qu'il reprenne ses esprits)

     

    ce sont justes des questions que je me pose...

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    tu décomposes la situation et tu as raison (enfin, je partage cette maniere de faire).

     

    remonter ? oui ! bien sur.

    mais, quelle est la durée de la remontée ?

    combien de temps le syncopé va t il avoir la gentillesse de retenir son souffle ?

     

    s'il se reveille et "respire" de l'eau à la remontée, c'est quoi la suite ?

     

    la durée de la remontée, tu la connais : tu vas mettre 2 minutes pour 40m, 1 min pour 20m

    donc si tu dois remonter, il est pas bête de se dire qu'il faut décoller le plus tôt possible.

    s'il se réveille durant la remontée, tu es sensé lui avoir maintenu la bouche fermée. Donc tu vas aussi sentir quand il va s'agiter.

    Auras-tu le temps de lui metttre un détendeur en bouche à ce moment là, la question se pose.

    Sauf s'il a un tour de cou, là c'est facile.

     

    Ma conclusion : tour de cou obligatoire !!

    mais un vrai, pas une merde qui pendouille entre les seins.

     

    voilà, j'ai solutionné le problème de la remontée assistée d'un syncopé :froglol:

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Pareil !

    J'avoue que cette démonstration faite à partir de statistiques (donc faite par des sachants ayant le cul bien planté sur une chaise) me fait un peu peur !

    Mais, comme toi, je ne demande qu'à être convaincu qu'il vaut mieux remonter un gars de 40m en apnée (car c'est un peu comme ça qu'est son état) plutôt que détendeur en bouche avec une possibilité (même infime) de respirer !

    EDIT> Maintenant, il ne faut pas être borné aussi: CAD que si je trouve mon buddy inerte, sans son détendeur, je vais essayer de lui remettre mais si ca ne fonctionne pas, je ne vais quand même pas sortir le couteau pour lui ouvrir la bouche de force!

     

    Salut, effectivement ce serait intéressant de connaitre l'action la plus adaptée à mener en pareil situation. En ce qui me concerne, ma réaction serait la remise en bouche du détendeur, car c'est la procédure que l'on ma enseignée, que je comprends et qui me semble logique au regard du risque immédiat qu’encours le syncopé, c'est à dire la noyade. Je suis ouvert et prêt à utiliser une autre procédure offrant de meilleurs résultats ou plus efficace, ce serait peut être même un devoir ... Mais là je ne suis pas convaincu ... Je m'interroge donc. Quelles sont ces statistiques ? Elles m'intéressent grandement.

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    la durée de la remontée, tu la connais : tu vas mettre 2 minutes pour 40m, 1 min pour 20m

    donc si tu dois remonter, il est pas bête de se dire qu'il faut décoller le plus tôt possible.

    s'il se réveille durant la remontée, tu es sensé lui avoir maintenu la bouche fermée. Donc tu vas aussi sentir quand il va s'agiter.

    Auras-tu le temps de lui metttre un détendeur en bouche à ce moment là, la question se pose.

    Sauf s'il a un tour de cou, là c'est facile.

     

    Ma conclusion : tour de cou obligatoire !!

    mais un vrai, pas une merde qui pendouille entre les seins.

     

    voilà, j'ai solutionné le problème de la remontée assistée d'un syncopé :froglol:

    J'en étais plutôt arrivé à la conclusion qu'il fallait rendre obligatoire le masque facial.

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    la durée de la remontée, tu la connais : tu vas mettre 2 minutes pour 40m, 1 min pour 20m

    donc si tu dois remonter, il est pas bête de se dire qu'il faut décoller le plus tôt possible.

    s'il se réveille durant la remontée, tu es sensé lui avoir maintenu la bouche fermée. Donc tu vas aussi sentir quand il va s'agiter.

    Auras-tu le temps de lui metttre un détendeur en bouche à ce moment là, la question se pose.

    Sauf s'il a un tour de cou, là c'est facile.

     

    Ma conclusion : tour de cou obligatoire !!

    mais un vrai, pas une merde qui pendouille entre les seins.

     

    voilà, j'ai solutionné le problème de la remontée assistée d'un syncopé :froglol:

    Pas bête !

    Mais tu es en pleine remontée gilet, donc un manche comme moi à besoin d'au moins une main pour contrôler le gilet. D'une autre pour tenir la bouche du syncopé fermée. Avec quelle main je lui remet le det en bouche ?

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Invité Invité

    Ne penses tu pas que cette procédure ne soit exclusivement applicable qu'au cas PADI?

     

    MDR

     

    Pourquoi, à 30m ou 40m un plongeur PADI dans les choux ou dans le gaz est différent d'un plongeur 2F ???? :trigolo::trigolo::trigolo:

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Créer un compte ou se connecter pour commenter

    Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

    Créer un compte

    Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

    Créer un nouveau compte

    Se connecter

    Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

    Connectez-vous maintenant

    ×
    ×
    • Créer...