Aller au contenu
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

La saison démarre... 5 accidents


    Messages recommandés

    Du coup on ne sait pas trop quoi faire...

     

    Si tu arrives à les trouver, tu peux installer une tubulure et un raccord en Y en amont de tes 2 masques HC. Tu peux alors traiter 2 victimes conscientes, mais ton autonomie va chuter.

     

    Dans le temps voici comment nous opérions à la CRF ou SC.

    La difficultés, c'est de trouver le matériel.

     

    http://www.franceneir.com/dev/fiche.php?idProduit=3265&PHPSESSID=3e23411747fbd69b3c4e1f72cd1397cd

     

    http://www.robe-materiel-medical.com/materiel-medical-Tubulure+%E0+oxygene-TUB115.html

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    • Réponses 223
    • Created
    • Dernière réponse

    Top Posters In This Topic

    Bonjour à tous,

     

    Des nouvelles d'une des victimes:

     

    Il s'agit de l'accident de Thau;

    la plongeuse fait partie d'un club ami, nous avons eu des nouvelles toute la semaine les dernières datent d' hier; elle va bien, et est considérée comme sortie d'affaire; elle a été ramenée du centre spécialisé au centre hospitalier de son lieu de domicile.

     

    Il y a ,et c'est normal, une enquête en cours.

     

    Plongée à Thau, trou de la Vis, profondeur environ 12 m , à 100 m du bord, départ depuis la plage, eau à environ 12 °

    Elle était seule élève d'un MF1, en formation N2, elle a fait un OPI et a été immédiatement prise en charge par le MF1 qui a appelé trois autres MF1 qui étaient sur place, Il y a eu en outre le concours d'un des élèves, secouriste PSE2.

    Les pompiers sont arrivés dans un temps record, évacuation par hélico au centre spécialisé.

     

    En raison de l'enquête vous comprendrez que je n' en dise pas plus, et que je vous remercie d'auto-modérer vos éventuels commentaires.

     

    Le principal est qu’elle aille bien.

     

    Il nous a été avancé le chiffre de 1 OPI sur 40 000 plongées; et de 1 OPI mortel sur 400 000. Je n'ai pas pu vérifier cette statistique.

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Merci pour l'information et la bonne nouvelle.

     

    Et bravo a l'ensemble des intervenants sur ce fil.

    J'ai trouvé la qualite et la richesse des propos vraiment intéressante. Comme quoi, quand on veut, on peut eviter de se bouffer le nez et apporter une veritable reflexion aux forumeurs. :cool:

     

    A+

     

    :biere:

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Si tu arrives à les trouver, tu peux installer une tubulure et un raccord en Y en amont de tes 2 masques HC. Tu peux alors traiter 2 victimes conscientes, mais ton autonomie va chuter.

    Comme ton Y sera placé en aval du débitmètre, tu seras limité à 15l/min pour l'ensemble des 2 plongeurs soit 7,5 l/min chacun.

     

    J'avais vu à une époque des débitmètres 0-30 l/min (notamment chez Innodive) mais ils ne semblent plus se faire.

    Sinon il faut trouver un doubleur de sortie oxygène (raccordé directement en sortie de bloc) et mettre 2 débitmètres 15 l/min dessus.

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Bonjour à tous,

     

    Des nouvelles d'une des victimes:

     

    Il s'agit de l'accident de Thau;

    la plongeuse fait partie d'un club ami, nous avons eu des nouvelles toute la semaine les dernières datent d' hier; elle va bien, et est considérée comme sortie d'affaire; elle a été ramenée du centre spécialisé au centre hospitalier de son lieu de domicile.

     

    Il y a ,et c'est normal, une enquête en cours.

     

    Plongée à Thau, trou de la Vis, profondeur environ 12 m , à 100 m du bord, départ depuis la plage, eau à environ 12 °

    Elle était seule élève d'un MF1, en formation N2, elle a fait un OPI et a été immédiatement prise en charge par le MF1 qui a appelé trois autres MF1 qui étaient sur place, Il y a eu en outre le concours d'un des élèves, secouriste PSE2.

    Les pompiers sont arrivés dans un temps record, évacuation par hélico au centre spécialisé.

     

    En raison de l'enquête vous comprendrez que je n' en dise pas plus, et que je vous remercie d'auto-modérer vos éventuels commentaires.

     

    Le principal est qu’elle aille bien.

     

    Il nous a été avancé le chiffre de 1 OPI sur 40 000 plongées; et de 1 OPI mortel sur 400 000. Je n'ai pas pu vérifier cette statistique.

     

     

    merci pour ses bonnes nouvelles

     

    si tu peux lui transmettre nos meilleurs voeux de prompt rétablissement :top:

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Et bravo a l'ensemble des intervenants sur ce fil.

    J'ai trouvé la qualite et la richesse des propos vraiment intéressante. Comme quoi, quand on veut, on peut eviter de se bouffer le nez et apporter une veritable reflexion aux forumeurs. :cool:

     

    A+

     

    :biere:

    Je pense comme toi.

    Merci aux participants

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Bravo aux intervenants sue site qui ont certainement faits du meilleur possible pour aider.

    Bon courage à elle.

     

    Et effectivement c'est agréable de voir un fil constructif qui fourmille d'idées à exploiter, au moins en terme de réflexion et donc de prévention.

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Comme ton Y sera placé en aval du débitmètre, tu seras limité à 15l/min pour l'ensemble des 2 plongeurs soit 7,5 l/min chacun.

    J'avais vu à une époque des débitmètres 0-30 l/min (notamment chez Innodive) mais ils ne semblent plus se faire.

    Sinon il faut trouver un doubleur de sortie oxygène (raccordé directement en sortie de bloc) et mettre 2 débitmètres 15 l/min dessus.

     

    :+1:

    tout à fait c'est le soucis du raccord en T ou Y en sortie de débimètres.

    Peut etre que dans d'autres usage (indus par exemple) il serait possible de trouver des débimètres allant jusqu'à 30L.min-1.

     

    Sinon, j'avais pas pensé aux robinet doubles sorties. Certaines bouteilles d'oxy médical ont des robinets très proche de nos robinets de plongée et peut etre meme en M25. Merci pour l'idée je vais me renseigner. (nous avions pris l'option de deux bouteilles à bord, voir même trois lors de certaines plongées).

     

    Enfin, pour jcdegras : RCP = MCE + insufflations.

    dans notre activité on peut se retrouver à faire l'un sans l'autre.

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Non, on va laisser les mouches tranquilles.

    Ton explication ne me convient qu'à moitié ...

    il serait préférable d'harmoniser les recommandations.

    Non non, j'insiste, tu vois un problème où il n'y en a pas. Les recommandations CMPN et le MFT RIFAP sont harmonieuses sur l'oxygène.

    Il n'y a qu'une seule "différence", qui en fait n'en n'est pas une : la CMPN dit "insufflation : 100% d'O2" et le MFT RIFAP dit "insufflation : 100% d'O2, 15 L/min". Ces 2 items sont parfaitement cohérents. Pour avoir 100% d'O2, il faut un débit élevé et un dispositif de concentration (la chaussette). La CMPN n'a pas précisé le débit, par oubli ou négligence, car cela paraissait évident pour le rédacteur. Le MFT ne fait que rappeler l'évidence oubliée.

     

     

    Dans le même genre, la fiche d'évacuation, en annexe du CDS, n'est plus à jour. Notamment elle fait toujours mention du MCE et non RCP.

    Oui, sauf que là ça ne dépend plus du tout de la FFESSM, mais des services du ministère. Cela fait parti des griefs que je reproche au CDS : trop complexe et pointilleux. La fiche d'évacuation en annexe est un excellent exemple de ces excès, à mon sens.

    C'est un document typiquement évolutif avec le temps et les conditions/circonstances de pratique. En le figeant dans le marbre dans un Arrêté, on s'exposait forcément à le rendre rapidement caduque ou imparfaitement tout-terrain. Le preuve en est.

    Une simple mention d'une "fiche d'évacuation conforme aux recommandations des sociétés savantes" aurait suffi.

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Comme ton Y sera placé en aval du débitmètre, tu seras limité à 15l/min pour l'ensemble des 2 plongeurs soit 7,5 l/min chacun.

    Tout à fait. :+1:

    Avant de lire ton message, j'allais préciser à jcdegras que sa réponse :

    tu peux installer une tubulure et un raccord en Y en amont de tes 2 masques HC. Tu peux alors traiter 2 victimes conscientes, mais ton autonomie va chuter.

    n'est valable que s'il dispose d'un débitmètres qui monte à 30 L/min !

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Non non, j'insiste, tu vois un problème où il n'y en a pas. Les recommandations CMPN et le MFT RIFAP sont harmonieux sur l'oxygène.

    Il n'y a qu'une seule "différence", qui en fait n'en n'est pas une : la CMPN dit "insufflation : 100% d'O2" et le MFT RIFAP dit "insufflation : 100% d'O2, 15 L/min". Ces 2 items sont parfaitement cohérents. Pour avoir 100% d'O2, il faut un débit élevé et un dispositif de concentration (la chaussette). La CMPN n'a pas précisé le débit, par oubli ou négligence, car cela paraissait évident pour le rédacteur. Le MFT ne fait que rappeler l'évidence oubliée.

     

     

     

    Oui, sauf que là ça ne dépend plus du tout de la FFESSM, mais des services du ministère. Cela fait parti des griefs que je reproche au CDS : trop complexe et pointilleux. La fiche d'évacuation en annexe est un excellent exemple de ces excès, à mon sens.

    C'est un document typiquement évolutif avec le temps et les conditions/circonstances de pratique. En le figeant dans le marbre dans un Arrêté, on s'exposait forcément à le rendre rapidement caduque ou imparfaitement tout terrain. Le preuve en est.

    Une simple mention d'une "fiche d'évacuation conforme aux recommandations des sociétés savantes" aurait suffi.

     

     

    Pour aller dans ton sens, concernant la fiche d'évacuation, le Dr Mathieu COULANGE a commis une fiche d'alerte (sic).

     

    La différence ?

    c'est que le CROSS quand il est au bout du fil, demande les éléments de la fiche d'alerte, dans la chronologie de la fiche d'alerte et pas ceux de la fiche d'évacuation

    http://www.codep87.fr/h2o/images/pdf/CODEP87%20-%20Fiche%20Alerte%20-%20Evacuation%20accident%20de%20plongeee.pdf

     

    Ca ne mange pas de pain d'avoir les deux, ou celle utile et efficace.

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    • 1 month later...

    Je fais suite à mon post n° 167.

    la plongeuse est rentrée chez elle, elle est encore convalescente et il faudra sans doute plusieurs mois de rétablissement;

     

    On a pu analyser les causes, en fait , c'est malheureux à dire mais c'est un OPI " d'école" si on en juge sur les publications que l'on a pu consulter:

     

    Sexe féminin, âge environ 50 ans, froid ( eau à 11°) , stress ( passage d'épreuves du N2 avec un moniteur inconnu, fatigue ( 100 m capelé avant de s'immerger) peut -être une combinaison pas assez épaisse ou mal ajustée ( compression ) et une mauvaise nuit en raison du passage de l'examen le lendemain ( mais là c'est une supposition).

     

    Je pense que ce fil a sa raison d'exister si on peut " débriefer", dans le respect des victimes et des enquêtes en cours, de façon à ne plus prendre ce genre de risque;

    Nous avons décidé par exemple dans notre club de ne plus faire plonger les N1 et N2 dans l'eau froide; certes les gens sont pressés d'avoir leur carte pour partir en vacances, mais à quoi sert une carte si l'on est interdit de plonger ( ou plus grave ).

    je tiens à tous vous remercier d'avoir auto-modéré vos propos après les nouvelles que je vous avais donné, et je souhaite qu'il en soit de même après cette intervention.

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Nous avons décidé par exemple dans notre club de ne plus faire plonger les N1 et N2 dans l'eau froide;

     

    Avoir une carte N3,N4, MF machin, ne donne pas plus de "robustesse" face à celà, et le niveau ne devrait pas influer imnho... (par contre, si la restriction serait "pas d'humide pour des durées de plus de temps dans telle temperature", alors ca me ferait du sens...)

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Nous avons décidé par exemple dans notre club de ne plus faire plonger les N1 et N2 dans l'eau froide;

     

     

    Avoir une carte N3,N4, MF machin, ne donne pas plus de "robustesse" face à celà,

     

    et pourtant si.

     

     

    Accumuler l'expérience et la maîtrise permet d'une part de réduire les risques physiologiques (p.e.une réaction de panique et/ou une hyperventilation augmentent les risques de transformer une situation inconfortable en catastrophe)

     

    Et elle permet une meilleure appréhension personnelle de ses propres limites. En tant que N1 je me suis laissé embringuer dans des histoires folles dont je n'ai analysé et compris le sens que des années plus tard.

    Et il m'a fallu ces années pour apprécier avec justesse la baraka qui m'a touché du doigt plusieurs fois.

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Créer un compte ou se connecter pour commenter

    Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

    Créer un compte

    Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

    Créer un nouveau compte

    Se connecter

    Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

    Connectez-vous maintenant

    ×
    ×
    • Créer...