Jump to content
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

courant descendant


cc13
 Share

    Recommended Posts

    J'en ai rencontré des "moyennement descendant" seulement (seules les petites bulles avançaient en descendant, les grosses montaient encore). Mais je me prépare quelques plongées en zones avec ce genre de risque. J'y pense donc.

     

    Mes idées :

     

    Courant descendant = danger = sortir de la zone.

     

    Réagir rapidement.

     

    En général, ces courants sont les plus forts à une distance "moyenne" : de 50 cm à 10 m du relief qui les provoque.

     

    Si on est accroché au récif, il ne faut pas s'en éloigner sans avoir une idée précise en tête. Et si on peut faire demi-tour pour regagner une zone plus calme (en évoluant accroché), on le fait.

     

    Observer : voir si d'autres plongeurs sont plus à l'aise là où ils sont. Si oui, peut-on les rejoindre en restant accroché ?

     

    Si ce n'est VRAIMENT pas possible, on peut opter pour un décrochage suivi d'un éloignement rapide : on palme orthogonalement au relief pour se retrouver en pleine eau (>10m).

    A partir de là, un gonflage "dont on sait qu'il nous fait bien flotter mais qui n'oppresse pas" du gilet, accompagné d'un palmage "un peu plus vertical " permettent souvent de contrôler un phénomène devenu plus modéré et de revenir en surface sans forcer (surveiller constamment sa profondeur et sa vitesse de remontée : il faut le faire en contrôle).

     

    Ne pas paniquer si le phénomène nous fait passer brièvement à une profondeur excessive : on ne va pas y rester longtemps.

    Il n'y a pas de raison pour qu'on ne puisse pas se déplacer vers l'autre bord de ce flux descendant.

     

    J'oubliais : on communique sur ce qu'on a remarqué (un courant descendant se signale toujours immédiatement) et sur ses intentions. On reste toujours avec son binôme (se solidariser avec une corde, si on a, peut être une bonne idée).

    On prémédite, on prépare, puis on réalise. On surveille l’essoufflement pendant cette phase qui peut être physique (on expire bien). On rassure l'autre avec des gestes précis et calmes : être "perché" dans un flux descendant peut stresser. On écoute ses propositions aussi.

    Link to comment
    Share on other sites

    T'es accroché à un récif soumis à un assez fort courant, tu expires et tu vois que tes bulles avancent puis descendent franchement au lieu de monter.

    Dans un courant assez fort, le vecteur déplacement de l'eau peut avoir une composante verticale, notament quand l'eau dans laquelle tu évolues suit un fond qui descend et/ou se glisse sous une masse d'eau plus chaude.

     

    Ça arrive quand le courant ne va vraiment pas "dans le sens du relief" (relief orthogonal au sens de déplacement de l'eau, effet de vasque)

     

    Après t'as les siphons et autres arches dont tu peux pas voir le passage mais qui laissent passer de l'eau en profondeur (et c'est de l'eau qui peut descendre de là où t'es), etc.

     

    Bref, si t'es au nitrox, sans même évoquer une disparition au fond de la cuvette, ça peut être quand même être très gênant (le temps que tu réagisses).

     

    Dans un cas comme ça, si t'es en pleine eau sans repères, tu peux descendre sans trop t'en apercevoir (y aura les oreilles quand même)

     

    Accroché en bordure de passe, ça peut étonner.

     

    Ça arrive aussi dans les "washing machines".

     

    Après, le phénomène est plus ou moins intense ... et la réaction que je décris dans le message précédent est sans doute exagérée si on descend modérément (du fait d'un phénomène plus diffus). Mais bon, on n'est pas là pour dire aux gens de foncer dans l'ouragan ou d'aller voir si c'est pire devant.

     

    Un objet à flottabilité neutre peut descendre (parfois assez vite) de plusieurs dizaines de mètres.

    Or, tu es toi-même un truc à flottabilité neutre, neutralité qui devient négative dès que tu descends un peu.

     

    Et là t'es content d'avoir ton volume d'air autour de toi pour te rendre compte (avec tes bras) quand faut remettre un pchitt ou deux dedans (avec une wouing, t'as pas la même sensation du volume qu'elle occupe : donc tu gonfles à bloc et ça augmente ta prise au courant sans vraiment te faire remonter)

    (bon, le dernier paragraphe est une plaisanterie)

    Link to comment
    Share on other sites

    Sur ce coup il est plutôt juste le gars fiduce/Lagrange, àmha.

     

    J'ai eu quelques petites frayeurs en Indonésie dans des washing machines descendantes, mais rien qui t'emmène à 50m en 7 secondes non plus, donc plutôt dues à l'inconnu qu'au grand plongeon façon Jean Marc Barr.

     

    Les GP locaux rigolaient (jaunes ?) et en sortant: "Gekko dive", "Gekko dive" en se marrant: les plongées se font accrochés des 4 membres au récif, palmes incluses, démerde toi sinon tu pars comme une balle, en attendant de pouvoir "sauter" de rocher en rocher en palmant dans le courant... Super !!

    Link to comment
    Share on other sites

    • 2 weeks later...

    Re bonjour

    Justement, on va plonger a Bali sur les sites de Penida ( Manta Point ...) et les clubs y annoncent des risques de forts courants ascendants ou descendants... d'ou ma question. Merci pour vos conseils :captain:

    Link to comment
    Share on other sites

    Jamais rencontré, mais je sais que pour certaines plongées, il est fortement conseillé (voir obligatoire) de se munir d'un Reef Hook.

     

    Par ailleurs, suite à une expérience particulière, j'ai pris l'habitude de garder dans ma stab un bout (orange vif) de 2 m de long et assez résistant pour m'attacher avec un binôme (pas de mousquetons, mais noeuds de chaise ou autre). Cela ne prend pas de place. Il peut aussi te permettre d'attacher les gilets ensembles à l'échelle le temps de les récupérer ou tout autre usage.

    reef_hook.jpg.0679e2f5eae3d09392471df2faa13954.jpg

    Link to comment
    Share on other sites

    (pas de mousquetons, mais noeuds de chaise ou autre)

    Pourquoi ? De quel coté de la corde ?

     

    Sinon le crochet double montré en photo n'est pas toujours très facile à placer (juste un avis). Je préfère un crochet simple surdimensionné.

    Link to comment
    Share on other sites

    Encore une idée sympa, avoir un bout rangé dans la poche de la stab...

    Merci

     

    Pas sûr que ce soit une si bonne idée de s'attacher, sauf peut être en cas de visibilité quasi nulle .

     

    Pour le crochet, je suis d'accord avec fi......Lagrange. Crochet mono, le but étant de moins interférer avec le substrat marin .

    Link to comment
    Share on other sites

    Le reef, actuellement j'ai un double. Le simple a parfois du mal a rester accrocher, car il peut se coucher.

     

    C'est pour le bout que je n'ai pas de crochet. Car selon l'usage, les noeuds sont souvent plus simples à s'adapter. Il sert surtout pour attacher le gilet en fin de plongée. Ou pour attacher quelque chose dans le bateau.

     

    Dans le même ordre d'idée, j'ai toujours un filets plié dans la poche. Des fois, je fais poubellier et ramasse les canettes et autres déchets. La dernière fois en Martinque, j'avais dû ramasser environ 4 à 5 kg de bouteilles. Tien cela pourrait faire un sujet Qu'avez-vous dans les poches de votre gilet ?

    Link to comment
    Share on other sites

    Manta point n'est pas un coin dangereux pour ce qui concerne les courants ascendants ou descendants, maxi 13 mètres de fond, plutôt sujet à la forte houle.

     

    Le spot qui peut vraiment poser un soucis, c'est Crystal Bay, pour voir les Molas, et là effectivement, le risque est bien présent .

     

    Sur ce site, qui sonde à plus de 80 mètres, il faut toujours avoir à l'oeil la passe, à droite, si tu vois une sorte de brouillard blanc, rejoins le récif vite vite

     

    Comme dis plus haut, si tu te fais embarquer, palme à l'opposé du recif, gonfle un peu, ça remonte, tranquille, et surtout parachute sur ce site .

     

    Profite ;)

    Link to comment
    Share on other sites

    Re bonjour

    Justement, on va plonger a Bali sur les sites de Penida ( Manta Point ...) et les clubs y annoncent des risques de forts courants ascendants ou descendants... d'ou ma question. Merci pour vos conseils :captain:

     

    Mon seul conseil : SUIVRE le guide attentivement.

     

    Ne JAMAIS le dépasser, rester impérativement derrière lui.

    Et quand il fait demi-tour, FAIRE DEMI-TOUR.

    Link to comment
    Share on other sites

    Create an account or sign in to comment

    You need to be a member in order to leave a comment

    Create an account

    Sign up for a new account in our community. It's easy!

    Register a new account

    Sign in

    Already have an account? Sign in here.

    Sign In Now
     Share

    ×
    ×
    • Create New...

    Bonjour,

     

    logo.png.c7536bd9e68359a8804d246d311256bd.png

     

    L'ensemble des services de Plongeur.com sont gratuits et c'est grâce à la publicité que vous pouvez en profiter. Or il semble que vous utilisiez un bloqueur de publicité.

    Si vous aimez le site et que vous voulez pouvoir en profiter longtemps, merci de désactiver votre bloqueur de publicités lorsque vous naviguer sur Plongeur.com.