Jump to content
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

Panne d'air


    Recommended Posts

    Salut à tous.

    Je part pour mon n1 la semaine prochaine mais je voulais poser la question avant pour avoir vos avis.

     

    Concernant la panne d'air.

    On se promène je perd ma palanquée je pense pouvoir la rattraper je pédale je messoufle et je rattrape personne. Jsuis tout seul!

    Et la panne d'air

    Je remonte rapidos donc pas de palier et remontée rapide. Depuis 20m max comme j'aurais que le n1 pour le moment.

    Si j'attend la surface toujours en vie après une longue apnee

    Le bateau est loin forcément.

    Jais 3 minutes pour redescendre faire mon palier.

    Comment je fait sans air loin dû bateaux et sans personne ?

     

    Merci d'avance.

    Myke

    Link to comment
    Share on other sites

    • Replies 68
    • Created
    • Last Reply

    Top Posters In This Topic

    t'inquiètes, niveau 1 tu n'auras pas de palier obligatoire à faire dans l'immense majorité de tes plongées, pour ne pas dire jamais.

     

    donc tu restes en surface et tu attends le bateau.

    Link to comment
    Share on other sites

    Je panique pas du tout.

    C'est juste que j'aime bien savoir les choses.

    Je fait du parapente et de la chute libre donc ce qui est de gérer le stress je connaît.

    Mais je voulais savoir le risque encouru en cas de remonter rapide de 20m au pire

    Sans air je connaît la remonter sur expiration évidemment toujours bien expirer

    Mais je me demandais l'impact sur le corp de la remontée rapide sans arrêt et sans air.

    Merci à vous

    Link to comment
    Share on other sites

    Salut

    C'est toi qui a la réponse, tu es en panne d'air, donc tu remontes (pour faire court), tu arrives en haut entier et conscient (c'est normal), et ta redescente pour faire ton palier (que tu n'aura pas en N1) tu l'as fait avec quoi, en apnée ? Puisque tu n'as plus d'air !

    Entre 2 maux, choisir le moindre.

    Noyade assurée ou surpression pulmonaire et ADD peut être, vite choisi

    Et tu attends coulos en surface que le reste de la palanquée remonte, ce qui ne vas tarder. Et tu seras quitte pour une explication avec le GP

    Profites bien

    Link to comment
    Share on other sites

    Salut,

     

    On se promène je perd ma palanquée je pense pouvoir la rattraper je pédale je messoufle et je rattrape personne. Jsuis tout seul!

    Et la panne d'air

    Waouh ! Tu n'as pas encore commencé vraiment la plongée et tu envisages déjà le pire !! :eek:

    Tranquilise toi. ;)

    1ère étape la prévention : tu peux déduire toi même de ton scénario du pire, que pour éviter d'en arriver là, chaque membre de la palanquée doit garder un oeil sur l'autre. Tu verras, passé les premières immersions où tu vas être très concentré sur toi même (et où le moniteur ne te lâchera pas des yeux), il sera assez facile de veiller à ce que ton guide soit toujours à portée de palmes.

     

     

    Je remonte rapidos donc pas de palier et remontée rapide. Depuis 20m max comme j'aurais que le n1 pour le moment.

    Justement depuis 20 m maxi, tu n'auras quasi jamais de paliers obligatoires (c'est à dire imposés par l'ordi). Au pire peut être 1 ou 2 minutes. Donc pas de soucis avec ça. :cool:

     

     

    Si j'attend la surface toujours en vie après une longue apnee

    Sans vouloir t'embêter ni t'inquiéter inutilement, lors d'une improbable et non souhaitable remontée catastrophe sans air depuis 20 m, pour être en vie en surface, il ne faudra pas rester en apnée stricte, mais souffler régulièrement, pour éliminer le "trop plein" d'air lié à la dilatation dans les poumons (baisse de pression) (que les puristes excusent ma prose volontairement "grossière" pour être accessible à un débutant).

    Mais ça, on t'en reparlera pendant ta formation. :bosse:

     

     

    Jais 3 minutes pour redescendre faire mon palier.

    Ca c'est de la théorie théoricienne. Pour avancer cette affirmation, tu as du potasser des cours N2 ou plus ... :rolleyes:

    Ne te farci pas le cerveau avec ça pour le moment.

    Ce n'est qu'une procédure de rattrapage possible. Dans le cas que tu évoques, elle n'est pas applicable, donc tu oublies. De toute façon, elle ne se met pas en oeuvre sans un minimum de précautions (pour un N1, a minima à l'initiative du GP).

     

     

    Comment je fait sans air loin dû bateaux et sans personne ?

    Ben c'est simple, tu fais la seule chose qui soit faisable : tu attends en surface ! :demon:

    Concrètement, tu te mets en sécurité en gonflant ta stab à la bouche (puisque plus d'air), au pire tu largues tes plombs.

    Ensuite tu essayes de te signaler au bateau comme tu le peux : mouvements des bras, sifflet (si présent sur la stab), lampe éclairée dirigée vers le bateau (si disponible) ...

    Et tu ventiles bien pour profiter du bon air qui t'a manqué pendant la plongée ! ;)

     

     

    Je part pour mon n1 la semaine prochaine

    C'est ça le plus important. Tu vas apprendre les rudiments de la plongée, découvrir concrètement l'activité. Après, il sera toujours temps de te poser des questions sur des situations extrêmes.

     

    Bonnes plongées à venir. :)

    Link to comment
    Share on other sites

    Ne t'inquiètes surtout pas, ton, ou tes, moniteurs vont t'apprendre à gérer ta future vie sous-marine ! Et progressivement t'apprendre toutes les étapes de ta vie de plongeur, mais surtout ne met pas la charrue avant les bœufs, oups pardon, la plongée avant la sortie en mer!

    Ceci étant dit, je te comprends, car comme toi, j'aurais voulu être niveau 3 avant d'être niveau 1 ... mais il y a tellement de fondamentaux (passionnants) à acquérir avant d'imaginer des galères pas possibles :lol:

    Link to comment
    Share on other sites

    La procédure perte de palanquée est, si je me rappelle bien, enseignée au niveau 1.

     

    Il y a un "outil" qui s'appelle manomètre qui peut aussi être surveillé "comme l'huile sur le feu" pour les "angoissés".

     

    On peut "concevoir" une panne d'air pour un débutant mais "hors de ce cadre" la panne d'air résultant d'un manque de surveillance ne devrait pas exister.

     

    Tu as aussi un encadrant qui est là pour surveiller tes paramètres et ceux de la palanquée; ça te permet de comprendre aussi le rôle du guide de palanquée.

    Link to comment
    Share on other sites

    Ok les gars merci.

    C'est vrai que je suis un peu trop perfectionniste dans ce que je fait donc j'aime vien tout savoir. Juste je voulais connaître l'impact sur le corp d'une telle situation.

    Comme jais noter plus haut je fait du parapente et de la chute libre et quand tu fait se genre de sport t'aime bien être serein et envisager le pire avant de partir ca aide le jour où ça t'arrive.

    Vos reponses sont clair

    Merci Encor a bientôt

    Link to comment
    Share on other sites

    On peut "concevoir" une panne d'air pour un débutant mais "hors de ce cadre" la panne d'air résultant d'un manque de surveillance ne devrait pas exister.

    Je crois aussi me souvenir qu"un NI est aussi un plongeur autonome jusqu'à 6m.

    Donc il peut aussi, en tant que plongeur autonome, tomber en panne d'air!

    S'il a un bloc de 10l gonflé à 200 bars, il a donc 2000l d'air, c'est à dire que s'il consomme comme un goret (cad 20l par minutes) il a donc une autonomie de 100 minutes !

    De quoi largement éviter une panne d'air non ?

    What else ?

    Link to comment
    Share on other sites

    Je crois aussi me souvenir qu"un NI est aussi un plongeur autonome jusqu'à 6m.

    Donc il peut aussi, en tant que plongeur autonome, tomber en panne d'air!

    S'il a un bloc de 10l gonflé à 200 bars, il a donc 2000l d'air, c'est à dire que s'il consomme comme un goret (cad 20l par minutes) il a donc une autonomie de 100 minutes !

    De quoi largement éviter une panne d'air non ?

    What else ?

     

    Notre ami (niveau 1 donc PE 20 - pour le PA c'est la certification PA 12)) s'interroge (panne d'air à 20 m) déjà sur la panne d'air disons "classique".

     

    Et vu les sports qu'il pratique on pourra dire qu'il est déjà dans l'anticipation.

    Link to comment
    Share on other sites

    En plongée il y a 3 fondamentaux dans l'ordre à gérer :

     

    1) Ventilation : il faut pas respirer de l'eau donc en cas de panne d'air il faut de l'air et au plus vite le salut n'est pas forcément à la surface car c'est souvent loin par rapport à ton détendeur de secours ou celui d'un binôme.

     

    2) Stabilisation : le fait de ne pas rester à la même profondeur peux engendrer de lourdes conséquences en particulier lorsque le premier point (la ventilation) n'est pas bien géré (d'où le salut n'est pas forcément à la surface)

     

    3) Décompression : globalement en terme d'urgence ce doit être le cadet de tes soucis, ce point deviendra éventuellement critique que pour des plongeurs fortement engagé en terme de durée et ou de profondeur (mais pas dans le cas d'un débutant).

    Link to comment
    Share on other sites

    pour le PA c'est la certification PA 12
    Merci pour cette précision!

    Il faut donc, pour mon calcul, diviser par deux ! C'est à dire qu'avec un bloc de 10 l (très peu probable !) il lui faudrait, en autonomie, 50 minutes avant de téter totalement son bloc!

    C'est rassurant non ?

    Link to comment
    Share on other sites

    Ne t'emballes pas CDMC !

     

    Primo :

    Je crois aussi me souvenir qu"un NI est aussi un plongeur autonome jusqu'à 6m.

    niveau 1 donc PE 20 - pour le PA c'est la certification PA 12

    Ce que voulait te dire LA LOUBINE c'est que la compétence "autonomie a 12 m" n'est pas incluse dans le N1 2F standard. Elle fait l'objet d'un enseignement à part entière, la certification "PA-12" qui peut être couplée au N1 ou enseignée plus tard, au bon vouloir des clubs, des moniteurs et des élèves.

     

    Deuxio :

    un NI est aussi un plongeur autonome jusqu'à 6m... S'il a un bloc de 10l gonflé à 200 bars, il a donc 2000l d'air, c'est à dire que s'il consomme comme un goret (cad 20l par minutes) il a donc une autonomie de 100 minutes !

    Ton calcul n'est pas rigoureusement exact dans la mesure où tu as "oublié" de prendre en compte la profondeur. S'il tète 20L/min en surface, ce sera 20x1,6 à 6m. Donc plutôt 62' pour vider son bloc d'après ton calcul.

     

    Troisio :

    Il faut donc, pour mon calcul, diviser par deux ! C'est à dire qu'avec un bloc de 10 l (très peu probable !) il lui faudrait, en autonomie, 50 minutes avant de téter totalement son bloc!

    Si je suis ton vif esprit, quand tu suggères de diviser la conso par 2, c'est parce que tu passes de 6 à 12 m ?

    Si c'est bien ça, encore raté ! Caramba !! :trigolo:

    Entre 6 et 12 la pression n'aura pas doublé ... Elle sera juste passée à 2,2 bars, donc la conso à 20x2,2 et le temps pour vider la bouteille à 45'.

     

    Mais bon, je ne suis pas sûr que tout ceci soit de nature à rassurer notre ami, tant qu'il n'a pas un minimum de pratique ...

    Link to comment
    Share on other sites

    Salut à tous.

    Salut :)

     

    Je part pour mon n1 la semaine prochaine mais je voulais poser la question avant pour avoir vos avis.

    Si je comprends bien, tu n'as pas encore eu de cours.

     

    Concernant la panne d'air.

    On se promène je perd ma palanquée

    Ce n'est pas grave de se perdre, ça m'est arrivé plein de fois en Bretagne pendant mes premières bulles avec 50cm de visi à tout casser. J'en conserve même un bon souvenir. Tes moniteurs de présenterons la procédure.

     

    je pense pouvoir la rattraper je pédale je messoufle et je rattrape personne. Jsuis tout seul!

    Et la panne d'air

    Se retrouver tout seul ne mérite pas un point d'exclamation.

     

    La plongée, c'est calme, c'est zen, on ne pédale pas, on ne s'essouffle pas, on ne suis pas le débile qui se croit sur un circuit de F1 et on ne cherche pas sa palanquée en traçant à l'aveugle comme un canard sans tête. Évidemment que tu feras une panne d'air si tu fais un marathon calé à 20 mètres en respirant comme un âne ;)

     

    Tu respectes tranquillement la procédure et tout ira bien.

     

    Je remonte rapidos donc pas de palier et remontée rapide. Depuis 20m max comme j'aurais que le n1 pour le moment.

    On ne remonte pas "rapidos". On remonte lentement, tranquillement en admirant le paysage et en soufflant régulièrement pour ne pas se péter les poumons. Si panne d'air il doit y avoir, tu la sentiras arriver et tu auras le temps de d'inspirer avant de remonter en soufflant régulièrement. De toute façon, je ne vois pas pourquoi tu serais en panne d'air puisque tu n'auras pas pédalé comme un dératé.

     

    Évidemment, après, si tu ne consultes pas ton manomètre régulièrement, on ne peut rien pour toi.

     

    Pour la petite histoire, j'ai plongé avec un N3 comme ça. C'est moi qui regardais ses instruments (ordi et mano) car ils s'en fichait et qu'il ne voyait pas très bien les écrans. Il me l'a textuellement dit comme ça. Je te raconte pas le bonheur intense et le souvenir impérissable que je conserve de cette plongée de nuit.

     

    Si j'attend la surface toujours en vie après une longue apnee

    Le bateau est loin forcément.

    Ben oui, il va être loin le bateau si tu as pédalé à toute berzingue au hasard. Mais comme tu as fait un essoufflement suivi d'une panne d'air et d'une remontée panique en apnée, je pense pas que tu sois encore en état de t'inquiéter de grand-chose une fois arrivé à la surface :hehe:

     

    Jais 3 minutes pour redescendre faire mon palier.

    Tu es N1, pas de palier. De toute façon, une fois remonté, en tant que n1, tu ne redescends pas sans accord de ton moniteur. Et puis de toute façon sans air, les paliers... :rolleyes:

     

    Comment je fait sans air loin dû bateaux et sans personne ?

    Tu te signales (sifflet, miroir, en faisant un ok bras levé jusqu'à ce que le bateau confirme t'avoir vu) et tu attends peinard les directives du bateau qui va te signaler l'emplacement où ta palanquée a fait surface selon la procédure :)

     

     

    La plongée c'est zen, c'est cool, c'est tranquille. Même dans l'urgence, tu peux être rapide et efficace sans te précipiter, devenir brouillon et aboutir à du n'importe quoi. On ne pédale pas, on ne s'essouffle pas, on accepte d'être perdu, on respecte la procédure, on remonte peinard, on retrouve les potes en haut et on redescend terminer la ballade si le moniteur estime qu'il y a encore le temps ;)

    Link to comment
    Share on other sites

    Create an account or sign in to comment

    You need to be a member in order to leave a comment

    Create an account

    Sign up for a new account in our community. It's easy!

    Register a new account

    Sign in

    Already have an account? Sign in here.

    Sign In Now
     Share


    • Dernières Discussions

    • Similar Topics

      • 218
        Voilà, j'ai eu droit à ma première assistance panne d'air, en tant que "donneur".   Hier soir, p'tite plongée tranquille (humour gaulois ) à 47 mètres pour aller voir une barque.   Objectif : Y aller avec le compa' des ordi', que ni mon binôme ni moi ne maîtrisons vraiment, utilisant toujours la bonne vieille boussole .    Donc descente tranquillou jusqu'à 47 au cap avec une visi' d'enfer et arriver pile poil comme prévu sur l'épave. Là on check les mano' : 150
      • 4
        Voici un incident lié à une panne d'air que je viens de recevoir via la Newsletter DAN.   Même si tout s'est bien terminé au final, j'ai du mal à comprendre que le gars n'ait pas échangé son tank quand il s'est rendu compte qu'il était à moitié vide (ça aurait dû être sa priorité) Pire encore, pourquoi n'a t'il jamais regardé son manomètre de toute la plongée avant de tomber en panne d'air.   Ce sont quand même des sacrés fautes de débutant... @Ma
      • 6
        Bonjour, J'ai recherché sur internet et sur le forum mais rien trouvé de parlant pour moi sur le sujet. A part celui de devoir remonter à la surface, y a-t-il un risque en cas de panne du détendeur BP si celui-ci laisse passer l'air sous pression à 10 bar jusqu'à la bouche du plongeur. Va t'on simplement laisser échapper l'embout ou y a-t-il un risque de "surpression" dans les voies respiratoires ?   Je vous explique le pourquoi de mes interrogations : je compte utiliser un p
      • 3
        Ola todos Quelqun aurait un olympus Tg5? Nouveau détenteur d'un Tg5 de moins de 6 mois, on le disait robuste, le mien vient bizarrement de me lâcher!   Pourriez vous me dire en branchant le câble de charge usb (sans la batterie dans l'appareil) si il se passe quelque chose, voyant on/off ou affichage écran? Ça me permettrait de confirmer si ça vient de la batterie.   Un grand Merci d'avance. Et bonne photos
      • 9
        Bonjour,   Sur cet autre fil , j'ai signalé une panne de ma sonde Uwatec sur un Galileo Luna.   Les intervenants ont fort logiquement pensé à un problème de pile, mais après échange des deux piles, celle de l'émetteur et celle de l'ordi le problème subsiste.   Les symptômes : - à l'allumage l'indication de pression n'est transmise qu'à la condition de mettre en contact l'ordi avec la sonde. - si l'on maintient la sonde à une distance normale entre 50 cm et 1 m, la transmission ne
    ×
    ×
    • Create New...

    Bonjour,

     

    logo.png.c7536bd9e68359a8804d246d311256bd.png

     

    L'ensemble des services de Plongeur.com sont gratuits et c'est grâce à la publicité que vous pouvez en profiter. Or il semble que vous utilisiez un bloqueur de publicité.

    Si vous aimez le site et que vous voulez pouvoir en profiter longtemps, merci de désactiver votre bloqueur de publicités lorsque vous naviguer sur Plongeur.com.