Aller au contenu
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine
encoreplus2

Zone d'utilisation des bouteilles de plongée CE.

    Messages recommandés

    simplement, elle prend la "nationalité" du pays poinçonné après sa première requalif.

     

    Euh ben tu vois ça où? Pour moi aucun écrit ne dit ça, la réponse que tu cites dis que seule une requalif faite en France serait valable en France, pas que le bloc prend telle ou telle nationalité. Rien n'empêche dans ce que tu cites qu'un bloc CE requalifié en Belgique ne puisse par la suite être requalifié à nouveau en France, ou ailleurs. La réponse que tu as eu dit que seul le poinçon français est valable en France pour être exploité en France, pas qu'une bouteille ne peut être requalifiėe que dans un seul et unique pays.

     

     

    Pour le reste, j'en reste coi de tant d'absurdité. On est vraiment très forts... Je vais rester dans mon illégalité alors.

    Vive l'Europe...

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Si on peut requalifier un bloc qui ne l' a pas été pendant vingt ans ( si si ça existe !)

    je ne vois pas pourquoi on ne pourrait pas requalifier en France un bloc français qui à fait un passage par une qualif étrangère .

    Ce serait absurde ( à mes yeux )

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Euh ben tu vois ça où? Pour moi aucun écrit ne dit ça, la réponse que tu cites dis que seule une requalif faite en France serait valable en France, pas que le bloc prend telle ou telle nationalité. Rien n'empêche dans ce que tu cites qu'un bloc CE requalifié en Belgique ne puisse par la suite être requalifié à nouveau en France, ou ailleurs. La réponse que tu as eu dit que seul le poinçon français est valable en France pour être exploité en France, pas qu'une bouteille ne peut être requalifiėe que dans un seul et unique pays.

     

     

    Pour le reste, j'en reste coi de tant d'absurdité. On est vraiment très forts... Je vais rester dans mon illégalité alors.

    Vive l'Europe...

     

     

    bonjour

     

     

     

    l'autre jour, tu me rappelais que, faisant partie des FdO (c'etait avant), je devais respecter les textes. Je n'inventais pas des textes, je ne qualifiais pas les textes qui ne me plaisaient pas d'iniques. J'appliquais les textes existants, simplement.

     

    Rien n'empêche dans ce que tu cites qu'un bloc CE requalifié en Belgique ne puisse par la suite être requalifié à nouveau en France
    Ai je écris le contraire ?? ce que j'ai écris, c'est que le bloc, une fois tamponné par la premiere requalif prend la "nationalité" du pays du tampon : ce que tu peux comprendre, c'est qu à partir de ce moment, les intervalles entre visites ou entre requalif sont celles du pays du tampon.

    Pour le reste, j'en reste coi de tant d'absurdité. On est vraiment très forts
    je cite les deux dernieres phrases du point 2 :

    aucune équivalence internationale n'est reconnue. Les règles communes à l'union européenne portent uniquement sur la mise sur le marché d'équipement (déclaration de conformité, marquage CE). Par conséquent, un équipement fabriqué à l'étranger peut être exploité en France sous réserve de respecter les règles de suivi en service de la réglementation française.

     

    J'ai posé la question et j'ai eu une réponse officielle.

    En fait, j'en ai plusieurs :

    Bien sur, celle de Stéphane B79, qui est constant : pas de gonflage d'un bloc frappé à l'étranger,

    celle de JP MONTAGNON que j'ai transmis par MP à Jean Marc (considérant que le lapinou estime que les réponses fédérales ne sont pas valables (certainement parce que nous sommes des amateurs, au mauvais sens du terme)), bien sur, même chose,

    celle de la DREAL, que je cite..

     

    elles vont toutes dans le même sens.

     

    Alors, qu'elles ne te plaisent pas, c'est une chose.

    Moi aussi, il y a des choses qui ne me plaisent pas, mais, je fais avec.

     

    Enfin, je note que nous sommes bien sur un forum français : tous les moyens sont bons pour négocier ce qui est réglementaire, pour contourner la loi. :malade:

     

    :biere::top:

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Enfin, je note que nous sommes bien sur un forum français : tous les moyens sont bons pour négocier ce qui est réglementaire, pour contourner la loi. :malade:

     

    On va lancer une collecte pour t'acheter un miroir.

    c'est quand même toi qui conseille à à CCR de venir plonger en France avec des blocs que tu considère illégaux mais de surtout pas aller chez un gonfleur.

     

    Et malgré tes dénigrements systématiques des gens qui ne partagent pas tes opinions , il n'en demeure pas moins que tu continues obstinèment ton aveuglement.

     

    Et tu es infoutu de lire ce que t'on t'écrit et qui ne te plait.

    .... tout en accusant les autres de le faire :baston:

     

    Tout est parti de ton affirmation GRATUITE qu'un gonfleur n'a PAS le droit de gonfler un bloc CE d'un voisin européen qui tient son bloc à jour règlementairement dans son pays.

     

     

    L'inspecteur de la DREAL t'écrit NOIR SUR BLANC que tu as tort, que la responsabilité de la requalification est celle du PROPRIETAIRE pas du GONFLEUR.

     

    Je comprend très bien que ce n'est pas ce que tu avais envie de lire.

    D'ailleurs, tu refuses de le lire.

     

    testlecture.gif

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    T'as pas compris ce que je ai dit Christophe, j'ai hein entendu les réponses et à ce sujet en dehors de trouver ça absurde je n'ai pas remis en cause, MAIS, sur CETTE phrase "elle prend la nationalité du pays poinçonné après sa PREMIÈRE requalif", d'où tu sors ça? Pour moi elle ne prend à aucun moment une nationalité ni lors de sa première requalif ni d'une suivante. Tes textes disent que la requalif en cours n'est valable en France que si poinçon français, pas que la première requalif doit avoir été française pour que le bloc soit utilisable en France. En gros, d'après tes textes, je pourrais même avoir une double requalif en cours, Belge et Française. Supprime "première", écris "poinçon en cours", et ça ira déjà mieux.

     

     

    Sinon... Comme le dit encoreplus2, la réponse de la DREAL concernant le gonflage est assez claire

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Ca donne vachement envie de revenir plonger au pays avec mes blocs suisse…

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    ce que j'ai écris, c'est que le bloc, une fois tamponné par la premiere requalif prend la "nationalité" du pays du tampon

    Une fois tamponné par la PREMIÈRE REQUALIF, pourquoi écris-tu ça? Où est-il écrit qu'un bloc prend une nationalité à ce moment là? La requalif en elle-même ne prend pas de nationalité, c'est d'ailleurs ce qui est écrit par le gars: la requalif sera valable si elle est effectuée par tel ou tel organisme(sans référence géographique), et que DANS LES FAITS, ces organismes n'opèrent qu'en France, pas qu'ils ont obligation d'y être. Il ne parle pas de pays d'appartenance mais d'organisme exécutant. Pas de notion de nationalité.

    Donc, d'où tu sors que la première requalif doit être faite en France?

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Invité Invité

    Si en France les centres ne peuvent pas ou ne veulent pas gonfler les blocs estampiller dans un autre pays de l'union.... je sens qu'il y en quelques uns qui vont mettre la clé sous la porte. En effet les belges, néerlandais, allemand, anglais... plongent et veulent de préférence quand c'est possible plonger avec leur matériel: bloc y compris. Ils verront d'un très mauvais oeil l'obligation de louer ce matos.

    N'oublier quand même pas que votre marché interne est largement insuffisant pour faire vivre les centres.

     

    Ce que je considère comme absurde, ce sont les différences entre les intervalles de requalification dans les pays de l'union. Alors qu'a la base les notes de calcul, les procédures de fabrication et de vérification sont identiques. techniquement, cela n'a aucun sens.

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Ce que je considère comme absurde, ce sont les différences entre les intervalles de requalification dans les pays de l'union. Alors qu'a la base les notes de calcul, les procédures de fabrication et de vérification sont identiques. techniquement, cela n'a aucun sens.

     

    c'est pas technique, c'est politiquo-economico-sociologique.

    c'est juste une progressivité dans la convergence.

    Tout changer d'un coup serait brutal et serait refusé par les opinions publiques.

    c'est pareil que pour les permis de conduire.

     

    Le citoyen français lambda croit encore qu'il est détendeur d'un permis de conduire français valable à vie pour les vehicules de tourisme.

     

    Que nenni.

    il est détendeur d'un permis européen à durée de validité limitée à 15 ans.

     

    chaque pays reste actuellement encore maître des modalités de délivrance et de retrait, mais les prérogatives obtenues sont harmonisées sur toute l'europe.

     

     

    récap rapide ici, sachant que chaque pays peut affiner le tir y compris financièrement, en faisant payer ou pas le renouvellement par exemple. (Malte, c'est dix ans, mais pour les jeunes seulement, pour les papys, durée limitée et examen médical nécessaire)

     

    http://europa.eu/youreurope/citizens/vehicles/driving-licence/driving-licence-recognition-validity/index_fr.htm

     

    c'est ce qui permet, par exemple pour la flicaille, de savoir si l'étranger controlé est en droit de conduire le véhicule dans son pays. Je ne crois pas que le fonctionnaire moyen connaisse les 110 permis de conduire en vigueur au sein de l'Union Européenne.

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Invité Invité

    Le cas du permis n'est pas très similaire a la problématique des bouteilles

     

    Imagine qu'un conducteur français équipé en LPG (GPL) ne puisse pas remplir son réservoir dans l'UE en dehors de la France ? C'est absurde

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Bon pratiquement, comme il ne semble pas y avoir de réponses officielles claires, le mieux est encore de se renseigner chez le gonfleur afin de savoir si le bloc sera accepté ou pas.

    Tiens pour vérifier ça je vais appeler quelques gonfleurs pour voir si mon bloc requalifié disons en Allemagne pourra être gonflé.

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Imagine qu'un conducteur français équipé en LPG (GPL) ne puisse pas remplir son réservoir dans l'UE en dehors de la France ? C'est absurde

    On est tout à fait d'accord. La plongée n'est qu'un marché très accessoire sur l'ensemble des réservoirs sous pression.

     

    et c'est pas que le gpl, ça touche par exemple tous les véhicules avec une réserve d'air comprimé pour les freins.

     

    C'est pourtant la logique de ce que l'inspecteur Dreal a répondu à Christophe.

     

    1- Puis je faire réaliser ces requalifications tous les 2 ans à l'étranger, dans un état de l'UE et utiliser mes bouteilles ainsi requalifiées en France ?

     

    Réponse : L'article 23 paragraphe 4 de l'AM du 15 mars 2000 relatif à l'exploitation des équipements sous pression dispose : "Les opérations de requalification périodique sont effectuées par un expert d'un organisme habilité ou, pour les équipements n'entrant pas dans le champ d'application de l'article 23 (§ 3), par un expert d'un service inspection reconnu autorisé à cet effet et disposant de procédures conformes à un guide professionnel approuvé par le ministre chargé de la sécurité industrielle après avis de la commission centrale des appareils à pression."

    Les seules organismes habilités pour réaliser une requalification périodique sont l'ASAP Pression, l'APAVE et le Bureau Veritas. Si la réglementation ne précise pas le lieu où cette opération doit être réalisée, dans les faits ces organismes réalisent ces interventions uniquement en France.

    et c'est pour ça que j'ai demandé à christophe de questionner son interlocuteur sur ce pont

     

     

    POINT 2, on n'a pas plus de référence à un texte légal,

     

    une simple affirmation. je ne suis pas sur que ton informateur réalise la portée de ce qu'il avance. la conséquence, c'est que non seulement le gonflage est interdit, mais même la simple détention sur le territoire français puisqu'avec cette interprétation, ça revient à avoir des blocs français non requalifiés. Accessoirement, délit de les utiliser même en hors structure. La conséquence annexe, bien sur c'est qu'il est impossible aussi de traverser le territoire français par exemple, avec des blocs gonflés en belgique pour aller plonger en espagne ou en suisse. Et que tous les véhicules étrangers qui ont des réservoirs sous pression ne peuvent être utilisés en France sans passer par une requalification périodique en France dans un établissemnt homologué par la France. C'est pas grand chose Ca ne fait que les véhicules au Gpl et tous les poids lourds, autocars, semi remorques, avions... qui ont des freins à air. ça va faire de la place sur nos routes et nos aerodromes Très sérieusement, christophe, je souhaite que tu demandes à ton inspecteur si son analyse s'applique à ces catégories et si un touriste belge peut circuler avec son véhicule gpl de six ans (véhicule à jour avec la législation de la Belgique, bien sur)

     

    Si le choix de christophe est de laisser l'histoire, je poserais moi-même la question à mon chef de bureau quand j'aurais obtenu ma première réponse ;-)

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    ....la responsabilité de la requalification est celle du PROPRIETAIRE pas du GONFLEUR.

    Si ce que tu affirmes est vrai, c'est grave !

    Cela voudrait dire implicitement qu'un gonfleur n'a aucune responsabilité !

    Y compris de refuser un bloc non qualifié !

    C'est un peu juste non?

     

    En fait, pour la faire courte, le gonfleur a la responsabilité de refuser de gonfler un bloc ! Ce qui va activer la responsabilisation du propriétaire qui devra prendre les mesures nécessaires ... ou pas !

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    T'as pas compris ce que je ai dit Christophe, j'ai hein entendu les réponses et à ce sujet en dehors de trouver ça absurde je n'ai pas remis en cause, MAIS, sur CETTE phrase "elle prend la nationalité du pays poinçonné après sa PREMIÈRE requalif", d'où tu sors ça? Pour moi elle ne prend à aucun moment une nationalité ni lors de sa première requalif ni d'une suivante. Tes textes disent que la requalif en cours n'est valable en France que si poinçon français, pas que la première requalif doit avoir été française pour que le bloc soit utilisable en France. En gros, d'après tes textes, je pourrais même avoir une double requalif en cours, Belge et Française. Supprime "première", écris "poinçon en cours", et ça ira déjà mieux.

     

     

    Sinon... Comme le dit encoreplus2, la réponse de la DREAL concernant le gonflage est assez claire

     

     

    re,

     

    2 choses :

    (je ne rale pas, je m'exprime ;)) tu peux (aussi) poser la question qui t’intéresse à la DREAL ; tu n'auras pas une interprétation de texte, mais un texte et une explication de texte qui vient du ministère et, je pense que ce sera plus efficace que l'envoi des bras et des jambes sur le forum

     

    le texte de référence est l’arrêté du 15 mars 2000.

    Au lieu de s'énerver, avec notre lecture de juillet 2016, je propose qu'on reflechisse à ce qu'étaient les textes, l'UE (et combien de pays), et les requalifications en 1999.

    J'écris 1999 parce que je pense que le texte a été pensé durant cette année là et qu'ensuite, en 2000, il a fait les navettes entre les divers ministères pour avoir les signatures et etre promulgué en mars 2000.

    Donc, nous sommes en train de nous écharper sur un texte qui a 16 ans ; si vous voulez être exhaustif, faites déjà le compte des pays qui composaient l'union en 2000 et reprenez leurs textes pour savoir ce que comprenaient leurs requalifs.

     

    Cet arrêté concerne aussi les chaudières à vapeur, pipes, tubes à pression, bref, des industriels, le nucléaire etc. S'il n'a pas évolué dans son ensemble, c'est qu'il doit donner satisfaction, non ?

    Certes, pour nous, il faudrait qu'il évolue... nous verrons à l'automne :hehe:

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Si ce que tu affirmes est vrai, c'est grave !

    Cela voudrait dire implicitement qu'un gonfleur n'a aucune responsabilité !

    Y compris de refuser un bloc non qualifié !

    C'est un peu juste non?

     

    En fait, pour la faire courte, le gonfleur a la responsabilité de refuser de gonfler un bloc ! Ce qui va activer la responsabilisation du propriétaire qui devra prendre les mesures nécessaires ... ou pas !

     

    rohhhhh, rendons à César ce qui appartient à César.

    j'ai cité la réponse de l'inspecteur !!!!

     

    mais ceci dit, ça fait plusieurs fois que je dis que les blocs de plongées sont soumis à la même réglementation que tous les réservoirs sous pression et que le pompiste du coin te demande pas la fiche de requalification de ton réservoir gpl.!

     

    pourquoi ?

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Créer un compte ou se connecter pour commenter

    Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

    Créer un compte

    Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

    Créer un nouveau compte

    Se connecter

    Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

    Connectez-vous maintenant

    ×
    ×
    • Créer...