Aller au contenu
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine
Neptune13

Système de recueil d'incidents de plongée Neptune

    Messages recommandés

    Bonjour à tous,

     

    Depuis novembre dernier la CTR Provence Alpes a mis en place un système de recueil et d'analyse des incidents de plongée scaphandre.

    http://www.ffessm-provence.net/Prevention-des-accidents,470r.html

     

    Déjà plus d'une dizaine d'incidents recueillis et analysés pour améliorer la sécurité dans notre pratique de la plongée.

     

    Vous trouverez notamment sur le site Neptune la dernière analyse publiée qui relate un incident en formation Combinaison étanche.

    http://www.ffessm-provence.net/CRFI-analyses,472r.html

     

    Vous aussi, partagez vos expériences!

     

    Rejoignez-nous sur fb : https://www.facebook.com/groups/1668729346745573/

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Merci pour l'analyse.

     

    Par contre je suis pas du tout d'accord sur le stress.

    Non, il ne faut pas créer un environnement sans stress.

    Manquerais plus qu'on les masse les candidat N4.

    Quand ça partira en sucette dans une palanquée de 3 N1, il n'y aura pas de stress ????

    un candidat N4, faut le martyriser, le pousser à bout de ses limites.

    plutôt que de se focaliser sur des exercices types RSE, je pense qu'il faut travailler sur la confiance en soi.

    un des exercices qui m'a beaucoup appris en plongée c'est d'effectuer des taches avec un bandeaux sur les yeux.

    Je penses qu'il faut développer une série d'exercice pendant la formation qui permette l'acquisition de la zenitude face à l'imprévu.

     

    Comme il est dit, le N4, c'est le premier écrémage des encadrants. si des gens qui ne sont pas capables de prendre des décisions cohérentes, d'utiliser une purge à bon escient en état de stress, je ne sais pas comment ils pourront gérer une palanquée de N1, avec 10 plongées, et 9 mois d'arrêt depuis la dernière.

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    C'est pas faux !! :top:

     

    Si ces exercices et mises en situations permettent d'acquérir réponses cohérentes et confiance en soi j'y vois aussi un second intérêt : permettre d'éviter un excès inadéquat de confiance en soi, base de "la Cador attitude" que je vois chez certains GP fraichement encartés.

     

    Pousser le drill jusqu'à provoquer panique chez un candidat GP en formation me semble même intéressant et être source d'humilité.

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Pousser le drill jusqu'à provoquer panique chez un candidat GP

     

    Attention, j'étais peut être un peu dur dans mon post, mais je ne crois pas en la stratégie de l'échec, et encore moins de la panique.

     

    Mais faire sortir les candidats de leurs zone de conforts, les mettre en situation stressante (sans aller jusque la panique) comme du no visi, ou tout exercice qui une fois acquis, permet d'être beaucoup plus zen sous l'eau.

    En gros, faut réussir à faire disparaitre toutes réponses instinctives et irréfléchi du candidat en situation de stress.

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    c'est sur pousser le N4 dans ses derniers retranchements, le martyriser, c'est aussi le plus sur moyen de se retrouver avec des stages N4 qui ressembleraient à des stages commandos. :decu:

    Et se retrouver avec des supers cadors qui réagiront plutôt que anticiper ou alors avec des gens qui penseront "le N4 c'est pour les fous".

     

    Mais les emmener à réfléchir, à s'approprier les comportements, à planifier, A ANTICIPER et mettre le doigt sur les manquements.

     

    En un mot, former des encadrants qui sauront éviter de se mettre dans la merde plutôt que des encadrants qui NE sauront que se sortir du pétrin. Car se retrouver dans le pétrin cela veut dire qu'il est déjà trop tard. :non:

    • Like 1

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Hello,

     

    Le "stress test" est obligatoire pour le dive master chez padi ?

     



    [YOUTUBE]28Js7y6S7XA[/YOUTUBE]

     

    C'est UNE façon de placer le candidat en situation inconfortable (et accessoirement de lui foutre du sable plein le maillot ^^) pour voir comment il gère.

     

    Je manque d'expérience pour juger de la pertinence de la méthode mais ça me parait pas complètement absurde. ça peux être fait en faible profondeur, et là tu dois vraiment gérer un gros gros merdier...

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    c'est sur pousser le N4 dans ses derniers retranchements, le martyriser, c'est aussi le plus sur moyen de se retrouver avec des stages N4 qui ressembleraient à des stages commandos. :decu:

    Et se retrouver avec des supers cadors qui réagiront plutôt que anticiper ou alors avec des gens qui penseront "le N4 c'est pour les fous".

     

    Mais les emmener à réfléchir, à s'approprier les comportements, à planifier, A ANTICIPER et mettre le doigt sur les manquements.

     

    En un mot, former des encadrants qui sauront éviter de se mettre dans la merde plutôt que des encadrants qui NE sauront que se sortir du pétrin. Car se retrouver dans le pétrin cela veut dire qu'il est déjà trop tard. :non:

     

    Comme toujours entièrement d'accord avec Foxdiver qui semble avoir une certaine expérience de la formation N4.

    La capacité de prévention est essentielle.

    La capacité de réaction est importante et s'évalue très bien dans le cadre de la formation et de l'examen actuels.

    Il n'est pas, à mon avis, utile de rajouter du stress à cette formation déjà exigeante.

    Nous ne formons pas des plongeurs commandos mais des guides de palanquée dont le rôle premier (parfois négligé) est de faire découvrir la faune et la flore à des plongeurs en sécurité (prévention / réaction).

    Quant au Stress Test, ma première réaction est un sourire en regard des réactions habituelles sur des exercices que l'on considère comme détachés de la réalité de la pratique.

    Super la perf de pouvoir faire VDM, Décapelage, échange de palmes le tout en échange d'embout non simulé !!!

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Comme toujours entièrement d'accord avec Foxdiver qui semble avoir une certaine expérience de la formation N4.

    La capacité de prévention est essentielle.

    La capacité de réaction est importante et s'évalue très bien dans le cadre de la formation et de l'examen actuels.

    Il n'est pas, à mon avis, utile de rajouter du stress à cette formation déjà exigeante.

    Nous ne formons pas des plongeurs commandos mais des guides de palanquée dont le rôle premier (parfois négligé) est de faire découvrir la faune et la flore à des plongeurs en sécurité (prévention / réaction).

    Quant au Stress Test, ma première réaction est un sourire en regard des réactions habituelles sur des exercices que l'on considère comme détachés de la réalité de la pratique.

    Super la perf de pouvoir faire VDM, Décapelage, échange de palmes le tout en échange d'embout non simulé !!!

     

    Bah justement,des récits de guide qui ont fait une assistance et qui se sont fait arracher le masque ou le détendeur, y'en a quand même quelques uns à qui s'est arrivé.

     

    Donc oui l'échange d'embout c'est pas censé arriver (assisté en panne d'air + octopus du guide en rideau :/) par contre le masque arraché ou le détendeur arraché oui j'en ai entendu un ou deux à qui s'est arrivé.

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Quant au Stress Test, ma première réaction est un sourire en regard des réactions habituelles sur des exercices que l'on considère comme détachés de la réalité de la pratique.

    Super la perf de pouvoir faire VDM, Décapelage, échange de palmes le tout en échange d'embout non simulé !!!

    :+1:

    Sans compter l'échange de scaphandre !!!! Après ça certains gloseront sur le bien fondé de la descente dans le bleu voire de la RSE (et on connait ma position là dessus)

     

    Zut inconsciemment me voila en train de glisser vers le point godwin de p.com

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Hello,

     

    Le "stress test" est obligatoire pour le dive master chez padi ?

     



    [YOUTUBE]28Js7y6S7XA[/YOUTUBE]

     

    C'est UNE façon de placer le candidat en situation inconfortable (et accessoirement de lui foutre du sable plein le maillot ^^) pour voir comment il gère.

     

    Je manque d'expérience pour juger de la pertinence de la méthode mais ça me parait pas complètement absurde. ça peux être fait en faible profondeur, et là tu dois vraiment gérer un gros gros merdier...

     

    Le stress test existe aussi chez d'autres organisations de plongée.

    Mais ce stress test est mis en place en FIN de formation une fois que toutes les techniques sont acquises et maîtrisées.

    Il ne faudrait pas comparer avec le stagiaire n4 du compte rendu qui lui était en DÉBUT de formation.

    En début de formation, il ne sert à rien d'ajouter du stress à des techniques en cours d'acquisition.

     

    Et je rejoins le plongeur renard quand au l'enseignement de l'anticipation et de la réflexion.

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Et je rejoins le plongeur renard quand au l'enseignement de l'anticipation et de la réflexion.

    :+1:

     

    Et :+1: egalement pour Agronaute.

     

    Anticipation ne veut pas dire qu'il ne se passera rien.

    Donc mettre le futur cadre en fin de formation dans des situations surprises peut etre interessant et surtout conduire a un debrief qui doit apporter une réelle analyse de l'incident et des réactions de "l'eleve".

     

    Une conduite de palanquée en fin de formation avec mise en place de situations de plus en plus accidentogene pourrait etre interessante et permettrait d'évaluer et surtout de faire comprendre au futur cadre que rien n'est acquis et qu'il ne sera jamais à l'abri de pépin.

     

    Je pense que c'est la le point le plus intéressant, garder son humilité et bien leur faire comprendre que rien n'est jamais acquis et que le moindre relachement, dans tes procedures peut te conduire à un gros gros problème.

     

    Il faut cependant que ces situations soient bien mise en place et qu'elles conduisent effectivement à ce que le futur cadre se pose les bonnes questions, mais là c'est aux enseignants de bien faire leur boulot.

     

    Encore une fois, ce n'est que mon avis.

     

    A+

     

    :biere:

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    après c'est 2 écoles de penser...

     

    1) Sans parler de stage commando, je suis pour une très grosse marche sur le N4.

    Une fois qu'on a des N4 qui sont blindés en terme d'approche d'encadrement, zen, et tout, on déroule MF1 et MF2 tranquille en axant sur la pédagogie (ce qui est déjà plus ou moins le cas).

     

    C'est le principe de la classe préparatoire : tu commences par 2 ans à bosser comme un dératé, y a de la casse, tu oublie la majorité de ce que tu as appris en 2 ans, mais quand tu entre en école, les bases sont là, et l'apprentissage du métier se fait tout seul, sans forcer.

     

    2) on peut vouloir une progression tranquille

    comme en fac (quoique ça devient de moins en moins vrai) ou finalement au niveau licence, bah il y vraiment de tout....

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Créer un compte ou se connecter pour commenter

    Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

    Créer un compte

    Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

    Créer un nouveau compte

    Se connecter

    Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

    Connectez-vous maintenant

    • Dernières Discussions

    • Discussions similaires

      • 1
        Hello,   Je viens de finir mon master en biologie et j'aimerais travailler sur les récifs coralliens. D'après ce que j'ai vu, pour bosser en France il faut avoir la certification de European Scientific Diving (ESD). Je ne comprends pas très bien où cette formation est offerte de manière continue en France. Pourriez vous m'égailler, et me conseiller si vous l'avez passé?    (je suis pour le moment Niveau 2)   Merci d'avance
      • 2
        Bonjour à tous   Je souhaite avoir un avis ou un retour d'expérience sur le cas suivant : "J'habite actuellement à une altitude avoisinant les 1 100M d'altitude, en temps normal quand je plonge je passe quelque jours a coté de la mer et je démarre le lendemain de ma dernière plongée pour rentrer chez moi.   Je me demande si par exemple  je peux  faire une plongée la matinée  ( immersion à 20 M maximum pour une durée de 30 min environ ) et repartir chez moi ( a 1 100 M d'altit
      • 19
        Bonjour à toutes et tous,   Afin d’avoir votre avis sur les causes du problème qui l’a suivi, je vais vous faire la rétrospective en détails de ma plongée de la semaine dernière ainsi que du déroulement de la journée précèdent celle-ci. Ces détails n’ont peut rien à voir entre eux mais je préfère tout expliquer au cas où.    Je suis allé faire une plongée vendredi dernier vers midi à Malte. Je suis allé pendant 40 minutes sur l’épave du « El faroud », a 35 mètres de fond. 
      • 2
        recemment vu des gars qui plongent en plongée bouteille avec des palmes de chasse, longues et effilées, plongée facile 20m pas de courant ca se justife ces palmes de chasse/apnée en plongée bouteille a part pour des courants forts ?   c'est vrai qu'en matiere de palme j'ai deja tout vu , meme vu un club de longée qui louait des petites palmes de rando aquatique pour plonger  (les premiers prix decathlon coque rigide). ca par contre ca doit palmer pas des masses mais faire l'affair
      • 2
        Nous sommes fiers d’annoncer le lancement officiel de Sulawesi Dive Trek, la nouvelle branche de Bali Dive Trek, situé à Wakatobi et à Buton, dans la province du Sud-Est de Sulawesi.   Le parc marin de Wakatobi est un des plus anciens parc national Indonésien et les 4 principales iles (WAngi-wangi, KAledupa, TOmia, BInongko WA-KA-TO-BI) sont au cœur du triangle d'or du corail. Réputé pour ses tombants et ses jardins de corail en très bonne santé, il s'étend sur plus d'une centaine de s
    ×
    ×
    • Créer...