Jump to content
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

Qui veut un recycleur MARES?


    Recommended Posts

    • Replies 135
    • Created
    • Last Reply

    Top Posters In This Topic

    Top Posters In This Topic

    Posted Images

    Un recycleur restera toujours moins fiable car plus perfectionné...

    En 5 ans deux pannes, une erreur, des petits dysfonctionnements...

    1) HUD HS n'empeche pas de plonger car redondance des displays.

    2) Carte electronique du secondaire HS n'empeche pas de plonger mais bon plus de redondance.

    3) Machine mise a l'eau embout ouvert... recyclo noyé.

    4) lot de cellules défectueuses

    5) Infiltration d'eau insidieuse au niveau de l'embout buccal

    6) Injecteur manuel bloqué a cause de quelques grains de sables.

     

    Pour en revenir au recycleur Mares, le nombre d'instructeurs était jusqu'a présent très limité. Je pense qu'a terme cela risque de changer.

    Link to comment
    Share on other sites

    Pour en revenir au recycleur Mares, le nombre d'instructeurs était jusqu'a présent très limité. Je pense qu'a terme cela risque de changer.

     

    Tu peux me donner le modèle de ta boule de cristal que j'en achète une :D.

    Link to comment
    Share on other sites

    Ce qui me fait dire cela :

    1/ Mares est un "major" dans la vente des équipements de plongée.

    2/ concernant les 3 majors de vente de recyclo :

    APD a dès le début, maximisé le nombre de formateurs....

    C'est pour une part responsable de la large diffusion de ce recycleur.... mais pour moi actuellement n'importe quel glandu peut devenir moniteur APD. Il y a forcement du bon et du moins bon.

    Meg a longtemps eu une politique limitatrice concernant le nombre de formateurs... auparavant les instructeurs étaient uniquement formés a la maison mère... actuellement je ne pense pas que cela soit toujours le cas. Le virage a eu lieu vers 2013 avec l'ouverture au marché européen.

    rEvo est encore fermé avec six formateurs en France...

    pour moi cela est gage de qualité...Je comprends Tino quand il parle de dilution du savoir...sauf que maintenant c'est mares qui tient les rênes.

    Link to comment
    Share on other sites

    Tu peux me donner le modèle de ta boule de cristal que j'en achète une :D.

     

    Comme je l'ai déjà dit: un groupe industriel ne fait pas d'investissements pour lesquels il va falloir convaincre plusieurs conseils d'administration, pour garder la diffusion confidentielle. Ils veulent avoir un "return on investment" qui est défini avant l'achat, sinon, les têtes tombent (celle Paul n'étant pas exclue du lot).

     

    Appelle moi "boule de crystal" si tu veux, mais Bertrand, ça ira aussi bien.

     

    Quant aux élucubration sur la fiabilité des eCCR versus mCCR, je participerai pas à ce débat débile, mais ce qui est certain c'est qu'un détendeur à MP constante avec un orifice d'injection d'O2 calibré, ça créé des contraintes avec l'augmentation de la pression ambiante, que Paul avait choisi de contourner, pas d'y remédier.

     

    Personnellement je pense qu'un recycleur, dépend avant tout du fonctionnement d'un oxymètre, le reste m'interesse moins.

     

    Amicalement

     

    Bertrand

    Link to comment
    Share on other sites

    D'où l'intérêt d'avoir des machines fiables, qu'on connait bien et sur lesquelles on peut intervenir soi-même !!

    un des grands principes du matériel de plongée : on ne change qu'une chose à la fois.

    quand on connaît, on passe à la suivante.

     

    il est clair qu'on ne va pas s'aventurer quelques heures par jour en grande profondeur sur un matériel inconnu.

     

    à moins de faire une expédition "Suicides / Darwin Awards"

    Link to comment
    Share on other sites

    Guest Invité
    , mais ce qui est certain c'est qu'un détendeur à MP constante avec un orifice d'injection d'O2 calibré, ça créé des contraintes avec l'augmentation de la pression

     

    oui et non ... si la MP est de 20 bar, la pression critique est de l'ordre de 10 bar. Ce qui donne quand même une machine opérationnelle dans la zone des 100m .... au delà le débit massique de l'O2 va effectuer chuter rapidement

     

    Exemple de calcul de la pression critique

    http://www.jctdive.be/page-version2004/chargement/buses-soniques.pdf

    Link to comment
    Share on other sites

    Il ne faut pas se focaliser uniquement sur la narcose, l’essoufflement est autrement plus dangereux. Pour en avoir vu un beau la semaine dernière ( et pourtant c'était du trimix dans le diluant), le plongeur était content de sortir de l'eau.

    De plus, il y a toujours un peut de co2 dans la boucle, ce qui n'aide pas pour combattre la narcose.

     

    Vrai, mais la narcose se "maîtrise" avec l'habitude de la profondeur.

    Pour l'essoufflement je palme au ralenti (frog) et c'est le point que je surveille en permanence (je m'ecoute respirer). Pour ma part c'est le risque majeur en CCR, c'est donc ma préoccupation principale.

    Je joue aussi sur la ppO2 en temps réel car je peux modifier la valeur du set point au cours de la plongee. Donc si je pointe à 55m je passe à 1.5 de ppO2 si se remonte à 40m je passe à 1.2 etc..

    C'est vrai c'est borderline mais je compte plus les DP qui ne veulent pas de Trimix avec un OC voir un CCR a l'air dans la zone des 45/55m (essentiellement les Epaves) et ce pour les raisons déjà invoquées.

     

    1,5 de Ppo2 avec un diluant qui ne dilue pas, c'est juste une connerie.

    La minoration de la ppn2 est dérisoire mais l'augmentation de risque d'hyper Oxy majeur.

    Link to comment
    Share on other sites

    Ce n'est pas de l'enfumage de DP c'est éviter de discuter avec un DP qui n'y connait rien en CCR mais donne des leçons à tout le monde sur le bateau sur la dite machine, j'ai même discuté longuement avec un IN qui donnait comme surnom au CCR "la boîte à mort" parce qu'il avait lu plein de dépêches sur des accidents de CCR sans analyser si le problème venait de la machine ou du plongeur ... alors aller expliquer pourquoi tu mets un bout d'He pour descendre à 45m à un DP qui de toute façon n'est pas narcosé à 60 à l'air, c'est comme se branler avec une râpe à formage, beaucoup de souffrance pour peu de plaisir.

     

    J'aime biens ton image ……

    Et 100% d'accord avec toi, si c'est moi le DP, je préfère même une chouille d'hélium dans le diluant d'un plongeur pas qualifié TX (vous pouvez taper, j'aime les coup de bâton) pour descendre entre 50 et 60.

    Link to comment
    Share on other sites

    50m avec un diluant air et une PpO2 de 1,3 au fond, ça fait un Nitrox 22% (21,6 pour être précis): tu es quasiment à l'air, donc comme en OC. Il y a un peu plus de 10 ans, on augmentait le réglage de la PpO2 fond à 1,35 ou 1,4 et basta. Il faut arrêter de diaboliser ces pratiques, mais d'abord les comprendre techniquement et ensuite décider pour soi, si on veut y aller ou pas.

     

    Personnellement, jusqu'à 52 m, je peux choisir d'y aller avec un diluant air. Augmenter la PpO2 c'est un peu chaud, il faut être confiant et bien contrôler les cellules O2 à la descente (limitées en courant) et ensuite lors de la remontée, revenir à 1,3: déjà fait de nombreuses fois sur le Togo, que j'ai d'ailleurs aussi fait en Dolphin (au Nitrox...) et même plus profond, mais c'est une autre histoire.

     

    Donc d'abord comprendre et ensuite décider pour soi.

     

    Les facteurs d'essoufflement liés au "travail ventilatoire" un peu augmenté en CCR par rapport à l'OC et à la présence probable d'un peu plus de CO2 en CCR sont à considérer aussi, bien entendu.

     

    Le problème n'est pas la ppo2 a 1,5 un plongeur Français profond plonge d'ailleurs comme ca, c'est le diluant air qui justement ne peu pas diluer si tu a un pic d'o2.

    Link to comment
    Share on other sites

    Salut Pascal,

     

    Si t'as du temps et de l'argent à perdre attaques toi au CDS avec une armée d'avocat, tu nous raconteras...

     

    Le Trimix normoxique est un PTH70, c'est donc 70m et non 60m. Je ne dirai pas que c'est pareil partout, puisqu'il n'y a pas de CDS partout... Pour IART le normoxique c'est 70m aussi.

     

    La limite de l'exercice de ne pas dire au DP que tu as du Trimix est rapidement trouvée:

    - en cas de pépin --> problèmes garantis, car sera découvert en cas d'enquête... En plus en recycleur, t'auras un soucis avec les bailouts, plus volumineux et nombreux... bref, si le DP n'est pas idiot, il va le voir.

    - si il s'en rend compte --> exclusion "manu militari" garantie.

    - ensuite relire l'article 322-97 qui impose: ligne lestée, runtime déposée et sécurité surface...

     

    Par ailleurs l'histoire du diluant qui dilue: pour avoir déjà enseigné un peu à 40m, je sais que faire un rinçage diluant avec un bloc de 2 litres ou même 3, c'est vite chaud patate, car en 2 fois il est... vide... Je sais aussi que l'on enseigne beaucoup de choses sur les cellules O2, qui permettent d'éviter d'avoir à le faire ce rinçage , qui sera tout aussi problématique, avec du Trimix et encore plus lorsque la profondeur augmente. Quant au solénoïde bloqué ouvert ;-)

     

    Le CDS n'oblige pas le Trimix au delà de 40m en recycleur, il n'y a qu'une petite annotation/recommandation dans le MFT de la FFESSM (et je suis sure que tu connais la personne qui l'a mise dans le MFT ;-)

     

    Bizarrement d'autres organismes de formation, plus ancien en CCR que la FFESSM ne disent pas la même chose ;-)

     

    Il ne faut pas voir dans mes propos une apologie de la plongée profonde à l'air (diluant air), je dis juste qu'il faut arrêter de crier au loup et que chacun devrait comprendre puis décider pour lui-même.

     

    Amicalement

     

    Bertrand

     

    Je pense que tu devrait réviser deux ou trois truc, notamment ta façon de rincer.

    Il n'y a pas que le scelénoide bloqué qui peu faire exploser la ppo2, une descente très rapide aussi et je t'assure que 2,2b a 100m ca ce rince très biens avec un 2l.

    Link to comment
    Share on other sites

    l'expédition Coelacanthe a été faite avec des Revo.

    doit y avoir une raison, côté fiabilité du matériel.

    OK, les participants n'étaient pas des manches.

    Pas du tout, seul Tybo avait un rEvo tous les autres étaient en inspi.

    Comme quoi ci le rEvo est fiable (ce donc je ne doute pas) d'autres recycleurs le sont aussi.

    Link to comment
    Share on other sites

    il me semble qu'il n'y avait que Thibaut en Revo.

    les autres étaient en inspi

     

    Et pour under the pole, c'était inspi aussi.

     

    enfin bref

    c'est pas vraiment un critère de fiabilité de regarder les CCR utilisés pour les grosses explo médiatisée... tu penses bien que les techniciens des boites sont à 300% présent pour qu'au moindre pépins tout marche.

    Pas du tout, à ma connaissance ni rEvo ni inspi n'avaient dépêché de technicien sur place.

    Ok sur une expédition de la sorte, il devait y avoir une ou deux tète d'inspi de rab, mais quoi de plus normal vu les sommes engagées.

    Link to comment
    Share on other sites

    Create an account or sign in to comment

    You need to be a member in order to leave a comment

    Create an account

    Sign up for a new account in our community. It's easy!

    Register a new account

    Sign in

    Already have an account? Sign in here.

    Sign In Now
     Share


    ×
    ×
    • Create New...

    Bonjour,

     

    logo.png.c7536bd9e68359a8804d246d311256bd.png

     

    L'ensemble des services de Plongeur.com sont gratuits et c'est grâce à la publicité que vous pouvez en profiter. Or il semble que vous utilisiez un bloqueur de publicité.

    Si vous aimez le site et que vous voulez pouvoir en profiter longtemps, merci de désactiver votre bloqueur de publicités lorsque vous naviguer sur Plongeur.com.