Aller au contenu
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

Règle des 1/3


    Messages recommandés

    Invité Invité

    Narcosis a écrit:

    ------------------------

    Histoire de completer un HS dans un sujet completement irreel...

     

    -- C'est quoi l'origine de la regle des 1/3, si ce n'est la plongee souterraine justement?

    -- Quelles sont les limites max' des reserves de gaz en plongee sout chez IANTD, NSS-CDS, NACD, TDI, GUE, etc... ??

    -- Selon l'approche ("team efficace" ou "Solo" absolut), le milieu ("High flow cave ou "grotte stagnante"), et les choix de configuration (manifold/separe, Sidemount moderne ou non...) la regle des 1/3 est parfaitement utilisables et sécuritaire! Et prendre moins: 1/4, 1/5, 1/6... devient alors un choix de prudence selon le milieux et les conditions (exploration, sedimentation, percolations, courant aval, plongee solo, etc...)

     

     

    J'ai deja partage ici des CR d'exploration sout sur divers Km de distance de penetration, avec 7-8+blocs pour l'evolution horizontale (je ne cause pas de blocs de deco ici), longues heurs de plongee donc (a des profondeures ou les CCR n'apportent rien de plus)... ou la regle des 1/3 offraient les marges de secu plus qu'acceptables!

    ----------------------------

     

    C'est clair que lorsque je "tape" sur la règle des tiers pour une plongée sous plafond (sout, glace, épave...) je considère que:

     

    1) Qu'il n'y pas de bouteille relais dispersés dans le tunnel

    2) Que le partage des réserves "d'air" est impossible (solo, étroitesse...)

    3) profondeur telle qu'il n'est pas possible d'utiliser les décos (pénétration d'épave...)

     

    Donc je me plaisais systématiquement dans les cas le plus défavorable.

    Bien entendu chaque cas est différent et fait partie d'une étude de What-if

     

    A+

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    • Réponses 168
    • Created
    • Dernière réponse

    Top Posters In This Topic

    Top Posters In This Topic

    Popular Posts

    règle des tiers en Provence   CÉSAR C'est ça ! Insulte la clientèle au lieu de te perfectionner dans ton métier ! Eh bien, pour la dixième fois, je vais te l'expliquer, le picon-citron-curaçao.

    Au niveau de la ffs, la règle des 1/3 n'est plus enseigné depuis des lustres. On utilise exclusivement la règle des 1/5 en enseignement : au point le plus éloigné de la progression, il reste en cas de perte d'un scaphandre le double du gaz disponible pour faire le trajet de retour, ce qui permet de faire face à une surconsommation de gaz du au stress, un 2 ° incident ect ...

    Cette règle s'entend or déco bien sur, elle est adapté à un plongeur solo avec scaphandre indépendant.

    Après on plonge dans la vrai vie : prenons l'exemple d'un multi siphon, avec des zones d'attentes possibles, la règle des 1/5 ne vaut que pour le dernier, le but étant de pouvoir rejoindre une zone sure ou on peut attendre du secours en cas de problème.

    Ce genre de règle est très pratique pour un débutant, c'est basique, c'est simple on réfléchi pas. Quand ça devient plus technique, rien ne remplace l'expérience et l'échange avec d'autres plongeurs pour confronter ses solutions.

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    en 2005, on parlait déjà des quarts : http://www.plongeesout.com/causette/archive_mars_2007/affiche6851.html?message=8427&session_id=

    une explication claire, ici : http://www.plongeesout.com/articles%20publication/generaux/enseignement/autonomie%20gaz/autonomie%20gaz.htm

     

    et encore, dans la regle des tiers que tu cites, JC, tu ne parles pas de la panne de scooter... à l'aller, qui t'oblige à rentrer à la palme, à mettre plus longtemps, à saturer plus longtemps, à consommer plus... et à etre coincé

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Salut. Peux-tu résumé en quelques mots (lignes) la règle des 1/5 s'il te plait ?

     

     

    là : http://www.plongeesout.com/causette/archive_mars_2007/affiche6851.html?message=8427&session_id=

     

    si je devais résumer :

    le 1/5 permet d'avoir le double de la conso aller en cas de panne au point extrème.
    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    en quelques mots :

    Règles des 1/x : tu fais demi-tour quand tu as consommé 1/x du total de ton gaz

    exemple bi (séparé pour la ffs) à 200 bar

    1/5 : demi tour à 160 bar soit "80" bar pour rentrer en cas de perte d'un volume pour "40"bar de trajet

    1/4 : demi tour à 150 bar soit "75" bar pour rentrer en cas de perte d'un volume pour "50"bar de trajet

    1/3 : demi tour à 140 bar soit "70" bar pour rentrer en cas de perte d'un volume pour "60"bar de trajet

     

    Dans la pratique, comme dit la philoche, on adapte.

    si c'est une galerie que je connais super bien, qui peut pas avoir de 0 visi , c'est règles des tiers (seulement avec au moins un stage).

    Dès que j'ai une inconnu (matos / binôme...) c'est 1/4 voir 1/5.

    si c'est siphon inconnu, qui touille, 1/5.

     

    En scoot, 1/6 (pour comme dit Christophe prévoir un pb de scoot et retour a la palme.)

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    1/6 à la palme, t'es optimiste. Surtout si tu te fades le scoot à la ceinture.

    Bref, on en revient à la problématique de la plongée sout en mono (TRES dangeureux), en bi( frustrant de sortir habituellement avec 120 bars dans son bi-12) et en ouvert en général (nécessite pleins de blocs pour pouvoir plonger plaisamment).

     

    => Confing Tri/quadri blocs et/ou recycleur redondant :p

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    1/6 à la palme, t'es optimiste. Surtout si tu te fades le scoot à la ceinture.

     

    Oui et non. tout est une histoire de risque. On jongle en permanence avec. qu'est ce que tu acceptes comme proba de risque pour ta pratique.

    pour moi 1/6 en scout c'est cohérents, car je fais de la plongée plutôt carré en sout et que je considère que ma proba de panne de scoot est uniforme, et que donc que ça arrive au point le plus éloigné est ridicule. (sur une plongée touch and go comme warnasky récemment, je dirais plutôt une loi normale, et donc la ça craint carrément plus au point le plus éloigné)

    Et en dehors de ça, si ça devait arriver, je laisserai le scoot sur place si je le sens pas niveau conso. entre un scoot et ma vie, c'est vite vue.

    Mais 1/6 ca me permet de faire une belle plongée, sans prendre un risque important.

    (attention, je parle dans ma pratique ou pour l'instant mes incursions en scoot se font dans des endroit ou j'ai déjà une bonne pratique à la palme, je réviserai surement ces risques dans des siphons inconnus et des distances plus importantes).

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    1/6 à la palme, t'es optimiste. Surtout si tu te fades le scoot à la ceinture.

    Si vraiment t'es dans la m...e, tu laisses le scooter sur place, quitte à revenir le chercher une autre fois. Sauf si tu estimes que le scooter a plus de prix que ta vie.

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    je disais seulement ça pour ceux qui on cru que "ca passait" et qui se sont rendus compte (trop) tard que finalement, c'est trop juste et que l'impact du poids mort (au propre comme au figuré) fait que tu vas (pas/difficilement) t'en sortir.

     

    Fin du HS.

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Bonjour,

    Dans la vraie vie, on s'adapte dit la Philoche, mais il cite du multi siphon.

    La règle du tiers dans un siphon clair connu et tout et tout suppose quand même, en cas de panne d'un scaphandre au point ultime, que tu consommerais exactement pareil au retour qu'à l'aller, ce qui est quand même illusoire ! Sauf à penser que tu gères ton stress en consommant moins...moi je ne sais pas faire

    Jean Philippe

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    ce qui est quand même illusoire

    bah dans une résurgence avec du jus....

     

    exactement. Bien que je ne compte pas dessus.

    Et come je disais au dessus, règles des 1/3 sur 3 volumes identiques, ce qui me laisse une marge suffisante.

    en ouvert, une perte de volume ne devrait pas entrainer une surconsommation très longue. on est préparé à ça, on l'a planifié, faut rester serein. (plus facile à dire qu'a faire, mais fat se faire confiance dès fois.)

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    C'est clair que lorsque je "tape" sur la règle des tiers pour une plongée sous plafond (sout, glace, épave...) je considère que:

     

    1) Qu'il n'y pas de bouteille relais dispersés dans le tunnel

    2) Que le partage des réserves "d'air" est impossible (solo, étroitesse...)

    3) profondeur telle qu'il n'est pas possible d'utiliser les décos (pénétration d'épave...)

     

    Donc je me plaisais systématiquement dans les cas le plus défavorable.

    Bien entendu chaque cas est différent et fait partie d'une étude de What-if

     

    Alors que perso, je ne faisait que te repondre quand tu critiquais (a je ne sais plus trop qui d'ailleur :hehe: ) le fait qu'il dise plonger joyeusement en appliquant la regle des 1/3 en plongee "cave"/"sout" ou "what ever". Et non, ils ne disait pas "d'enormite" dans l'etat, je confirme donc. ;)

     

     

    De quoi parle-t-on?

    -- logique solo avec bi separe dans le dos (1 fuite = perte de 50% de la reserve de gas :eek: )... yep' en effet alors, les 1/3, c'est tres moyen... Pas le choix ainsi que de plonger aux 1/4 ou 1/5... :rolleyes:(approche de la famille: FFS, 2F-speleo, etc...)

     

    -- logique d'equipe (je ne parle pas de "solo ensemble", mais de plongeurs autonomes aptes et capables suivant des procedures d'equipe), avec bi-manifold ou Sidemount moderne (=> recuperation du volume de gaz restant en cas de fuite :) ) et Long Hose... alors en effet, appliquer la regle des 1/3 n'est pas une ineptie!

    Ce qui n'empeche pas ces derniers de passer aux 1/4 ou moins encore selon la complexité du milieu, ou en solo (et encore)... (etroitures constantes, et visibilite nulle, evolution aisee, courent sortant...)

    (approche de la famille NACD, NSS-CDS, IANTD, GUE, TDI, etc...)

     

    Dit cela, rien de surprenant que certaines ecoles de formation a la plongee sout/cave ne plongent qu'aux 1/5 vu leur pratique, et d'autres suppriment les bi separes pour plonger jusqu'aux 1/3! ;)

     

     

    Et tout cela sans aucun jugement de valeur entre les diverses modalites (perso je suis le fruits des deux logiques en plus, et ma pratique, comme ce que j'enseigne englobe l'acceptation de cette diversite!)

     

    Salut!

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Créer un compte ou se connecter pour commenter

    Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

    Créer un compte

    Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

    Créer un nouveau compte

    Se connecter

    Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

    Connectez-vous maintenant

    ×
    ×
    • Créer...