Aller au contenu
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

Règle des 1/3


    Messages recommandés

    règle des tiers en Provence

     

    CÉSAR

    C'est ça ! Insulte la clientèle au lieu de te perfectionner dans ton métier ! Eh bien, pour la dixième fois, je vais te l'expliquer, le picon-citron-curaçao. (Il s'installe derrière le comptoir.) Approche-toi !

    (Marius s'avance et va suivre de près l'opération. César prend un grand verre, une carafe et trois bouteilles. Tout en parlant, il compose le breuvage.) Tu mets d'abord un tiers de curaçao. Fais attention : un tout petit tiers. Bon. Maintenant, un tiers de citron. Un peu plus gros. Bon. Ensuite, un BON tiers de Picon. Regarde la couleur. Regarde comme c'est joli. Et à la fin, un GRAND tiers d'eau. Voilà.

     

    MARIUS

    Et ça fait quatre tiers.

     

    CÉSAR

    Exactement. J'espère que cette fois, tu as compris.

    (Il boit une gorgée du mélange).

     

    MARIUS

    Dans un verre, il n'y a que trois tiers.

     

    CÉSAR

    Mais, imbécile, ça dépend de la grosseur des tiers !

    • Like 1
    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    • Réponses 168
    • Created
    • Dernière réponse

    Top Posters In This Topic

    Top Posters In This Topic

    Popular Posts

    règle des tiers en Provence   CÉSAR C'est ça ! Insulte la clientèle au lieu de te perfectionner dans ton métier ! Eh bien, pour la dixième fois, je vais te l'expliquer, le picon-citron-curaçao.

    Le plus compliqué est surtout de gérer les volume consommé en fonction des mélanges et du profil de la cavité.

     

    Ce matin suite à divers problèmes dont un problème de recycleur je me suis engagé dans une cavité pour équiper un jump de 50m de long (j'avais prévu plus mais c'est ce que j'ai du me limiter à faire) sur un point bas à 25m de profondeur à 200-300 m de l'entrée d'une cavité complexe avec comme config mes bo : une S80 d'air à 180b (suite à un problème de recycleur + un problème à l 'entrée) une à 210b et une 7l de nitrox 50 à 200 b.

     

    Nous étions 2 mais sans logique d'équipe.

     

    J'étais lesté pour plonger avec mon recycleur mais j'ai laissé mon recycleur et mon oxy à l'entrée (grosso modo -3kg de lestage négatif).

     

    Comment dois je gérer mon air

     

    Je relève les copies demain.

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    CÉSAR

    C'est ça ! Insulte la clientèle au lieu de te perfectionner dans ton métier ! Eh bien, pour la dixième fois, je vais te l'expliquer, le picon-citron-curaçao. (Il s'installe derrière le comptoir.) Approche-toi !

    (Marius s'avance et va suivre de près l'opération. César prend un grand verre, une carafe et trois bouteilles. Tout en parlant, il compose le breuvage.) Tu mets d'abord un tiers de curaçao. Fais attention : un tout petit tiers. Bon. Maintenant, un tiers de citron. Un peu plus gros. Bon. Ensuite, un BON tiers de Picon. Regarde la couleur. Regarde comme c'est joli. Et à la fin, un GRAND tiers d'eau. Voilà.

     

    MARIUS

    Et ça fait quatre tiers.

     

    CÉSAR

    Exactement. J'espère que cette fois, tu as compris.

    (Il boit une gorgée du mélange).

     

    MARIUS

    Dans un verre, il n'y a que trois tiers.

     

    CÉSAR

    Mais, imbécile, ça dépend de la grosseur des tiers !

    :+1:

    Excellent ce pourissage de post ! S'il avait pu être fait par un un débutant ça en aurait été que meilleur :froglol:

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    1/6 à la palme, t'es optimiste. Surtout si tu te fades le scoot à la ceinture.

     

    Tu peux développer ton idée, je suis pas sûr de comprendre ...

     

     

    Si tu prends un Scoot ou 2, ça veut aussi dire que tu as appris "les pannes potentielles" et donc à le tracter, le positionner correctement en fonction. En terme, clair tu connais ta config, ta conso en tractage .... donc la règle des 1/6 peut parfaitement être cohérente

     

    Maintenant le Scoot à la ceinture, ben oui .. tu l'attaches où :confus:

     

    Perso, je mets un baudrier d'alpi (ultra light) et j'accroche, mon/mes Scoot dessus ....

     

    JP

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Tu peux développer ton idée, je suis pas sûr de comprendre ...

     

     

    Si tu prends un Scoot ou 2, ça veut aussi dire que tu as appris "les pannes potentielles" et donc à le tracter, le positionner correctement en fonction. En terme, clair tu connais ta config, ta conso en tractage .... donc la règle des 1/6 peut parfaitement être cohérente

     

    Maintenant le Scoot à la ceinture, ben oui .. tu l'attaches où :confus:

     

    Perso, je mets un baudrier d'alpi (ultra light) et j'accroche, mon/mes Scoot dessus ....

     

    JP

     

    Panne de scoot je connais je suis sorti 2 fois du Ressel et une fois de Landenouse en panne de scoot (et oui maintenant je connais parfaitement la limite d'autonomie de mon ADV14).

    A chaque fois j'étais en recycleur donc difficile de se prononcer sur la conso. La dernière fois c'était une panne planifiée au Ressel (je savais que j'avais dépassé la limite) je l'ai tracté sur 200m ça pas été trop chiant en plus j'avais de la déco donc de toute façon dans 9m d'eau j'étais pas pressé. Je le fixe sur l'anneau arrière.

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Euh... nico...

     

    IANTD Cave and Technical Cave Training

    (niveau plongeur a Instructeur... )

     

    Quand tu veux, et avec grand plaisir! ;):D:D

     

    Salut!

     

    Tu comprends bien que si j'ai posté ça c'est que mon choix n'a pas été celui classiquement enseignée (utilisation de la 7l en relai et règle des 1/4 sur les S80) mais plus dicté par la volonté de ne pas avoir à faire de pallier.

     

    Pour le moment je vais surtout avoir besoin de cours de brellage de S80 (je suis toujours aussi calamiteux). :biere:

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Panne de scoot je connais je suis sorti 2 fois du Ressel et une fois de Landenouse en panne de scoot (et oui maintenant je connais parfaitement la limite d'autonomie de mon ADV14).

     

    Ben ça fait de l'entrainement sécu donc Top... mais 200m au Ressel, tu es dans la zone "facile" et pas de profondeur.

     

    Pour l'entrainement (et en suivant les conseils d'un ami), j'ai "tracté" les 2 scoot depuis le bas du puits ... faut dire que j'avais 2h30 à "tuer" ;)

     

    JP

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Invité Invité

    et encore, dans la regle des tiers que tu cites, JC, tu ne parles pas de la panne de scooter...

     

    En fait je ne me suis jamais préoccupé des problèmes de scooter car:

    primo, je n'ai pas de scooter

    secundo, mes plongées sous plafond sont exclusivement:

    des plongées sous la glace ou on n'a pas besoin de scooter ou des plongées à l'intérieur des épaves. Je suis fanatique des "salles des machines" ou le scooter il n'est pas possible de l'utiliser ou alors il faut le laisser à l'extérieur... les coursives étant généralement trop étroite.

    Bien sur lorsque la bombe ou la torpille a tapé pile poil dans la salle des machines, c'est plus facile: il y a un grand trou :-)

     

     

    Finalement on a beaucoup de chose à apprendre des "souts".

     

    Ceci-dit qu'utiliser-vous comme fil d'Ariane pour résister au max aux risque de coupure ?

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Ceci-dit qu'utiliser-vous comme fil d'Ariane pour résister au max aux risque de coupure ?

     

    comme toujours, ça dépend :froglol:

     

    A Font Estramar, c'est large, coupant, très fréquenté : Cablette sur la principale, et du 2,5 voir 3 mm sur les secondaires. dans les puits : grosses cordes de spéléo pour pouvoir mettre des blocs dessus.

    Sur des endroit pas évident mais fréquenté : fil avec du kevlar.

     

    Mais je suis pas spécialiste, d'autre seront plus précis que moi. :biere:

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    pour la coupure, aramides (Kevlar). Mais c'est vraiment dur à couper..... (et pas très souple et ça vieillit mal dans l'eau)

    le polyethylène gainé (drisses de kite) est raide aussi, mais résiste mieux.

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Finalement on a beaucoup de chose à apprendre des "souts".

     

    Sans blagues... :tromaran::tromaran:

    Quand on voit deja le nombre d'elements venant de la sout, et utilisés aujourd'hui en plongee en "milieu ouvert", loisir ou tek... ;)

     

    Ceci-dit qu'utiliser-vous comme fil d'Ariane pour résister au max aux risque de coupure ?

     

    De nouveau, de quoi on cause precisement?

     

    -- Ligne pour des installation temporaires, celle qu'on a a demeure sur les spools ou les dévidoirs qu'on déroule puis retire a la sortie quoi:

    . Nylon tresse #24 voir #36 (plus classique en epaves). Pas cher, tres solide, plutot elastique, pratique quoi! C'est ce que l'on va trouver sur le gros des devidoirs du marche.

    . Dacron, qui a l'avantage d'etre plus resistante a l'abrasion avec un diametre moindre (plus de metres de fil par devidoir/spool), mais a l'inconvenient d'etre tres peu elastique (pas pratique pour placer des objets sur la ligne: fleches, cookies, REM, backup light...)

     

    160802084909271422.jpg

    Genre de lignes (nylon tresse#24 et Dacron-kevelar#21) mises en place a l'aller et retirees a la sortie lors d'une plongee a navigation complexe: installation temporaire

     

     

    -- Ligne a installation definitive (d'exploration ou re-installation "touristique")

    . Nylon torsadee de #18 ou #21. Solide (plus que la tressée en tention simple), et economique (facteur important quand tu explores et instales plusieurs Km de ligne dans des grottes vierges par an... ;):cool: )

    . Nylon tressee de #24 ou plus: de la re-installation generalement, pour des sites plus "touristiques". Largement suffisant pour durer longtemps, meme dans des sites avec forts courants.

    . Nylon avec ame torsadee et gaine tressee (drisse fine d'escalade): generalement pour re-installation sur les galleries principales d'un systeme de cave...

     

    Ce sont la les options les plus usitees dans le monde (par km de ligne mis en place), que les sites souffrent de violents courant ou non... ;)

     

     

    En France principalement, tu trouveras aussi de la cablette, du fil de fer, de la corde d'escalade/speleo, de la chaine, etc... (approche plus "speleo" que "plongee sout" en quelque sortes ;) )

     

    Une grosse difference dans l'approche, et a prendre en consideration, c'est la technique d'installation de cette ligne aussi... Mais c'est un tout autre debat! ;)

     

     

    Salut!

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    • 4 months later...

    Salut, petit up de quelques mois... à peine.

     

    Néophite en plongée sout et en bi, et pour rester sur les règles des 1/x, j'aurais 1 question (plusieurs, mais c'est la même chose en fait) :

    En pratique, avec un bi + manifold, qu'est-ce que la perte d'un volume ? Comment ne pourrait-on pas récupérer le gaz du volume incriminé ? Parlez-vous d'un débit continu qui viderait d'un coup tout le volume avant d'avoir réussi à le fermer ? Existe-t-il un autre cas de figure expliquant la perte sèche du volume ?

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Créer un compte ou se connecter pour commenter

    Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

    Créer un compte

    Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

    Créer un nouveau compte

    Se connecter

    Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

    Connectez-vous maintenant

    ×
    ×
    • Créer...