Aller au contenu
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine
dwooppy

Fenetre oxygene, O2 window

    Messages recommandés

    Merci Christophe, il me semble avoir un peu compris ce qu'est la fenetre O2

     

    Je prendrais quand meme ces infos avec des pincettes.

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Je prendrais quand meme ces infos avec des pincettes.

     

     

    à défaut d'en avoir d'autres dans une langue que nous comprenons sans aucune erreur (tout le monde n'est pas bilingue et en plus sur du technique)

     

    mais, si tu as mieux et en français, n'hésite pas :)

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Aux alentours de 14:00, il annonce qu'il faut une pO2 la plus proche possible de 1.6... on évacuerait plus à 6m qu'à 3m? J'y crois pas beaucoup.

    Et pourtant, si une différence de pression plus importante permet une meilleure évacuation du gaz, on a une meilleure évacuation à -6m (OW de 1066mmHg) qu'à -3m (OW de 844mmHg)... Ou alors je ne comprends pas ce que tu veux dire. :confused:

     

    Théoriquement la fenêtre oxygène passe par un maximum à 3 atm (toute l'hémoglobine veineuse saturée et une relation qui revient linaire car ne concernant plus que l'O2 dissout) avec une OW de 1400mmHg, on évacue donc encore mieux... Mais c'est sans compter avec le risque hyperoxique. :confus:

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    à défaut d'en avoir d'autres dans une langue que nous comprenons sans aucune erreur (tout le monde n'est pas bilingue et en plus sur du technique)

     

    mais, si tu as mieux et en français, n'hésite pas :)

    Le lien est donné dans le premier post :

    http://swiss-cavediver.org/PDF-dateien/ArticlesRomands/OxygenWindow_Brian-Belin_2001.pdf

     

    Avec quelques notions de biologie et de physique c'est - je pense - assez facilement compréhensible* jusqu'à la page 8 (les bases physiologiques et la vie à 1 atmosphère)

    C'est compréhensible mais mal présenté page 8, 9 et 10 (ça peut nécessiter d'imprimer les graphiques pour les suivre en même temps que le pavé de la fin de la page 8. En même temps c'est la même chose que ce qui est expliqué avant mais à plus de 1 atm...

    C'est franchement ardu page 10, 11 et 12...

    C'est résumé de manière simplifiée page 14 pour être plus compréhensible même si c'est rapide.

     

    L'idéal serait d'animer tout ça, avec de beaux schémas en 3D, qui évoluent avec les éléments importants écrits et une voix off de documentaire animalier qui commente le tout... :help:

     

    * de toute façon, faut pas se leurrer, la compréhension de ces phénomènes est quand même d'un autre niveau que P1V1=P2V2...

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Et pourtant, si une différence de pression plus importante permet une meilleure évacuation du gaz, on a une meilleure évacuation à -6m (OW de 1066mmHg) qu'à -3m (OW de 844mmHg)... Ou alors je ne comprends pas ce que tu veux dire. :confused:

     

    La vitesse d'évacuation (ou penetration) d'un gaz (on/off-gassing) est fonction seulement (il me semble) de la différence de pressions partielles de ce gaz, c'est ca qui m'embete.

     

    A 3m, ou à 6m, sous O2, il n'y a pas de N2, donc le gradient de N2 est le meme, l'evacuation de gaz est la meme. L'avantage à 6m est de garder le gaz dissous (ou de garder les bulles plus petites)

     

    This means that there is less partial pressure vacancy in venous blood for non-metabolic gas to occupy during O2 breathing at 10 FSW as opposed to 20 FSW. Furthermore, inert gas elimination is independent of depth during oxygen breathing. The gas partial pressure gradient for movement from tissue into blood is not controlled by ambient pressure; it is controlled by the gas partial pressure in the tissue and in arterial blood.

    (j'ai mis le gras moi-meme, cité de l'étude initiale)

     

    Du coup, cette théorie de "faire de la place" pour le N2 ne tient pas la route à mes yeux, puisqu'elle va (logiquement) à l'encontre de la diffusion qui se fait par difference de pression partielle N2_tissue - N2_sang...

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Le lien est donné dans le premier post :

    http://swiss-cavediver.org/PDF-dateien/ArticlesRomands/OxygenWindow_Brian-Belin_2001.pdf

     

    Avec quelques notions de biologie et de physique c'est - je pense - assez facilement compréhensible* jusqu'à la page 8 (les bases physiologiques et la vie à 1 atmosphère)

    C'est compréhensible mais mal présenté page 8, 9 et 10 (ça peut nécessiter d'imprimer les graphiques pour les suivre en même temps que le pavé de la fin de la page 8. En même temps c'est la même chose que ce qui est expliqué avant mais à plus de 1 atm...

    C'est franchement ardu page 10, 11 et 12...

    C'est résumé de manière simplifiée page 14 pour être plus compréhensible même si c'est rapide.

     

    L'idéal serait d'animer tout ça, avec de beaux schémas en 3D, qui évoluent avec les éléments importants écrits et une voix off de documentaire animalier qui commente le tout... :help:

     

    * de toute façon, faut pas se leurrer, la compréhension de ces phénomènes est quand même d'un autre niveau que P1V1=P2V2...

     

     

    oups

     

     

    merci

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    A 3m, ou à 6m, sous O2, il n'y a pas de N2, donc le gradient de N2 est le meme, l'evacuation de gaz est la meme. L'avantage à 6m est de garder le gaz dissous (ou de garder les bulles plus petites)

     

    This means that there is less partial pressure vacancy in venous blood for non-metabolic gas to occupy during O2 breathing at 10 FSW as opposed to 20 FSW. Furthermore, inert gas elimination is independent of depth during oxygen breathing. The gas partial pressure gradient for movement from tissue into blood is not controlled by ambient pressure; it is controlled by the gas partial pressure in the tissue and in arterial blood.

    (j'ai mis le gras moi-meme, cité de l'étude initiale)

     

    Du coup, cette théorie de "faire de la place" pour le N2 ne tient pas la route à mes yeux, puisqu'elle va (logiquement) à l'encontre de la diffusion qui se fait par difference de pression partielle N2_tissue - N2_sang...

    Ok pour l'avantage à garder les gaz dissous et les bulles plus petites.

     

    Pour le reste, je me demande s'il n'y a pas une erreur de traduction...

    De plus, durant la période de respiration à l’oxygène, l’élimination des gaz inertes est dépendante de la profondeur. L’écart de pression partielle, qui génère le déplacement des gaz des tissus vers le sang, n’est pas contrôlé par la pression ambiante. Il est dirigé par la pression partielle régnant dans les tissus et dans le sang artériel.

    L'augmentation de la profondeur et donc de la pression induit-elle une augmentation de la Pp tissulaire du gaz considéré ? J'ai plus les idées assez claires pour y répondre... Si c'est oui, y a un avantage à descendre, si c'est non, y a pas d'avantage...

     

     

    Et plus loin on trouve :

    La décompression d’une plongée à base d’hélium peut être allongée si le mélange de déco contient de l’azote car l’azote diffuse dans les tissus pendant que l’hélium cherche à en sortir ; la contrainte de décompression d’un compartiment tissulaire est basée sur la somme des pressions partielles des gaz de ce compartiment. Ceci signifie que si on charge un tissu avec de l’azote pendant que l’hélium est en train de sortir, on aura une contrainte de décompression plus importante que lorsqu’on n’ajoute pas d’azote à un tissu en train de se décharger en hélium. La Fenêtre Oxygène ne peut s’agrandir que si la PpO2a est augmentée jusqu ‘à sa valeur maxi admissible, en augmentant soit la profondeur, soit la fraction d’oxygène du mélange respiré, soit les deux à la fois. Bien que l’agrandissement de la Fenêtre Oxygène n’intervienne pas directement dans l’élimination des gaz dans les tissus, elle affecte directement la charge des tissus durant la décompression, ce qui influence le temps nécessaire à la décompression du tissu.

    Mais là on est sur 2 gaz inertes et plus un seul et on touche à mes limites... :help:

    CCR un avis ? JM Belin, un coup de main ? :help:

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Créer un compte ou se connecter pour commenter

    Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

    Créer un compte

    Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

    Créer un nouveau compte

    Se connecter

    Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

    Connectez-vous maintenant

    • Dernières Discussions

    • Discussions similaires

      • 8
        J'ouvre cette discussion avoir d'obtenir des informations précises c.a.d ce que vous pensez de "Fenêtre Oxy etc" qui a été évoqué dans un autre post https://www.plongeur.com/forums/forum/la-plongée-technique/nitrox-trimix-recycleurs/2126784-question-de-taille?p=2126920#post2126920   Voyons voir les explications qui vont fuser…   Je prépare les caouetes et le whisky
      • 9
        Salut à tous,   Je possède un Mikron DIN (pas tout récent...) 1er et 2eme étage que je souhaite passer en détendeur utilisable sur 02 100% pour servir sur le kit à oxygène de notre bateau.   Le revendeur Aqualung du coin (Indonésie) me dit que c'est possible mais qu'il faut bien sûr changer les joints et le graissage et qu'il n'a pas les pièces disponibles. Et qu'il peut peut-être les commander mais que ça prendra entre 3 et 6 mois...Donc c'est plus rapide de me faire livrer les pièces en
      • 3
        Bonjour,   J'aimerais me passer d'un fournisseur externe qui gère l’oxygène de secours se trouvant dans un bateau.   Avez-vous un plan de maintenance pour gérer cela (périodicité de renouvellement du gaz, test de la bouteille, test du détendeur et des masques,...)?
      • 10
        Bonjour a tous !   Je voudrais quelques infos sur l'entretien de certaines pieces de mon equipement et plus particulièrement l'application ( ou non ) de graisse. J'ai pour habitude de plonger en eau tropicale, puis de laisser dormir mon equipement 1 an. Pour cela, je prends toujours soin de bien nettoyer tout ce qu'il faut, rincer l'interieur du gilet, le gonfler, etc....   Avec le temps, le materiel reposant en milieu assez humide, un genre de vert-de-gris se développe sur certaines par
      • 20
        Bonjour, Sur ce forum, j'ai trouvé d'anciens messages indiquant qu'il était possible de gonfler des bail-out Nx >40% ou bloc recycleur oxy pur sur Montreuil chez Abello. Ce n'est plus possible depuis qq semaines et je n'ai pas trouvé d'autres endroits ou gonfler sur Paris/Région parisienne.   Qqun aurait-il un bon plan ?   Merci
    ×
    ×
    • Créer...