Aller au contenu
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine
raf98

Dépistage Cannabis et Certificat médical

    Messages recommandés

    Plonger au trimix sur les épreuves à 40 du N4 c'est du dopage ?

     

     

    et plonger au nitrox pendant le N4 à 40 ? (normalement, c'est pour évaluer la résistance à la narcose, donc, le trox n'est pas autorisé pour les candidats... mais, cela a été fait ...sciemment !)

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Perso, j'ai pas toujours été tout blanc sur ce dossier :ange::cool::bounce:

    Donc je ne jetterais la pierre à personne :froglol:

     

    Mais ça c'était avant !!!! et c'était mal !! :malade::fouet:

     

    A+

     

    :biere:

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Va plonger aux Bélizes ou dans les Grenadines on te foutra la paix.

     

    JE me souviens très bien de plongeurs israéliens rencontres au Vietnam qui raffolaient des plongées a 20m après leur petit joint...

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    JE me souviens très bien de plongeurs israéliens rencontres au Vietnam qui raffolaient des plongées a 20m après leur petit joint...

    Mais oui, on connaît tous ... enfin peut-être pas !

    Donc, je reformule ... Je connais personnellement un ancien commandant-adjoint des Plongeurs Démineurs (les PD comme ils aiment à se qualifier) qui me répète souvent :

    -"Pour bien plonger, plongez bourrés !"

    Mais bon, ça c'est pour la grande muette ! ;)

     

    PS> La grande muette se targue de manier habilement le second degré ! :tromaran:

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    et plonger au nitrox pendant le N4 à 40 ? (normalement, c'est pour évaluer la résistance à la narcose, donc, le trox n'est pas autorisé pour les candidats... mais, cela a été fait ...sciemment !)

     

    Tu vas pas relancer le débat sur le nitrox et la narcose :D

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    En effet j'ai cru comprendre que les médecins avaient une grosse responsabilité , y compris pénale, en apposant leur signature en bas d'un certificat !

    :roule:

     

    Alors là on a touché le fond !

     

    La responsabilité pénale sur un certificat médical ! :rolleyes:

     

    Le certificat médical sert uniquement à rassurer le dirigeants mais il ne dit qu'une chose : "à l'instant ou je l'ai rencontré M. X n'avait pas apparemment de contre-indication compte tenu des examens de routine qui n'ont rien décelé".

     

    Il n'y a pas d'obligation de faire un check-up complet, ni même de te passer au détecteur de mensonge pour savoir si tu racontes des craques.

     

    Quant au dépistage du cannabis, ca m'a l'air d'une dérive de ce toubib qui se prend pour la brigade des stups.

     

    Le risque est le même que pour l'alcool si on plonge bourré ou défoncé mais le fait que tu te bitures ou fumes deux semaines avant la plongée n'a rien à voir avec le sacro saint certif.

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    .

    Il y a des plongeurs sobres et des jurys qui ne boivent pas.

    « Oh bah, c'est comme dans tous les troupeaux hein !

    Y a des brebis galeuses ! »

    Coluche (Le Flic)

    :bravo:

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Mais ton médecin ne te signera pas le certificat !

    En effet j'ai cru comprendre que les médecins avaient une grosse responsabilité , y compris pénale, en apposant leur signature en bas d'un certificat !

     

    Mince alors, je vais en parler à mon médecin qui habituellement signe le certificat sans m'ausculter ou si peu (bouchon dans les oreilles). Bon il me connait et ça ne m’empêche pas de faire un test d'effort de temps en temps.

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    :roule:

     

    Alors là on a touché le fond !

     

    La responsabilité pénale sur un certificat médical ! :rolleyes:

    Lors des dernières journées de médecine et plongée que j'ai suivies à Toulon en fin d'années 2015, je crois me souvenir qu'un avocat travaillant pour DAN faisait toute un tirade sur la "nouvelle grosse responsabilité " que les dirigeants faisaient subir aux médecins fédéraux ; naturellement cela ne me touchais pas à l'époque et c'est pourquoi j'ai fait appel à la mémoire de Nanobulle, qui assistait aussi à ces journées!

    Maintenant je peux me tromper car j'ai la mémoire qui flanche concernant ce qui ne m'interesse pas directement !

    L'abus de drogues et d’alcool sans doutes :froglol:

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Mince alors, je vais en parler à mon médecin qui habituellement signe le certificat sans m'ausculter ou si peu (bouchon dans les oreilles). Bon il me connait et ça ne m’empêche pas de faire un test d'effort de temps en temps.

    Caractéristique.

    Si c'est ton médecin traitant il est au courant de ton vécu et va se contenter de vérifier le tout venant.

    Tu ne vas pas lui mentir sur l'état de ton cœur s'il sait que tu as fait un infarctus il y a six mois.

     

    Le test d'effort j'y ai droit tous les cinq ans et ça ne me choque pas qu'on le demande pour une pratique sportive et à partir d'un certain âge.

     

    Mais le test du cannabis c'est clairement n'importe quoi. Pourquoi pas le HIV ou la syphilis ?

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    :roule:

     

    Alors là on a touché le fond !

     

    La responsabilité pénale sur un certificat médical ! :rolleyes:

     

    Le certificat médical sert uniquement à rassurer le dirigeants mais il ne dit qu'une chose : "à l'instant ou je l'ai rencontré M. X n'avait pas apparemment de contre-indication compte tenu des examens de routine qui n'ont rien décelé".

     

    Il n'y a pas d'obligation de faire un check-up complet, ni même de te passer au détecteur de mensonge pour savoir si tu racontes des craques.

     

    Quant au dépistage du cannabis, ca m'a l'air d'une dérive de ce toubib qui se prend pour la brigade des stups.

     

    Le risque est le même que pour l'alcool si on plonge bourré ou défoncé mais le fait que tu te bitures ou fumes deux semaines avant la plongée n'a rien à voir avec le sacro saint certif.

     

    mais carrément !!

    content de te revoir pascal ;)

     

    moi mon médecin du sport est un allergologue alors il me regarde le souffle au lieu du cœur, de la toxicologie ou des orteils

    chacun fait en fonction de sa marotte

     

    seule recommandation, éviter un médecin du sport proctologue

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

     

    moi mon médecin du sport est un allergologue

     

    Ah tiens ?

    Je croyais que c'était un vétérinaire :froglol:

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Cannabis vu comme dopage ça m'a toujours fait rire.

    Baisse de la vigilance, de la concentration pas certain que cela aide

    a de meilleurs performances sportives.

    Après que des "creatifs, artistes..." s'enfument un peu le cerveau ça peut se comprendre (pas dis que c'etait bien)

    l’intérêt du cana pour des sportifs j'ai des doutes...

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Lors des dernières journées de médecine et plongée que j'ai suivies à Toulon en fin d'années 2015, je crois me souvenir qu'un avocat travaillant pour DAN faisait toute un tirade sur la "nouvelle grosse responsabilité " que les dirigeants faisaient subir aux médecins fédéraux ; naturellement cela ne me touchais pas à l'époque et c'est pourquoi j'ai fait appel à la mémoire de Nanobulle, qui assistait aussi à ces journées!

    Maintenant je peux me tromper car j'ai la mémoire qui flanche concernant ce qui ne m'interesse pas directement !

    L'abus de drogues et d’alcool sans doutes :froglol:

     

    Salut CMDC

    Tu fais référence à une conférence passionnante prononcée le 28 novembre 2015, par Maitre F. Jaeck (JURISGUARD / DAN EUROPE Legal Network) aux « Dix-neuvième journée Toulonnaise de médecine de Plongée ».

     

    Elle avait pour titre « de Charybde en Scylla ».

     

    Le conférencier a effectivement démontré que la délivrance d’un CM est un acte juridique autant que médical, et que celui-ci engage la responsabilité pénale et civile du médecin.

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Le conférencier a effectivement démontré que la délivrance d’un CM est un acte juridique autant que médical, et que celui-ci engage la responsabilité pénale et civile du médecin.

    Oui et ?

    Autant que tous les papiers que tu peux signer et qui commencent peu ou prou par "je, soussigné Tartempion, certifie que / déclare que..." Tu engages ta responsabilité civile, pénale (et professionnelle quand c'est écrit dans le cadre de ta profession et que tu peux être soumis à des sanctions professionnelles différentes des sanctions pénales ou civiles éventuelles).

     

    Ce n'est pas incompatible avec la partie importante du post de Balane...

    il ne dit qu'une chose : "à l'instant ou je l'ai rencontré M. X n'avait pas apparemment de contre-indication compte tenu des examens de routine qui n'ont rien décelé".

     

    Il n'y a pas d'obligation de faire un check-up complet, ni même de te passer au détecteur de mensonge pour savoir si tu racontes des craques.

     

    Le médecin qui signe un certificat engage sa responsabilité sur ce qu'il écrit et signe, point.

    A moins qu'il n'indique que l'individu examiné ne présentera jamais de problème de sa vie ou qu'il soit passé clairement à côté de quelque chose d'important, je suis curieux de savoir sur quelle base légale on pourra lui reprocher le moindre problème non détectable à l'examen pratiqué ou résultant d'une fausse déclaration (omission, mensonge...) du patient. Il peut aussi s'il l'estime nécessaire, refuser de signer, différer sa signature après avis d'un spécialiste ou prescrire des examens complémentaires.

     

    Le "apparemment" ici signifiant "selon ses dires et au vu de l'examen pratiqué"

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Créer un compte ou se connecter pour commenter

    Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

    Créer un compte

    Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

    Créer un nouveau compte

    Se connecter

    Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

    Connectez-vous maintenant

    ×
    ×
    • Créer...