Jump to content
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

Utilisation du sanglage Dumas en début de formation piscine


gerard95
 Share

    Recommended Posts

    CMDC, tu le dis toi meme: cadre prive/cadre ecole

     

    => cadre prive, on sait plonger a 30m+ avec un seul elastique et une ceinture, tout en preservant maitrise de flottabilite et trim mieux que la majorite des presents ici: http://www.plongeur.com/forums/showthread.php?t=61943

     

    => en tant qu'ecole dans le cadre d'une agence de formation: c'est irrecevable!

    Dans ton exemple, entre potes t'as un bloc seul pour faire respirer les gamins sous l'eau, ok, cool; comme ecole je considere preferable un moniteur avec son matos et 2 equipements en plus pour les candidats, et avec bcd pour les equilibrer et qu'ils sentent aussi la sensation de voler sous l'eau! (Ou pouvoir les faire flotter en surface en 2 sec si besoin etait?) ;)

     

    Donc au lieu de la jouer "a l'envers" (limite en roulant des mecaniques), demandons-nous pourquoi l'ecrasante majorite des agences et ecoles de formation au monde ont (depuis toujours ou apres actualisations plus ou moins recentes) un cadre qui stipule le materiel minimum que doit avoir tout eleve en formation; liste qui inclue TOUJOURS un element de flotabilite! Et oui, je ne m'en cache pas, sur ce point je seconde tout a fait ces ecoles PADI, NAUI, SSI, SDI, TDI, IANTD, GUE, UTD, ISE... Meme si a vos yeux elle font donc n'importe quoi pedagogiquement, toutes! :confused:

    Et ceci pour essayer de generaliser des regles de securite (meme en milieu confine/piscine)

    et d'education ou le maniement des elements de controle de flottabilite soit vu des le premier instant, de meme que les palmes ou le masque.

     

     

     

    Pour le second point (et les deux ne sont pas totalement isole, meme si isolables, cf lien au dessus): "cette sacro sainte education de la plongee a genoux clampe au fond" (et la malheureusement ca va de paire avec l'element de flottaison). Je les avais deja poste ailleurs, mais go de nouveau donc:

     

    161011043755401942.jpg

     

     

    161011043755493831.jpg

     

     

    161011043757940769.jpg

     

     

    16101104375820442.jpg

     

     

    161011043755760885.jpg

     

     

    161011043756493192.jpg

     

    Et ce n'est pas plus complique...

     

     

    Ciao!

     

    Autant d'habitude tes images/films de démonstrations techniques sont excellentes, autant là c'est vraiment pas terrible tant la caricature est grossière.

     

    Évidement tu oublies volontairement la 2F parmi toutes les autres écoles intégrant le gilet dans leur formation. Pourtant tu es MF1 :confused:

     

    On notera que sur tes images d'affreux plongeurs et de mauvais moniteurs, tous ont le gilet...comme quoi ça ne fait pas tout !

     

    relis le 1er post : Thierry dit " pas de gilet à la PREMIÈRE scéance "

     

    Du coup pour toi cela en fait AUTOMATIQUEMENT et DÉFINITIVEMENT un plongeur qui sera TOUJOURS en appui...

     

    Non vraiment, personne ne peut y croire :non:

    Link to comment
    Share on other sites

    • Replies 362
    • Created
    • Last Reply

    Top Posters In This Topic

    T'es gentils...

     

    Je prends bien soin de definir 2 points clairement depuis mon premier post et m'y restreint soigneusement:

    - matos inadapte en formation

    - education "a genoux au fond"...

     

    Les deux points venant du premier message de notre ami... Et non d'aucune tergiversation ou invention quelconque; je site donc:

     

    . Nous avons fait une première séance piscine avec bouteille et sangle sans gilet.

     

    J ai tendance à remonter alors que les autres sont assis au fond .

     

    Et que ce soit une première séance n'est pas un facteur atténuant, si ce n'est meme l'inverse?

     

    Que tu consideres cela comme acceptable, toi: soit. Je ne t'attaque pas personnellement pour cela, tu t'es exprimé.

     

    Ce n'est pas mon opinion, ni celle des agences que j'ai énuméré, sans restriction (d'ou les "..."). Pour l'un voir les deux points soulevés, et je reste dans du factuel en disant cela.

    Oui, on peut/doit mieux faire que ce que decrit thierry2504, et nombreux s'y efforcent (au dela de ce que prodivuent les agences de formation). Y'a pas de fatalité, que du manque de bonne volonté; je rejoins CCR sur ses quelques arguments aussi... (Dommage qu'il decide de ceder la place et ne plus trop intervenir, fatigué de ces dialogues de sourds?)

    Et j'ai le droit a cette opinion, sans ta condescendance... Mon bagage suffit pour lui donner plus ou moins de relevance et c'est tout, finito.

     

    Et vu que les points argumentés on moins d'importance que de rentrer dans le lard de qui les énonce, ce sujet trouve ici sa fin en ce qui me concerne...

     

    Have fun!

    Link to comment
    Share on other sites

    Décidément NON, je ne vois aucun manque de bonne volonté à cette première séance.

    Peut être est ce au contraire le fruit d'une réflexion aboutissant juste à une façon différente de commencer et qui ne prévaut en rien tous les défauts que vous voulez y rattacher.

     

    D'ailleurs les mauvais plongeurs ,en image au dessus, ne sont pas TOUS les élèves du moniteur de Thierry ???

    Ou alors proviennent ils TOUS de la même école du moniteur de Thierry ???

     

    :demon:

    Link to comment
    Share on other sites

    Guest Invité

    Inutile de partir dans les grands discours....Il y a un point fondamental et un seul

    Si vous loupez la première séance d'un candidat plongeur il y a toute les chances de ne plus le revoir il va se dire "la plongée ce n'est pas pour moi " et point final .... Non seulement ce sera un membre perdu pour le club, pour votre fédé mais aussi pour toutes les autres. Ecoeuré des la première séance il n'ira pas voir autre part. Donc mettre toutes les chances de sont côté

     

    Si le candidat au bout de quelques séances en a raz le bol car il vient de s'apercevoir qu'il faut un an pour allez voir les petits poissons... Là il va allez voir autre part (et à raison) car même en France les offres ne manques pas. Il va vous envoyer paîtres, vous en vouloir et vous faire une publicité largement négative... En Belgique (l'offre de formation est plus importante qu'en France) la longueur exagérée de la 1er certif est une des raisons (il y en a d'autres) qui à fait perdre à la LIFRAS plus de 30% de ces membres

    Link to comment
    Share on other sites

    Bonjour,

     

    je suis en train de passer mon initiateur et suis donc friand de méthodes adaptés.

     

    Je vois qu'effectivement il FAUDRAIt apprendre dès le dépaert au jeunes plongeurs à ne pas foutre leur cul/genou/tête au fond pour l'apprentissage.

     

    La 1ere difficulté ressenties par les élèves c'est le manque d'appuis sous l'eau. ils n'ont pas de notions de flottabilité, d'équilibrage, de bonnes position ou autre: ils sont juste en train de grnouiler comme ils peuvent pour rester droit.

     

    Comment dans ce contexte de primo primo débutant leur enseigner des gestes techniques en surajoutant la difficulté du manque complet de points d'appuis ?

     

    En leur enseignant d'abord la flottabilité et l'équilibrage avant les vidages de masque et consort ?

     

    N'est il pas plus raisonnable d'augmenter la difficulté pas à pas? Déjà tu apprends a vider ton masque sans te foutre de l'eau plein les sinus, pis ENSUITE tu refait pareil mais sans toucher le fond et ENSUITE tu refait pareil mais à l'horizontal.

     

    Alors voui, je n'ai pas le bonheur d'être a proximité de la mer/océan/lac ou tout autre élément liquide naturel, je vais enseigner en piscine...

     

    Pour ce qui est de former des N1 sur une année, je pense qu'un N1 formé sur 1 an en piscine aura un peu plus eu le temps de bosser sa flottabilité qu'un N1 formé en 3 jours en mer. Dans une piscine de 3m de profondeur, on doit forcément gerer sa flotta sinon on fait soit du capelé soit du lèche carreaux :D

     

    note importante: je n'assène pas un point de vue ferme, défnitif et tout hein, j'expose ce qui moi me semble raisonnable. Je n'ai même pas encore l'expérience de l'enseignement mais je réfléchit déjà à la meilleure façon de le faire. Je suis bien sur preneur de vos conseils avisés, éclairés et tout :)

    Link to comment
    Share on other sites

    Je pense clairement que la 2F a un déficit "philosophique" en ce qui concerne la gestion de la flottabilité.

    Je crois que c'est historique au sens où les eaux Françaises métropolitaines ne sont pas particulièrement recouvertes de coraux donc la protection des fonds n'a jamais été une priorité, contrairement aux agences americaines qui elles enseignent surtout dans les eaux tropicales.

    L'exemple du baptême est typique par exemple. Pour avoir pratiquer les 2, avec la 2F tu fais un baptême sans avoir à gérer ton gilet, c'est le moniteur qui s'en occupe, alors qu'avec les agences internationales, la gestion du gilet est le gros du briefing puis des premières minutes passées sous l'eau, je trouve que ça en dit long sur l'approche.

     

    Attention, je ne dis pas qu'ensuite un N1 de base à la sortie de son cours sera moins ou mieux capable de s'équilibrer qu'un OWD PADI, ça dépend évidemment beaucoup de l'aquacité de l'élève et de l'importance qu'apporte le moniteur à cette technique.

     

    Je crois aussi que le fait qu'une bonne partie des enseignants de la 2F exercent en piscine, la notion de l'importance dès le départ, dès le premier cours de ne pas toucher le fond n'est pas une urgence puisque le fond ce sont des carreaux.

     

    Enfin il faut reconnaître qu'au sein de la 2F comme de nombreuses fédés d'ailleurs (j'ai connu la BSAC par exemple pendant 2 ans et je croise souvent des fédérastres Belge ici à Majorque), il y a toujours ce petit côté "c'était mieux avant", "nous on plongeait avant même qu'il existe des fenzys" etc etc vs les agences internationales qui par marchandisation de la plongée et du matériel associé dirons certainement quelqu'uns à raison, poussent à toujours plus de technologie.

    Link to comment
    Share on other sites

    Je pense clairement que la 2F a un déficit "philosophique" en ce qui concerne la gestion de la flottabilité.

    Je crois que c'est historique au sens où les eaux Françaises métropolitaines ne sont pas particulièrement recouvertes de coraux donc la protection des fonds n'a jamais été une priorité, contrairement aux agences americaines qui elles enseignent surtout dans les eaux tropicales.

    L'exemple du baptême est typique par exemple. Pour avoir pratiquer les 2, avec la 2F tu fais un baptême sans avoir à gérer ton gilet, c'est le moniteur qui s'en occupe, alors qu'avec les agences internationales, la gestion du gilet est le gros du briefing puis des premières minutes passées sous l'eau, je trouve que ça en dit long sur l'approche.

     

    Attention, je ne dis pas qu'ensuite un N1 de base à la sortie de son cours sera moins ou mieux capable de s'équilibrer qu'un OWD PADI, ça dépend évidemment beaucoup de l'aquacité de l'élève et de l'importance qu'apporte le moniteur à cette technique.

     

    Je crois aussi que le fait qu'une bonne partie des enseignants de la 2F exercent en piscine, la notion de l'importance dès le départ, dès le premier cours de ne pas toucher le fond n'est pas une urgence puisque le fond ce sont des carreaux.

     

    Enfin il faut reconnaître qu'au sein de la 2F comme de nombreuses fédés d'ailleurs (j'ai connu la BSAC par exemple pendant 2 ans et je croise souvent des fédérastres Belge ici à Majorque), il y a toujours ce petit côté "c'était mieux avant", "nous on plongeait avant même qu'il existe des fenzys" etc etc vs les agences internationales qui par marchandisation de la plongée et du matériel associé dirons certainement quelqu'uns à raison, poussent à toujours plus de technologie.

     

     

    et la technologie ne remplace pas le savoir faire (dans la vie du plongeur)...

     

    Moi, le défaut que je retrouve souvent, c'est le plongeur sur lesté.

    Je pense (je me trompe peut etre, mais...) que le plongeur a commencé par son baptême en étant trop lesté et ajusté par son moniteur (avec la stab) (et quand il enchaine la formation derriere, on ne change pas le lestage)

     

    Les techniques d'immersion se résument souvent par "je vide la stab et je coule (j'appuie sur le bouton sous sol de l’ascenseur et ça descend)"..

     

    ajouté à cela la peur de ne pas tenir un palier, donc, je rajoute un à deux kilos, c'est la stab qui porte...

     

    Tout ceci nous ramène à la gestion de la flottabilité (à s’écraser comme une grosse merde sur le fond et à gonfler ensuite ou à labourer le fond avec un trim d’hippocampe) ..

     

    bref, il y a des choses à reprendre, en effet (et je ne parle pas de fédé ou d'agence, là, ça concerne d'abord le formateur)

    Link to comment
    Share on other sites

    J'ai passé mon N1 sans jamais mettre les genoux ou les palmes au sol et lors de ma première plongée en Egypte, on nous a fait mettre en cercle sur le fond pour vérifier quelques points (vidage de masque,...).

    Et pourtant, je n'en tire aucunes généralités qui pourraient être l'inverse de ce qu'on peut lire ici.

    Link to comment
    Share on other sites

    @ PMK: tu peux nous parler un peu de ta formation sans toucher le fond ? les exo de LRE, vVdM and co, ça se passait comment ?

    tu as commencé tes cours par la gestion de la flottabilité ?

    Je l'ai passé en mer, après la première plongée d'un pack découverte. J'en garde un souvenir de "plongées d'explo" agrémentées d'exercices (vdm, signes,...). Bien sûr, dès la première plongée de devais gérée, aussi bien que possible, la flottabilité.

    Link to comment
    Share on other sites

    Je me régale .....

    On va, avec une expérience du 20e siècle, associée à une pédagogie du 21e siècle, inventer la pédagogie du 22e siècle !

    Je me régale ...

    Link to comment
    Share on other sites

    J'ai passé mon N1 sans jamais mettre les genoux ou les palmes au sol et lors de ma première plongée en Egypte, on nous a fait mettre en cercle sur le fond pour vérifier quelques points (vidage de masque,...).

    Et pourtant, je n'en tire aucunes généralités qui pourraient être l'inverse de ce qu'on peut lire ici.

     

    juste pour être sûr : toujours sans appui fixe ?

    Link to comment
    Share on other sites

    Tu fais allusion à quelle partie de mon intervention que tu as soulignée ?

     

    Justement j'ai l'impression d'une certaine contradiction entre les termes soulignés.

    Du coup c'est pas très clair pour moi.

     

    Au début de ta formation N1, a aucun moment tu n'as pris un appui fixe ? C'est bien ça ? :confused:

    Link to comment
    Share on other sites

    Justement j'ai l'impression d'une certaine contradiction entre les termes soulignés.

    Du coup c'est pas très clair pour moi.

     

    Au début de ta formation N1, a aucun moment tu n'as pris un appui fixe ? C'est bien ça ? :confused:

    A aucun moment durant ma formation N1 mon moniteur ne m'a fait me vautrer au sol pour me faire faire des exercices. Mais je ne nie pas qu'au début il m'est arrivé de mettre une main ou un doigt contre une roche pour me stabiliser.

     

    Et effectivement, il y a bien une "contradiction" avec ma première plongée en Egypte dans une structure padi dans laquelle pour la première plongée du séjour, on nous a fait faire quelques exercices, tous agenouillés en rond sur le fond.

    Link to comment
    Share on other sites

    Create an account or sign in to comment

    You need to be a member in order to leave a comment

    Create an account

    Sign up for a new account in our community. It's easy!

    Register a new account

    Sign in

    Already have an account? Sign in here.

    Sign In Now
     Share


    ×
    ×
    • Create New...

    Bonjour,

     

    logo.png.c7536bd9e68359a8804d246d311256bd.png

     

    L'ensemble des services de Plongeur.com sont gratuits et c'est grâce à la publicité que vous pouvez en profiter. Or il semble que vous utilisiez un bloqueur de publicité.

    Si vous aimez le site et que vous voulez pouvoir en profiter longtemps, merci de désactiver votre bloqueur de publicités lorsque vous naviguer sur Plongeur.com.