Jump to content
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

Du nouveau sur le TIV


alain.max27

Recommended Posts

sachant que tiver ses blocs, c'est les entretenir...

 

C'est parce qu'ils sont pas "tivé" qu'ils sont pas inspecté. Le problème c'est d'inscrire une quantité importante de blocs au registre d'un club "loisir" pour tes occupations déviantes du weekend.

Tu es de plus confronté aux personnes qui pensent que dès que tu repars avec un bloc perso tivé club, ils vont finir au mitard. C'est pas rationnel... mais c'est comme ça.

 

Tu finis par laisser filer. C'est pas une bonne chose. Je suis pas pour ce genre de chose, je constate :)

 

On a solutionné le problème à plusieurs en montant un club 2F entre autres raisons pour pouvoir tiver. Du coup nos blocs sont presque tous passés en réépreuve l'année dernière. Les derniers vont suivre bientôt...

Link to comment
Share on other sites

  • Replies 341
  • Created
  • Last Reply

Top Posters In This Topic

Le professionnel opte majoritairement pour ne pas déroger, parce qu'il doit résoudre en une équation économique en temps immédiat et sans l'aide directe de la puissance publique. Le gestionnaire de structure associative dispose d'un temps masqué par l'effectif et l'appui financier (Direct ou indirect) de la puissance publique. Pour autant, la nécessité du bouclage financier de l'association perd depuis plusieurs années de son confort, et l'association va de plus en plus devoir évaluer ses coûts de production globalement et sur des bases élargies.

Chaque fois que l'on me parle d'aides publiques cela me fait sourire. Les aides il y en a de moins en moins et ne sont pas tj acquises (il faut faire des dossiers, justifier et ce n'est pas gagné loin de là). Toutes les assos n'ont pas une ville pour leur payer la piscine à l'année et même pour certaines assos que je connais la ville fait marche arrière et l'asso doit mettre la main à la poche. Je connais également quelques grosses assos (250 membres) qui ne regardent (ou plutôt ne regardaient) pas trop à la dépense mais ce n'est pas la majorité. Je fais de l'associatif depuis près de trente ans (dont 10 en tant que président et quasiment tj en tant que moniteur) en petite et moyenne structure (de 40 à 90 adhérents) et l'on a toujours évalué chaque poste au plus juste et compté chaque dépense et entrée. La puissance public a une fâcheuse tendance à se réduire comme pot de chagrin et pas uniquement pour les assos. Certains on peut-être regardé leurs impôts locaux et fonciers de plus près depuis quelques années ! L'associatif suit exactement la même voie.

Aujourd'hui pour beaucoup d'assos l'objectif est de capter suffisamment d'adhérents pour faire rentrer les sous. Beaucoup ne prennent plus en compte les subventions et potentielles aides publics qui restent anecdotiques. Ce qui va nous intéresser en premier lieu c'est le nombre pour réduire les coûts et faire entrer des adhésions. On n'hésite pas aussi à se rapprocher d'une autre asso pour partager les coûts piscine ou faire des achats groupés. Nous sommes d'ailleurs de plus en plus confrontés à une problématique de disponibilité des piscines. C'est, bien sûr, une question de survie pour une association.

Dans ce contexte, la pérennité du choix du maintien dans le régime dérogatoire n'est pas évidente.

Pour une asso cette question reste d'une simplicité biblique. D'ailleurs il est important de bien intégré le concept d'association et de ce qui en fait sa richesse.

Le régime TIV est et restera intéressant pour les assos. Comme expliqué précédemment c'est le nombre qui nous permet de réduire les dépenses au contraire d'une structure commerciale. Donc je confirme que beaucoup d'asso ne sont pas prêtes à lâcher ce régime et tj comme expliqué précédemment cela va au-delà des simples coûts ou disponibilité des ressources car ça fait partie intégrante de l'activité plongée et de la vie de l'asso. Pour un pro le TIV est une charge (dans tous les sens du terme), pour une asso c'est une activité qui fait partie intégrante de sa vie et qui a ses adeptes. Pour nous c'est une partie de la richesse de nos structures, pour vous c'est une chienlit. A la base c'est une merde dont on se passerait tous mais les assos ont su en faire un atout au contraire des structures commerciales pour qui cela reste un poste de dépenses incompressibles.

Il ne faut également pas oublier que beaucoup de plongeurs restent des techniciens dans l'âme. Ce n'est pas pour rien (et vous l'avez tous remarqué) que toutes les techniques relatives à la plongée sont souvent poussées au delà du simple besoin. Certains diront que cela permet de combler les longues soirées d'hiver dans les terres (pas complètement faux d'ailleurs) !

Link to comment
Share on other sites

Pour un pro le TIV est une charge (dans tous les sens du terme), pour une asso c'est une activité qui fait partie intégrante de sa vie et qui a ses adeptes.

.....

A la base c'est une merde dont on se passerait tous mais les assos ont su en faire un atout au contraire des structures commerciales pour qui cela reste un poste de dépenses incompressibles.!

J'aime bien ;) .

Link to comment
Share on other sites

c'est cher et pas rapide votre truc !

ici, on démonte les robinets, on met les bouteilles dans une palette avec un cadre (le samedi) un transporteur vient chercher la(les) palette(s) apporte tout ça chez celui qui va faire les tests visuels ou hydrostatiques (le lundi) et qui remet tout ça sur palette, le transporteur retourne chercher les bouteilles testées et les ramène au club (le lundi suivant, voire le vendredi de la même semaine si on travaille tous bien)...

les frais de transports sont divisés proportionnellement au nombre de fûts de chacun et hop !

gain de temps et d'argent ! :top:

 

 

Ne viens pas énerver nos syndicats spécialistes en productivité du travail..... lol...icon10.gif

Link to comment
Share on other sites

C'est parce qu'ils sont pas "tivé" qu'ils sont pas inspecté. Le problème c'est d'inscrire une quantité importante de blocs au registre d'un club "loisir" pour tes occupations déviantes du weekend.

Tu es de plus confronté aux personnes qui pensent que dès que tu repars avec un bloc perso tivé club, ils vont finir au mitard. C'est pas rationnel... mais c'est comme ça.

 

Tu finis par laisser filer. C'est pas une bonne chose. Je suis pas pour ce genre de chose, je constate :)

 

On a solutionné le problème à plusieurs en montant un club 2F entre autres raisons pour pouvoir tiver. Du coup nos blocs sont presque tous passés en réépreuve l'année dernière. Les derniers vont suivre bientôt...

 

 

en meme temps tivé, c'est inspecter visuellement, donc inspecté...

 

un coup d'oeil avec une lampe, un coup de bague sur le filetage du robinet, un coup de tampon sur le filetage bloc, ça prend quoi ? 5 minutes ?? la belle affaire !

 

ça ne retarde pas grand chose et ça permet de savoir où on en est :):biere::biere:

Link to comment
Share on other sites

Ne viens pas énerver nos syndicats spécialistes en productivité du travail..... lol...icon10.gif

la Suisse est un petit pays, le centre de requalification est plus près :-)

 

chez nous, le centre de requalification préfère les épreuves industrielles à celles des blocs de plongée, bien plus chiantes.

et comme des expériences avec eux nous ont parfois échauder, on contrôle quand même avant de leur filer des blocs à éprouver, histoire d'avoir des preuves de leurs "conneries".

quand tu récupères un bloc "neuf" complétement pourri, tu aimes bien avoir des preuves qu'il était conforme avant de passer chez eux.

Link to comment
Share on other sites

Je pensais naïvement que la plongée de loisir se déroulait dans l'eau pour tout le monde. J'ai du me tromper.

Et non la plongée ne se passe pas que sous l'eau et d'ailleurs tout le monde le sait (les pros l'on simplement oublié) mais le principal handicap des pros est que le reste de l'activité est devenu une contrainte, une perte de temps, et donc une charge. C'est d'ailleurs un aspect important qui différencie le pro du bénévole.

Ceci dit on ne niera pas que le professionnel à plus de contraintes que le bénévole. Mais ce qui fait surtout la différence est que le bénévole répartie la charge (de travail), ce qu'un pro ne peut que rarement faire. Tout n'est donc que point de vue.

De tous temps, l'adage "l'union fait la force" a toujours été vérifié.

 

En fait ce qu'il manque aux pros c'est le temps. On est tous confronté au problème du temps et d'ailleurs une activité pour lequel ont a le temps est souvent un plaisir et une source de satisfaction mais si ce temps vient à manquer cela devient vite une contrainte car la tâche ne peut plus être réalisée correctement et devient alors inintéressante et bâclée (CQFD).

Link to comment
Share on other sites

la Suisse est un petit pays, le centre de requalification est plus près :-)

 

chez nous, le centre de requalification préfère les épreuves industrielles à celles des blocs de plongée, bien plus chiantes.

et comme des expériences avec eux nous ont parfois échauder, on contrôle quand même avant de leur filer des blocs à éprouver, histoire d'avoir des preuves de leurs "conneries".

quand tu récupères un bloc "neuf" complétement pourri, tu aimes bien avoir des preuves qu'il était conforme avant de passer chez eux.

Oui, c'est vrai, on ne les envoie qu'à 200 km

 

 

:froglol:

Link to comment
Share on other sites

et, j'aimerai savoir combien de structures qui sont comme ça ont plus de 10 ans d'existence... (sur les 400 et quelques centres pros en France)

Désolé, Christophe, si je reviens sur une de tes interventions, ce qui nous éloigne du sujet principal, mais il me semble que tu prends le problème à l’envers.

 

Il ne s’agit pas de compter combien de centres fonctionnent actuellement de cette manière, et de mettre en doute leur pérennité, mais de savoir, parmi ceux qui tiennent aujourd’hui le haut du pavé, avec une organisation héritée des préceptes de « l’Ecole Française de Plongée », combien seront encore en activité dans 10 ou 15 ans.

« Le secret douloureux des Dieux et des rois: c'est que les hommes sont libres... (Sartre) »… les clients aussi !

 

Car le problème est là.

Dans les structures commerciales, les plongeurs sont des clients.

Ils iront là où on les respecte, là où on les traite le mieux et là où ils auront le meilleur service.

Les structures qui ne comprennent pas cela disparaîtront.

 

Le portage des bouteilles par les clients ne devrait plus exister, c’est une contrainte inacceptable.

 

Berny dans une de ces interventions, http://plongeur.com/forums/showpost.php?p=1374887&postcount=1, pointait la diminution du nombre de licences de la FFESSM et faisait remarquer qu’au rythme actuel, « l’Horizon 100 000 » (objectif des années 1980), serait atteint dans 10 ans.

 

A moins que la plongée française ne fasse sa révolution culturelle et surtout économique, qu’elle abandonne ses oripeaux de « sport d’élite », il en sera ainsi.

Berny a probablement raison.

 

bonnes fêtes de fin d'année.

Link to comment
Share on other sites

Guest Invité

Car le problème est là.

Dans les structures commerciales, les plongeurs sont des clients.

Ils iront là où on les respecte, là où on les traite le mieux et là où ils auront le meilleur service.

Les structures qui ne comprennent pas cela disparaîtront.

 

:+1::+1::+1:

 

Je crois que nombreux sont ceux qui n'ont pas compris ce principe fondamental.

Et il disparaitrons d'autant plus vite que l'information circule de plus en plus vite sur les réseaux sociaux et sans le garde-fou d'une modération

Le prix n'est pas un problème le vrai problème est le rapport qualité/prix.

Link to comment
Share on other sites

A moins que la plongée française ne fasse sa révolution culturelle et surtout économique, qu’elle abandonne ses oripeaux de « sport d’élite », il en sera ainsi.

 

Je suis d'accord avec toi pour la révolution culturelle dans un contexte où les pratiques et le niveau de pratique d'une activité change. Par contre, je ne suis pas d'accord sur l'aspect économique car la plongée en France est comparativement à d'autres pays peu onéreuse dans les structures et peu onéreuse à l'apprentissage grâce au tissu associatif.

 

J'ai plongé 3 ans aux USA dans des zones peu touristiques et l'absence d'association fait que toute l'activité est gérée par des boutiques ou des charters plongée du gonflage de bloc à la formation. La crise de 2008 a conduit à des dépots de bilan en série que ce soit les magasins ou les charters car c'était clairement une activité élitiste en terme de tarifs quand une sortie coutait entre 80 et 100$ sans prêt d'équipement parfois. Les tarifs des formations étaient du même accabit. Plus près de nous, j'ai payé 110 euros la plongée du bord en Islande. A ce tarif là tout est compris mais bon on est en Islande. Un professionnel qui vendrait 110 euros la plongée à Ploumanach ou au Lido fermerait probablement vite ses portes.

 

Après on peut prendre l'inverse où les plongées indonesiennes par exemple coutent peu, où le portage de bouteille n'existe pas par le client... mais pour porter les bouteilles, il faut des bras (donc soit des gens en plus, soit prendre plus de temps entre des rotations quand certaines structures font parfois 4 rotations par jour) ou l'équipements pour gonfler à bord et devoir alors sécuriser les blocs contre les vols. Bref, tout ça pour dire que le non-portage du bloc par le client a un coût lui aussi et il semble difficile d'espérer transposer les couts de fonctionnement indonésien (ou autre) dans le modèle économique européen au regard des frais de fonctionnement. A l'inverse, le modèle US conduirait probablement à une diminution drastique de l'accès à l'activité.

 

Bref, je pense qu'économiquement la plongée française est équilibrée en terme de coûts.

Link to comment
Share on other sites

Guest Invité
le modèle US conduirait probablement à une diminution drastique de l'accès à l'activité.

 

Ca c'est loin d'être certain... il faudrait le démontrer chiffres à l'appui. Il ne faut pas oublier que dans l'apprentisage de la plongée au niveau de l'associatif il y a souvent des frais caché mais bien réel.

Link to comment
Share on other sites

Dans les structures commerciales, les plongeurs sont des clients.

Ils iront là où on les respecte, là où on les traite le mieux et là où ils auront le meilleur service.

Les structures qui ne comprennent pas cela disparaîtront.

 

Le portage des bouteilles par les clients ne devrait plus exister, c’est une contrainte inacceptable.

Il y a portage et portage. Il est acceptable de transborder un bloc du caddie au bateau ou inversement. Ce qui est inaceptable est de devoir le porter sur plusieurs dizaines de mètres alors que l'on aurait pu le faire avec un chariot.

Le gérant d'une structure doit mettre en place les moyens pour aider le client et pour avoit une pratique sécuritaire et la plus confortable possible.

 

Le client n'est pas idiot, il sait voir ce qui est du domaine du possible et ce qui visiblement poserait problème. Typiquement je ne vais pas demander au gérant d'une structure Française de faire tous les transvasements chariot/bateau tout seul ou même d'avoir une cohorte de petites mains pour le faire ou encore de s'équiper d'une grue pour faire les manœuvres. Par contre que ce dernier ne me mette pas à dispo de quoi faire les transferts local/bateau sans me casser le dos, ça je vais vite le repérer.

Dans un pays à faible coût de main d’œuvre mes critères seront différents. Avec une prestation à haut coût mes critères évolueront aussi à la hausse. En fonction d'un certains nombres d'éléments je vais donc ajuster ma position. Tout n'est pas blanc ni noir.

Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

  • Dernières Discussions

  • Similar Topics

    • 30
      Je sais pas pour vous, mais ça commence, ici, à être un poil compliqué de planifier les plongées “hivernales”… Primo, les sites de plongées sous-glace sont pratiquement tous condamnés en raison d’un couvert trop mince et les autres sites ont des conditions archi-changeantes. Un exemple parlant: la semaine dernière, température très douce, alors on planifie une plongée en Ontario, pas très loin d’ici. Le matin, petite neige, avec près de -20°C au thermomètre… Ça pince… Arrivée sur le site, l’enfe
    • 18
      Hello,   La question s'adresse aux plongeurs CCR dont les machines sont équipées de cellules O2 connectées en molex :   Que faites-vous pour limiter la corrosion des connecteurs ? À part ce qui est évident : aérer, et ne pas laisser traîner à l'humidité. Produit d'entretien miracle ? Rituel vaudou ? Astuce de stockage ?...   Merci pour les futures contributions sérieuses.
    • 9
      Bonjour à tous ! En prévision d'un voyage en famille sur la côte d'Azur en mai, je me renseigne sur les spots de plongée. J'ai déjà eu l'occasion de plongée Au cap des Mèdes entre autre sur Porquerolles, et quelques fois sur Port-Cros. Seulement voilà, je laisse sur le rivage ma femme et mes deux filles des demi-journées ou journées complètes tant les spots sont éloignés... Auriez-vous des idées de spots où l'on peut plonger du bord avec un centre, ou sans avoir une traversée
    • 6
      Bonjour, ça fait plus de 15 ans que j'utilise un sea & sea DX 1G. Ce dernier a l'avantage de pouvoir être utilisé en mode manuel avec des réglages de vitesse et ouverture via des molettes sur le caissons.  Cet appareil commence à se faire vieux, le caisson idem, j'ai plusieurs soucis avec (usure des molettes entre autre, déclenchement aléatoires) bref il faut penser à le remplacer.   J'ai pensé au sony rx100, j'ai lu beaucoup d'article mais je ne suis pas certains de pouv
    • 10
      Je m’apprête tout juste à envoyer mon O2ptima à Lamar, en Floride, pour une conversion en ChestMount (CM) qu’on porte cette petite bête à mon attention: https://ccr.sub-gravity.com/fx-ccr/ Vous connaissez? Les X-CCR sont de solides et très sérieuses machines; j’imagine que ce sérieux va percoler jusque dans le dernier-né de la fratrie, non?…   Pretty neat, pourrait-on dire sur la base de cette vidéo qui détaille les connecteurs de la tête: https://www.google.com/url?sa=t&rct=j
×
×
  • Create New...

Bonjour,

 

logo.png.c7536bd9e68359a8804d246d311256bd.png

 

L'ensemble des services de Plongeur.com sont gratuits et c'est grâce à la publicité que vous pouvez en profiter. Or il semble que vous utilisiez un bloqueur de publicité.

Si vous aimez le site et que vous voulez pouvoir en profiter longtemps, merci de désactiver votre bloqueur de publicités lorsque vous naviguer sur Plongeur.com.