Jump to content
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

Article sur le recycleur (pour débutants)


Click-Dive
 Share

    Recommended Posts

    • Replies 227
    • Created
    • Last Reply

    Top Posters In This Topic

    Je pense qu'il y a suffisamment de choses de bon niveau en français pour ne pas être obligé de chercher ailleurs.

     

    Tu penses, ou tu sais? C'est une nuance subtile.

     

    Personnellement, je trouve stupide de se restreindre! Mais chacun son truc! Surtout par une pensée comme ca. Autant je comprends christophe qui n'arrive pas à le lire, autant "il y a suffisament de choses en francais", c'est stupide...

    Link to comment
    Share on other sites

    Je pense qu'il y a suffisamment de choses de bon niveau en français pour ne pas être obligé de chercher ailleurs.

     

    Serieux??

     

    Sans meme causer que de plongee, mais sciences, informatique, bio... en general.... Qu'on aime ou pas, l'anglais reste encore "The" langue de publication premiere! (pour les francophones et non francophones, de facto) (et perso, meme en causant English, français, español, un chouille de russe... je commence a sentir que le mandarin me ferait du bien pour ma culture generale...!)

     

     

    Bref, whatever: les references d'auteurs, scientifiques, chercheurs, vulgarisateurs, etc... donnees par Dwooppy sont de tres loin de veritables references de part le monde question plongee... Serieux: ce sont des B-A-BA en fait de part le monde, et ce depuis des annees deja! (Dwooppy n'invente rien, il cite des "classiques", enfin pour qui peut/veut les lire) ;)

    Je ne dis cela que pour informer les non anglophones ici meme: c'est du solide question references, sincerement! :top:

     

    De la on aime ou non le personage "Dwooppy", certe... Mais cela ne changera rien au fondements de ces references qu'il cite! (simple fait?)

    Et dire: "je cause pas autre chose que Francais, donc le reste c'est du flanc"... desolé, mais c'est tres, tres, tres maigre comme argumentaire, si ce n'est meme passer sois meme pour un inculte en fait... sorry guys! ;)

     

    Salut!

    Link to comment
    Share on other sites

    Je pense que vu mon niveau de pratique de la plongée les publications françaises sont suffisante. Je lis des articles en anglais lorsqu'ils sont indiqué dans les forums ou sites web. Mais je ne cherche pas de moi même dans cette langue.

     

    Pour le boulot bien évidement je ratisse plus large et la l'anglais est la base. Sans je ne pourrais tout simplement pas bosser.

    Link to comment
    Share on other sites

    Donc peux-tu me pointer vers une etude en francais sur l'impact de la densité d'un gaz en plongee? Avec des valeurs mesurees de ce qui semble etre la valeur critique?

     

    Ou encore sur l'influence de la pn2, po2 et WOB sur la retention de CO2?

    Ou 50m à l'air en ccr (meme si au dessus de ce que tu sais faire) n'est pas un souci pour les hyperbaristes francais? Parce que c'est quand meme pour ca aue vous m'incendiez à la base...

    Link to comment
    Share on other sites

    Euhh j'écrivais "Je pense que vu mon niveau de pratique de la plongée les publications françaises sont suffisante. "

     

    Mais toi tu me demandes des trucs qui n'ont rien a voir avec la plongée que je pratique.

    Le jour (si un jour) ou je passerai a autre chose (trimix, ccr ...) j'aurai une phase d'apprentissage et la je me plongerai dans les "bouquins" histoire de savoir ou je mets mes palmes. Je me poserai des questions sur ce qu'on m'enseignera a ce moment la et confronterai cela avec d'autres sources de connaissances.

     

    Je ferais ce qu'il faudra pour avoir la "carte" et plongerai comme je pense qu'il est bon de le faire.

     

    Mais pour le moment j'en suis loin. Je me répète je suis un N4 FFESSM, avec peut être plein de défauts justement lier a cette formation mais moi cela me convient pour le moment.

     

    Je sais que cela va autrement mais dans mon cadre, avec les gars avec qui je plonge, avec la réglementation en vigueur etc et bien je me sens bien. Je prends mon pied a plonger avec des amis que cela soit a 10,20 40 voir 60 et bien je trouve que c'est bien la l'essentiel.

    Link to comment
    Share on other sites

    Dwoopy. C'est pas PN2 ni PO2 mais PPN2 et PPO2... Pression Partielle de N2 (azote) et de O2 Oxygène (enfin di-oxygéne comme disent certain)

     

    La WOB, c'est l'effort respiratoire qui augmente avec la densité du gaz et la profondeur --> essoufflement (la je rejoins le sujet sur GUE TV attention au fumeur et les plongeurs en petite forme physique)

     

    Stp ne me prends pas pour un ignare ok ...

    Link to comment
    Share on other sites

    Pascal, il vend des plongées, il vend des formations, il vend de l'encadrement.. donc, qu'il incite à utiliser une prestation qu'il vend, c'est logique et basique.

     

    Christophe

    Je ne pense pas qu'il a besoin de vendre du trimix a 30m en ccr pour pouvoir vivre :tromaran:

     

    Mais en toute logique, il me semble que le travail respiratoire etant plus important en recycleur, plus tu rends le gaz moins dense, plus tu facilites ce travail respiratoire, donc il ne me parait absolument pas deconnant de plonger trimix tres tot en ccr, avec tous les autres avantages qui viennent derriere, au revoir la narcose, bonjour la deco optimisée, etc, etc

     

    Perso c'est ce que je compte faire une fois la machine et la formation acquise

    Et pour ce que cela coute, (voir la remarque de Brice), il faudrait etre un peu benêt pour s' en priver. :cool:

     

    Donc ce que dit dwoopy (Patoux) ne me semble absolument pas déconnant, bien au contraire et je rajouterais que meme s' il n'a pas un gros cursus plongistique (ça je ne le sais pas et quelque part, ça n'a aucune importance dans cette discussion), il s'appuit sur des references serieuses pour etayer son propos, donc credible sur toute la ligne.

     

    Ne pas prendre au serieux son propos dans le cas qui nous concerne, c'est comme si on remettait en doute le contenu du Larousse :tromaran:

    (J'exagere mais c'est quand meme un peu ça)

     

    Apres tout reste question de choix personnel, ,si Humuhumu veut plonger a 50 a l'air avec son inspi, c'est son choix et si Denis prefere se caler un trimix à 30 idem. Perso, je connais pas mal de recycleux qui plonge en permanence avec un diluant trimix.

     

    Encore une fois, cela n'engage que moi.

     

    A+

     

    :biere:

    Link to comment
    Share on other sites

    Donc peux-tu me pointer vers une etude en francais sur l'impact de la densité d'un gaz en plongee? Avec des valeurs mesurees de ce qui semble etre la valeur critique?

    Ou encore sur l'influence de la pn2, po2 et WOB sur la retention de CO2?

    Pourquoi veux-tu une étude sur des choses que Cousteau connaissait déjà depuis des lustres ?

    Es-tu seulement capable de me dire à quel moment tu atteindras, en plongée, la valeur qui te semble (j'aime bien cette appréciation !) critique en CO2 (donne-moi un cas concret mesurable et reproductible dans ta vie de plongeur pour que l'on puissent tous tester de nous-même) ?

    Est-ce que lors de tes formations on ne t'a pas expliqué la prévention de essoufflement ?

    Les études c'est bien pour la culture mais ce qui est plus intéressant c'est l'application pratique dans ta vie de plongeur. Beaucoup d'études en reste au stade de l'étude et n'apportent jamais de plus-value à la pratique soit parce qu'il n'y a pas consensus sur le sujet soit parce que nous sommes dans des cadres qui sortent de la pratique de monsieur tout le monde, soit encore pour d'autres raisons que j'ignore.

    Ce qui va nous intéresser c'est aussi la façon dont les formations théoriques et pratiques vont évoluer d'une part pour nous expliquer les phénomènes physiques et les conséquences pour notre organisme mais aussi la prévention pour éviter de se mettre dans des situations difficiles dont on ne pourra que difficilement se sortir.

    Les études ou les conférences pointues c'est pour les gens qui aiment aller plus loin dans leur connaissance d'un sujet mais cela n'intéressent pas tous le monde, loin de là. N'oublions pas que nous faisons de la plongée loisir.

     

    Ou 50m à l'air en ccr (meme si au dessus de ce que tu sais faire) n'est pas un souci pour les hyperbaristes francais? Parce que c'est quand meme pour ca aue vous m'incendiez à la base...

    En 2004 quand j'ai acheté mon premier Inspiration appelé à cette époque le très connu et décrié "Buddy Inspiration" (à l'époque sont petit surnom américain était la YBOD - Yellow Box Of death), ce dernier était homologué à l'air à 50 mètres. Ce fût un peu plus tard en 2005 qu'est apparu l'électronique Vision et l’appellation "Inspiration" avec une homologation qui redescendait à 40m.

    Pour les hyperbaristes Français bien au chaud devant leur caisson, ce n'est en effet, pas leur souci de te voir descendre à 50m en CCR avec un diluant air. Pour le plongeur que j'étais en 2004 et même jusqu'à 4 à 5 ans plus tard ce n'était pas tout a fait la même problématique et je plongeais régulièrement sur le Donator ou encore le Togo en diluant air. Difficile de ne pas être conscient du problème et de l'ignorer mais je l'ai fait durant quelques années avant de passer au trimix. Aujourd'hui encore même si je me suis fixé la profondeur de 45m pour passer au trimix je plonge régulièrement sur le Donator avec mon diluant air (je ne passe heureusement pas toute ma plongée à plat ventre sur le sable). Je sais c'est pas bien (selon certains critères) mais je le fais en toute conscience et que l'on soit bien d'accord cela n'a rien d'un exploit ni d'un suicide programmé. La ventilation n'est plus aussi aisée qu'a 20m mais reste tout à fait acceptable dans des conditions normale de plongée loisir. D'ailleurs, en 2004, même si le problème était hyper connu et reconnu des plongeurs recycleur cela n'empêchait personne de plonger à 50m voire au delà avec un diluant air. L'arrivé du trimix ou plutôt sa démocratisation on fait bien heureusement progresser les choses.

     

    Par contre comme certains articles semblent le préconiser je ne vois pas l'intérêt de plonger au trimix à faible profondeur avec un recycleur.

    Déjà pour des questions purement législatives (code du sport de m...) car cela veut dire qu'il faut trouver un DP trimix ou que l'on aille (pas facile surtout dans un centre purement loisir). Secundo pour des raisons simples d'intendance qui m'obligerait à rajouter un bloc de diluant Tx à mon équipement (poids) + bailout Tx alors que je ne vais pas obligatoirement plonger avec un binôme trimix dans quelques mètres d'eau. Et tertio cela n'a que très peu d'intérêt car la ventilation avec de l'air est très bonne dans 20m d'eau. Bref à part pour l'aspect commercial je n'en vois pas l'intérêt.

     

     

    Pour finir tu comprendras aussi peut-être pourquoi certains te demandent de parler un peu plus souvent de ton expérience de la plongée plutôt que de te faire le porte parole d'études ou de conférences qui n'apporte pas de réelle plus-value dans notre vie de plongeur si ce n'est que de mettre en évidence des éléments que l'on a tous constatés dans la vraie vie (et même appris dans nos cursus de plongeur même si on ne pinaille pas sur des chiffres à 5 digits après la virgule).

    Link to comment
    Share on other sites

    Bon, de ce que j'en retiens c'est "vieilles" pratiques apprises il y a quelques années contre "nouvelles" pratiques enseignées récemment.

     

    Moi on m'a appris 40m max à l'air en CCR, ne serait-ce que parce qu'il vaut mieux ne pas dépasser 1 bar de PpO2 à la profondeur max avec le diluant pour pouvoir rincer plus efficacement en cas de solénoïde bloqué ouvert. Il se trouve que j'ai tendance à écouter ce que l'on m'a enseigné, surtout s'il y a consensus entre plusieurs écoles ;)

    Raison pour laquelle j'ai passé le Trimix normoxique pour pouvoir dépasser les 40 tout en restant dans ma zone de confort, c'est-à-dire < 60m (trop de bordel dans les BO après)

     

    Après c'est comme tout : au début, les limitations de vitesse étaient (140, 100, 60) km/h et on les a abaissées à (130, 90, 50). Est-ce qu'on est plus dangereux en roulant à 140 plutôt qu'à 130 ? Bof ... les vieux conducteurs dont je fais partie diront que non, les jeunes disciplinés diront que oui, paraîtrait même qu'on apprend l'éco-conduite maintenant :D

     

    Après tout, je ne suis qu'un "jeune" recycleux qui se contente d'appliquer les règles que l'on m'a apprises récemment ... ;)

    Link to comment
    Share on other sites

    Bon, de ce que j'en retiens c'est "vieilles" pratiques apprises il y a quelques années contre "nouvelles" pratiques enseignées récemment.

     

    Moi on m'a appris 40m max à l'air en CCR, ne serait-ce que parce qu'il vaut mieux ne pas dépasser 1 bar de PpO2 à la profondeur max avec le diluant pour pouvoir rincer plus efficacement en cas de solénoïde bloqué ouvert. Il se trouve que j'ai tendance à écouter ce que l'on m'a enseigné, surtout s'il y a consensus entre plusieurs écoles

    Raison pour laquelle j'ai passé le Trimix normoxique pour pouvoir dépasser les 40 tout en restant dans ma zone de confort, c'est-à-dire < 60m (trop de bordel dans les BO après)

     

    Après c'est comme tout : au début, les limitations de vitesse étaient (140, 100, 60) km/h et on les a abaissées à (130, 90, 50). Est-ce qu'on est plus dangereux en roulant à 140 plutôt qu'à 130 ? Bof ... les vieux conducteurs dont je fais partie diront que non, les jeunes disciplinés diront que oui, paraîtrait même qu'on apprend l'éco-conduite maintenant

     

    Après tout, je ne suis qu'un "jeune" recycleux qui se contente d'appliquer les règles que l'on m'a apprises récemment ...

    Je te rassure tu as tout à fait raison. Passé 40/45 mètres la ventilation commence à se faire sentir et au delà on est obligé de monter la consigne de PpO2 pour éviter de respirer un mélange surazoté. Donc mieux vaut rester le plus loin possible des limites de la machine. Généralement je reste en diluant air sur des plongées de type Grec (sauf si le bloc Tx est déjà monté). En dessous je passe systématiquement sur un héliair 10/50 voire 8/60 (sauf cas particuliers car il m'arrive encore de faire quelquefois le Donator au diluant air mais le Tx reste tout de même largement conseillé).

    Par contre ne pas dépasser une PpO2 de 1b à la profondeur max c'est un peu too much. Tout dépend bien sûr de la profondeur max en question. Dans le cadre de plongées normo la consigne par défaut, soit 1,3b, convient tout à fait. Mais là aussi cela reste un choix perso. Pour des plongées longues et profondes (hypo) tu peux , en effet, descendre la PpO2.

    Link to comment
    Share on other sites

    Create an account or sign in to comment

    You need to be a member in order to leave a comment

    Create an account

    Sign up for a new account in our community. It's easy!

    Register a new account

    Sign in

    Already have an account? Sign in here.

    Sign In Now
     Share


    ×
    ×
    • Create New...