Jump to content
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

Installation de mon compresseur Paramina Mistral


caolila

Recommended Posts

Le CO2 et le dioxyde de carbone sont deux noms pour la même substance. Le dioxyde de carbone est plus lourd que l'air et donnera des phenomènes similaires aux essoufflements.

Le monoxyde de carbone est le CO, il est plus léger que l'air. Il est toxique a beaucoup plus faible dose que le CO2, il empêche le transport de l'oxygène par le sang. Cela provoquera une hypoxie, avec nausées, pertes de connaissances, etc.

Il est partiellement adsorbé dans le tamis moléculaire présent habituellement dans les cartouches de filtration.

Il faut bien sûr faire ce qui est en notre pouvoir pour diminuer ces deux gaz.

Je ne connais pas les gaz générés par la mousse (formaldéhyde ?), mais ils seront probablement capturés par le filtre du compresseur.

Un autre élément important à prendre en compte est l'eau qui peut se retrouver dans les bouteilles. Le risque est plus pour la corrosion de la bouteille et/ou le givrage de détendeur que directement pour la santé. Pour m'en débarrasser, je compte sur le tamis moléculaire qui doit être sec. Pour cela, il ne faut pas que la cartouche de filtration soit restée ouverte trop longtemps, car elle sature à l'air libre.

Si tu remplis toi-même les cartouches, veiller à avoir des composants bien secs (il est possible de les passer au four pour les sécher ) ou d'avoir des cartouches dans leur emballage d'origine.

Link to comment
Share on other sites

  • Replies 92
  • Created
  • Last Reply

Top Posters In This Topic

Je pense qu' il serait " sain " de ne pas aspirer l' air à compressé au même endroit que l' air de refroidissement!

Faire un " schnorkel " qui sorte de la boîte, voir carrément du garage.

Quitte à faire une installation fixe, autant y aller à fond !

Link to comment
Share on other sites

Le CO2 et le dioxyde de carbone sont deux noms pour la même substance. Le dioxyde de carbone est plus lourd que l'air et donnera des phenomènes similaires aux essoufflements.

Le monoxyde de carbone est le CO, il est plus léger que l'air. Il est toxique a beaucoup plus faible dose que le CO2, il empêche le transport de l'oxygène par le sang. Cela provoquera une hypoxie, avec nausées, pertes de connaissances, etc.

Il est partiellement adsorbé dans le tamis moléculaire présent habituellement dans les cartouches de filtration.

Il faut bien sûr faire ce qui est en notre pouvoir pour diminuer ces deux gaz.

Je ne connais pas les gaz générés par la mousse (formaldéhyde ?), mais ils seront probablement capturés par le filtre du compresseur.

Un autre élément important à prendre en compte est l'eau qui peut se retrouver dans les bouteilles. Le risque est plus pour la corrosion de la bouteille et/ou le givrage de détendeur que directement pour la santé. Pour m'en débarrasser, je compte sur le tamis moléculaire qui doit être sec. Pour cela, il ne faut pas que la cartouche de filtration soit restée ouverte trop longtemps, car elle sature à l'air libre.

Si tu remplis toi-même les cartouches, veiller à avoir des composants bien secs (il est possible de les passer au four pour les sécher ) ou d'avoir des cartouches dans leur emballage d'origine.

 

 

Oui oui oui je connais la différence entre CO et CO2, de même que les effets sur nos corps.

 

Je suis en pleine campagne, pas de routes a grande circulation autour du garage rien sauf des jardins (gazon, arbuste etc, pas de pesticides )

 

Bref un air (relativement) SAIN.

 

Je ne vais pas m'amuser a gonfler les jours d'alerte pollution...

Link to comment
Share on other sites

Je pense qu' il serait " sain " de ne pas aspirer l' air à compressé au même endroit que l' air de refroidissement!

Faire un " schnorkel " qui sorte de la boîte, voir carrément du garage.

Quitte à faire une installation fixe, autant y aller à fond !

 

 

Tiens bonne idée, je vais y réfléchir, un petit calcul s'impose.

Il faut peser le pour et le contre.

 

Mais je ne vois pas trop comment gagner en qualité d'air en pompant l'air "ailleurs" Cet ailleurs sera au bout du compte pas trop loin de l'aspiration pour le refroidissement.

 

Dans le flux global j'ai l'avantage que "SI" il y a un polluant quelconque il sera vite évacué et au fond du bloc je n'en aurai qu'une infime partie. Si le "schnorkel" aspire d'un endroit pollué et bien j'aurais 100% de la pollution dans mes blocs... et la c'est pas bon du tout.

 

des commentaires/arguments pour ou contre mon raisonnement?

Link to comment
Share on other sites

Le CO2 et le dioxyde de carbone sont deux noms pour la même substance. Le dioxyde de carbone est plus lourd que l'air et donnera des phenomènes similaires aux essoufflements.

Le monoxyde de carbone est le CO, il est plus léger que l'air. Il est toxique a beaucoup plus faible dose que le CO2, il empêche le transport de l'oxygène par le sang. Cela provoquera une hypoxie, avec nausées, pertes de connaissances, etc.

Il est partiellement adsorbé dans le tamis moléculaire présent habituellement dans les cartouches de filtration.

Il faut bien sûr faire ce qui est en notre pouvoir pour diminuer ces deux gaz.

Je ne connais pas les gaz générés par la mousse (formaldéhyde ?), mais ils seront probablement capturés par le filtre du compresseur.

Un autre élément important à prendre en compte est l'eau qui peut se retrouver dans les bouteilles. Le risque est plus pour la corrosion de la bouteille et/ou le givrage de détendeur que directement pour la santé. Pour m'en débarrasser, je compte sur le tamis moléculaire qui doit être sec. Pour cela, il ne faut pas que la cartouche de filtration soit restée ouverte trop longtemps, car elle sature à l'air libre.

Si tu remplis toi-même les cartouches, veiller à avoir des composants bien secs (il est possible de les passer au four pour les sécher ) ou d'avoir des cartouches dans leur emballage d'origine.

 

C'est l'Hopcalite qui est éfficace avec le CO, elle le transforme en CO2 qui est lui piégé par le tamis moléculaire...

D'aileur, normalement un compresseur à moteur thermique devrait toujours étre équipé d'un filtre comportant une part

d'hopcalite , de même qu'un compresseur d'air respirable situé en ville.

 

Concernant le tamis moléculaire, tout comme le charbon actif, ce sont des ""éponges"" ....laissé à l'air, le récipent ouvert, ils absorbent l'humidité , s'en remplisse et ensuite sont moins efficace pour travailler dans le filtre du compresseur.. ;)

Link to comment
Share on other sites

Bonjour a tous

 

Suite a un petit gonflage voilà les résultats

 

Donc gonflage d'un 15 L de 120 a 220 bar. Ayant été "dérangé" par un coup de fil j'ai pas la durée exacte ... entre 10 et 20 min je ne peux pas être plus précis

 

Par contre la température du piston 3 était de 52 °C donc largement dans les "clous"

 

:)

 

En plus au niveau bruit c'est nickel j'étais au telephone a 2/3 m du compresseur :)

Link to comment
Share on other sites

Donc gonflage d'un 15 L de 120 a 220 bar. Ayant été "dérangé" par un coup de fil j'ai pas la durée exacte ... entre 10 et 20 min je ne peux pas être plus précis

 

Finalement tu ne gonfles pas à 240 pour avoir 220 bar une fois refroidi ?

 

faudrait voir sur un bloc totalement vide ainsi que sur le gonflage de plusieurs blocs.

 

Bof, personne ne gonfle à partir de zéro, sauf quand le bloc revient d'inspection ou de requalif'.

C'est donc de peu d'intérêt à mon avis.

Mais les 3 blocs oui, c'est ce que fera notre ami assez souvent.

Link to comment
Share on other sites

quand je dis vide je pense à 50 bar min

En gravière quand tu fais de la photo tu peux souvent descendre à 30 bar

 

Donc au lieu de 20 min pour mettre 100 bar tu passe à 40 min pour en mettre 200.

Le temps de chauffe n'est pas le même.

Il a 6 blocs, donc à voir sur un gonflage multiple car plus long.

Link to comment
Share on other sites

faudrait voir sur un bloc totalement vide ainsi que sur le gonflage de plusieurs blocs.

 

pas trop froide la gravière en ce moment ?

 

 

Ben entre 5 et 6 °C en humide... le seul et unique souci ce sont les doigts pour le reste c'est nickel.

 

Bref plongée de 32 min

Link to comment
Share on other sites

Finalement tu ne gonfles pas à 240 pour avoir 220 bar une fois refroidi ?

 

 

 

Bof, personne ne gonfle à partir de zéro, sauf quand le bloc revient d'inspection ou de requalif'.

C'est donc de peu d'intérêt à mon avis.

Mais les 3 blocs oui, c'est ce que fera notre ami assez souvent.

 

 

Ben je dois être entre 220 et 230 d'après le mano a aiguille.

 

Très peu de chauffe du bloc il faisait 10 °C dans le garage. Et après rien ne m'interdira avec 3 blocs de laisser tout en place et remettre un petit coup pour qlqs bars en plus.

 

Je laisse d'abord tourner avec les réglages d'usine. Je règlerais l'arrêt auto plus tard vers 230 bars voir un peu plus.

Mais cela sera a faire lorsque les températures seront a environ 20 °C.

Link to comment
Share on other sites

quand je dis vide je pense à 50 bar min

En gravière quand tu fais de la photo tu peux souvent descendre à 30 bar

 

Donc au lieu de 20 min pour mettre 100 bar tu passe à 40 min pour en mettre 200.

Le temps de chauffe n'est pas le même.

Il a 6 blocs, donc à voir sur un gonflage multiple car plus long.

 

 

Euh moi je compte 170/180 pour passer de 50 a 220/230.

Et j'ai pas dit que j'ai gonflé 20 min, mais entre 10 et 20...

 

Je vous dirais lorsque j'aurai gonflé un bloc "vide" a 50 bar ;)

Link to comment
Share on other sites

Oui tout a fait cela je pourrais le faire lorsque j'aurais 3 blocs a gonfler... je ferais une petite courbe et normalement apres 1 heure la T° devrait se stabiliser a un niveau max. Je verrais le Delta par rapport a la T° ambiante

Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

×
×
  • Create New...

Bonjour,

 

logo.png.c7536bd9e68359a8804d246d311256bd.png

 

L'ensemble des services de Plongeur.com sont gratuits et c'est grâce à la publicité que vous pouvez en profiter. Or il semble que vous utilisiez un bloqueur de publicité.

Si vous aimez le site et que vous voulez pouvoir en profiter longtemps, merci de désactiver votre bloqueur de publicités lorsque vous naviguer sur Plongeur.com.