Jump to content
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

Équivalence automatique BPJEPS pour les moniteurs fédéraux


Matt
 Share

    Recommended Posts

    Plus je continue à suivre ce fil et plus j'ai l'impression qu'avant, c'était super "easy" pour passer de fédéral à pro, alors que maintenant c'est mission impossible !

    Bizarre !

    Les anciens m'auraient donc menti ?

    Il me disaient pourtant qu'ils en ont bien 'iech' à l'époque ! Pas 2 semaines mais quelques mois plutôt !

    Mais bon, les anciens ça vaut ce que ça vaut, hein ?

     

     

    Renseigne toi : tu verras qu'il y a même eu une période où il suffisait de se présenter à l'examen avec le tronc commun et le Mf1.

    D'une génération à l'autre il y a eu depuis 20 ans une complexité croissante à l'accès à la voie professionnelle.

    Il faut dire qu'elle est juteuse et qu'elle fait vivre de gros centres de formation.

    Link to comment
    Share on other sites

    • Replies 519
    • Created
    • Last Reply

    Top Posters In This Topic

    La démarche proposée par J.L. Blanchard est tout à fait envisageable, à la condition de faire sortir la plongée de l’Environnement Spécifique.

    Celui-ci impose que c’est l’Etat, dans ses CREPS qui organise la formation professionnelle.

    C’est un modèle qui a fait ses preuves.

    Mais, pourquoi ne pas envisager de le faire évoluer ?

     

    S’il n’y avait plus d’Environnement Spécifique, rien ne s’opposerait à ce que des partenaires agréés par le Ministère des Sports, dont la FFESSM mais également des structures privées, prennent en charge la formation professionnelle des moniteurs.

    Cela se fait dans d’autres disciplines.

     

    Mais ayons bien conscience que ce serait la fin du vieux village gaulois.

    Sans la protection de l’Environnement Spécifique, les instructeurs européens du RSTC pourraient enseigner professionnellement en France, en toute liberté.

     

    Donc, oui à cette équivalence automatique MF1/BP à la condition de faire sauter l’Environnement Spécifique et de permettre à nos collègues PADI, SSI, NAUI etc. d’enseigner professionnellement chez nous.

     

    Comme je l’ai déjà écrit, cette situation ne peut être que bénéfique.

    Le problème de l’emploi est dû essentiellement à une plongée franco-française qui n’a pas su évoluer. Le marché se partage entre des structures commerciales et d'autres pseudo-associatives qui vendent toutes le même produit obsolète, la Plongée Française, et qui se livrent à une concurrencent acharnée, parfois déloyale en saison.

     

    La plongée française est consanguine depuis des années.

    Elle est génétiquement appauvrie.

    Elle est malade.

     

    Apportons-lui du sang frais.

    Permettons à de nouvelles structures commerciales de s’installer, de développer des produits originaux, de chercher de nouvelles clientèles, de proposer des visions de la plongée autres que celle du MFT et bien entendu d’engager des moniteurs.

    Cette évolution serait également bénéfique à la plongée associative.

     

    Alors si l’idée du Président J.L. Blanchard est celle-là je le soutiens dans sa démarche.

     

    Si elle est de permettre aux MF1 de remplacer à terme les DE et les BEES, pour permettre en saison aux SCA de se faire des « nouilles encore », je me battrai avec mes collègues moniteurs contre la FFESSM, pour défendre notre métier de moniteur.

    Sur ce sujet je suis avec toi à 100% et tu prêches un convaincu. Et je vais même plus loin.

    Suppression de l'env spécifique, ouverture à tous les moniteurs quelle que soit la chapelle, suppression du code du sport dans sa forme actuelle.

    Link to comment
    Share on other sites

    Nobubble, tu es proche de la ligne du SMPS-CGT dans le cas d'une suppression de l'environnement spécifique. A la nuance près que, concernant les MF, la CGT fait un préalable de la reconnaissance officielle de l'état français du MF en tant que qualification professionnelle. A défaut de cette reconnaissance (Qui suppose a priori une modification structurelle et substancielle des contenus de la formation pour qu'elle reponde aux criteres definis par l'Etat) de la France en tant qu'Etat d'origine de la qualification, la réciprocité européenne ne saurait trouver une application pour les MF chez eux. Pour le CDS: seule référence aux aptitudes, abrogation de la référence aux certifications d'aucun organisme, et conformité des pratiques dans le cadre des prérogatives définies par chaque organismes de certification.

    La CGT continuera de défendre les intérêts des salaries dans le cadre de l'exécution du contrat de travail, la disparition de l'environnement spécifique constituant une modification de l'environnement réglementaire de cet exercice.

    Link to comment
    Share on other sites

    Nobubble, tu es proche de la ligne du SMPS-CGT dans le cas d'une suppression de l'environnement spécifique. A la nuance près que, concernant les MF, la CGT fait un préalable de la reconnaissance officielle de l'état français du MF en tant que qualification professionnelle. A défaut de cette reconnaissance (Qui suppose a priori une modification structurelle et substancielle des contenus de la formation pour qu'elle reponde aux criteres definis par l'Etat) de la France en tant qu'Etat d'origine de la qualification, la réciprocité européenne ne saurait trouver une application pour les MF chez eux. Pour le CDS: seule référence aux aptitudes, abrogation de la référence aux certifications d'aucun organisme, et conformité des pratiques dans le cadre des prérogatives définies par chaque organismes de certification.

    La CGT continuera de défendre les intérêts des salaries dans le cadre de l'exécution du contrat de travail, la disparition de l'environnement spécifique constituant une modification de l'environnement réglementaire de cet exercice.

    Dans la cadre de la réciprocité, tu pourras confirmer (ou infirmer) mais il me semble que le problème concernera également les Français en possession d'une certification autre que Française (RSTC par exemple). Ces derniers ne pourront pas exercer professionnellement sur notre territoire ?

    Link to comment
    Share on other sites

    Sans la protection de l’Environnement Spécifique, les instructeurs européens du RSTC pourraient enseigner professionnellement en France, en toute liberté.

     

    Cela dépendra du code du sport. Aujourd'hui les brevets de cadres (associatifs ou pro) sont explicitement mentionnés dans les annexes. Donc ça ne me parait pas automatique.

    Link to comment
    Share on other sites

    Dans la cadre de la réciprocité, tu pourras confirmer (ou infirmer) mais il me semble que le problème concernera également les Français en possession d'une certification autre que Française (RSTC par exemple). Ces derniers ne pourront pas exercer professionnellement sur notre territoire ?

    Les titulaires d'une certification d'instructeur RSTC, qu'ils soient français ou non, bénéficieront de la réciprocité. L'origine de la certification compte, pas la nationalité du titulaire.

    Link to comment
    Share on other sites

    Cela dépendra du code du sport. Aujourd'hui les brevets de cadres (associatifs ou pro) sont explicitement mentionnés dans les annexes. Donc ça ne me parait pas automatique.

    L'abrogation de l'environnement spécifique va entraîner la disparition des annexes auxquelles tu fais référence. Du fait de l'ouverture a l'Europe et de la fin de la valeur de référence de l'école française dans le CDS.

    Link to comment
    Share on other sites

    Les titulaires d'une certification d'instructeur RSTC, qu'ils soient français ou non, bénéficieront de la réciprocité. L'origine de la certification compte, pas la nationalité du titulaire. Le RSTC (Au sens large).

    Quand tu dis origine à quoi penses-tu exactement. Un owsi PADI est d'origine nord américaine ou la qualification a été obtenu dans tel ou tel pays ?

    Est-ce que cela veut dire qu'un Français ayant passer son OWSI à l'étranger (dans un pays qui reconnait cette certif) pourra travailler professionnellement sur notre territoire et une autre qui l'aura obtenu en France ne pourra pas travailler avec ?

    Link to comment
    Share on other sites

    A défaut de cette reconnaissance (Qui suppose a priori une modification structurelle et substancielle des contenus de la formation pour qu'elle reponde aux criteres definis par l'Etat) de la France en tant qu'Etat d'origine de la qualification, la réciprocité européenne ne saurait trouver une application pour les MF chez eux.

    Tous les pays d'Europe reconnaissent les brevets CMAS comme qualif pro et donc rien n'empêche un MF d'aller y travailler.

    Cependant si cette ouverture devait arriver, plutôt que de continuer à se prendre le choux avec la notion bénévole VS pro autant refondre toute la filière et créer un véritable cursus de moniteur de plongée Français. On avait déjà eu l'occasion d'en discuter dans un autre post il y a un certains temps.

    Ce serait l'occasion d'en finir une fois pour toute avec l'usine à gaz actuelle. Pourquoi pas avoir simplement un socle de base commun à tous avec des options (Nx, Tx, Bio, etc. pour la partie technique et pour la partie pro : gestion d'entreprise, accueil clientèle, vente/commerce, etc.) pour ensuite se tourner vers un enseignement pro ou bénévole en fonction des choix et besoins de chacun. Le socle de base pourrait s'appuyer sur les actuels brevets fédéraux E2/E3/E4. Ce qui déjà le cas d'ailleurs pour ce socle mais avec un approche plus simple pour évoluer dans une voie ou une autre.

    L'objectif est d'avoir un cursus plus malléable et plus rapide d'apprentissage en prévision de l'ouverture aux agences étrangères de plongée. Si demain la France ouvre ses frontières aux moniteurs RSTC ou autres, les cursus de plongée Français ne seront pas concurrentiels. Si aujourd'hui la France est le premier pourvoyeur de la CMAS en certifications c'est uniquement grâce au protectionnisme mis en place. Et on sait ce qu'il en est des certifications locales CMAS dans beaucoup de pays d'Europe. On ne fera pas le poids très longtemps.

    Link to comment
    Share on other sites

    Tous les pays d'Europe reconnaissent les brevets CMAS comme qualif pro et donc rien n'empêche un MF d'aller y travailler.

    Cependant si cette ouverture devait arriver, plutôt que de continuer à se prendre le choux avec la notion bénévole VS pro autant refondre toute la filière et créer un véritable cursus de moniteur de plongée Français. On avait déjà eu l'occasion d'en discuter dans un autre post il y a un certains temps.

    Ce serait l'occasion d'en finir une fois pour toute avec l'usine à gaz actuelle. Pourquoi pas avoir simplement un socle de base commun à tous avec des options (Nx, Tx, Bio, etc. pour la partie technique et pour la partie pro : gestion d'entreprise, accueil clientèle, vente/commerce, etc.) pour ensuite se tourner vers un enseignement pro ou bénévole en fonction des choix et besoins de chacun. Le socle de base pourrait s'appuyer sur les actuels brevets fédéraux E2/E3/E4. Ce qui déjà le cas d'ailleurs pour ce socle mais avec un approche plus simple pour évoluer dans une voie ou une autre.

    L'objectif est d'avoir un cursus plus malléable et plus rapide d'apprentissage en prévision de l'ouverture aux agences étrangères de plongée. Si demain la France ouvre ses frontières aux moniteurs RSTC ou autres, les cursus de plongée Français ne seront pas concurrentiels. Si aujourd'hui la France est le premier pourvoyeur de la CMAS en certifications c'est uniquement grâce au protectionnisme mis en place. Et on sait ce qu'il en est des certifications locales CMAS dans beaucoup de pays d'Europe. On ne fera pas le poids très longtemps.

    Nobubble, tes idées sont intéressantes.

     

    Mais pour qu’elles aboutissent, il faut que tu les portes à un niveau décisionnel national et, en plus, il faut que tu convainques.

     

    Quelle que soit la pertinence de ton analyse, tant que tu restes sur le Forum, tu demeures dans le domaine du « Y a qu’à, faut qu’on ».

     

    Dans quel cadre défends-tu tes idées ?

     

    Où milites-tu ?

    Link to comment
    Share on other sites

    Vaste débat entre le "libéralisme" et notre modèle actuel !

    Selon cette définition alors tous les pays du monde sont libéraux... Sauf la France.

    Je ne pense pas que cela soit aussi simple.

     

    Annotation: par nobubble

    (...) à l'opposé des autres pays qui te demandent d'avoir une certification d'instructeur plongée reconnue en tant que telle(...)

    Quel est l'organisme qui "reconnait" à l'étranger ?

    Hormis la France tous les autres pays d'Europe n'ont pas de réglementation plongée et donc pas obligatoirement d'organisme officiel qui reconnait (reconnaissance de fait). Leur règlementation c'est l'équivalent de notre code civil ou code du travail (donc rien en relation direct avec la plongée). La question risque plus de se poser devant le juge qui te demandera quel est ton titre de moniteur, de quel organisation ? Cela risque d'être une bataille d'expert. Mais bon je ne suis pas juriste et encore moins si c'est à l'étranger.

     

    Partout en Europe toutes les organisations qui ont pignon sur rue sont reconnues (la liste est longue) et les prérogatives des plongeurs sont généralement celles de l'organisation et en relation avec la formation suivi et le brevet délivré.

    Link to comment
    Share on other sites

    Nobubble, tes idées sont intéressantes.

     

    Mais pour qu’elles aboutissent, il faut que tu les portes à un niveau décisionnel national et, en plus, il faut que tu convainques.

     

    Quelle que soit la pertinence de ton analyse, tant que tu restes sur le Forum, tu demeures dans le domaine du « Y a qu’à, faut qu’on ».

     

    Dans quel cadre défends-tu tes idées ?

     

    Où milites-tu ?

    Doit-on militer pour avoir des idées ou des rêves ?

    Un forum n'est certainement pas la salle des prises de décisions mais les idées naissent dans tous les endroits d'échange. Ca tombe bien il y a un syndicaliste dans la salle, il y a peut-être quelques instructeurs ou autres qui nous lisent, j'ai comme copains le président de la commission technique de mon département, je participe à des réunions fédérales, etc. Bref l'idée est déjà de diffuser des idées, des concepts et faire gamberger le plus de monde dans l'espoir que mes élucubrations sortent un jour dans la bonne salle... Celle ou l'on prend de vraies décisions.

    Tu me dirais que je suis un peu rêveur mais n'est-ce pas le rêve et l'espoir qui fait l'homme ?

    Link to comment
    Share on other sites

    La démarche proposée par J.L. Blanchard est tout à fait envisageable, à la condition de faire sortir la plongée de l’Environnement Spécifique.

    Celui-ci impose que c’est l’Etat, dans ses CREPS qui organise la formation professionnelle.

    C’est un modèle qui a fait ses preuves.

    Mais, pourquoi ne pas envisager de le faire évoluer ?

     

    S’il n’y avait plus d’Environnement Spécifique, rien ne s’opposerait à ce que des partenaires agréés par le Ministère des Sports, dont la FFESSM mais également des structures privées, prennent en charge la formation professionnelle des moniteurs.

    Cela se fait dans d’autres disciplines.

     

    Mais ayons bien conscience que ce serait la fin du vieux village gaulois.

    Sans la protection de l’Environnement Spécifique, les instructeurs européens du RSTC pourraient enseigner professionnellement en France, en toute liberté.

     

    Donc, oui à cette équivalence automatique MF1/BP à la condition de faire sauter l’Environnement Spécifique et de permettre à nos collègues PADI, SSI, NAUI etc. d’enseigner professionnellement chez nous.

     

    Comme je l’ai déjà écrit, cette situation ne peut être que bénéfique.

    Le problème de l’emploi est dû essentiellement à une plongée franco-française qui n’a pas su évoluer. Le marché se partage entre des structures commerciales et d'autres pseudo-associatives qui vendent toutes le même produit obsolète, la Plongée Française, et qui se livrent à une concurrencent acharnée, parfois déloyale en saison.

     

    La plongée française est consanguine depuis des années.

    Elle est génétiquement appauvrie.

    Elle est malade.

     

    Apportons-lui du sang frais.

    Permettons à de nouvelles structures commerciales de s’installer, de développer des produits originaux, de chercher de nouvelles clientèles, de proposer des visions de la plongée autres que celle du MFT et bien entendu d’engager des moniteurs.

    Cette évolution serait également bénéfique à la plongée associative.

     

    Alors si l’idée du Président J.L. Blanchard est celle-là je le soutiens dans sa démarche.

     

    Si elle est de permettre aux MF1 de remplacer à terme les DE et les BEES, pour permettre en saison aux SCA de se faire des « nouilles encore », je me battrai avec mes collègues moniteurs contre la FFESSM, pour défendre notre métier de moniteur.

     

    :+1::+1::+1::+1::+1::+1::+1:

     

    A+

     

    :biere:

    Link to comment
    Share on other sites

    Create an account or sign in to comment

    You need to be a member in order to leave a comment

    Create an account

    Sign up for a new account in our community. It's easy!

    Register a new account

    Sign in

    Already have an account? Sign in here.

    Sign In Now
     Share


    • Dernières Discussions

    • Similar Topics

      • 28
        Suite aux soucis récurent du compas du G2, je me pose la question de l'utilité de cette fonction.   Si vous utilisez un compas d'ordi, je serai curieux d'avoir vos avis. Il serait aussi intéressant d'avoir les marques/modèles d'ordi si vous utilisez le compas, etc....   Merci   
      • 10
        Bonjour,   a savoir que je viens de passer mon niveau 1 en Lac et me pose sérieusement la question de commencer à acheter mon matos et plus particulierement la partie detendeur qui par les temps qui courent, et bien que dans les clubs le matos devrait etre bien nettoyé desinfecté, je préfere investir la dessus en 1er et pour la stab je verrai ensuite. Vous m'avez compris je voudrais au moins de ce coté assurer un peu plus pour ma santé.   Ma question donc; si mon club dans un
      • 131
        Bonjour,   Je vais débuter en club en N1, j'ai déjà une dizaine de magnifiques plongés qui m'ont convaincues de me lancer à fond sur le sujet.   Compte tenu des raisons d'hygiènes et de morphologie je voudrais commencer à m'équiper avec :   Combi (pour eau chaude) mer + les entrainements en piscine,  donc plutôt du léger ou du moins pas trop chaud/lourd. j'en prendrai une autre (ou plusieurs) par la suite si nécessaire Masque Détendeur éventuellement
      • 5
        Bonjour, Mon epouse cherche une stab. grandes poches, poches lestage arrieres, poches largables qui ne grevent pas la capacité des poches. volume dorsal, si possible legeres. Ca existe ? Merçi de votre aide
      • 21
        Bonjour à tous, Ayant du annuler un voyage en polynésie, je me suis décidé à partir en Egypte et aurais besoin de quelques conseils pour l'endroit où plonger, j'aimerais tout particulièrement voir des requins. J'ai un niveau 1 avec en tout 13 plongées, donc pas possible de faire de croisières. J'avais pensé à Safaga, pour pouvoir faire un peu de kitesurf. Une personne d un club de plongée là-bas me dit que la plupart des sites sont à moins de 20m, qu'ils n'ont que 2 sites avec tom
    ×
    ×
    • Create New...