Aller au contenu
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

Former à faire face à l'essoufflement pour N1


    Messages recommandés

    Même pas.

    Part du principe qu'un N1, c'est un enfant à l'école primaire.

    On demande pas à un môme de 8 ans de palier l'incompétence de ses parents.

    Tu peux lui demander des choses, mais pas d'aller faire bouillir la marmitte...

     

    :+1:

    Si ton inquiétude légitime est la réaction à l'essoufflement, alors en tant que formateur demande à tes collègues qui forme les guides de mieux les former.

    Un essoufflement d'un PE est une erreur du GP.

     

    Ensuite comme dit aussi plus haut, un essoufflement classique pour un PE20 c'est plutôt rare.

    Un affolement, une angoisse, provoquant une augmentation importante du rythme respiratoire plus souvent. Mais là, c'est du domaine du Psyco.

     

    Ceci dit, comme le souligne CMDC, une initiation ou plus sur le contrôle de l'expiration dès les premières séances parait être la solution la plus pertinente à mon humble avis....

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    • 3 weeks later...
    • Réponses 44
    • Created
    • Dernière réponse

    Top Posters In This Topic

    Bonjour à tous,

    une "petite" question : un N1 signe à son G P qu il est essoufflé, que doit faire le G P ?

    Je ne cherche à piéger personne, je me renseigne sur la base d une expérience personnelle.

    J'ai des doutes sur la façon dont la situation a été gérée. Comme je ne suis pas très expérimentée, j'ai besoin de me renseigner sur le sujet. Par avance merci.

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    AMHA aussi. Je pensais qu' un G P arrête la plongée quand une personne fait le signe de l'essoufflement.

    Alors , si je développe mon histoire que pensez vous de :

    =>Cela fait 10 a 15 min qu' on est sous l'eau. ( 1 G P et deux N1) Je me sens très fatiguée.( c'est arrivé progressivement)

    J 'ai vraiment du mal à respirer normalement . Je ne panique pas mais je me rends compte que ce n'est pas terrible. Comme cela ne s 'arrange pas, je fais signe au G P

    ( signe de l' essoufflement ) qui ne réagit pas. Je prends sur moi. Je ne comprends pas, car je pensais qu' on allait remonter après mon signe.( que je n ai pas fait à la légère) . Comme cela ne s'arrange pas ( notion du temps difficile à établir, mais je dirai 10 min plus tard) je refais le signe. J 'ai envisagé que je ne m étais pas signalée assez clairement la première fois. Nous ne sommes pas remonté pour autant. On a finit la plongée avec palier de 3 min. ( total plongée 40 min à 19mètres max)

    Quand j 'en ai reparlé hors de l'eau, pour comprendre, le G P m ' a expliqué que, je n' étais pas en essoufflement aux vues de ce qu il constatait de ma respiration. Que c 'était psychologique.

    Effectivement, après coup , j'admets ce n était pas un essoufflement ( comme après une course intense) Mais je ne respirais pas normalement. Je me sentais en difficulté respiratoire comme jamais cela ne m' arrive même hors de l'eau. Il m a fallu me concentrer intensément pour respirer le mieux possible et ne pas m affoler.

    Je n'aime pas l idée, mais je je serais remontée seule si j 'avais constaté une aggravation.

    Je crois que je n aurais pas eu le choix.

     

    Aujourd’'hui je n ai plus confiance. Merci pour vos avis.

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Si tu veux mettre fin à la Plongée et que pour un raison quelconque le GP ne semble pas comprendre, tu peux aussi faire toi même le signe "fin de plongée".

    je ne connais pas de GP qui s'amuserait à continuer la plongée si un de ses encadré fait ce signe.

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Si tu veux mettre fin à la Plongée et que pour un raison quelconque le GP ne semble pas comprendre, tu peux aussi faire toi même le signe "fin de plongée".

    je ne connais pas de GP qui s'amuserait à continuer la plongée si un de ses encadré fait ce signe.

     

    Je ne savais pas. Merci pour l'info.

     

    sinon, que penses tu de mon expérience.Toi en GP , aurais arrêté la plongée ?

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    À priori j'aurais stoppé l'évolution, éventuellement posé le plongeur au fond et essayé de régler le problème.

     

    En tout état de cause je n'aurais pas repris l'évolution sans un signe OK franc du plongeur.

     

    Le gris risque de l'essoufflement c'est la dérive en panique avec remonté incontrôlable. Perso j'essaie de ne jamais traiter ça à la légère.

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    dans ton cas, si tu n'est pas essoufflé et que ça ne va pas, le signe correct à faire est celui de "ça ne va pas"

    et si tu souhaite vraiment remonter tu y ajoute le signe fin de plongée et remonter

     

    ainsi il n' y a pas a chercher à déchiffrer, c'est clair

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    À priori j'aurais stoppé l'évolution, éventuellement posé le plongeur au fond et essayé de régler le problème.

     

    En tout état de cause je n'aurais pas repris l'évolution sans un signe OK franc du plongeur.

     

    Le gris risque de l'essoufflement c'est la dérive en panique avec remonté incontrôlable. Perso j'essaie de ne jamais traiter ça à la légère.

     

    Encore merci pour ta réponse. Cela m'aide à évaluer objectivement la situation.

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    dans ton cas, si tu n'est pas essoufflé et que ça ne va pas, le signe correct à faire est celui de "ça ne va pas"

    et si tu souhaite vraiment remonter tu y ajoute le signe fin de plongée et remonter

     

    ainsi il n' y a pas a chercher à déchiffrer, c'est clair

     

    Je prends note de ton conseil. J' en tiendrai compte la prochaine fois si je dois signaler un souci. Merci .

     

    J 'ajoute que sur le coup je pensais qu' avec ce signe d 'essoufflement je montrais vite et simplement que j avais un souci respiratoire important.

    Aujourd'hui je me rends compte ( grâce à vous ) que ce n' était pas le plus juste.

    J 'essaie vraiment de faire la part des choses.

    Malgré tout je ne me vois plus plonger avec lui.... au moins dans

    l 'immédiat. Ma confiance et mon sentiment de sécurité sont entamés.

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    ton GP a peut être déduit que tu n étais pas essoufflé au vu de la faible production de bulles et d'un cycle ventilation normale.

     

    Par contre il aurait du chercher plus a comprendre...

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    ton GP a peut être déduit que tu n étais pas essoufflé au vu de la faible production de bulles et d'un cycle ventilation normale.

     

    Par contre il aurait du chercher plus a comprendre...

     

    Je pense que c 'est ce qui s' est passé. et je le conçois.

    Ce que je ne comprends pas que la plongée se soit poursuivie comme si rien n' était arrivé . ( même si le signal n'était pas le bon) J ai du mal a comprendre qu on ne tienne pas compte d'un signal de "détresse" fait par deux fois. ne serait ce que pour un diagnostique, une communication avec le N1....

    L évaluation d un G P passe t elle au dessus de ce que ressens un plongeur sous sa responsabilité ?

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Dans mon cas (mais pas guide...), si on me fait un signe, "je suis pas bien" (quel qu'il soit...), la suite est:

    - ok

    - stop

    - question

    - on remonte?

    Si réponse positive, on remonte. Sinon, c'est que la personne me dit de continuer, et je lui fais donner le rythme, en nageant cote à cote.

     

    Que ton geste soit faux, peut-etre, c'est pas rare (que ce soit des débutants, des confirmés, meme des pros ...), ca n'empeche que cette "procédure" garantit que l'on fasse ce que toi (la personne "dans la merde", la plus importante donc) tu penses etre le mieux.

     

    Rappel: CHAQUE PLONGEUR PEUT METTRE FIN A UNE PLONGEE A TOUT MOMENT, SANS SE JUSTIFIER

     

    L'argument "Que c 'était psychologique." est probablement l'argument le plus con que j'ai pu entendre lorsqu'il s'agit de sécurité en plongée. cf mon rappel, le niveau d'une personne n'entre pas en compte, et "ouais mais j'pense que tu peux continuer" n'entre pas en compte non plus.

    • Like 1
    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Dans mon cas (mais pas guide...), si on me fait un signe, "je suis pas bien" (quel qu'il soit...), la suite est:

    - ok

    - stop

    - question

    - on remonte?

    Si réponse positive, on remonte. Sinon, c'est que la personne me dit de continuer, et je lui fais donner le rythme, en nageant cote à cote.

     

    Que ton geste soit faux, peut-etre, c'est pas rare (que ce soit des débutants, des confirmés, meme des pros ...), ca n'empeche que cette "procédure" garantit que l'on fasse ce que toi (la personne "dans la merde", la plus importante donc) tu penses etre le mieux.

     

    Rappel: CHAQUE PLONGEUR PEUT METTRE FIN A UNE PLONGEE A TOUT MOMENT, SANS SE JUSTIFIER

     

    L'argument "Que c 'était psychologique." est probablement l'argument le plus con que j'ai pu entendre lorsqu'il s'agit de sécurité en plongée. cf mon rappel, le niveau d'une personne n'entre pas en compte, et "ouais mais j'pense que tu peux continuer" n'entre pas en compte non plus.

     

    Je me sens rassurée en lisant tes explications

    Merci. vraiment.

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Créer un compte ou se connecter pour commenter

    Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

    Créer un compte

    Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

    Créer un nouveau compte

    Se connecter

    Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

    Connectez-vous maintenant

    ×
    ×
    • Créer...