Aller au contenu
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine
dipi

compte rendu d'expédition aux Raja ampat

    Messages recommandés

    Hello,

    Nous venons d’effectuer, pour la 4e fois, un séjour aux Raja Ampat. Voici le compte-rendu de notre expédition.

     

    Je dis bien expédition et non voyage, car si l’endroit est paradisiaque, le voyage n’a rien d’une sinécure.et demande un peu de planification.

     

    Dans les détails, cela donne.:

    Un vol Paris Doha Jakarta sur Qatar Airways, le vendredi 10/3 à 9h30.; comme la plupart des compagnies du Golfe Persique, Qatar offre une franchise de 30 kg de bagages en classe éco, donc on ne se pose pas la question du surpoids et on ne mégotte pas sur ce qu’on doit ou non emporter. Ça permet de partir avec nos provisions de rhum, de fromage, de saucisson, et même le pilon et les citrons verts, en quantité en rapport avec les soiffards qui nous accompagnent…

    La première partie du vol.: rien à redire. Vol Paris Doha sur 777 réalisé en 6 h et quelques.

    Parfait.

    La seconde de Doha à Jakarta laisse un peu à désirer.en raison de l’inconfort relatif du Dreamliner, le Boeing 787.

    Les sièges sont plus étroits que le 777 ou l’A380 et surtout, quelqu’un a eu la mauvaise idée de caler le système de divertissement individuel dans un boitier au pied du siège. Résultat.: juste la place de glisser les pieds, pas terrible.

     

    Le vol dure 8 h 30 et on arrive au petit matin à Jakarta.

     

    On fera une longue escale technique à Jakarta puisqu’on redécolle à minuit.

    On récupère nos bagages et on les abandonne à la consigne de l’aéroport pour la journée.: le tarif est d’environ 50 000 roupies par bagages, soit 4 € env.

    Les mains vides, on saute dans un taxi direction le centre de Jakarta. Visite de Kota, l’ancienne Batavia, nom originel de Jakarta, visite du Monas, le monument au centre de la ville, et repérage à jalan Surabaya, la rue des puces, en prévision de l’escale au retour.

    On s’arrête ensuite un long moment dans un hôtel d’exception.: l’Hermitage, à coté de Surabaya.

    C’est un ancien hôtel colonial, construit en 1933, qui devint par la suite le siège d’une administration, puis une université, puis plus rien, et qui a été totalement refait avant de rouvrir en 2014.

    Le roof bar est juste sublime.: il y a une piscine, un vestiaire avec des draps de bain, des douches et de la bière

     

    On s’y est arrêté 2 heures avant de remettre les pieds dehors et de rentrer vers l’aéroport.

    dreamliner.thumb.jpg.39ae32eeeb4c9a65ee9b351b24455dde.jpg

    monas2.thumb.jpg.6d21e1e2df438f57e74ec490e461db75.jpg

    surabaya.thumb.jpg.a89316dd97d1b4cec1208296472e9b88.jpg

    hermitage.thumb.jpg.9a4df41f74b08bb4d48fd89f808bccaa.jpg

    808745924_hermitagepiscine.thumb.jpg.24b3679f8ebdb2a0cb526767e9311ff6.jpg

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    suite.

     

    Le vol vers Sorong se fait avec une escale à Macassar.

    On a pris Lion air et on s’est retrouvé avec 8 kg de surplus par rapport aux 20 kg de franchise, ça nous a couté environ 5 € du kg.

    L’avion décolle vers minuit, fait une courte halte d’une heure à Macassar et repart pour la destination finale.: Sorong.

    Le vol se pose vers 7h 30 dimanche matin sous des trombes d’eau.

    Total 19h de vol, plus les escales, plus les arrêts etc.

    A Sorong, première surprise.: l’avion arrive dans un tout nouvel aéroport, ouvert depuis avril 2016 et construit à côté de l’ancien. Horreur, il y a même des passerelles de débarquement.

    Fini le temps glorieux où on descendait sur le tarmac et on marchait jusqu’à la porte d’un petit bâtiment couleur locale. Là on était plongé dans l’inconnu.

     

    Nous avons réservé notre séjour chez Papua Diving et resterons, pour la 4e fois à Kri Eco Resort.

    Le correspondant de Papua nous attend, récupère nos bagages et on prend tous la direction du port pour embarquer. On commence à avoir les yeux lourds, on ne sait plus trop si on doit dormir ou rester éveillé, on est debout depuis vendredi au petit matin, et on en est à notre deuxième nuit (presque) blanche.

     

    On marche comme des zombies jusqu’au ponton, on s’installe dans le bateau et zou.! Direction le large.

     

    On a 2 heures devant nous pour récupérer un peu de sommeil. La pluie s’est arrêtée mais la brume recouvre toute la ville et la foret environnante, façon pays de King Kong

    554405887_kotapalaisgouverneur.thumb.jpg.24b8dd9863a74d6530999fbfae5bd5c4.jpg

    1965196078_cafebatavia.thumb.jpg.ad83adc12977d42dc5b3ccadf04c667e.jpg

    2050918480_sorongetpluie.thumb.jpg.26dd510920834b0a3686a74fc5a7f838.jpg

    479858658_portsorong.thumb.jpg.e98940ea9b72a661896a8ae9cb1c8215.jpg

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Et alors .... et alors ..... :nerveux: ......

    :) ...disparus dans la brume...hop!!!

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Je ne voudrai pas être désagréable, mais pour le moment j'ai vaguement l'impression que le terme expédition est un peu .... excessif .

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Raja Ampat, pour moi c'était en 2010 pour une croisière. Y aller reste long. A l'époque je me rappelle surtout qu'il n'y avait plus accès à rien en matière de comm' une fois sur le bateau, même le téléphone satellitaire faisait la gueule par moment. L'aéroport de Sorong était pittoresque entre les enfants qui jouaient sur la piste où traversait bovin, mobilettes et le portique de détection qui était débranché... Maintenant l'indonésie se modernise vite. Ca ne m'étonnerait pas qu'il y ait tot ou tard des relais GSM même dans les coins les plus reculés de Raja Ampat.

     

    Après parler d'expé... effectivement c'est compliqué, c'est loin mais vu le nombre d'agence de voyage qui organise des séjours plongée dans la région, ça n'est pas non plus extremement compliqué pour y aller :D .

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Après parler d'expé... effectivement c'est compliqué, c'est loin mais vu le nombre d'agence de voyage qui organise des séjours plongée dans la région, ça n'est pas non plus extremement compliqué pour y aller :D .

     

    Une autre solution "peut-être plus rapide" , c'est de partir de Paris avec Singapore Airlines pour Manado (transit de 3 h à Singapour) . Arrivée vers 13 h le lendemain ( heure locale )

    Il y a des vols tous les jours pour Sorong.

    En plus cela permet de coupler avec quelques plongées sur Bunaken, Bangga ou Lembeh :love:

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Il y a des vols tous les jours pour Sorong.

     

    ah, ça a changé, c'était 4 vols par semaine

     

     

    effectivement on est quand même loin de l'expédition, un voyage un peu long, comme souvent en Indonésie (Alor c'est pas mal non plus)

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    (suite)

    Le bateau est un canot rapide affrété par Papua Diving. Les Papous adorent ce genre de bateau étroit, assez long, pouvant embarquer 10 à 15 passagers et derrière lequel ils accolent 3 ou 4 moteurs. La photo prise sur le port montre un bateau avec 4 x 300 cv derrière.! Le hic c’est que dans le lot, 2 au moins en général ne tournent pas…

     

    Ce transfert le dimanche fait partie du package payé pour le séjour. La navette du mercredi est également gratuite. Sans cela, il faut compter dans les 600 $ pour affréter un bateau.

     

    Après 1h30 de traversée, le ponton de Kri est en vue. Le moment de présenter un peu cet endroit en détails.

     

    Quand nous sommes arrivés là la première fois, en 2006, il y avait 2 choses sur l‘ile, le centre Papua diving, avec Sorido et Kri Eco, et un cimetière papou.

     

    Aujourd’hui, il doit y avoir en plus 6 ou 7 homestays plus ou moins actifs. Le dernier vient de se construire sur le terrain situé entre Sorido Bay et Kri.

     

    Je lis de plus en plus de choses sur les Raja Ampat, pas toujours judicieuses, dernièrement quelqu’un a même comparé Kri Eco avec l’un de ces homestay…

    C’est un peu comme si on comparait la Tour d’Argent et la pizza Pino, à Paris.

     

    Papua diving s’est installé sur l’ile en 1993. Kri Eco date de 1994. Il s’est agrandi au fil des ans, un bungalow par ci, un embarcadère par là. Mais heureusement, c’est toujours le même sentiment de sérénité qui prévaut dans le camp.

    Les bungalows peuvent accueillir 24 personnes au maximum. Il y en avait 16 quand on y était.

    Il y a 4 bungalows sur l’eau le long du ponton. Les autres sont sur pilotis mais ont un accès depuis le bord.

    Nous avions réservé les 2 disponibles sur le ponton et un cottage «.superior.» sur la plage.

    Plus spacieux, avec un peu de mobilier de rangement, et un petit salon donnant sur le récif. Le tout doit faire pas loin de 40 m2 et c’est vraiment très agréable. Je trouve juste que c’est un peu moins ventilé que sur le ponton et que les nuits sont plus chaudes.

     

    Autre plus : il y a une salle de bain privative carrelée avec eau chaude (extérieure au bungalow). Adieu le mandi à l’eau tiède sur sol de sable qu’on connaissait. Je lui trouvais beaucoup de charme et il faisait vraiment couleur locale.

    251628252_vuegenerale.thumb.jpg.5523eeccaeb620544ba4345745b57e91.jpg

    chambre.thumb.jpg.74d261fd49efd4a9cbc40dfee5dff8f8.jpg

    1199606398_entree.thumb.jpg.6fc46fcb9b17f598dd1238ba62d54d4a.jpg

    salon.thumb.jpg.2ed332e4f83bf459ad8ab74cf5ad9131.jpg

    ponton.thumb.jpg.117a0d9f8ae6b8f7c58259c56261fab8.jpg

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    :top: belle description du lieu . On attend la suite avec impatience :)

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    En dehors de cet aménagement, peu de choses ont changé.: le restaurant est toujours là, au bout du ponton, le petit espace où on s’équipait est en train d’être doublé, le salon de détente à mi ponton est éclairé, plus pratique pour les apéros du soir.

     

    Le linge est lavé gratuitement en 48 h, et sous des aspects rudimentaires, on constate que beaucoup de choses sont prévues pour rendre la vie quotidienne plus agréable (prises électriques multiples dans la chambre, dispositifs anti insectes, carafe d’eau eau potable.

    Tout ceci explique que Kri ne joue pas dans la catégorie des homestays des alentours. Bien sûr, les tarifs s’en ressentent, mais quel est l’intérêt de faire 13 000 km et d’arriver dans un endroit qu’on va regretter d’avoir choisi dès la première matinée du séjour.?

    Pour l’anecdote, on a croisé un plongeur qui était au Yenkoranu et qui trouvait la nourriture pauvre. C’était un Croate et on s’est dit que si même les Croates avaient à redire sur la bouffe…

     

    Encore une fois, Kri n’est pas un lieu de vacances, c’est une ile déserte. Il y a une montagne au centre de l’ile dont les pentes descendent au sud vers les falaises donnant sur la mer et au nord vers une langue de terre de 30 m sur laquelle on habite. Le tout est couvert par la jungle.avec des bébêtes gentilles ou pas : couscous, kangourous arboricoles, cacatoès, et aussi un python de 4m, aperçu récemment près de Kri Eco…

    embarcadere.thumb.jpg.abee868533742f30a11f391b6d9a0c14.jpg

    lounge.thumb.jpg.5a2257983581f94ae9d307380abd2aa3.jpg

    plage.thumb.jpg.a295064f6b9c1331d4b23df1767e5e8d.jpg

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Une autre solution "peut-être plus rapide" , c'est de partir de Paris avec Singapore Airlines pour Manado (transit de 3 h à Singapour) . Arrivée vers 13 h le lendemain ( heure locale )

    Il y a des vols tous les jours pour Sorong.

    En plus cela permet de coupler avec quelques plongées sur Bunaken, Bangga ou Lembeh :love:

     

    C'est ce qu'on a fait la première fois. Mais le vol Merpati a été supprimé par la suite.

    je découvre qu'aujourd'hui, il y a une liaison quotidienne avec garuda.

    Mais ça oblige à prendre une chambre à l'hotel pour la (courte) nuit de samedi.

    Et puis les tarifs singapour airline ont bien augmenté ces dernières années.

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Salut

     

    Nous étions :

    - Au Coral Eye à Bangka du 18 au 20 mars

    - Au Yenkoranu du 23 au 30 mars.

    - et au Bobocha à Siladen du 31 mars au 2 avril.

     

    Je ne fais que de la plongée libre, mais j'ai eu le privilège de filmer des mantas à moins d'un mètre de distance entre 9 et 12m de profondeur alors que les bouteilles devaient rester collés au fond vers 15m à plus de 20 m des mantas... l'une d'elle a même touché l'aile stabilisatrice de ma caméra avec la pointe de sa pectorale droite.

     

    C'est la première fois que je logeais en "Homestay"...(l'enfer quand on est habitué aux Maldives) la nuit une rat m'est passé entre les pieds quand je ne suis levé.

    Une autre a eu deux très grosses araignées dans sa chambre.

     

    Nourriture ...ça changeait toujours:

    - riz et poisson

    - puis le jour suivant rice and fish

    - puis poisson et riz

    - puis fish and rice etc. ;) et toujours avec des légumes cuits.

     

    mais nos avons eu 2 ou 3 fois du poulet.

     

    Pas vu de python ni de kangourou arboricole mais des varans d'un mètre et nous somme allés en haut de la colline à l'arrière de KRI vers Mansuar ( par au point culminant de 170m)

     

    J'ai malheureusement attrapé un rhume (en fin de nuit ... ventilateur à fond 8( ) ce qui m'a empêché de descendre à plus de 6m..pour filmer les perroquets à bosse ( qui me font penser à des bisons)

     

    J'ai quand même eu un jour faste pour filmer à 17m un requin corail... malheureusement ma "Sony HDR- AS50" était en alarme température...j'ai perdu ainsi deux fois 6 séquences...sur plus de 200)

     

    A+

    dcvf

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Dipi, j'attends la suite de votre CR (si suite il y a) avec impatience car je compte aller là bas en février 2018 ....

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Deux petits mots en ce qui concerne les homestays qui pullulent maintenant sur la plage de Kri.

    Loin de moi l’idée, je répète, loin de moi l’idée de dire que les Raja Ampat sont réservés à une caste de gens friqués et que les autres n’ont qu’à aller vers les destinations plus populaires et accessibles.

    Aujourd’hui, la quasi-totalité de la côte habitable de Kri, la côte nord, est occupée par des résidences de vacances, que ce soit des simples homestays ou des endroits plus luxueux, comme Sorido ou Kri Eco.

    A l’échelle de Kri, une petite ile, la pression devient importante; en 2006, j’étais émerveillé par le «matin des chants d’oiseaux» comme disent les Papous. Ce moment d’une vingtaine de minutes, juste avant le lever du soleil où toute la jungle se met à chanter, à piailler, à siffler, à hululer…

    https://1soundfx.com/sound/91193-rainforest-atmosphere-early-morning-atmosphere-06-00am-lots-of-acoustic-of-forest-heard-around-various-bird-calls-very-low-rumbles-of-thunder-kiunga-papua-new-guinea

     

    J’ai des enregistrements qui donnent l’impression de création du monde.

    Aujourd’hui, la richesse des chants est bien moindre.

     

    A Kri, en 2009, il n’était pas rare de voir des perroquets Eclectus roratus perchés sur les arbres dans le camp, à côté du restaurant, des calaos survoler les bungalows de leur vol lourd et bruyant, des cacatoès tracer leur route en rameutant le voisinage. Cette année, nada.

    Pire que ça, en passant dans le nouveau homestay, on a vu un cacatoès attaché par la patte à son mât au milieu du camp. Navrant et déprimant quand je pense aux vols de 20 ou 30 individus en parfaite liberté qu’on croisait auparavant.

    Quant aux autres homestays (je ne donne pas de noms), nous les avons surtout remarqués la nuit, avec des chants et des rigolades à 3 h du matin. Outre le fait que je me demande comment on peut plonger à 8 h en faisant la bringue à 3 du mat’, il est certain que nombre d’oiseaux ont décidé d’aller se mettre au calme, vers un endroit qui ressemble moins à Saint Trop’ au mois d’aout.

    Derniers points : l’éducation écologique totalement absente dans ces homestays : sacs papier ou plastique, ordures jetées à la mer, bouteille plastique, aucun effort n’est fait, on jette tout à la mer, à l’indonésienne.

     

    Les choses tentent de s’organiser sous la houlette de Kri Eco et quelques autres centres, pour éviter que l’anarchie et le n’importe quoi deviennent la règle en face de l’appât du gain.

    Bref que chacun sache que le paradis originel de Kri, tel que je l’ai connu, n’existe déjà plus à l’heure actuelle, et que les choses peuvent encore s’aggraver sous la pression des plongeurs et des touristes que nous sommes.

    Celui qui se dit qu’il peut faire les Raja Ampat pour 3 francs six sous, n’est sans doute pas un ami de cette région. (à ce propos, j’ai lu récemment ici le commentaire d’un touriste qui se réjouissait d’une petite fraude qui lui avait permis d’échapper aux 70 euros de droits d’entrée au parc maritime : ce type n’a décidément rien compris). A bon entendeur...

     

    Et encore, je ne parle pas de la trentaine de bateaux de croisière, petits et grands que j’ai vus dans la baie de Sorong au mouillage attendant des bordées toujours plus importantes de touristes qui iront plonger aux mêmes endroits : cape Kri, sardine reef, Manta point etc.

    En 2006, il n’y en avait tout simplement que 2 : L’Ondina et le Pindito.

    homestay.thumb.jpg.56e5bbc6309efd69eb173ab9edb972df.jpg

    460130195_perroquetkri.thumb.jpg.5597ea6bbcffd2b05d16401ef826bb58.jpg

    1180068852_kangouroukri.thumb.jpg.f9244d819a38404ec198880925c0766a.jpg

    prisonnier.thumb.jpg.f689ffdaeb4b11406dfef5e57cb9e76c.jpg

    flottille.thumb.jpg.abb9c6f09e28c264b9201364623e61cb.jpg

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Créer un compte ou se connecter pour commenter

    Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

    Créer un compte

    Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

    Créer un nouveau compte

    Se connecter

    Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

    Connectez-vous maintenant

    ×
    ×
    • Créer...