Jump to content
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

Fermeture d'un centre aux glenan (3 incidents en 5 jours)


dwooppy
 Share

    Recommended Posts

    "Il poursuit : « Seul M. Cayatte en avait la teneur, la date et l'heure d'application ». Pour mémoire, la préfecture avait signifié son arrêté d'interdiction de plonger au club le mercredi. Michel Denais affirme que M. Cayatte les « a tenus à l'écart de ces informations et que, en toute connaissance de cause, nous n'aurions pas plongé sous cette interdiction, représentant nous-mêmes les instances fédérales de la Fédération française d'études et des sports sous-marins ».

     

    Et Michel Denais de conclure : « Devant cette faute, M. Cayatte sera convoqué devant le tribunal administratif du comité interrégional Bretagne et Pays de Loire de la Fédération ».

    "

     

    Dur de nous présenter un "acharnement lié à des reglements de comptes" après ce genre de choses amha.

    Link to comment
    Share on other sites

    • Replies 155
    • Created
    • Last Reply

    Top Posters In This Topic

    Comment être IN d'un Comité aussi bien organisé que celui de Bretagne et ne pas avoir entendu parlé des déboires du CIP Les Glénans. Lieu ou doit se dérouler une sessionGP N4.

    De plus pas un des stagiaires n'a entendu quoique ce soit ?

    Ne soyons pas naïf

    Link to comment
    Share on other sites

    La direction de l'établissement est responsable du respect de l'arrêté qui le vise; Le groupe n'aurait pas du pouvoir se mettre à l'eau dans le cadre d'organisation du centre. La saisine de la commission fédérale de discipline (Improprement désignée "tribunal administratif du comité interrégional") se situe dans cette évaluation de la chaine de responsabilité. Jusque là, tout se déroule normalement.

    Link to comment
    Share on other sites

    PFffffff... Comme ça pue cette affaire !

    Heureusement que les autorités nous protègent!

    Si si, je suis hyper sérieux

    Link to comment
    Share on other sites

    Annuler un stage N4 le premier jour de son déroulement est probablement difficile pour la structure et les organisateurs. Faut pas voir plus loin les tergiversations du responsable. Mettez vous à sa place. Si il estime (a tort ou à raison) que la succession d'ADD ne sont pas dus à une défaillance de sa structure la sanction en pleine saison est plutôt disproportionnée.

    Link to comment
    Share on other sites

    Annuler un stage N4 le premier jour de son déroulement est probablement difficile pour la structure et les organisateurs. Faut pas voir plus loin les tergiversations du responsable. Mettez vous à sa place. Si il estime (a tort ou à raison) que la succession d'ADD ne sont pas dus à une défaillance de sa structure la sanction en pleine saison est plutôt disproportionnée.

     

    Ceci explique cela... quand à postériori et avec certaines infos de la presse on tire le fil de la bobine...

     

    Dixit la presse : le directeur a pensé que... (suspension levée); de mon point de vue, plutôt très gros comme réflexion pour un directeur de centre...

     

    Et le président du CIP est avocat semble t-il...

     

    Perso, je n'ai aucune animosité contre le CIP, juste que au fil de l'eau on comprend que c'est stagiaires N4, accidents, examen et que ça dérape... (raisons économiques ??)

     

    Link to comment
    Share on other sites

    Certes annuler un stage N4 ça n'est ni simple ni sans conséquence cependant dans ce cas c'est aller à l'encontre de la loi.

    Si l'on se permet de remettre en cause des sanctions car elles ne nous paraissent pas justifiées. Ôu va t on.

    De plus en étant l'IN qui vient valider des règles à appliquer et à faire respecter, en arguant du fait qu'il n'est pas au courant.

    Pas beau le zoizeau

    Link to comment
    Share on other sites

    Guest Invité

    En fait, comme toujours personne ne sait vraiment rien de ce qui se passe, mais tout le monde spécule et fait des procès d'intention ...

     

    Link to comment
    Share on other sites

    En fait, comme toujours personne ne sait vraiment rien de ce qui se passe, mais tout le monde spécule et fait des procès d'intention ...

     

    :+1: Toutafé

    Link to comment
    Share on other sites

    En fait, comme toujours personne ne sait vraiment rien de ce qui se passe, mais tout le monde spécule et fait des procès d'intention ...

     

    Autant sur les accidents on ne peut présumer de quoi que ce soit.

     

    Mais la légèreté et la gestion de la fermeture par le ou les responsables club et de l'organisation du stages c'est un peu limite, c'est pas comme s'il n'y avait pas d'autreS structureS autour capables d'assurer au pied levé la prise en charge du stage

     

    Ce que dit la loi

     

    Les fermetures administratives ont un effet immédiat.

     

    La demande d'annulation de l'arrêté n'est pas suspensif , elle permet simplement d’accélérer la procédure.

     

    l'article L. 521-1 du code de justice administrative est de permettre, dans tous les cas où l'urgence le justifie, la suspension dans les meilleurs délais d'une décision administrative contestée par le demandeur

     

    sans donner un caractère suspensif à ce recours obligatoire ; que, dans une telle hypothèse, la suspension peut être demandée au juge des référés sans attendre que l'administration ait statué sur le recours préalable, dès lors que l'intéressé a justifié, en produisant une copie de ce recours, qu'il a engagé les démarches nécessaires auprès de l'administration pour obtenir l'annulation ou la réformation de la décision contestée.

     

    Ce n’est que lors de la notification de l’arrêté d’abrogation par les services de police que vous pourrez rouvrir votre établissement.

     

     

    Un article un peu plus complet qui explique les motivations de la fermeture et le point de vue du centre.

     

    Si le centre ferme ce sera un beau gâchis :/ .

     

    http://www.letelegramme.fr/bretagne/les-glenan-les-plongeurs-ont-brave-l-arrete-du-prefet-16-07-2017-11598484.php

     

     

     

     

     

     

     

     

    Link to comment
    Share on other sites

    Le CIBPL a partagé sur FB aujoud'hui un reportage de France 3 sur les accidents en plongée tourné au centre fédéral de Trébeurden et au caisson de Brest. On y apprends que le caisson de Brest ( le seul en Bretagne ) traite en moyenne 15 accidents de plongée par an.

     

    Cet année , le CIP des Glénans aurais donc contribué à 20% des cas en 5 jours.

     

    Ce chiffre de 15 traitements au caisson me parait faible est que quelqu'un à d'autres sources ?

     

    Netgear

     

    Link to comment
    Share on other sites

    Ouest-France 26/09/2013 :on parle d'une' cinquantaine par an :

     

    Accidents de plongée

    Le principe reste le même : le patient est mis sous une pression supérieure à la pression atmosphérique. L'inhalation de l'oxygène se fait avec un masque. Le caisson permet, selon les cas, d'augmenter fortement le taux d'oxygène ou d'éliminer les bulles d'azote lors des accidents de plongée (une cinquantaine par an en Bretagne).

     

    Et, comme il y a un caisson à Angers, pour les puristes, en considérant que la Loire Atlantique est en Bretagne, il y a peut-être des évacuations qui sont faites sur Angers.

    Edited by raie man
    quotage correct
    Link to comment
    Share on other sites

    Le CIBPL a partagé sur FB aujoud'hui un reportage de France 3 sur les accidents en plongée tourné au centre fédéral de Trébeurden et au caisson de Brest. On y apprends que le caisson de Brest ( le seul en Bretagne ) traite en moyenne 15 accidents de plongée par an.

     

    Cet année , le CIP des Glénans aurais donc contribué à 20% des cas en 5 jours.

     

    Ce chiffre de 15 traitements au caisson me parait faible est que quelqu'un à d'autres sources ?

     

    Netgear

     

    On est bon :D

     

    Blague à part le monde de la plongée en Bretagne est petit et on entend peu ou pas souvent parler d'incidents donc ces chiffres ne semblent pas incohérents.

     

    Nos fonds ne sont pas forcément profond au bords des cote ce qui limites quand même pas mal les risques

    peu de plongeurs extérieurs à la région, donc souvent des habitués des conditions et acceptent facilement de ne pas plonger en cas de risques

    dans l'ensemble les consignes plutôt bien respectés

    peu de structures pro et peu ou pas d'usine à bulles ce qui limites aussi les risques moins de plongeurs, moins d'accidents

     

    Ceci explique surement cela

    Link to comment
    Share on other sites

    Create an account or sign in to comment

    You need to be a member in order to leave a comment

    Create an account

    Sign up for a new account in our community. It's easy!

    Register a new account

    Sign in

    Already have an account? Sign in here.

    Sign In Now
     Share


    ×
    ×
    • Create New...